One Piece ~ Evolution V2

Forum Role Play
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Aleksander Van Dreke [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Aleksander Van Dreke [Terminé]   Sam 21 Juil - 21:53

VAN DREKE Aleksander

Tiger, de Tiger & Bunny

Informations Générales :

Surnom : Le Roy
Date de Naissance : 25 mai
Âge : 24 ans
Fonction : Marine
Rang : Officier
Arme(s) (Une maximum, sauf exception) : Un canif
Fruit du démon : Fruit du Bijoutier [Paramécia] (inventé)

Le Fruit du Bijoutier est assez spécial, car il permet à son utilisateur d'enfermer armes, éléments et créatures (animales ou végétales, mais pas humanoïdes) dans des bijoux d'argent. Les plus puissants de ses bijoux sont en or, mais créer un bijou requiert beaucoup d'énergie. Libérer la puissance d'une de ses créations en demande bien moins. Ses créations retournent à leur état de bijou une fois utilisées, mais ne peuvent être libérées pour de bon que si le bijou se brise. Ses créations prennent aussi plus ou moins de place selon leur puissance. Ce qui peut aller du simple anneau à la chaine massive. Il faut aussi préciser que les bijoux prennent une apparence représentant ce qui est enfermé à l'intérieur. (Pour le moment, il n'en a pas encore créé)


Une beauté fatale ou une monstruosité ?

Grand, beau et fo... Non. Arrêtons les clichés. Aleksander n'est ni grand, ni beau, ni fo... Quoique. Tout dépend. Selon les points de vues, il passe parfois pour un dandy empreint de noblesse, et parfois encore, il passe pour un guignol en costume... Lui, quand il se regarde dans une glace, se considère comme un Lord. Un seigneur, un noble. Ainsi, rares seront les fois où vous le verrez vêtu "normalement". Pour lui, chemise, cravate et veston sont toujours de mise. Sans oublier la touche personnelle, le bérêt, qu'il garde plutôt que de revêtir la casquette des soldats. Pour lui, en tant que noble, il ne peut se permettre de se vêtir d'un uniforme. Il ne peut porter les mêmes vêtements que de simples prolétaires. Alors, l'élégance est toujours présente. Que ce soit dans ses vêtements, dans sa prestance, ou même simplement sa démarche... Alors oui, du point de vue d'Aleksander, il se trouve grand beau et fort.

Mais peut être remarquerez vous un détail sur son faciès. Non pas ses cheveux chatains ou son bouc parfaitement taillé, mais plutôt ses pupilles. Dorées par instants, argentées quelques autres fois. Ses pupilles sont l'une des trois façons de distinguer son dédoublement de personnalité. L'or pour Aleksander, l'argent pour Erik. Mais lorsque la personnalité dominante change, les deux autre détails remarquables sont le ton de la voix, ainsi que le comportement. Alors, puisque la couleur de ses pupilles est le seul détail visuel possible, faîtes bien attention, ou vous risquez d'avoir des surprises... Et ces dernières risquent d'être plus ou moins... Mauvaises.


Un psychopathe ou un pacifique ?

Calme, magnanime et juste, mais également ferme et dur, telles sont les qualités d'un souverain. Telles sont les valeurs qui furent inculquées à Aleksander. En effet, ce dernier est un enfant de la noblesse. Il est naturel pour lui de se situer au dessus des autres. Alors, la mégalomanie et l'égocentrisme sont souvent au rendez vous avec lui... Seulement, il n'est pas juste mégalo' et égocentrique. Non, ce serait trop beau. Aleksander ne se contente pas de ces quelques tares. On peut aussi lui attribuer les adjectifs "orgueilleux", "avide" et "colérique". Pourquoi ? Un, son sang noble lui est monté à la tête, il en est devenu rongé par la fierté. Deux, son passé... Son histoire a laissé une trace. Et depuis, il est devenu avide. Avide de pouvoir. Avide de force. Omnibulé par ce besoin de devenir de plus en plus puissant... Et enfin, trois, colérique. Malgré son calme habituel, ne cherchez jamais à jouer avec ses nerfs. Ou il vous le fera payer. Et il vous le fera payer très chèrement...

Il y a un autre point important à souligner concernant sa personnalité. Cette dernière... Est double. Aleksander partage son corps avec Erik. Et ces deux là ont des caractères biens différents. En effet, Erik peut être donné comme l'incarnation de la douceur et de la générosité, même s'il n'en oublie pas son rang, qui ne lui laisse pas grands choix. Mais il préfèrera toujours observer de son air désabusé et blasé. Il préfèrera être passif qu'actif. Il préfèrera arrêter un Pirate plutôt que de le tuer. Oui, Erik et Aleks' s'opposent. Mais ils se complètent bien souvent... Et c'est bien là leur plus grande force...


Un passé douloureux ou joyeux ?

Tu soupires. Le regard tourné vers l'horizon, tu réfléchis. Qu'es-tu donc devenu ? Que sommes nous devenu ? Toi, Aleksander, et moi, Erik. Qu'avons nous fait ? Tu regardes cette mer. Cette mer haïe, que nous ne pourrons plus que contempler. Tout ceci à cause d'une seule chose. Un fruit. Un fruit démoniaque. Un fruit au pouvoirs extraordinaires, mais porteur d'une lourde malédiction... Pourquoi en sommes nous donc arrivés ici ? N'avions nous donc pas d'autres choix ? Tout se passait pourtant pour le mieux. Tu étais le fils unique d'une famille de haute noblesse. Le cousin d'un prince ! Tu avais caché mon existence au grand jour pour que personne ne puisse te blâmer d'une déficience mentale... Tu étais la fierté de ta... de notre famille. Mais les contes de fées n'existent pas. Moi, je te regardais, jour après jour, grandir, évoluer, mûrir. Et je grandissais avec toi. Nous étions deux. Nous étions un. Peu importait, le temps passait, tranquillement, et rien ne semblait pouvoir troubler notre quiétude. Jusqu'à ce jour...

Ce jour de tes dix huit ans, où nos parents ont décidé de te fiancer... Tu rechignais, tu ne voulais pas d'une femme dans notre vie. Mais tu as bien vite changé d'avis en voyant celle qui serait ta promise. La belle Julianna t'a fait tourner la tête. Et moi, je ne faisais que regarder la tournure que prenaient les évènements... Tout semblait aller bien pourtant. Mais cela "semblait"... Ce n'était qu'une façade... Mais comment aurions nous pu savoir qu'il s'agissait d'une traitresse ? Comment aurions nous pu savoir qu'elle n'était qu'une ancienne esclave déguisée ? Cette nuit là... Elle a ouvert les portes de la ville aux pirates, et tout fut dévasté. Tout. Et nous, dans ce chaos, nous n'avons pu nous résoudre à la tuer... Nous l'avons laissé fuir, alors que nos amis et notre famille se faisaient massacrer... Le lendemain, trois autres survivants furents retrouvés vivants... Mais il n'était pas question pour toi de rester ici pour reprendre les rennes du Pays. Tu ne voulais pas rester pour tenter de redresser cette terre. Tout ce que tu désirais, c'était obtenir ta vengeance... Et tu t'es engagé dans la Marine. Nous nous sommes engagés. Et nous sommes partis en mer...

Aujourd'hui, te voilà officier. Tu as obtenu une place. Tu as obtenu un pouvoir formidable. Mais ton esprit n'est pas en paix. Et tant que tu resteras tourmenté, je ne pourrais que l'être moi aussi. Seulement, je ne veux pas tuer. Je ne veux pas massacrer des innocents. Alors, je ne peux que me contenter de te regarder avancer. Je ne peux que t'observer, enfermé dans ce corps. Je ne peux que te voir évoluer, devenir plus fort en sillonant les mers, alors que sur mon visage, se peint un sourire amer... Que ne donnerais-je pas pour retourner en arrière... Mais peut importe ce que l'on peut dire ou espérer... On ne remonte pas le temps... Il faudra donc que nous continuions, à aller de l'avant...


Derrière l'écran


Prénom : Tim'
Âge : 15 ans
Fille ou garçon : I'm a G.I.R.L, a Guy In Real Life
Comment as-tu découvert le forum ? Par une certaine impératrice pirate ~
Revenir en haut Aller en bas
Leïla Kagura
Officier
Officier
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 13/01/2012
Age : 21
Localisation : Au bon endroit sûrement, non ?

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Neko Neko No Mi vesion panthère noire

MessageSujet: Re: Aleksander Van Dreke [Terminé]   Dim 22 Juil - 1:34

Olàlà !!! Avant de dire quoique ce soit je te souhaite la bienvenue parmi nous ! cheers
Alors j'ai adoré lire ta présentation ! Lecture fluide et surtout accrocheuse. J'ai hâte de pouvoir RP avec toi ! Mais un seul obstacle nous y empêche pour l'instant, le test que voici :

Test RP:
 

Bon chance ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aleksander Van Dreke [Terminé]   Lun 23 Juil - 21:24

Merci pour l'accueil et pour ces compliments !

Quand au test rp, je le commence de suite ~

Test rp :

Tu soupires. Un regard vers l'extérieur te permet de voir cette tempête de glace qui souffle... La grêle et la neige s'abattent durement sur les carreaux de la salle de repos de la base où tu te trouves affecté. Tu t'égares un instant, suivant des yeux un flocon tombant lascivement dans ta direction, le vent semblant s'être calmé, avant de revenir à la réalité en voyant les grêlons, apportés par une violente bourrasque, frapper le carreau. La tempête risque de durer toute la nuit, et cette nuit est quand à elle déjà entamée depuis une paire d'heures au moins. Enfin, c'est ce que tu supposes. Tu es assis dans un de ces fauteuils depuis un moment déjà, mais tu as fini par perdre la notion du temps. Le regard tourné vers le voile épais de ténèbre, taché de points blanchâtre, tu finis par fermer les paupières un instant avant de faire pivoter ton siège à nouveau, le tournant vers l'âtre au centre de la pièce. Une feu de bois y brûle depuis un moment. La lueur faiblit petit à petit, mais elle reste amplement suffisante pour toi. Tu te penches légèrement, attrapant une demi buche que tu jettes dans les flammes avant de te lever pour aller atiser le coeur du brasier. Tu contemples un instant ces flammes dansantes, réfléchissant à ce qui t'attend pour demain. Il y avait longtemps que je ne t'avais vu si calme... Mais je te laisse bien souvent le contrôle de ce corps, me contentant de te regarder faire... Dès demain, nous allons devoir partir en mer...

Un ordre nous, ou plutôt, t'es parvenu. Des pirates font des leurs depuis un certains temps. Ils commencent à faire parler d'eux dans les environs, et ils se seraient installés sur une île du coin... Nous allons devoir partir en mer pour les arrêter. Et je sais bien ce qui te taraude. Tes envies de meurtre te rongent. Je l'ai bien compris... Seulement, les arrêter ne veut pas dire les tuer, alors si tu veux les supprimer, tu sais bien que je m'y opposerais... Nous sommes des Marines désormais, et nous oeuvrons pour la Justice. Nous ne pouvons nous permettre de tuer à tout bout de champ... Tu tends les mains en direction de l'âtre, te réchauffant les mains à proximité des flammes. Puis, sans prévenir, je vois une aura argentée envelopper nos mains, que tu plonges dans les flammes. Cette lueur croit alors, se répandant dans la pièce. Tu fermes alors le poings, la pièce désormais plongée dans la pénombre, avant d'ouvrir la main. Il y trône désormais un anneau d'argent, de largeur moyenne, et surmontée d'une décoration d'argent pur en forme de flammèche. Tels sont les pouvoirs du fruit du bijoutier... Je regarde cette création. L'une de nos premières armes... Voilà plusieurs jours que nous économisons nos forces pour créer quelques armes. La création est assez éreintante en réalité. Tu bâilles. La fatigue te gagne après cet effort, et l'heure avancée ne t'aide pas. Tu regardes tes mains un instant, avant d'enfiler notre nouvelle création à ton index gauche. Cinq anneaux se répartissent sur tes deux mains. L'anneau des roses sur ton majeur gauche. Un anneau de sabre sur ton annulaire gauche. L'anneau de flammes que tu viens d'enfiler sur ton index gauche. Sans oublier celui du mur à ton majeur droit et un anneau électrique sur ton annulaire droit... Cela devrait suffire pour les quelques forbans de demain... Tu bâilles à nouveau avant de te lever. Tu utilises ton anneau de flammes pour rallumer le brasier et pouvoir éclairer la pièce. Quelle heure est-il ? Je n'en sais pas plus que toi à vrai dire... Mais il est temps d'aller nous reposer pour pouvoir partir au mieux de notre forme demain. Tu sais bien que tu ne pourras pas veiller toute la nuit, et je te connais. Tu es raisonnable quand il le faut, alors tu ne rechignes pas. Tu acceptes rapidement de partir te reposer. Quelques mots de ma part auront suffit... Quelque chose cloche... Je ne t'avais jamais vu si docile... Que caches-tu ? Depuis quelques jours, tu me bloques tes pensées, nous sommes commes coupés. Tu as l'air d'avoir voulu couper ce lien entre nous deux... Mais pendant que je réfléchis, tu nous conduits jusqu'à nos quartiers. Tu ouvres doucement la porte, avant d'aller te changer en quelques instants, pour finalement aller te coucher...

Le matin vient te tirer du lit. Tu clignes des yeux, un rayon de soleil filtrant à travers les persiennes de notre chambre... Tu bâilles un instant et tu t'étires avant de jeter un oeil à l'horloge. Le départ ne se fera que dans une petite heure. Tu as encore du temps devant toi... Tu quittes le lit pour aller te vêtir et tu réenfiles tes bijoux argentés... Tu passes devant le miroir. Tu y restes quelques minutes, défroissant un pli de ta chemise, rajustant ta cravate, avant de tourner sur toi même en vérifiant ta tenue. Impeccable. Comme tu considères devoir toujours l'être. Enfin, je ne comprends pas comment tu peux être aussi tatillon sur ton apparence. Mais peu importe, ce n'est pas l'important. Tu décides alors d'aller ouvrir les volets, découvrant un décor tout de blanc vêtu... La neige a fait des siennes cette nuit... Tout a été recouvert de ce manteau blanc, l'eau a gelé, le sol est lui aussi couvert de frimas, tandis que les branches ploient sous le poids de la neige. Le trajet risque d'être marrant si toutes les îles aux alentours ont elles aussi été touchées par la tempête de la veille... Enfin, cela devrait aller malgré tout. Du moins, je l'espère... Tu quittes alors la chambre pour descendre te restaurer, chose qui ne te prend que quelques minutes. Tu rejoins alors le point de rassemblement. C'est toi qui dirigeras l'unité envoyée pour cette mission. Tu esquisses un sourire en montant sur le navire. Tu distribues tes ordres rapidement, d'une voix forte et claire, avant de faire larguer les amarres, quelques minutes plus tard. Le narive s'éloigne alors des quais, le vent gonflant les voiles, tu regardes derrière toi quelques secondes durant. La base s'éloigne. Le port aussi. Nous voilà lancés en mer... Rapidement, je peux observer que les îles aux alentours ont été épargnées par le froid et le blizzard. Tant mieux, le froid ne fera pas pas partie de cette mission aujourd'hui... Peu après, nous accostons enfin à notre objectif, une petite île isolée et apparement déserte. Déserte ? Seulement d'apparence. Tu donnes rapidement tes ordres à tes soldats. Pas questions pour toi de rester avec ces paysans. Je soupire intérieurement. Quand cesseras-tu donc avec cette mégalomanie délirante ?

Darren ! Prends la tête du groupe, et partez fouiller le nord de l'île, j'irais vérifier au sud.


Tu attends de les voir partir pour finalement te retourner et partir dans la direction opposée... Tu souris. Je ne parviens toujours pas à percevoir tes pensées... On dirait une bête sauvage qui part en chasse. Un tigre sauvage qui part traquer ses proies... Un autre que moi serait surpris de te voir ainsi, toi, d'habitude si calme et si réfléchi, te voilà devenu comme incontrôlable, la face déformée par un rictus malveillant. Pourquoi tant de haine ? Pourquoi ce besoin de tuer ? Je ne sais pas. Pas encore du moins. Nous verrons bien ce qui adviendra quand nous aurons déniché ces quelques pirates... Tu marches tranquillement alors que le ciel se couvre lentement. Tu as beau te camoufler, je sens tes pulsions. Je sens ton envie de mettre la main sur ce forbans pour pouvoir en découdre... Mais rien ne semble pour le moment indiquer leur présence, tandis que la température commence à se raffraichir. Tu lèves les yeux au ciel. De gros flocons blancs commencent à tomber. La neige de la veille vient finalement d'arriver jusqu'ici... Comment se fait-il que nous ne l'ayons point croisée en venant jusque là ? Je m'interroge, alors que tu continues à avancer le long des sentiers, t'enfonçant dans la forêt. Tu soupires. Je sens ton esprit bouillir d'impatience. Si je le pouvais, je me mordrais la lèvre, mais puisque c'est toi qui a le contrôle, je ne peux que me contenter d'être inquiet et de t'adresser un message mental.

*Rassure moi, nous allons juste les capturer, n'est-ce pas ?*

Pas de réponse. Juste un craquement. Un craquement de branche proche. Tu te tends, prêt à t'élancer. Tu entends des voix. Ton visage se pare d'un sourire carnassier alors que tu te dirige dans la direction des bruits perçus. Les arbres défilent à toute vitesse. Tu accélères ta course. Tu finis alors par arriver dans une clairière où se trouvent assis... Les pirates que nous cherchons... Ils sont cinq. Cinq hommes, frigorifiés par le froid mordant de la neige, regroupés autour d'un feu improvisé. Tous se tournent vers toi à ton arrivée, et deux pointent alors leurs armes vers toi. Ils comprennent rapidement ce que tu fais ici. Il faut dire que tu arbores ton insigne d'officier sur ton veston. Mais tu ne leur laisse pas le temps de tirer. D'un geste, tu utilises un de tes anneaux, avec une brève exclamation.

Rosae ! Prison d'épines !

Des rosiers grimpant percent alors le sol enneigé, et s'enroulent autour de chacun des pirates, les effermant dans une véritable prison naturelle, hérissée d'épines acérées. Bien. Je te demande alors de t'arrêter là. Les enchainer sera suffisant. Il suffira juste de les menotter et de les désarmer avant de les ramener avec nous jusqu'à la base... Mais tu refuses catégoriquement. J'insiste. Mais rien n'y fait. Je tente alors de reprendre le contrôle du corps, mais tu résistes. Ta haine est dévorante. Je la sens même parvenir jusqu'à moi. Jusqu'au plus profond de mon esprit. Je connais bien ton passé, puisqu'il est aussi le mien, mais pourquoi refuser ainsi de pardonner ? Pourquoi vouloir la mort de chaque pirate ? Je ne comprend pas ! Notre pupille droite vire alors à l'argenté alors que la lutte fait rage, à l'intérieur de notre corps. Ce sont des vagues de haine, d'incompréhension, de colère, de tristesse, de violence et d'apaisement qui se croisent. Qui se mêlent. Qui s'entrechoquent aux tréfonds de ce corps... Des vagues de sentiments contradictoires qui se frappent, qui se mélangent, nos esprits se confrontent, tels deux bêtes sauvages cherchant à imposer leur suprématie... Tels deux lions qui se confronteraient pour le contrôle de la meute. Comme deux monstres enragés qui rouleraient au sol dans une lutte acharnée... J'ai l'impression que notre crâne va exploser. Que ce corps va céder sous les coups violent qu'il doit endurer de l'intérieur... Mais non, le combat se prolonge. Il s'éternise. Et je souffre. Je souffre de devoir ainsi devoir recourir à la violence pour reprendre ce corps... Mais je n'ai pas le choix. Si tu refuses de te calmer, je devrais combattre le feu par le feu ! Les dents serrées, les larmes aux yeux de douleur, je continue à lutter... J'ai l'impression que notre crâne va imploser, que toutes ces émotions vont finir par nous consummer... Dans un dernier effort, je tente de te raisonner, mais c'est impossible... Tu hurles alors, tel un fauve enragé, avant que tout ne s'assombrisse... Je ne vois plus rien... Je sombre peu à peu...

Enfin ! Enfin me voilà tranquille... Assommer Erik pour l'enfouir dans mon esprit n'était peut être pas une bonne idée, mais c'était le seul moyen pour moi de me libérer de ce poids. Et maintenant qu'il n'est plus là pour me faire la morale ou tenter de me raisonner, je vais pouvoir m'amuser ! Je me tournais alors vers les pirates, toujours ensserés dans mes rosiers. Les fleurs commencent à croitre. Je dois agir si je veux pouvoir m'amuser... Oui, car mes rosiers ont cette particularité d'absorber du sang pour accélérer la croissance de leurs fleurs... Alors je ne compte pas m'amuser avec des cadavres exsangues... Je tendis ma main dans leur direction. Je comptais les faire souffrir. Et pas qu'un peu. Et je savais exactement comment j'allais procéder. Je n'aurais qu'à faire avec les moyens du bord. Mais ce serait suffisant. Oui, amplement suffisant même...

Fireball !

Mon anneau se mit alors à briller avant qu'une boule de flamme à la taille conséquente fuse vers mes pauvres victimes. Ainsi empétrés et entortillés dans mes épines, ils ne pourraient pas esquiver, et les plantes prendront feu avec aisance, servant de combustible de base. La graisse de ces porcs aidera tout de même à aviver les flammes, mais mes rosiers feront le principal... Je le regardais alors, enfermés dans cette prison lacérante autant que brûlante. Un sourire de satisfaction se dessina à moitié sur mon visage. Voilà qui était divertissant. Mais pas assez. Je voulais les voir souffrir d'avantage. Et devant leurs cris de douleurs, je ne pouvais emplir mes oreilles de ces gémissement. Je voulais les entendre déchirer l'air de leurs souffrances ! Je lançais alors deux autres anneaux en même temps, combinant leurs forces. Je me trouvais désormais avec un sabre à la lame chargée d'électricité... Lame que j'approchais des ces corps souffrants et convulsés. Lame que j'enfonçais dans le sternum du premier, lui trouant la poitrine tout en le secouant de violentes décharges, entendant enfin le genre de cri de souffrance que je recherchais... Je continuais ainsi, avec le deuxième, visant cette fois les poumons, puis le troisième, en tranchant un par un les tendons avant qu'il ne finisse par crever sous l'effet du brasier... Je tuais le quatrième d'une manière expéditive. Cet idiot refusait de laisser paraitre sa douleur ? Alors la mort était tout ce que je pouvais lui laisser. Je lui avais tranché la gorge. Net. Quand au cinquième, je... Tiens je venais d'avoir une idée amusante... Je stoppais les flammes et fit revenir ma lame à son état d'anneau. Les deux bagues revirent alors à leur place tandis que je venais d'appercevoir un énorme loup gris à la lisière de la forêt... Lui, ce pirate là, ne trépassera pas. Pas aujourd'hui. Je posais une main sur le front calciné du barbare. Il lui reste encore un soufflede vie. Et je vais le sauver. Il vivra... Oui, il vivra. Mais pour me servir. Je pointais l'autre main en direction du loup qui semblait observer la scène... Puis, un flash argenté éclaira les lieux. Plus de loup, plus de vie dans le corps de ce misérable, mais une chevalière à tête de loup entre mes mains... La fatigue commençait à se faire sentir. Mais j'étais satisfait. J'avais eu mes morts. Et j'avais obtenu un nouveau serviteur... J'enfilais alors l'anneau rapidement avant de repartir pour aller rechercher mes soldats. Ma mission était accomplie de toutes façons. Et tant pis pour ces pirates. Mes ordres impliquaient de les arrêter. Morts, ils l'étaient. Et pour de bon. On ne m'avait pas dit de les capturer, de les emprisonner et de les laisser juger. J'avais rempli mon ordre de mission. Et tant pis si mes supérieurs me passent un savon au retour. J'ai pu tuer. Et Erik ne m'a pas trop gêné. Pas trop... Mais bon, si j'ai des soucis, il rectifiera le tir, comme il le fait si bien... Oui. Tout ira bien...

Sorry si il y a quelques fautes, j'ai fait comme j'ai pu depuis mon téléphone >.<
Revenir en haut Aller en bas
Leïla Kagura
Officier
Officier
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 13/01/2012
Age : 21
Localisation : Au bon endroit sûrement, non ?

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Neko Neko No Mi vesion panthère noire

MessageSujet: Re: Aleksander Van Dreke [Terminé]   Mar 24 Juil - 4:59

Bon et bien tout est parfait. Même si j'aurais préféré qu'Erik intervienne encore plus ! Je le préfère à Aleksander, moins sanglant.
Je te valide cher compatriote !!

Bon RP parmi nous ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aleksander Van Dreke [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Aleksander Van Dreke [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece ~ Evolution V2 :: Accueil :: Fiches de Présentation :: Fiches Validées-