One Piece ~ Evolution V2

Forum Role Play
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yumiya Taka

avatar

Messages : 400
Date d'inscription : 10/11/2011
Localisation : Là où tu n'es pas

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Aucun

MessageSujet: L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]   Mar 5 Juin - 9:21




    L'avarice est un vilain défaut


    Le village de Fushia était un bien belle endroit pour prendre quelques vacances tranquilles. Il n'y avait pas eu d'histoires depuis plusieurs jours et tout semblait se passer pour le mieux dans ce paisible endroit. L'après-midi était à peine commencé et l'air doux et frais laissant entendre que cette journée n'aurait rien de plus spéciale que les autres. Un journée apaisante donc.

    Yumiya se promenait dans le village, comme si de rien était. Elle avait été lâché sur cette île parce qu'elle était soi disant peuplé de certains pirates. Mis à part quelques villageois, la Marine n'avait croisé rien, ni personne de suspect. Tout semblait vide, vide, vide.

    Elle soupira en shootant dans une pierre sur son chemin. Elle aimait bien flemmarder de temps en temps, mais n'avoir rien à faire depuis plusieurs jours commençait à l'agacer plus que sérieusement. Elle se demandait quand elle est bien pouvoir enfin s'en aller ou faire quelque chose d'intéressant, de passionnant, de divertissant, enfin, quelque chose !

    Elle shootant dans un second cailloux et réussit à l'envoyer à une vingtaine de mètre plus loin, ce n'était pas encore un miracle, mais c'était tout de même assez loin pour qu'elle soit satisfaite d'elle-même. Elle arrêta alors de faire du foot avec des pierres et se plongea dans ses pensées tout en continuant à marcher en ligne droite.

    Lorsqu'elle ressortit enfin de celle-ci, elle ne se rendit pas vraiment compte du chemin qu'elle avait parcourut et en perdit tout point de repères, elle ne savait pas vraiment comme elle avait atterri ici. Elle regarda de tous les côtes et comprenant qu'elle ne retrouverait certainement plus son chemin, elle s'enfonça dans une taverne pour y commander quelque chose à boire. Une fois la boisson en question fut dans ses mains, elle se dirigea vers l'extérieur, et recommença à marcher tout en sirotant le liquide. Elle n'avait rien pris d’alcoolisé, du moins, c'est ce qui lui semblait. Elle préférait ça à de l'alcool, qu'elle n'avait jamais aimé particulièrement sauf dans des moments où elle n'avait rien d'autre à boire.

    Tout en marchant, elle donna à nouveau un coup de pied dans un caillou, elle n'avait vraiment rien d'autre à faire, et l'envoya à la même distance que précédemment, ce n'était pas qu'un simple coup de chance. Elle recommença une dernière fois, mais cette fois-ci, la pierre fut stoppé par un obstacle... étonnant.

    Cet obstacle se trouvait être un homme qui marchait en face de la Marine et le caillou venait de heurter une des parties les plus sensibles d'un homme normalement constitué. La borgne s'approcha de la personne pour s'excuser de son tir un peu mal placé.

    Elle n'eut pas l'occasion de s'excuser car elle reconnut immédiatement la personne qu'elle le caillou avait « attaqué ». Ce n'était autre que Happy, un pirate que la sous-lieutenante avait déjà croisé. Elle avait récupéré son argent dans le but de la garder pour elle mais ce bandit l'avait repris. Elle n'oublierais jamais son visage de sournois, ça c'était certain. Elle espérait qu'il souffrait bien.

    Comme pour en rajouter une couche, elle renversa l'intégralité de sa boisson sur la tête de l'homme en se demandant si il l'avait reconnu ou pas. En tout cas, elle oui. Elle savait aussi qu'il était capable de lire ses pensées et de contrôler certaines personnes, sauf qu'à ce moment, dans ce village tranquille, il n'y avait absolument personne, à part elle et lui.

    Elle le fixa avec un œil fourbe avant de lui dire :

    - Mon argent !

    Elle le fixa de la même façon durant de longues secondes, guettant la moindre réaction de sa part, elle ne pouvait peut-être pas lire dans ses pensées, mais elle savait être attentive aux moindres gestes quand elle se concentrait sur cette tâche, comme n'importe qu'elle personne.


Dernière édition par Yumiya Taka le Mer 4 Juil - 9:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happy
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 21
Localisation : Bruxelles

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 4 500 000 B
Fruit du Démon: Kanso Kanso No Mi

MessageSujet: Re: L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]   Mar 5 Juin - 10:44

Où étais-je donc? C'était la question que je me posais alors que Estelle et moi nous étions séparés. Bon, grâce à mon pouvoir, je compris rapidement que je me trouvais à Fushia. Bien que cela ne me servait à rien, car je ne savais de toutes façons pas ou ce trouvait cette île. Quoi qu'il en soit, le soleil s'était levé bien tôt ce jour-là. J'avais dormi dans un hôtel peu digne de confiance, et ce qui m'avait servi de lit n'était autre qu'un tapis sur le sol. J'avais donc bien du mal à dormir et je me levai donc de bonne heure. L'hôtel se trouvait au milieu de la ville et je décidai alors de m'y promener.

Après quelques minutes seulement, je me trouvai complètement perdu. Et oui, personne n'avait à envier mon sens de l'orientation exceptionnel. Donc, je me retrouvai sur une espèce de sentier paumé au milieu de rien. Étant donné la nuit de sommeil horrible que je venais de passer, je décidai d'aller me reposer à l'ombre d'un arbre peu lointain.

Il devait s'être écoulé peut-être une ou deux heures depuis que je m'étais endormi quand j'entendis mon ventre gargouiller. Pour mon plus grand bonheur, l'arbre sous lequel j'étais abrité se trouvait être un arbre fruitier. Bon, le goût des fruits n'était pas excellent mais ça avait au moins pu me rassasier.

Je passai ensuite mon temps à observer l'horizon depuis mon arbre, la chaleur était présente, et avec l'ombre des feuilles, je ne me sentais on ne peut mieux. Je restai assis sur une branche durant un long moment, puis je me décidai de tenter de retrouver mon chemin. Je repris alors cette espèce de sentier quand je reçus une pierre dans mes parties intimes. Je m'empêchai de crier et je levai la tête pour savoir comment étais-ce arrivé. Je fus surpris de voir que ce cailloux venait de la marine que j'avais croisée sur une autre île il y a quelques temps. Il s'agissait de Yumiya Taka, si mes souvenirs étaient bons.

Quoi qu'il en soit, je souffrais atrocement à cause de cette pierre, et en guise d'excuse, la marine me renversa sa boisson dessus. Elle dit ensuite deux mots:

Mon argent !

Hein??? 1: Elle m'agressait. 2: Elle me renversait son jus. 3: Elle voulait que je lui donne de l'argent??? Je fus obligé de rappliquer:

Euh... Yumiya non? Je tiens d'abord à te saluer, ensuite, d'une part, l'argent dont tu parle est le mien. Et d'autre part, ce serait à toi de me donner de l'argent pour les vêtements et mes parties génitales que tu viens de foutre en l'air.

Je la regardai, un peu surpris de la situation dans laquelle nous nous trouvions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumiya Taka

avatar

Messages : 400
Date d'inscription : 10/11/2011
Localisation : Là où tu n'es pas

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Aucun

MessageSujet: Re: L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]   Mar 5 Juin - 22:17




    L'avarice est un vilain défaut


    Le pirate semblait un peu surpris de ce qui venait de se passer, ce n'était pas très étonnant, vu la façon dont la Marine l'avait agressé dès le moment où elle l'avait vu, c'était même plutôt compréhensible. Happy répondit à Yumiya :

    - Euh... Yumiya non? Je tiens d'abord à te saluer, ensuite, d'une part, l'argent dont tu parle est le mien. Et d'autre part, ce serait à toi de me donner de l'argent pour les vêtements et mes parties génitales que tu viens de foutre en l'air.

    La borgne eut un petit sourire, elle était bien contente d'avoir foutu en l'air ces deux choses, même si des vêtements pourraient être remplacé sans mal avec un peu d'argent, encore fallait-il l'avoir, cet argent. Si il voulait qu'elle lui donne de l'argent, il pouvait toujours courir, elle n'avait plus rien, mis à part juste assez pour pouvoir se payer encore quelques nuits à l'hôtel, mais ces berrys, elle n'avait l'intention de les céder au pirate pour de nombreuses raisons dont celle de l'hôtel.

    Elle réfléchit quelques secondes à la réponse qu'elle donnerait à Happy, elle n'allait certainement pas accepté gentiment de lui donner de l'argent ni le laisser tranquille pour le moment, c'était tout le contraire. Elle se demanda si il lisait dans ses pensées en ce moment, si c'était le cas, ça ne servait à rien de lui mentir, mais autant tenter le coup. Dans un haussement d'épaule, elle lui dit :

    - Désolé, mais je n'ai plus d'argent, il va falloir que tu te débrouilles tout seul sur ce coup et puis je suis sûr qu'il te reste encore beaucoup d'argent. Les pirates sont des voleurs c'est bien connu.


    Elle le regarda en se demandant si il allait la croire, et puis de toute façon, c'était légitime de vouloir garder son argent pour pouvoir se payer un hôtel pour quelques nuits, non ? Même si elle était millionnaire, elle ne lui aurait certainement rien donné, elle était radine de nature. Elle prit un air dépité et lui dit :

    - Je viens de dépenser mes dernières sous dans ce jus qui s'est renversé sur ta tête, ça devrait être à toi de me donner de l'argent.

    Elle aurait bien voulu lui faire croire qu'elle était une pauvre fille qui n'avait plus un berry et qui venait de gâcher ces derniers mais il suffirait que le pirate jette un coup d’œil dans sa tête pour tout comprendre. Même sans essayer de lire ses pensées, la Marine était persuadée qu'il comprendrait assez vite, elle n'était vraiment pas très doué pour faire semblant, du coup, il n'allait certainement pas prendre pitié d'elle. De toute façon, dès le moment où il lui accordera un petit peu de confiance, elle se vengerait et ne le laisserait cette fois-ci plus partir. Elle avait bien retenu la leçon, voilà ce qu'elle avait gagné à aider un pirate. A la réflexion, elle aurait peut-être du laisser cet argent dans le bateau ou bien le brûler... Ainsi, personne ne l'aurait eut en sa possession et le problème aurait été vite réglé. Cette idée fit sourire la borgne.

    En attendant, elle se demandait bien ce qu'allait faire le pirate.


Dernière édition par Yumiya Taka le Mer 4 Juil - 9:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happy
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 21
Localisation : Bruxelles

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 4 500 000 B
Fruit du Démon: Kanso Kanso No Mi

MessageSujet: Re: L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]   Mer 6 Juin - 2:44

Après que j'eus pris la parole, Yumiya eut un léger sourire. Comme le silence régnait, je me permis d'aller lire ses pensées. Apparemment, elle était entrain de se demander comment elle allait faire pour me faire croire qu'elle n'avait plus d'argent. Avec mon pouvoir en action... c'était une mission impossible. Malgré tout, la marine tenta le coup:

Désolé, mais je n'ai plus d'argent, il va falloir que tu te débrouilles tout seul sur ce coup et puis je suis sûr qu'il te reste encore beaucoup d'argent. Les pirates sont des voleurs c'est bien connu.

Ah, elle avait une certaine haine contre les pirates, cela s'entendait. Par contre ce dont elle était sûre s'avérait être faux. Je n'avais plus un sou. Mon argent avait coulé avec mon bateau. Avant que je ne puisse dire quoi que ce soit, elle reprit la parole:

Je viens de dépenser mes derniers sous dans ce jus qui s'est renversé sur ta tête, ça devrait être à toi de me donner de l'argent.

Ah ah, elle voulait que je lui rembourse le jus qu'elle m'avait vidé sur la tête.

Je décidai de me rapprocher d'elle. Arrivé à sa hauteur, je posa ma main sur sa tête, puis j'enlevai ma main et quelques berrys se trouvèrent sur sa tête. Je mis ensuite mes mains dans mes poches et je dis:

C'est pas bien de mentir, surtout quant on est un représentant de la loi. Tâche de t'en souvenir Yumiya Taka.

Je souris alors et je pris la direction inverse de celle que j'avais prise pour arriver jusqu'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumiya Taka

avatar

Messages : 400
Date d'inscription : 10/11/2011
Localisation : Là où tu n'es pas

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Aucun

MessageSujet: Re: L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]   Mer 6 Juin - 3:58




    L'avarice est un vilain défaut


    Le pirate s'approcha de la Marine qui eut un léger mouvement de recul, elle se demandait bien ce qu'il avait l'intention de faire. Il se contenta de poser sa main sur la tête de la borgne, elle l'aurait bien repoussé si elle n'avait pas sentis quelque chose se poser sur sa tête. Qui sait, c'était peut-être un rat ou autre chose d’écœurant. Lorsqu'il retira sa main, Yumiya chercha immédiatement à découvrir ce qu'il avait déposé sur celle-ci et y découvrit quelques berrys, si il pensait pouvoir l'acheter avec ça, il avait tout faux. Il lui dit alors :

    - C'est pas bien de mentir, surtout quant on est un représentant de la loi. Tâche de t'en souvenir Yumiya Taka.

    Il avait donc fouillé dans ses pensées, ce n'était pas très étonnant, quand on a un pouvoir, autant en user, même si la Marine ne supportait pas qu'on écoute ses pensées, elle avait son petit monde à elle, rien qu'à elle.

    En voyant Happy s'éloigner avec un sourire, elle récupéra les berrys qui était sur sa tête et les glissa dans une poche, décidé à ne pas laisser le pirate s'en sortir de cette manière, il avait peut-être remboursé son jus, mais il n'avait pas encore remboursé tout l'argent qu'il lui avait pris. Elle ne l'aimait vraiment pas, ça c'était certain.

    Elle le rattrapa en rapidité et se planta devant lui avant de lui dire :

    - Ça a beau ne pas être bien de mentir, tout le monde ment tout le temps et ne vient pas me reprocher ça, pirate !

    Elle le regarda avec un œil coléreux, elle lui aurait déjà sauter au coup si il n'était pas capable de lire ses pensées, elle était presque certainement qu'il éviterait ses couteaux sans difficultés en combat rapproché, c'était donc peine perdu. Au lieu de l'attaquer, elle continua sur sa lancée pour lui dire :

    - Tu t'introduis dans les pensées des gens, dans leur intimité, penses-tu que se soit mieux ? Cette fois-ci, tu finiras mort ou bien tu croupiras dans une cellule, ça fera toujours un pirate en moins dans le monde.

    Elle se demanda bien comment elle allait procéder, il allait lire dans ses pensées et prévoir tous ces mouvements à l'avance, il n'aurait aucune difficulté à la stopper et elle se retrouverait dans la même situation que la dernière fois. Instinctivement, elle fit quelques pas en arrière, elle ne voyait que ça à faire pour le moment : garder ses distances. Même si à ces souvenirs, le pirate n'était pas très violent. Elle ne s'attendait pas à ce qu'il fonce sur elle, elle pensa même qu'il allait peut-être l'ignorer tout simplement.

    Elle coupa court à ses réflexion en pensant que de toute façon, ça ne l'avancerait à rien, il lui fallait juste trouver quelque chose pour pouvoir attaquer son ennemi, quelque chose pour lequel elle n'aurait pas besoin de penser.


Dernière édition par Yumiya Taka le Mer 4 Juil - 9:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happy
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 21
Localisation : Bruxelles

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 4 500 000 B
Fruit du Démon: Kanso Kanso No Mi

MessageSujet: Re: L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]   Mer 6 Juin - 5:15

Je remarquai au bruit qu'elle venait de ranger les berrys dans une poche. Soudain, j'entendis des bruits de pas qui s'accéléraient rapidement. Après quelques instants, la marine se trouvait devant moi.

Ça a beau ne pas être bien de mentir, tout le monde ment tout le temps et ne vient pas me reprocher ça, pirate !

Elle m'en voulait, c'était clair. La raison? Sans doute car j'étais un pirate. Je voyais bien qu'elle hésitait à m'attaquer ou pas. Elle connaissait mon pouvoir, elle savait à quoi s'attendre. Dans son oeil, on pouvait y lire la colère, mais elle ne m'attaqua pas, elle préféra continuer de discuter:

Tu t'introduis dans les pensées des gens, dans leur intimité, penses-tu que se soit mieux ? Cette fois-ci, tu finiras mort ou bien tu croupiras dans une cellule, ça fera toujours un pirate en moins dans le monde.

Après ces mots, elle recula. C'était donc qu'elle voulait se battre. Rahlala... je détestais cette option donc, je lui tournai le dos et je lui dis:

Je ne sais pas pourquoi tu en veux tant aux pirates, et je pourrais le savoir en lisant dans tes pensées, mais je ne le ferais pas. Parce que je ne me sers pas de mon pouvoir pour rappeler d'anciennes blessures qui ont pues être commises. Je ne lis pas les pensées des gens pour m'amuser non plus, je le fais dans le but de me protéger ou d'aider les autres. La preuve est que, si je n'avais pas lu dans tes pensées, j'aurais été manipulé et j'aurais dépensé mon argent alors que ce n'est point à moi de donner de l'argent.

Je me mis à marcher, toujours dos à elle. Puis je tournai la tête et je la regardai. Je voulais savoir ce qu'elle allait faire maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumiya Taka

avatar

Messages : 400
Date d'inscription : 10/11/2011
Localisation : Là où tu n'es pas

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Aucun

MessageSujet: Re: L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]   Mer 6 Juin - 7:44




    L'avarice est un vilain défaut


    Le pirate lui tourna le dos et la Marine se demanda si il allait continuer à lui tourner le dos pour prendre la direction opposée à chaque fois qu'elle lui parlerait. Certainement. Il ne devait pas être du genre à se battre pour la moindre petite chose. Elle se demandait si il y avait quelque chose qui pouvait l'énerver au point qu'il veuille la combattre. Probablement, il lui suffisait de trouver les bons mots pour le faire craquer, encore fallait-il taper au bon endroit. Happy prit la parole tout en gardant le dos tourné à la Marine :

    - Je ne sais pas pourquoi tu en veux tant aux pirates, et je pourrais le savoir en lisant dans tes pensées, mais je ne le ferais pas. Parce que je ne me sers pas de mon pouvoir pour rappeler d'anciennes blessures qui ont pues être commises. Je ne lis pas les pensées des gens pour m'amuser non plus, je le fais dans le but de me protéger ou d'aider les autres. La preuve est que, si je n'avais pas lu dans tes pensées, j'aurais été manipulé et j'aurais dépensé mon argent alors que ce n'est point à moi de donner de l'argent.


    Ça, pour leur en vouloir aux pirates, elle leur en voulait, au point qu'elle s'était mise en tête de tous les tuer, jusqu'à en être débarrassé. Elle menait des rêves impossibles, mais c'était bien ce qui faisait de ça des rêves, après tout. Il disait utiliser son pouvoir pour aider et protéger les autres, mais elle ne voyait pas en quoi son statut de pirate pourrait lui servir à aider des gens, c'était plutôt le contraire. Du point de vue de la borgne, les pirates n'étaient que des meurtriers et des voleurs, rien de plus.

    Le pirate tourna la tête vers la Marine et la regarda, il attendait certainement une réaction de sa part, elle n'avait pas l'intention de le faire attendre plus longtemps. Elle lui répondit alors avec un sourire :

    - Tu prétends user de ton pouvoir pour aider les gens, mais en tant que pirate tu ne fais que causer du tord aux autres. Tu peux dire n'être pas comme les autres hors la loi, mais tu gardes le même statut et à mes yeux tu restes toujours quelqu'un de méprisable. J'en veux aux pirates, oui, mais pas seulement, j'en veux au monde entier, sauf que vous, les pirates, êtes ceux que je déteste le plus.


    Il était vrai qu'elle en voulait au monde entier d'être comme il est, sans ses guerres, peut-être vivrait-elle normalement. Peut-être... Elle chassa ses pensées de sa tête en une demi-seconde et se concentra sur son ennemi, si il avait encore l'intention de marcher dans la direction, elle l'attaquerait la seconde d'après, il devait certainement s'en douter. Elle se demanda comment il allait bien pouvoir réagir, elle ne pensait pas encore l'avoir énervé, après tout, elle n'en avait pas eut l'intention dans ce qu'elle venait de dire, mais si ça le mettait en colère se serait toujours bon à prendre.


Dernière édition par Yumiya Taka le Mer 4 Juil - 9:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happy
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 21
Localisation : Bruxelles

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 4 500 000 B
Fruit du Démon: Kanso Kanso No Mi

MessageSujet: Re: L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]   Mer 6 Juin - 9:36

Yumiya ne perdit pas de temps pour me répondre. Je la vis sourire peut avant sa réponse, cela n'annonçait rien qui vaille.

Tu prétends user de ton pouvoir pour aider les gens, mais en tant que pirate tu ne fais que causer du tord aux autres. Tu peux dire n'être pas comme les autres hors la loi, mais tu gardes le même statut et à mes yeux tu restes toujours quelqu'un de méprisable. J'en veux aux pirates, oui, mais pas seulement, j'en veux au monde entier, sauf que vous, les pirates, êtes ceux que je déteste le plus.

C'était désolant... Cette haine perpétuelle entre pirates et marines n'était pas prête de s'arrêter. Je voyais bien que l'officier de la marine guettait chacun de mes mouvements pour m'attaquer lorsque je m'y attendrais le moins. Cependant, je préférai continuer notre conversation plutôt que de devoir me battre. Je pris donc la parole:

Oui, je porte le statut de pirate. Pour toi, les pirates sont des tueurs et des voleurs. Mais la marine ne fait elle pas la même chose vis-à-vis des gens qu'elle considère comme criminels même lorsqu'ils n'ont rien fait? Ne suis-je d'ailleurs pas moi-même dans ce cas? Mais débattre sur qui est le gentil et qui est le méchant ne nous apportera rien, car nos avis diffèrent. Je tiens juste à dire que pour moi, un pirate n'est pas un bandit assassin. La piraterie signifie être libre. Libre de toute autorité. Bien sûr, certaines personnes profite de cette liberté pour prendre une mauvaise voie. Mais d'autre sont simplement à la recherche d'aventures. Pour ma part, je ne suis qu'un simple humain voyageant sur les mers en prenant un maximum de bon temps. N'est-ce pas ça la belle vie?

Suite à cette dernière phrase, j'eus un petit sourire qui se dessina sur mon visage. Je me tournai ensuite complètement vers elle. Je lui faisais face, attendant patiemment ses actes ou ses paroles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumiya Taka

avatar

Messages : 400
Date d'inscription : 10/11/2011
Localisation : Là où tu n'es pas

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Aucun

MessageSujet: Re: L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]   Jeu 7 Juin - 7:20




    L'avarice est un vilain défaut


    Comme devait s'y attendre la Marine, le pirate ne l'attaqua pas. Elle avait donc raison sur le fait qu'il ne devait pas beaucoup aimer avoir à se battre, quelqu'un de plutôt pacifiste, donc. Au lieu de lui sauter dessus à la connaissance de son statut comme les pirates à Las Camp, il se contenta de lui parler :

    - Oui, je porte le statut de pirate. Pour toi, les pirates sont des tueurs et des voleurs. Mais la marine ne fait elle pas la même chose vis-à-vis des gens qu'elle considère comme criminels même lorsqu'ils n'ont rien fait? Ne suis-je d'ailleurs pas moi-même dans ce cas? Mais débattre sur qui est le gentil et qui est le méchant ne nous apportera rien, car nos avis diffèrent. Je tiens juste à dire que pour moi, un pirate n'est pas un bandit assassin. La piraterie signifie être libre. Libre de toute autorité. Bien sûr, certaines personnes profite de cette liberté pour prendre une mauvaise voie. Mais d'autre sont simplement à la recherche d'aventures. Pour ma part, je ne suis qu'un simple humain voyageant sur les mers en prenant un maximum de bon temps. N'est-ce pas ça la belle vie?


    Il pensait donc qu'être pirate était une forme de liberté, la borgne quant à elle, en pensait tout le contraire, elle se disait que la liberté n'existait nul part, on est tous rattaché à quelque chose, même si nous n'en avons pas l'impression. La liberté... C'était un beau mot, mais il était inaccessible pour tout le monde et c'était bien ça qui le rendait si jolie à attendre. Elle aussi avait des rêves de libertés, mais elle préférait pour le moment sa vie telle qu'elle était actuellement, la liberté viendra plus tard, lorsqu'elle n'aura plus rien à faire dans cette organisation.

    Elle regarda Happy d'un air pensif avant de lui répondre :

    - La Marine n'est pas parfaite, certes. Elle tue des innocents, elle est peut-être pire que les pirates mêmes mais je n'en fais pas partis pour me battre pour leur prétendue justice. Elle m'offre une simple couverture qui me permets de réaliser ma vengeance à ma façon, je me bats pour ma justice. Qu'elle tue des criminels qui n'ont rien fait ? Peu importe. Quant à ton apparente liberté, je pense que tu te trompes lamentablement sur ce point, on a tous quelque chose dont on ne peut se défaire, on est tous rattaché à quelque chose. La liberté n'est pas faire ce qu'on veut comme on le veut, c'est quelque chose de bien plus complexe et elle n'a en aucun cas des synonymes. Elle est comme un rêve, totalement inaccessible.


    Elle haussa les épaules tout en disant :

    - Enfin, ça reste un avis personnel. C'est peut-être un peu trop compliqué pour des esprits simplistes comme ceux des pirates. Et puis, pour aller fouiller dans les pensées des gens, il ne faut jamais avoir trop besoin de réfléchir, c'est tellement plus simple comme ça, non ?

    Yumiya eut un sourire narquois. Elle pensait vraiment que les pirates ne devaient pas avoir un cerveau très développé et encore moins lui qui utilisait sa tête pour lire dans celle des autres au lieu de l'utiliser pour réfléchir, c'était beaucoup trop facile comme ça et la simplicité rendait les gens un peu bête parfois, quand tout est trop simple, il arrive souvent que nous faisons des erreurs bêtes qui auraient très bien pu être évité avec plus de réflexion.

    Elle regarda le pirate en face d'elle en gardant son sourire puis lui dit :

    - Penses-tu être capable de te protéger toi et les autres sans ton pouvoir ? Penses-tu pouvoir combattre quelqu'un sans lire dans ses pensées pour prévoir le moindre de ses mouvements ? Tu as vécu trop longtemps dans la simplicité et elle t'a rendu complètement stupide, tu n'es sûrement plus capable de penser comme une personne normale.


    Tout en gardant son sourire, elle posa sa main sur le couteau que lui avait offert le seul Marine qu'elle avait réellement apprécié durant sa vie, c'était l'une des choses les plus précieuses qu'elle avait dans sa vie et elle s'était promis de tuer de nombreux pirates à l'aide de cette petite chose. L'ennemi en face d'elle ne ferait pas exception. Elle ne le tuerait peut-être pas, mais elle avait bien envie de le blesser au point qu'il ne puisse même plus bouger.


Dernière édition par Yumiya Taka le Mer 4 Juil - 9:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happy
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 21
Localisation : Bruxelles

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 4 500 000 B
Fruit du Démon: Kanso Kanso No Mi

MessageSujet: Re: L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]   Jeu 7 Juin - 10:07

La marine sembla réfléchir, elle n'allait pas m'attaquer, du moins pas tout de suite. Elle donna d'abord une réponse à ce que je lui avais dit précédemment tout en me regardant:

La Marine n'est pas parfaite, certes. Elle tue des innocents, elle est peut-être pire que les pirates mêmes mais je n'en fais pas partis pour me battre pour leur prétendue justice. Elle m'offre une simple couverture qui me permets de réaliser ma vengeance à ma façon, je me bats pour ma justice. Qu'elle tue des criminels qui n'ont rien fait ? Peu importe. Quant à ton apparente liberté, je pense que tu te trompes lamentablement sur ce point, on a tous quelque chose dont on ne peut se défaire, on est tous rattaché à quelque chose. La liberté n'est pas faire ce qu'on veut comme on le veut, c'est quelque chose de bien plus complexe et elle n'a en aucun cas des synonymes. Elle est comme un rêve, totalement inaccessible.
Enfin, ça reste un avis personnel. C'est peut-être un peu trop compliqué pour des esprits simplistes comme ceux des pirates. Et puis, pour aller fouiller dans les pensées des gens, il ne faut jamais avoir trop besoin de réfléchir, c'est tellement plus simple comme ça, non ?


Après quoi, elle eut un sourire qui se voulait moqueur. Seulement, je n'étais pas du genre à m'énerver pour si peu. J'allais me contenter de lui répondre quant à nouveau, elle reprit la parole, tout en gardant son sourire.

Penses-tu être capable de te protéger toi et les autres sans ton pouvoir ? Penses-tu pouvoir combattre quelqu'un sans lire dans ses pensées pour prévoir le moindre de ses mouvements ? Tu as vécu trop longtemps dans la simplicité et elle t'a rendu complètement stupide, tu n'es sûrement plus capable de penser comme une personne normale.

Elle mit ensuite une de ses mains sur un de ses couteaux. De mon côté, je réfléchissais à ce qu'elle venait de me dire. Je pris un certain temps même, mais ce temps était utile à la réflexion. Réflexion suite à laquelle je pus répondre à Yumiya:

Pour te répondre dans l'ordre, tout d'abord, je tiens à te dire à toi, la personne qui cherche un monde sans guerre, qu'à force d'agir par vengeance, la familles des pirates que tu tueras ne se laissera pas faire. Ils se révolteront, et combattront les marines. Et la famille des marines morts au combats se révoltera elle aussi. C'est là un cercle bien vicieux. C'est pour cela qu'il faut arrêter d'obéir à la vengeance, car cela ne fait qu'empirer les choses. Ensuite, Pour ce qui est de ma liberté, je n'ai jamais eu qu'une seule personne à qui je me sois attachée. Mais cette personne est morte. Je n'ai rien à quoi me raccrocher, ma liberté, elle est devant moi, c'est à moi de tendre la bras pour l'obtenir. Ce n'est pas une chose impossible à atteindre, c'est une chose qui nécessite des sacrifices. Pour finir, J'ai vécu longtemps sans mon pouvoir, et ma vie n'a pas été rose tous les jours. Et puis, à partir du moment où j'ai accidentellement mangé un fruit du démon je ne suis plus une personne normale. Est-ce là de la stupidité d'utiliser son pouvoir pour le bien des gens? Je ne pense pas. Ce serait même le contraire qui serait stupide. Et pour tout dire, j'ai déjà combattu sans mon pouvoir, et contrairement à ce que tu pense, mon pouvoir ne m'a pas rendu moins futé, au contraire même. Grâce à lui, je sais reconnaître quelques signes de mensonges et d'agressivité, sans y avoir recours. Je peux d'ailleurs, sans lire dans tes pensées, savoir que le couteau que tu tiens est très cher à tes yeux et que c'est avec celui-ci que tu veux te débarrasser de moi, ou du moins essayer.

Toujours les mains dans les poches, la regardant avec un sourire amicale qui ne quitte presque jamais mon visage, j'attendis sa réaction. Je me doutais bien que la marine n'allait pas soudainement m'apprécier, mais j'espérais que sa haine pour les pirates s’amoindrisse un peu, même si rien n'était moins sur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumiya Taka

avatar

Messages : 400
Date d'inscription : 10/11/2011
Localisation : Là où tu n'es pas

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Aucun

MessageSujet: Re: L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]   Ven 8 Juin - 0:49




    L'avarice est un vilain défaut


    Le pirate sembla commencer à réfléchir aux paroles de la Marine, du moins c'était l'impression qu'il donnait mais qui sait ce qu'il était en train de penser. Après un certain temps, il répondit à la borgne :

    - Pour te répondre dans l'ordre, tout d'abord, je tiens à te dire à toi, la personne qui cherche un monde sans guerre, qu'à force d'agir par vengeance, la familles des pirates que tu tueras ne se laissera pas faire. Ils se révolteront, et combattront les marines. Et la famille des marines morts au combats se révoltera elle aussi. C'est là un cercle bien vicieux. C'est pour cela qu'il faut arrêter d'obéir à la vengeance, car cela ne fait qu'empirer les choses.

    Il avait certainement raison sur le point que se soit un cercle vicieux et que tout le monde aura envie de se venger, c'était bien normal, mais ce n'était pas comme si les pirates étaient appréciés par tout le monde. C'était leur faute si il s'était lancé dans la piraterie, ils n'avaient qu'à mieux choisir leur voie. C'est ainsi que voyez les choses la Marine. Happy ne s'arrêta pas à ses simples paroles :

    - Ensuite, Pour ce qui est de ma liberté, je n'ai jamais eu qu'une seule personne à qui je me sois attachée. Mais cette personne est morte. Je n'ai rien à quoi me raccrocher, ma liberté, elle est devant moi, c'est à moi de tendre la bras pour l'obtenir. Ce n'est pas une chose impossible à atteindre, c'est une chose qui nécessite des sacrifices.

    Sur ce point, elle n'était pas d'accord du tout, car si s'était le cas, elle était libre depuis bien longtemps, et pourtant, elle n'en avait jamais eu l'impression. C'était plutôt le contraire, elle avait l'impression que depuis la mort des personnes qu'elle aimait, elle se sentait de plus en plus enchainé. Le pirate continua à parler :

    - Pour finir, J'ai vécu longtemps sans mon pouvoir, et ma vie n'a pas été rose tous les jours. Et puis, à partir du moment où j'ai accidentellement mangé un fruit du démon je ne suis plus une personne normale. Est-ce là de la stupidité d'utiliser son pouvoir pour le bien des gens? Je ne pense pas. Ce serait même le contraire qui serait stupide. Et pour tout dire, j'ai déjà combattu sans mon pouvoir, et contrairement à ce que tu pense, mon pouvoir ne m'a pas rendu moins futé, au contraire même. Grâce à lui, je sais reconnaître quelques signes de mensonges et d'agressivité, sans y avoir recours. Je peux d'ailleurs, sans lire dans tes pensées, savoir que le couteau que tu tiens est très cher à tes yeux et que c'est avec celui-ci que tu veux te débarrasser de moi, ou du moins essayer.


    Instinctivement, elle jeta un coup d’œil sur le couteau, de toute façon, si elle le gardait toujours si proche de ses mains et qu'elle en avait posé une dessus, ce n'était pas anodin, il n'était pas aussi bête que ça, mais rien ne l'assurait qu'il n'avait pas lu dans ses pensées à cet instant, il pouvait très bien lui mentir, ça devait être fréquent dan le milieu de la piraterie. Elle le regarda d'un air dédaigneux avant de lui répondre :

    - Un cercle vicieux ? Qu'ils viennent se venger si ça leur fait plaisir, mais pour le moment, je n'ai jamais trouvé quelqu'un qui veuille se venger parce que j'ai tué un pirate et je doute que ça m'arrive un jour. Rares sont les pirates ayant encore une famille et des proches. Toi-même tu le dis, tu n'as personne à qui t'attacher, qui viendrait te venger si je te tuais ? Personne.


    Elle fit un pas vers le pirate tout en gardant sa main posé sur son couteau puis continua à parler en disant :

    - Les seuls personnes auxquels je me soit attaché sont elles-aussi mortes, pourtant, je ne me sens pas plus libre que n'importe qui, j'ai plutôt l'impression que ces morts m'ont encore pris plus de ma liberté. Ils m'ont rendus encore plus rageuse contre ce monde. Je cherche la paix, mais le mal de cet endroit ne peut être combattu que par le mal. On ne dissuade pas les gens avec de belles paroles, la peur de la mort est bien plus efficace.


    Elle s'approcha encore de Happy jusqu'à n'être plus qu'à quelques centimètres à peine de lui et lui dit d'une voix suave et moqueuse à la fois :

    - Tu es un beau parleur et tu n'es peut-être pas aussi bête que tu en as l'air, pirate, mais tu ne vas pas me changer avec des paroles. Les mots peuvent très bien être des mensonges, qu'est-ce qui me fait croire que tu n'as pas lu dans mes pensées pour savoir ce que représentait ce couteau à mes yeux ? Je n'ai aucune preuve et aucune raison de te croire. As-tu réellement pensé une seule seconde que j'allais t'écouter bien sagement ?


    Elle eut un petit sourire mesquin puis elle saisit son couteau et le dirigea d'un geste sec et rapide vers la gorge de son ennemi. Elle ne doutait pas qu'il puisse facilement éviter ce mouvement, mais elle voulait connaitre sa réaction, le forcer au moins à se défendre car si il ne l'arrêtait pas, elle aurait tôt fait de le tuer dans la seconde car son geste était calculé pour mettre fin à la vie du pirate dès le moment où son coup le toucherait, elle n'avait pas l'intention de le stopper.


Dernière édition par Yumiya Taka le Mer 4 Juil - 9:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happy
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 21
Localisation : Bruxelles

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 4 500 000 B
Fruit du Démon: Kanso Kanso No Mi

MessageSujet: Re: L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]   Ven 8 Juin - 4:29

Après que j'eus pris la parole, le regard de la marine se tourna vers ce couteau qui semblait lui être important. Elle réfléchis quelques secondes puis me regarda avec dédain avant de m'offrir une réponse.

Un cercle vicieux ? Qu'ils viennent se venger si ça leur fait plaisir, mais pour le moment, je n'ai jamais trouvé quelqu'un qui veuille se venger parce que j'ai tué un pirate et je doute que ça m'arrive un jour. Rares sont les pirates ayant encore une famille et des proches. Toi-même tu le dis, tu n'as personne à qui t'attacher, qui viendrait te venger si je te tuais ? Personne.

Elle n'avait pas tord, mais je savais que me tuer ferait sûrement réagir Estelle, mais je savais qu'elle n'était pas vraiment portée sur le combat. De plus, je ne voulais pas qu'elle ait la marine qui la pourchasse. Pendant que je réfléchissais, Yumiya avança vers moi et continua de parler:

Les seuls personnes auxquels je me soit attaché sont elles-aussi mortes, pourtant, je ne me sens pas plus libre que n'importe qui, j'ai plutôt l'impression que ces morts m'ont encore pris plus de ma liberté. Ils m'ont rendus encore plus rageuse contre ce monde. Je cherche la paix, mais le mal de cet endroit ne peut être combattu que par le mal. On ne dissuade pas les gens avec de belles paroles, la peur de la mort est bien plus efficace.

Elle continua de se rapprocher de moi tandis que mon sourire quittait mon visage. Je me disais qu'en le malheur avait du bien s'abattre sur elle pour qu'elle ait autant de rancœur envers les pirates. Une fois arrivée à quelques centimètres de moi, elle dit encore quelque chose.

Tu es un beau parleur et tu n'es peut-être pas aussi bête que tu en as l'air, pirate, mais tu ne vas pas me changer avec des paroles. Les mots peuvent très bien être des mensonges, qu'est-ce qui me fait croire que tu n'as pas lu dans mes pensées pour savoir ce que représentait ce couteau à mes yeux ? Je n'ai aucune preuve et aucune raison de te croire. As-tu réellement pensé une seule seconde que j'allais t'écouter bien sagement ?

Avant même que je ne puisse dire ou faire quoi que ce soit, elle m'attaqua avec le couteau. Le coup était porté en direction de ma gorge. Je fis un pas en arrière et je reculai ma tête pour éviter le coup. Après cela, avec ma main droite, j'attrapai son poignet qui tenait le couteau. Je la regardai ensuite dans l'oeil puis je lui dis d'un ton sérieux:

Tu as raison, si je meurs, personne ne viendra me venger, hormis une personne peut-être mais je le lui déconseillerais. Et si nos points de vue sur la liberté divergent, c'est car nous ne vivons pas la morts des autres de la même façon. Pour moi, on ne doit pas vivre avec les regrets du passé. Donc je vis ma vie en profitant de celle-ci au maximum, c'est d'ailleurs ce que la seule personne à qui je me sois attaché m'ait dit avant sa mort. Pour tout dire, je n'ai jamais voulu être pirate. Mais c'est une promesse qu'il m'a arraché quelques instants avant qu'il ne nous quitte. C'était son rêve mais il est mort trop tôt pour le réaliser. Je sais qu'il voulait devenir pirate pour quitter la vie de misère que nous avions, pour que nous puissions être libre de faire ce que bon nous semble. Alors, je vis son rêve pour lui, et tu devrais en faire autant, au lieu de te rattacher à tous tes souvenirs désagréables, libère toi de ces fardeaux que tu porte. Vis ta vie dans la tranquillité, et tu trouveras là ta liberté.

Après ce discours, je gardai toujours ma main gauche dans ma poche, mais elle était prête à sortir au cas où elle utiliserait son autre main pour sortir un de ces couteaux. Ma main droite tenait toujours son poignet et je gardais toujours mes yeux face à son seul visible et mon air sérieux ne changea pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumiya Taka

avatar

Messages : 400
Date d'inscription : 10/11/2011
Localisation : Là où tu n'es pas

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Aucun

MessageSujet: Re: L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]   Ven 8 Juin - 6:02




    L'avarice est un vilain défaut


    Le pirate recula d'un pas en arrière pour éviter la lame puis bloqua le poignet de la Marine, ce qui était bien normal après tout, puis il lui dit d'un ton sérieux :

    - Tu as raison, si je meurs, personne ne viendra me venger, hormis une personne peut-être mais je le lui déconseillerais. Et si nos points de vue sur la liberté divergent, c'est car nous ne vivons pas la morts des autres de la même façon. Pour moi, on ne doit pas vivre avec les regrets du passé. Donc je vis ma vie en profitant de celle-ci au maximum, c'est d'ailleurs ce que la seule personne à qui je me sois attaché m'ait dit avant sa mort. Pour tout dire, je n'ai jamais voulu être pirate. Mais c'est une promesse qu'il m'a arraché quelques instants avant qu'il ne nous quitte. C'était son rêve mais il est mort trop tôt pour le réaliser. Je sais qu'il voulait devenir pirate pour quitter la vie de misère que nous avions, pour que nous puissions être libre de faire ce que bon nous semble. Alors, je vis son rêve pour lui, et tu devrais en faire autant, au lieu de te rattacher à tous tes souvenirs désagréables, libère toi de ces fardeaux que tu porte. Vis ta vie dans la tranquillité, et tu trouveras là ta liberté.


    Elle, elle ne pouvait se défaire du passé, il était collé à elle et n'était pas décidé à la lâcher, elle-même s'y accrochait fermement car ce fut ces seuls instants heureux, elle préférait se raccrochait à un passé oublié que d'avoir à affronter la triste réalité. Il était plus facile pour le pirate de se défaire de sa vie antérieur comme il disait avoir eut une vie de misère, elle avait tout pour être heureuse. Elle avait déjà un avenir tout tracé devant elle, mais il fut brisé en l'espace de quelques minutes, tout parti en fumée. C'était pour cette raison aussi qu'elle en voulait tant au pirate, d'avoir osé gâcher sa vie, d'avoir oser détruire son avenir, d'avoir oser tuer celle qui était devenue comme sa mère et celui qui avait été durant longtemps, la seule personne qu'elle fréquentait. Elle leur en voulait d'avoir détruit tous ces rêves.

    Le pirate semblait avoir garder son sérieux, elle se demandait si elle allait enfin réussir à l'énerver ou si cela risquer d'être mission impossible. En tout cas, pour le moment, il semblait toujours très calme et serein. Elle garda toujours son sourire mesquin. Tout à coup, elle effaça son sourire et baissa son œil vers le sol tout en disant :

    - Je ne peux pas oublier. Je ne peux pas pardonner. Je vous hais, vous les pirates et votre prétendue liberté. Je vous hais parce que vous semblez heureux alors que vous m'avez retiré tout mon bonheur.


    Elle releva son œil vers le pirate et lui dit d'une voix haineuse :

    - Comment pourrais-je oublier ? Comment pourrais-je vous pardonner ?

    Elle respira un grand coup et tout continuant à le fixant, elle reprit une voix plus naturelle et lui dit en reprenant son sourire :

    - Je sais où se trouve ma liberté, dans un monde où vous serez tous morts. C'est un rêve inaccessible, je le sais bien, pourtant ma vie serait tellement mieux sans la piraterie. Qui sait ce que je serais devenu sans vous ? Certainement ne serais-je pas en ce moment face à toi, à te haïr. Quant à la personne qui t'était chère et qui avait pour rêve de devenir pirate, elle ne devait vraiment pas être d'une très grande intelligence, te faire embarquer dans de tels histoires pour te sortir de ta vie de misérable, quelle idée !

    Elle avait dit ça d'un ton désinvolte puis continua sur sa lancée en disant :

    - Les gens heureux sont souvent les plus bêtes car ils ne voient pas la réalité en face. Les gens libres sont ceux qui abusent de leur liberté.


    Sur ce coup-ci, elle saisit deux couteaux dans sa main libre et les dirigea vers la main toujours enfoncé dans une poche du pirate. Elle guetta une réaction de sa part, il aurait certainement encore le temps de rattraper son poignet avant qu'il ne frappe, mais il serait tout aussi immobilisé qu'elle.


Dernière édition par Yumiya Taka le Mer 4 Juil - 9:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happy
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 21
Localisation : Bruxelles

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 4 500 000 B
Fruit du Démon: Kanso Kanso No Mi

MessageSujet: Re: L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]   Ven 8 Juin - 7:32

À ma grande surprise, la marine ne tenta pas de se débattre. Par contre, son sourire mesquin ne quittait pas son visage. Bientôt, elle répondit à ma phrase mais son sourire disparut et elle baissa son oeil.

Je ne peux pas oublier. Je ne peux pas pardonner. Je vous hais, vous les pirates et votre prétendue liberté. Je vous hais parce que vous semblez heureux alors que vous m'avez retiré tout mon bonheur.

Elle releva ensuite son oeil vers moi et me dit :

Comment pourrais-je oublier ? Comment pourrais-je vous pardonner ? Je sais où se trouve ma liberté, dans un monde où vous serez tous morts. C'est un rêve inaccessible, je le sais bien, pourtant ma vie serait tellement mieux sans la piraterie. Qui sait ce que je serais devenu sans vous ? Certainement ne serais-je pas en ce moment face à toi, à te haïr. Quant à la personne qui t'était chère et qui avait pour rêve de devenir pirate, elle ne devait vraiment pas être d'une très grande intelligence, te faire embarquer dans de tels histoires pour te sortir de ta vie de misérable, quelle idée !Les gens heureux sont souvent les plus bêtes car ils ne voient pas la réalité en face. Les gens libres sont ceux qui abusent de leur liberté.

Elle saisit ensuite deux couteaux de sa main libre et visa ma main qui était dans ma poche. Ma main fut transpercée de plein fouet par les couteaux car je ne les avais pas évités de mon plein gré. Je resserrai ensuite mon étreinte sur le poignet de la marine que je tenais puis je dis:

Je ne sais pas ce qui t'es arrivé, mais je ne t'autorise pas à te moquer de la seule personne qui m'ait jamais été chère. Je suis en générale une personne très calme, mais il y a des choses à ne pas dire en ma présence!

Sur ce, je serrai encore plus forts ma main et je lui envoyai une migraine extrêmement puissante. Mon regard était empli de haine et de colère. Je continuai de lui parler tout en continuant de lui infliger une migraine de plus en plus douloureuse.

Ce n'était pas quelqu'un d'idiot, j'ai toujours été traîné dans la boue, je n'ai jamais eu d'amis à part lui, je n'ai jamais rien eu tout court à part lui, mes parents sont morts à mon plus jeune âge. J'ai toujours du me débrouiller seul. Mais il est venu et m'a accepté alors que j'étais rejeté par tous. Mais il est mort, tué par des marines corrompus. Il est mort à 10 ans! je ne l'ai connu que 6 mois mais c'est la seule personne à qui je me sois attaché. Il est mort pour me protéger... Je ne te laisserais pas te moquer de lui!

Je tordis à présent la main de la marine tandis que je regardai Yumiya droit dans l'oeil, avec toute la colère que j'avais en moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumiya Taka

avatar

Messages : 400
Date d'inscription : 10/11/2011
Localisation : Là où tu n'es pas

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Aucun

MessageSujet: Re: L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]   Ven 8 Juin - 8:21




    L'avarice est un vilain défaut


    Le couteau transperça de plein fouet la main du Pirate à la grande surprise de la Marine. Il ne l'avait donc pas évité et c'était laissé faire. Elle avait peut-être enfin réussis à le déstabiliser au fond. Ces pensées se confirmèrent lorsqu'elle sentit la prise de Happy sur son poignet se resserrait et qu'elle entendit sa voix :

    - Je ne sais pas ce qui t'es arrivé, mais je ne t'autorise pas à te moquer de la seule personne qui m'ait jamais été chère. Je suis en générale une personne très calme, mais il y a des choses à ne pas dire en ma présence!


    Le prise sur le poignet de Yumiya s'intensifia de plus en plus et s'y ajouta une migraine terriblement douloureuse qui continuait à gagner en puissance au fil du temps jusqu'à en devenir plus qu’insupportable. Elle avait donc réussit à toucher le point sensible et le Pirate continua à parler :

    - Ce n'était pas quelqu'un d'idiot, j'ai toujours été traîné dans la boue, je n'ai jamais eu d'amis à part lui, je n'ai jamais rien eu tout court à part lui, mes parents sont morts à mon plus jeune âge. J'ai toujours du me débrouiller seul. Mais il est venu et m'a accepté alors que j'étais rejeté par tous. Mais il est mort, tué par des marines corrompus. Il est mort à 10 ans! je ne l'ai connu que 6 mois mais c'est la seule personne à qui je me sois attaché. Il est mort pour me protéger... Je ne te laisserais pas te moquer de lui!

    La Marine ne saisit que la moitié des paroles à cause de la douleur de la migraine qui l'empêchait de se concentrer. Elle sentit alors sa main se tordre à cause de la poigne de Happy. Il n'y avait vraiment plus de quoi douter, il était très en colère, d'autant plus qu'il la regardait d'une façon assez effrayante. Elle oublia vite la douleur à son poignet en se rendant compte que la migraine ne faisait que s'accroitre, elle était à coup sûr produite par le pirate, ce n'était pas la chose la plus agréable qu'avait sentit la Marine, s'était comme si des milliers de couteaux se plantaient dans sa tête.

    Elle porta sa main libre sur sa tête tout en fermant son unique œil, elle savait que ça n'arrangerait rien à sa situation, mais c'était un geste instinctif. Après quelques secondes, elle rouvrit son œil pour regarder Happy, elle avait repris son sourire et lui dit d'une petite voix de malade :

    - La vengeance, un cercle vicieux... N'es-tu pas en train d'agir comme je le fais ? Alors, penses-tu pouvoir oublier et me pardonner si facilement pour ce que je viens de dire sur ton ami ? Ce n'est pas si facile que ça en à l'air, n'est-ce-pas ? Oublier des souvenirs désagréables... Facile à dire, mais en es-tu seulement capable ?

    Après avoir dit ses mots, elle arrêta de sourire et referma son œil pour essayer d'oublier un peu la douleur dans sa tête, ce n'était pas qu'une simple migraine, du moins elle n'en avait jamais ressentis d'aussi forte, c'était une méthode plutôt efficace pour immobiliser son ennemi mais pouvait-il maintenir cette migraine éternellement ? Si c'était le cas, la borgne était dans de beaux draps. Mais il devait bien y avoir des limites à ses fruits du démon, il devait bien tous avoir une faille quelque part, il suffisait de la découvrir pour que la victoire soit assurée, encore fallait-il y arriver.

    Pour le moment, la Marine n'était pas vraiment en état de réfléchir. Elle rouvrit son œil l'espace d'une seconde en se demandant quand son mal de tête allait se stopper ou au moins, diminuer ne serait-ce qu'un peu. Elle faillit en regretter ses paroles, mais après tout, si elle les avait prononcé, c'était justement dans le but de mettre en colère Happy, c'était donc une réussit, mais elle ne s'était pas attendus à une réaction si agressive de sa part. Elle aurait peut-être du garder ses distances au final, au moins elle n'aurait pas le poignet tordu, même si la migraine l'aurait certainement atteinte tout de même.


Dernière édition par Yumiya Taka le Mer 4 Juil - 9:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happy
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 21
Localisation : Bruxelles

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 4 500 000 B
Fruit du Démon: Kanso Kanso No Mi

MessageSujet: Re: L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]   Ven 8 Juin - 10:26

Très vite, la marine porta sa main libre à sa tête et ferma l'oeil. Son sourire narquois qui l'avait quitté réapparu au bout de quelques secondes, même s'il était clair qu'elle souffrait. Elle rouvrit aussi son oeil et me dit:

La vengeance, un cercle vicieux... N'es-tu pas en train d'agir comme je le fais ? Alors, penses-tu pouvoir oublier et me pardonner si facilement pour ce que je viens de dire sur ton ami ? Ce n'est pas si facile que ça en à l'air, n'est-ce-pas ? Oublier des souvenirs désagréables... Facile à dire, mais en es-tu seulement capable ?

Elle se remit ensuite dans la position qu'elle avait avant de me dire cela. Je voyais bien qu'elle souffrait et je décidai de stopper la migraine et de lâcher son poignet.

J'ai agi sous le coup de la colère, mais je n'aurais pas été plus loin que ça. Je n'ai jamais dit être capable d'oublier ces souvenirs, par contre, je n'agis pas comme toi. Toi, tu agis par vengeance envers des gens selon leur statut. Moi, que tu soit marine ou pirate, ça m'est égale, c'est le fait de m'avoir énervé qui m'a poussé à cela, et tu en es consciente. Cependant, je pense que j'ai bien trop fait souffrir aujourd'hui. Et puis, il faut que j'aille soigner ma main.

Après cette phrase, je laissai la marine par terre, et je continuai mon chemin, je n'allais pas l'attaquer de mon côté, après, libre à elle de faire ce qu'elle voulait du sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumiya Taka

avatar

Messages : 400
Date d'inscription : 10/11/2011
Localisation : Là où tu n'es pas

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Aucun

MessageSujet: Re: L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]   Ven 8 Juin - 21:10




    L'avarice est un vilain défaut


    La migraine se stoppa soudainement et le pirate lâcha le poignet de la Marine ce qui eut pour effet de faire chanceler et tomber la borgne qui atterrit sur ses genoux, puis il lui dit :

    - J'ai agi sous le coup de la colère, mais je n'aurais pas été plus loin que ça. Je n'ai jamais dit être capable d'oublier ces souvenirs, par contre, je n'agis pas comme toi. Toi, tu agis par vengeance envers des gens selon leur statut. Moi, que tu soit marine ou pirate, ça m'est égale, c'est le fait de m'avoir énervé qui m'a poussé à cela, et tu en es consciente. Cependant, je pense que j'ai bien trop fait souffrir aujourd'hui. Et puis, il faut que j'aille soigner ma main.


    Yumiya se rappela qu'elle avait elle aussi blessé une de ses mains, comme elle l'avait fait de ses cuisses la dernière fois. Le pirate reprit son chemin, comme si de rien était, il devait bien se douter que la Marine ne le laisserait pas partir comme ça, à leur dernière rencontre, elle n'avait jamais lâché le morceau et ça n'allait pas changer tout à coup. Elle jeta d'abord un rapide coup d’œil sur son poignet en espérant que son cas n'était pas trop grave, elle remarqua qu'elle avait encore le couteau dans la main et le pris de son autre main pour le ranger à sa place initiale. Elle arrivait encore à bouger son poignet, c'était toujours ça, mais c'était plutôt très douloureux, mieux valait-il le laisser tranquille pour le moment et voir un médecin plus tard.

    Il ne lui restait pour le moment qu'une seule main, mais elle n'était pas plus désavantagée que le pirate car lui aussi avait une main en moins. C'était toujours ça de gagné.

    Elle se releva doucement, se remettant de la migraine à son allure, ce n'était pas très facile de supporter l'apparition et la disparition soudaine d'une migraine atroce. Une fois debout et remise de ses émotions, elle regarda le pirate qui lui faisait dos, elle n'aimait pas avoir à attaquer ses ennemis lorsqu'il lui tournait le dos, c'était plutôt lâche, mais sur le coup, elle ne se sentait pas l'âme à risquer sa seconde main en s'approchant plus de son ennemi. Elle n'avait pas vraiment l'intention de l'attaquer en traitre, elle devait juste essayer de faire en sortes qu'il se retourne, dans ce cas, elle n'aurait certainement plus aucun scrupules, elle l'avait laissé tranquille une fois, elle l'avait même aidé à guérir ses blessures, ce n'était plus pareil à présent, la situation était complètement différente.

    Il n'y avait personne autour d'eux, ce qui retirait la possibilité qu'il utilise des civils pour la retenir, néanmoins, il pourrait recommencer à la faire souffrir d'une migraine pour s'en aller un peu plus loin, il n'y avait plus qu'à espérer que cette idée lui semble mauvaise et qu'il évite de l'utiliser.

    Elle dit d'une voix assez forte pour qu'elle porte jusqu'aux oreilles du pirate :

    - Tu devrais savoir que je ne vais pas te laisser partir comme ça et pourtant, tu me fais dos en sachant cela.

    Elle saisit un de ces couteaux dans sa main valide et l'envoya en direction du pirate. Le couteau frôla le visage de Happy. Ce n'était pas une erreur de lancer, c'était voulu. Comme dit, elle ne voulait pas l'attaquer en traitre et préférait qu'il se retourne. Elle n'attendit pas qu'il réagisse et lui dit :

    - Tu peux peut-être savoir quand j'envoie mes couteaux, mais peux-tu deviner où ils vont atterrir si je ne vise pas un endroit en particulier et que tu as le dos tourné ? Ce ne sont que des objets, et ils n'ont aucunes pensées.


    Elle cala ensuite entre ses doigts plusieurs de ses armes, elle attendit une réaction de la part de son ennemi avant de les envoyer dans sa direction.


Dernière édition par Yumiya Taka le Mer 4 Juil - 10:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happy
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 21
Localisation : Bruxelles

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 4 500 000 B
Fruit du Démon: Kanso Kanso No Mi

MessageSujet: Re: L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]   Sam 9 Juin - 11:31

Je continuai mon chemin sans me retourner. Ma main droite était de retour dans ma poche et je regardai l'horizon. Je me demandai comment Yumiya allait réagir, allait-elle arrêter d'essayer de m'attaquer? Ou alors allait-elle m'attaquer à nouveau? Je n'en savais rien. Pour tout dire, je ne savais même pas si elle s'était remise de sa migraine. Soudain, j'entendis sa voix au loin:

Tu devrais savoir que je ne vais pas te laisser partir comme ça et pourtant, tu me fais dos en sachant cela.

Je soupirai... elle n'avait donc pas abandonné l'idée de continuer de me pourchasser... Je sentis ensuite quelque chose me frôler. C'était un de ses couteaux. Soit elle m'avais visé avec sa main dont j'avais serré fortement le poignet, soit elle avait fait exprès de me rater en utilisant son autre main. Elle continua sur sa lancée en disant:

Tu peux peut-être savoir quand j'envoie mes couteaux, mais peux-tu deviner où ils vont atterrir si je ne vise pas un endroit en particulier et que tu as le dos tourné ? Ce ne sont que des objets, et ils n'ont aucunes pensées.

C'est vrai, les objets ne pensent pas, mais il y avait quelque chose d'étrange que je ne tardai pas à faire remarquer.

C'est une bonne question mais tu connais sans doute la réponse. Mais au fait, pourquoi me menace-tu alors que tu aurais pu me tuer avec ce couteau? C'est parce que tu ne veux pas avoir de scrupules peut-être? Alors, si je reste le dos tourné, vas-tu tenter de me tuer?

Après cela, je continuai ma marche, le dos tourné à elle, me demandant comment elle allait réagir. Cependant, je pris quelques précautions. Si elle avait l'intention de me lancer des couteaux, j'aurais lu ses pensées et je me serais retourné assez vite pour pouvoir évité, j'avais foi en mon agilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumiya Taka

avatar

Messages : 400
Date d'inscription : 10/11/2011
Localisation : Là où tu n'es pas

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Aucun

MessageSujet: Re: L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]   Sam 9 Juin - 20:53




    L'avarice est un vilain défaut


    Le pirate sembla ne pas avoir l'intention de stopper son avancé, c'était plutôt le contraire. Il dit à la Marine :

    - C'est une bonne question mais tu connais sans doute la réponse. Mais au fait, pourquoi me menace-tu alors que tu aurais pu me tuer avec ce couteau? C'est parce que tu ne veux pas avoir de scrupules peut-être? Alors, si je reste le dos tourné, vas-tu tenter de me tuer?

    En effet, elle connaissait très bien la réponse à sa question. C'était peut-être l'un des points faibles de ce fruit du démon, les combats à distance, il aurait toujours quelques temps d'avance sur le lancer de couteaux, mais si il y en avait trop, il ne pourrait les éviter tous à la fois. Néanmoins, avec l'état de son autre poignet, elle ne pouvait pas lancer autant de projectiles qu'elle voulait.

    En ce qui concernait ses deux dernières questions, il aurait très bien pu lire dans ses pensées pour le savoir, pourquoi lui avoir posé la question ? Peut-être voulait-il qu'elle le dise d'elle-même, c'était un peu ce qu'elle avait fait en lui demandant si il était capable d'éviter ces couteaux le dos tourné, elle lui avait posé une question dont elle connaissait déjà la réponse, elle voulait juste l'entendre répondre.

    En se concentrant à nouveau sur ce qu'il l'entourait, elle remarqua que le pirate avait déjà parcouru plusieurs mètres. Elle devra s'approcher un peu de lui, autrement, ses couteaux risqueraient de ne pas porter assez loin. Elle s'apprêta à lancer ses couteaux, mais avant ça, elle préféra répondre au pirate :

    - Tu devrais connaître la réponse, toi qui peut lire dans les pensées des autres. Mais si tu y tiens tant, je peux te dire que je n'aime pas attaquer par derrière mes ennemis. Mais si tu persistes à garder le dos tourné, oui, je vais tenter de te tuer.

    Sur ces mots, elle courut en direction du pirate jusqu'à n'être qu'à une vingtaine de mètres de lui et envoya des couteaux dans son dos sans viser un endroit en particulier, il serait ainsi obliger de se retourner pour les éviter. Mais elle n'arrêta pas à là sa course et commença à tourner en rond autour du pirate tout en envoyant un couteau à la fois dans sa direction, elle se demanda si il serait capable de tous les éviter. Il avait certainement prévu à l'avance ce qu'elle allait faire, mais il n'était peut-être pas capable de tous les éviter.

    Une fois un tour complet parcourut, la Marine stoppa sa course soudainement pour constater le résultat de son attaque, elle espérait avoir au moins atteints quelque chose.


Dernière édition par Yumiya Taka le Mer 4 Juil - 10:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happy
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 21
Localisation : Bruxelles

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 4 500 000 B
Fruit du Démon: Kanso Kanso No Mi

MessageSujet: Re: L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]   Dim 10 Juin - 0:21

Après les quelques mots que j'eus dit, il y eu un silence. Elle était entrain de réfléchir à ce que je lui avais dit. Je pus lire dans ses pensées qu'elle avait besoin de se rapprocher de moi pour pouvoir m'attaquer. Juste avant de le faire, elle me dit:

Tu devrais connaître la réponse, toi qui peut lire dans les pensées des autres. Mais si tu y tiens tant, je peux te dire que je n'aime pas attaquer par derrière mes ennemis. Mais si tu persistes à garder le dos tourné, oui, je vais tenter de te tuer.

pfffiou... À peine avait-elle fini sa phrase qu'elle courut vers moi pour me lancer ses couteaux. je tournai juste ma tête pour voir où les couteaux avaient été lancés. Ils étaient tous en direction de mon dos. Vu que je savais au moment où elles les avaient lancés qu'elle les avaient lancés (scratch), c'est comme si je me trouvais face à elle. Je pus donc éviter les projectiles en m'abaissant. Seulement, la marine ne s'arrêta pas la et tourna autour de moi tout en me lançant des couteaux. J'évitai comme je pouvais, tout en me disant que même si j'avais su où les couteaux allaient atterrir, j'aurais eu du mal à les esquiver.

Quoi qu'il en soit, j'évitai difficilement les armes, quelques-unes d'ailleurs me touchèrent légèrement. Un me rentra dans mon bras gauche et deux furent déviés par mon marteau qui se trouvait dans mon dos. Après un tour, Yumiya se stoppa pour voir si elle avait réussi son coup. Elle devait être plutôt satisfaite d'elle je pense.

Après quelques secondes, je décidai de marcher vers elle. Tout en marchant, je tentai de prendre contrôle de son système nerveux pour bloquer ses mouvements. Évidemment, je savais qu'elle ne serait pas complètement paralysée, mais elle aurait sûrement du mal à bouger comme elle le voulait. Je continuai de m'approcher d'elle jusqu'à arriver à quelques centimètres d'elle. Je lui dit alors:

Arrête de m'attaquer, ça m'énerve, j'ai pas envie de recommencer à te faire mal mais si tu continue je serais dans l'obligation de me défendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumiya Taka

avatar

Messages : 400
Date d'inscription : 10/11/2011
Localisation : Là où tu n'es pas

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Aucun

MessageSujet: Re: L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]   Dim 10 Juin - 1:28




    L'avarice est un vilain défaut


    Tout en reprenant son souffle, la Marine constata que quelques uns des armes avaient légèrement blessé le pirate et qu'un des couteaux c'était carrément planté dans son bras gauche. La borgne eut un petit sourire satisfait d'elle-même. Comme quoi, son pouvoir n'était pas invincible, dès le moment où il ne l'utilisait pas pour t’immobiliser, te contrôler ou te donner une migraine.

    Une fois avoir repris haleine, Yumiya voulut saisir à nouveau des couteaux dans sa main pour réitérer l'expérience mais n'en eut pas l'occasion car ses mouvements étaient ralentis par quelque chose... ou quelqu'un. Elle leva les yeux vers le pirate qui se dirigeait à présent vers elle. Elle était certaine que c'était lui qui l'immobilisait de cette façon. De toute façon, ça ne pouvait être rien d'autre. Elle voulut s'éloigner de Happy, mais elle ne put que faire un petit pas en arrière, ce qui ne servit pas à grand chose car le pirate arriva tout aussi rapidement à quelques centimètres d'elle.

    Une fois arrivait à cet hauteur, il lui dit :

    - Arrête de m'attaquer, ça m'énerve, j'ai pas envie de recommencer à te faire mal mais si tu continue je serais dans l'obligation de me défendre...


    La première chose qui étonna la Marine, fut qu'il soit énervé car elle était en train de l'attaquer, il semblait plutôt calme. La seconde chose était qu'il ne l'avait pour l'instant pas attaquer, dans sa situation, il aurait déjà eut l'occasion de la tuer à plusieurs reprises. Pourtant, il persistait à vouloir la stopper à tout prix. Elle, elle n'aurait pas hésité une seconde, de toute façon, il n'était rien de plus qu'une personne à tuer pour elle, alors pourquoi lui laisser le choix de l'attaquer ou pas.

    C'était en gardant cette pensée en tête, qu'elle lui dit :

    - Je t'ai déjà dit que je ne te laisserais pas partir comme ça. Pourquoi ne pas me tuer tout de suite, au moins tu serais débarrassé de moi. Pourquoi insister ? Je suis ton ennemie, non ?

    Elle le regarda, guettant le moindre geste de sa part, elle était quasiment immobilisé et ne pourrait certainement pas l'éviter, mais elle doutait qu'il la tue, il ne l'avait pas encore fait, alors pourquoi le faire maintenant ?

    Après un instant de réflexion qui ne dura pas plus d'une demi-seconde, elle leva sa main en tentant de ne pas se faire contrôler par l'esprit du pirate et la posa contre son ventre puis le poussa en arrière tout en lui disant :

    - Tu veux te défendre, c'est ça ? Pourquoi ne pas le faire de façon un petit peu plus loyal. Tu penses te défendre en m'attaquant alors que je suis immobilisée ? Autant me tuer tout de suite dans ce cas.

    Après avoir prononcé ses paroles, elle tenta de pousser un peu plus fort pour l'éloigner d'elle, elle n'aimait pas qu'il soit si proche sachant qu'il était bien plus fort dans ce cas, mais elle n'y pouvait pas grand chose, à part peut-être, essayer de l'éloigner un petit peu, ce qui était loin d'être une réussite dans sa situation. Déjà qu'elle n'avait plus qu'une main, si en plus elle était quasiment immobilisé.

    Tout en continuant à le pousser, elle lui dit :

    - Tu n'as pas beaucoup de choix.

    Elle se demanda bien ce qu'il allait pouvoir faire, elle espérait qu'il ne lui tordrais pas son second poignet, ça restait une autre possibilité après tout, si elle n'était plus capable d'utiliser ses deux mains, elle ne pourrait plus l'attaquer et cela durant une semaine dans le cas le moins grave, elle préférait que ce ne soit pas le cas, elle n'avait pas envie de passer ces prochains jours à ne rien faire, elle s'ennuyait déjà assez.


Dernière édition par Yumiya Taka le Mer 4 Juil - 10:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happy
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 21
Localisation : Bruxelles

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 4 500 000 B
Fruit du Démon: Kanso Kanso No Mi

MessageSujet: Re: L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]   Dim 10 Juin - 6:58

La réponse de la marine ne se fit pas attendre:

Je t'ai déjà dit que je ne te laisserais pas partir comme ça. Pourquoi ne pas me tuer tout de suite, au moins tu serais débarrassé de moi. Pourquoi insister ? Je suis ton ennemie, non ?

Après cela, elle regardai ce que j'allais faire. Eh bien, je soupirai. Après quoi, je sentis la main de la marine sur mon ventre. Elle me repoussai du mieux qu'elle pouvait mais ça ne servait pas à grands choses vu les conditions dans lesquelles elle se trouvait. Après cela, elle dit:

Tu veux te défendre, c'est ça ? Pourquoi ne pas le faire de façon un petit peu plus loyal. Tu penses te défendre en m'attaquant alors que je suis immobilisée ? Autant me tuer tout de suite dans ce cas.

Rohlala... Quand avais-je dit que j'allais l'attaquer maintenant? De plus, elle n'arrêtait pas de répéter le mot "tuer", elle tenait tant que ça à mourir? Après cela, elle continua de me repousser tout en me disant que je n'avais pas de choix, ou presque pas en tous cas. Je soupirai, encore une fois, parce que cette histoire me fatiguait. Je commençai tout d'abord par lui parler:

Pourquoi je ne te tue pas? Parce que je n'aime pas tuer. Le fait que tu sois mon ennemie ou non ne change en rien cela. Ensuite, même si je t'attaquais maintenant, je ne vois pas pourquoi ce serait moins loyal qu'autre chose, parce que c'est moi qui t'ais immobilisée. Pour finir, je pourrais, comme tu l'as si bien pensé, te tordre ton autre poignet, mais je n'en ferais rien. S'ennuyer c'est nul, et mourir l'est encore plus. Je ne vois pas pourquoi tu y tiens tant.Je vais faire autre chose, je vais te retirer ce manteau qui cache tous tes couteaux et le jeter à la mer. Comme tu n'as pas de fruit du démon, tu pourras aller le rechercher et je partirai pendant ce temps. Par contre, je ne vais pas jeter le couteau qui t'es cher, vu que tu y tiens, ce serait bête qu'il s'abîme.

Sur ce, je retirai sa veste et j'allai aux pas de course le jeter à la mer, en prenant soin de ne pas envoyer à la flotte le couteau important. Yumiya aurait très bien pu bouger mais elle n'aurait pas pu faire grand chose sans couteaux. Je plantai le couteau à côté d'elle et je lui dis avant de partir:

À la revoyure, en espérant que tu ne veuille plus me tuer.

Après cela, je ne pus m'empêcher de faire un sourire rayonnant après quoi je lui fis signe de la main, et je repartis dans la direction opposée, j'interrompis alors ce que je faisais dans le système nerveux de Yumiya, la rendant libre de tout mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumiya Taka

avatar

Messages : 400
Date d'inscription : 10/11/2011
Localisation : Là où tu n'es pas

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Aucun

MessageSujet: Re: L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]   Dim 10 Juin - 8:59




    L'avarice est un vilain défaut


    Ce que dit Yumiya sembla faire soupirer le pirate, elle se demanda pourquoi il faisait cela, peut-être qu'elle commençait sérieusement à lui taper sur le système nerveux, ou bien tout simplement, il voulait en finir avec cette histoire et voulait en finir en rapidité avec elle. Avant de faire le moindre geste supplémentaire, il lui parla :

    - Pourquoi je ne te tue pas? Parce que je n'aime pas tuer. Le fait que tu sois mon ennemie ou non ne change en rien cela. Ensuite, même si je t'attaquais maintenant, je ne vois pas pourquoi ce serait moins loyal qu'autre chose, parce que c'est moi qui t'ais immobilisée. Pour finir, je pourrais, comme tu l'as si bien pensé, te tordre ton autre poignet, mais je n'en ferais rien. S'ennuyer c'est nul, et mourir l'est encore plus. Je ne vois pas pourquoi tu y tiens tant.Je vais faire autre chose, je vais te retirer ce manteau qui cache tous tes couteaux et le jeter à la mer. Comme tu n'as pas de fruit du démon, tu pourras aller le rechercher et je partirai pendant ce temps. Par contre, je ne vais pas jeter le couteau qui t'es cher, vu que tu y tiens, ce serait bête qu'il s'abîme.


    Sur ces mots, il prit le manteau de la Marine et courut vers la mer pour le jeter dedans. Il espérait peut-être qu'elle allait lui pardonner parce qu'il avait épargner son couteau préféré, mais il avait tout de même jeter à la mer tous les autres et elle devrait se mouiller pour les rechercher, nager avec une main, et attraper froid, ce n'était pas très malin de sa part.

    Une fois de retour vers elle, il planta le couteau qui était précieux à la borgne à côté d'elle puis il lui dit avant de s'en aller :

    - À la revoyure, en espérant que tu ne veuille plus me tuer.

    Il pouvait toujours rêver pour qu'elle n'ait plus envie de le tuer, c'était plutôt le contraire, elle avait encore plus envie de lui sauter à la gorge et l'aurais déjà fait si elle n'était pas immobilisé et qu'elle avait encore ses couteaux en sa possession.

    Avant de partir dans la direction opposé, il lui offrit un sourire radieux ce qui donna encore plus envie à Yumiya de se jeter sur lui pour le tuer. Qu'avait-il à lui sourire comme ça ? Elle se demanda si ce n'était pas une façon de la narguer et de lui dire qu'elle n'avait, une fois de plus, pas réussis à le battre, ou du moins à le capturer. Il partit ensuite en lui faisant un signer de la main, peut-être devrait-elle lui arracher cette main la prochaine fois qu'elle le croiserait ?

    Elle se demanda si elle devait partir à sa poursuite ou récupérer ses couteaux, elle opta pour la seconde solution et dès le moment où elle sentit qu'elle pouvait à nouveau bouger, elle se dirigea vers la mer et elle sauta pour récupérer son manteau. Heureusement, l'eau n'était pas trop profonde et elle n'eut pas trop de mal à récupérer le manteau au fond de l'eau et à le remonter malgré le fait qu'il soit complètement imprégné d'eau et alourdis par celle-ci.

    Une fois revenus à la surface, elle sortit de l'eau et s'installa à l'endroit où le couteau que Happy avait planté dans le sol puis sortit chacune de ses armes de la veste complètement trempée. Elle n'aimait pas voir ses couteaux mouillés, ça les abîmait plus qu'autre chose et elle n'avait que ça pour se défendre pour le moment.

    Elle soupira et une fois tous sortis du manteau, elle se coucha par terre. Le soleil tapait encore et il faisait assez chaud pour qu'elle ait une chance de sécher. Après quelques seconde à peine, elle s'endormit en plein milieu du chemin, sans s'occuper de ce qui pourrait lui arriver, de toute façon, vu comme l'endroit était calme, elle ne risquait pas vraiment d'être attaquer par des pirates ou des bandits. Elle s'endormit donc, l'esprit tranquille, attendant de sécher au soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'avarice est un vilain défaut [PV : Happy]
» La curiosité est un vilain défaut [Nicolas de Ruzé]
» La sagesse est un vilain Défaut [LIBRE]
» La curiosité est-elle un vilain défaut ?
» La curiosité est un vilain défaut (Zelda)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece ~ Evolution V2 :: Zone RPG :: East Blue :: Village de Fushia-