One Piece ~ Evolution V2

Forum Role Play
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Roulades, Galipettes & Trahison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kisuke Urahara
Scientifique/inventeur
Scientifique/inventeur
avatar

Messages : 298
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 19
Localisation : Ralph est un gentil garçon.

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 18.437.500
Fruit du Démon: Bomu Bomu no Mi Ι Fruit de l'Explosion

MessageSujet: Roulades, Galipettes & Trahison   Ven 17 Aoû - 7:03


cherry Roulades, Galipettes & Trahison cherry
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••


Oh, beauté sauvage! Oh, cerisiers étincelants! Oh, collines roses merveilleuses! L'équipage de la rouquine avait débarqué sur une île réputée pour sa beauté. Kisuke s'était éveillé en même temps que l'aurore aux doigts de roses, pour observer ces paysages. Derrière lui résonnait le doux bruit de son singe en train de décuver, suite à sa gastro attrapée en prenant le produit étrange d'un marabout, qui disait que l'animal était possédé par le diable de Babylon en personne. Après avoir bien profité du paysage, le savant prit une bouffée d'air et se laissait tomber sur le ponton. Il se relevait ensuite, et s'épousseta. Près d'eux se trouvait un village fort animé de nuit.

Mais au matin... Eh bien il n'y avait pas l'air d'avoir un chat. A part quelques hommes qui se rendaient à leur travail. Kisuke sautillait tout en avançant, comme les petites américaines qui secouent leurs couettes dans tous les sens. Il regardait les maisons alentours avec bonhommie. Puis, passant près d'un panneau d'affichage, remarquait une prime ornée d'un plutôt joli garçon. Mais son visage lui rappelait quelque chose... Mais oui, pardi! C'était lui! Quel idiot faisait-il! Mais se disant qu'on pourrait le reconnaitre, il le fourra dans sa bouche sans réfléchir. Puis en réfléchissant, il se dit que ce qu'il venait de faire était très suspect.

Il regarda autour de lui, de la sueur perlant son front, il était peut-être observé, il commençait même à suffoquer. Il s'enfuit en criant de la ville. , il avait attiré l'attention. Il se jeta dans l'herbe, gelée par la rosée, maculée de fleurs de cerisiers, un petit peu plus loin que le village. Le froid lui gelait les oreilles, et faisait rougir ses joues et son nez. Il se tourna ensuite vers le dos, pour regarder le soleil qui avait à peine entamé sa montée dans la voûte céleste. Il faisait encore légèrement sombre. Le ciel était teinté d'un marin agréable, et sans trop de nuages. Une colline rose - parsemée de fleurs, elle aussi, logiquement - brillait par réfraction de la lumière du soleil sur la rosée. Une révélation apparut alors aux yeux du savant. C'était quelque chose qui promettrait d'être amusant dites donc! Il commença d'abord par essayer de se lever. Sans succès.

Après maints essais, il réussi enfin à se mettre à quatre pattes, puis à deux seulement. Il était tout ankylosé, il n'était pourtant pas resté longtemps allongé. Bref, il marchait d'abord à un rythme lent vers la colline de toutes les révélations. Puis, il accéléra le rythme, et se retrouvai bientôt à son pied. Il entama alors de la grimper - pas qu'elle soit très abrupt. Après plusieurs longues minutes de grimpette, il se retrouva enfin en haut ce la colline. Là, il s'allongea, tout en se tenant au sol. Une fois bien calé, il lâcha sa prise et dévala ce qu'il venait de grimper. Sa vitesse de rotation était impressionnante et ses semblaient soufflées par un ventilateur géant. C'était vraiment très amusant pour le blondinet. Jusqu'à qu'il se cogne la tête à quelque, ou plutôt à quelqu'un. Ils roulèrent tous les deux ensembles jusqu'au bas de la colline, ne comprenant pas vraiment ce qui leur arrivait. Une fois bien arrêté, Kisuke leva la tête pour reprendre ses esprit, et remarqua que la personne qui l'avait percuté était une fille, il lui dit, en se grattant la tête à l'endroit où il s'était cogné

- Désolé d'avoir interféré dans ta roulade, je passais par là par hasard, et je ne suis qu'un débutant. Tu dois sûrement me trouver très embêtant! Mais bon, j'essaierais de faire plus attention la prochaine. Oh, j'oubliais, je m'appelle Kisuke!

Il était sûrement trop bavard, mais il ne s'en rendait pas trop compte. Après tout il était naïveté, bonhommie et inconscience.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syu Anri
Navigateur
Navigateur
avatar

Messages : 532
Date d'inscription : 09/11/2011

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Kilo Kilo no Mi

MessageSujet: Re: Roulades, Galipettes & Trahison   Ven 17 Aoû - 9:01

Pour Syu, toutes découvertes d’îles commençaient sur sa petite barque. Elle voyait à l’horizon une petite île se profiler, puis peu à peu, la silhouette grandissait, les contours se précisaient, et Syu découvrait avec émerveillement des lieux nouveaux. Elle était encore loin qu’elle réussit à reconnaitre cette terre. Une des plus belles îles du monde, à n’en pas douter. Déjà elle pouvait apercevoir les doux rayons du soleil reflétés sur les millions de pétales qui recouvraient le sol de l’île entière. Des fleurs de cerisiers, cerisiers qui sont toujours en fleurs, à cet endroit. Phénomène étrange encore inexpliqué. Quelques théories diraient que la terre particulièrement riche en minéraux aurait des propriétés sur ces arbres, mais rien n’était plus sûr. Aux yeux de la pirate, c’était simplement magnifique. Ce petit bout de terre était principalement constitué de collines innombrables, chacune à une hauteur différente d’une autre. Pour de curieuse raisons, l’île était peu peuplée. Il ne devait y avoir que deux ou trois villages. En y réfléchissant, ce n’était pas un endroit idéal pour y vivre, ou alors seulement pour y prendre des vacances. Ici, il n’y a de place que pour les cerisiers, pour qu’ils puissent doucement laisser tomber leurs pétales sur le sol.

Mais Syu venait pour des vacances, aurait-on pu croire. Arrivée par hasard, elle avait presque envie d’y rester le temps d’une ou deux semaines, juste pour profiter de ce paysage incroyable. Elle accosta sur une petite plage, près d’un village. Déjà, elle marchait sur des pétales. A peine eut-elle mis un pied dans le village qu’elle trébucha sur une pierre. Après avoir poussé un petit cri, elle s’étala de tout son long sur le sol, la tête la première. Elle releva seulement la tête, prenant appui sur une main pour se redresser tandis que l’autre venait tenir son nez vigoureusement. Les larmes aux yeux, elle le frotta quelques minutes pour faire passer la douleur, assise à même le sol, lâchant des ‘Ouille, ouille, ouille’ à tout va. Une fois remise, elle jeta un regard circulaire autour d’elle, se rendant compte qu’il n’y avait personne de visible dans le village. Ou du moins, c’est ce qu’elle pensa alors qu’un homme passa non loin d’elle en courant. La navigatrice eut l’étrange impression qu’il avait quelque chose dans la bouche, mais ce n’était certainement qu’une impression.

Il n’empêche que ce curieux bonhomme attira l’attention de Syu qui se mit en tête de le suivre, et comprendre pourquoi est-ce qu’il avait couru comme ça. Elle se releva en vitesse, prit le soin de déplisser sa robe, et partit en vitesse derrière lui. Elle le voyait au loin, et le perdit de vue l’espace d’un instant. Avant de le retrouver, quelques mètres plus loin, allongé sur un lit de pétales. Il regardait le ciel qui était d’un beau bleu de si bon matin, d’ailleurs. Quelques nuages le parsemait, solitaires. Sans attendre, la pirate chercha du regard un endroit où elle pourrait observer l’homme. Une colline, plus haute que les autres, se présenta devant ses yeux, et elle se mit en tête d’aller sur son sommet. De là-haut elle aurait une meilleure vue sur l’ensemble du paysage, et savourer ainsi le magnifique panorama qui s’offrait à elle. Sauf que cette fois, elle allait utiliser son fruit du démon. Volant doucement jusqu’au sommet, elle s’y posta, assise en tailleur. Vérifiant par un rapide coup d’œil que l’homme n’avait pas bougé, elle tourna ensuite sa tête dans toutes les directions, émerveillée par ce paysage peu commun.

Elle resta là quelques minutes, embrassant du regard ces plaines rosées. Sauf que son admiration fut interrompue lorsqu’elle vit l’inconnu se relevant. Elle se coucha immédiatement sur le ventre, à peine eut-elle prit cette position que l’homme s’approchait de sa colline. Devinant facilement que lui aussi voulait l’escalader, elle se laissa glisser sur le flan, toujours allongée, essayant de se camouflée parmi les pétales. Elle aperçut la tête de l’homme qui avançait à un bon rythme vers le haut. Lorsqu’il atteint le sommet, Syu avança à quatre pattes dans la direction que l’homme avait empruntée pour monter. Elle resta quelque peu à l’écart et se releva. S’apprêtant à remonter, son pied se fourra dans un trou de la colline, la faisant basculer en avant. Elle apercevait tout juste l’homme qui roulait sur le flan de la colline qu’elle la dévalait déjà, roulant sur elle-même. Heureusement, n’ayant pas beaucoup d’élan, elle se sentit rapidement ralentir. Elle n’était pas en bas qu’elle était presque arrêtée. Sauf que l’homme, lui, allait très, très vite… Sans qu’elle ne s’y attende, elle se le prit de plein fouet, finissant par la même occasion de dévaler la colline en roulant.

Une fois en bas, la pirate ne put se relever tellement elle avait le tournis. Elle réussit avec peine à se redresser, puis vit que l’homme lui n’avait pas eu de mal, et il lui parlait même. Syu se tint la tête avec une main et l’écouta.

- Désolé d'avoir interféré dans ta roulade, je passais par là par hasard, et je ne suis qu'un débutant. Tu dois sûrement me trouver très embêtant ! Mais bon, j'essaierais de faire plus attention la prochaine. Oh, j'oubliais, je m'appelle Kisuke !

Syu assimila les phrases en quelques secondes et, reprenant une certaine consistance, vit que le monde arrêtait enfin de tourner, lui permettant de répondre.

« Oh, ce n’est pas grave, et puis euh… Ma roulade est accidentelle en fait… J’ai trébuché sur une motte de terre, c’est fou ce que je suis maladroite. Et puis j’allais m’arrêter, mais bon, tu étais plus rapide que moi alors on s’est percutés enfin, ce n’est pas dramatique. Moi c’est Syu, ravie. Et bon, je ne pense pas que beaucoup de personne s’amuse comme toi à faire des roulades le long des collines… Et puis, c’est peu probable que tu rencontres quelqu’un d’autre sur une colline, il y en a tellement ici ! D’ailleurs c’est très joli, tu ne trouves pas, ces jolis pétales… Etonnant aussi, très étonnant. J’avais déjà entendu parler de cette île, mais je n’y avais jamais été avant aujourd’hui. Je dois avouer que je ne suis pas déçue. Et toi alors, ça fait longtemps que tu es là ? Tout à l’heure je t’ai vu courir en ville, je me demandais ce que tu fichais là… »

La pirate finit son discours par un grand sourire, décidément, elle faisait des rencontres bien étranges ces derniers temps. Mais bon, ce n’était pas pour lui déplaire, elle qui aime tant les découvertes…

_________________~

« Respice post te, hominem te esse memento. »
« Regarde autour de toi et souviens-toi que tu n'es qu'un homme. »

Merci à Stein pour l'avatar et la signa ! :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kisuke Urahara
Scientifique/inventeur
Scientifique/inventeur
avatar

Messages : 298
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 19
Localisation : Ralph est un gentil garçon.

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 18.437.500
Fruit du Démon: Bomu Bomu no Mi Ι Fruit de l'Explosion

MessageSujet: Re: Roulades, Galipettes & Trahison   Ven 17 Aoû - 10:37


cherry Roulades, Galipettes & Trahison cherry
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••


La fille semblait aussi très bavarde! La preuve en texte.

« Oh, ce n’est pas grave, et puis euh… Ma roulade est accidentelle en fait… J’ai trébuché sur une motte de terre, c’est fou ce que je suis maladroite. Et puis j’allais m’arrêter, mais bon, tu étais plus rapide que moi alors on s’est percutés enfin, ce n’est pas dramatique. Moi c’est Syu, ravie. Et bon, je ne pense pas que beaucoup de personne s’amuse comme toi à faire des roulades le long des collines… Et puis, c’est peu probable que tu rencontres quelqu’un d’autre sur une colline, il y en a tellement ici ! D’ailleurs c’est très joli, tu ne trouves pas, ces jolis pétales… Etonnant aussi, très étonnant. J’avais déjà entendu parler de cette île, mais je n’y avais jamais été avant aujourd’hui. Je dois avouer que je ne suis pas déçue. Et toi alors, ça fait longtemps que tu es là ? Tout à l’heure je t’ai vu courir en ville, je me demandais ce que tu fichais là… »


Kisuke avait tout saisi, étonnement. Erza aimerait sûrement beaucoup qu'il en fasse autant avec elle. Mais bon, quand on est distrait par une poussière qui fait son chemin sur la proue du bateau, on est distrait par une poussière qui fait son chemin sur la proue du bateau, écoutez! Bref, le savant s'empressa de répondre à la fille

- Oh oui, oui bien sûr c'est super joli par ici! Je dois avouer que je passais par là par hasard, et puis, voir de tels dénivelés, ça donne envie! Ne pas rouler dessus, serait comme passer manger des céréales puis jeter le lait, du vrai gâchis que je te dit! Et pourtant, tant de gens jettent leur lait à la poubelle, alors qu'il est chocolaté et super bon. Sinon moi je viens d'arriver y'a pas longtemps sur cette île, oh, mais je t'ai déjà dit que je la trouvais super jolie? Sûrement, quel nigaud je fais à oublier tout ce que je dis! Et tu m'as vu courir en ville? Eh bien, je croyais pourtant que ce n'était que les hommes qui étaient levés à cette heure-ci! Eh ben figure-toi que ces satanés gens avec des uniformes blancs et bleus ont mit de l'argent sur ma tête! T'imagines! Non, tu peux pas, tu dois être une gentille fille, toi. Mais bon, j'avais peur d'être repéré parce que tu vois, moi j'ai rien demandé. Y parait surtout que leur nourriture n'est pas très bonne, sinon, c'est sûr qu'ils auraient plus de gens derrière leur barreaux! Et moi le premier. Ma capitaine cuisine pas très bien vois-tu. Et toi tu dois sûrement habiter ici!

Il ne s'arrêtait plus de parler, le Kisuke! Il se releva des pétales, et aida l'autre fille aussi à se lever. Sans lui laisser le temps de riposter il lui prit la main en lui montrant le haut de la colline

- Je vais te montrer un truc super rigolo, tu vas voir!

Il la tirait même de force. Ils grimpaient beaucoup plus facilement que Kisuke la première fois. Ils furent vite au sommet. Le savant fit une béquille à la fille, en la retenant un petit peu pour que le choc ne soit pas trop violent

- Désolé! Mais bon, j'espère que tu m'en voudras pas!

Après avoir dit ça, il la poussa avec son pied, et elle dévala la colline en roulant comme un Nem. Il la suivit bientôt, en roulant lui aussi. Une fois en bas, il demanda, alors qu'il avait toujours le tournis

- C'était marrant hein!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syu Anri
Navigateur
Navigateur
avatar

Messages : 532
Date d'inscription : 09/11/2011

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Kilo Kilo no Mi

MessageSujet: Re: Roulades, Galipettes & Trahison   Sam 18 Aoû - 11:43

Pour une fois, Syu avait trouvé quelqu’un aussi bavard qu’elle. Ce qui était une découverte plutôt exceptionnelle vu que pour le moment, elle n’avait rencontré que des personnes qui ne l’étaient pas. C’était d’ailleurs usant au final, vu qu’elle racontait sa vie à ceux qui voulait bien l’entendre, mais qu’eux en retour ne racontaient pas la leur. Syu aimait bien écouter les gens parler, c’est vrai après tout, mais bon… Son naturel bavard laisse rarement le temps aux personnes de s’exprimer. Un aspect positif était qu’elle était pirate, donc elle n’avait pas besoin d’écouter les ordres d’un quelconque supérieur qui ne ferait que l’énerver, après tout. Enfin, elle put aussi voir que, comme elle, il arrivait à partir sur des sujets tout à fait étranges…

- Oh oui, oui bien sûr c'est super joli par ici ! Je dois avouer que je passais par là par hasard, et puis, voire de tels dénivelés, ça donne envie ! Ne pas rouler dessus, serait comme passer manger des céréales puis jeter le lait, du vrai gâchis que je te dis ! Et pourtant, tant de gens jettent leur lait à la poubelle, alors qu'il est chocolaté et super bon. Sinon moi je viens d'arriver y'a pas longtemps sur cette île, oh, mais je t'ai déjà dit que je la trouvais super jolie ? Sûrement, quel nigaud je fais à oublier tout ce que je dis ! Et tu m'as vu courir en ville ? Eh bien, je croyais pourtant que ce n'était que les hommes qui étaient levés à cette heure-ci ! Eh ben figure-toi que ces satanés gens avec des uniformes blancs et bleus ont mis de l'argent sur ma tête ! T’imagine ! Non, tu ne peux pas, tu dois être une gentille fille, toi. Mais bon, j'avais peur d'être repéré parce que tu vois, moi j'ai rien demandé. Y parait surtout que leur nourriture n'est pas très bonne, sinon, c'est sûr qu'ils auraient plus de gens derrière leur barreaux ! Et moi le premier. Ma capitaine cuisine pas très bien vois-tu. Et toi tu dois sûrement habiter ici !

Sur le coup, il fallait avouer qu’elle ne s’y attendait absolument pas. Elle en resta bouche bée quelques secondes, le temps pour l’homme de continuer sur sa lancée, il était si bien parti après tout.

- Je vais te montrer un truc super rigolo, tu vas voir !

Et il la prit par la main, la trainant presque jusqu’au sommet. A vrai dire, elle faillit tomber à plusieurs reprises. C’est vrai qu’il avançait assez… Rapidement. Trop d’ailleurs pour que la jeune fille puisse se rétablir et courir derrière lui. Heureusement, ils arrivèrent plutôt vite au sommet, elle n’eut donc pas le temps de finir sur les genoux pour arriver en haut de la colline. Heureusement pour elle d’ailleurs, elle s’était déjà assez amochée lors de sa rencontre avec Leïla et du jeu étrange, ça lui avait valu plusieurs semaines de convalescence pour se rétablir quand même, et être trainée pouvait rouvrir ses blessures qui n’étaient pas encore tout à fait cicatrisée, malgré sa patience. Enfin, elle était arrivée en un seul morceau, et elle était sur ses pattes. Jusqu’à ce qu’il la fasse tomber, puis la pousse pour qu’elle roule jusqu’en bas en lâchant un :

- Désolé ! Mais bon, j'espère que tu m'en voudras pas !

Puis elle se sentit tourner, tourner, tourner, et tourner encore. Une sensation bien étrange, qui lui donnait presque la nausée, d’ailleurs. Elle atterrie sur ses fesses pour finir, légèrement sonnée. Et très surprise, par la même occasion. Les cheveux tout ébouriffés, des pétales s’étaient mis entremêlés avec quelques mèches. On aurait presque pu croire qu’elle s’était battue. La vérité était tout autre, et elle se remit les idées en place qu’une fois Kisuke arrivé en bas. Il finit étalé de tout son long, et il avait l’air content de ce qu’il avait fait. Il la regarda et dit, à peine arriver.

- C'était marrant hein !

Syu rit légèrement après cette phrase, et alors que son tournis s’estompait, elle eut un sourire et se mit à califourchon sur lui, qui était encore allongé. Elle lui fit un grand sourire et lui dit, le temps qu’il se rende bien compte de ses paroles.

« Ne pas t’en vouloir hein ? C’est bien ce que tu as dit ? »

Tout en parlant, elle fit augmenter subitement son poids, arrivant près des 150kg d’un coup. Elle continua de sourire.

« Permets-moi de te reprendre sur certains points, également. Je ne suis pas vraiment ce que l’on appelle ‘une gentille fille’. Et si mon portrait n’est pas affiché en ville, c’est juste que je sais protéger mes arrières. »

Elle passa cette fois à 200kg, mais elle ne pesait pas tout son poids sur lui, elle ne voulait pas le tuer ni quoi que ce soit, c’était juste pour s’amuser. Une sorte de petite vengeance en soi, pour le petit tour qu’il lui avait fait à l’instant. Donc elle se portait un peu avec ses jambes.

« Tu auras donc compris que je n’habite pas là, après tout je suis une pirate… Comme toi. J’aime juste rester plusieurs jours voir semaines sur une même île. Souvent, je loue une maison avec l’argent que j’arrive à voler, et je m’y installe. D’ailleurs, c’est étrange, mais je n’ai jamais de bagages, pourtant mes maisons sont toujours remplies d’objets personnels… Enfin bref, je compte rester ici un petit temps, après tout, je trouve que moi aussi, cette île est très jolie. Comme tu l’as dit à deux reprises, soit dit en passant. Sinon… Je dois t’avouer que cette petite dégringolade était plutôt amusante, en omettant bien sûr le fait que je vais mettre plusieurs heures à retrouver une apparence décente. Ce qui est assez embêtant d’ailleurs. Quoique, toi aussi tu as remarqué qu’il n’y avait personne en ville, ça m’a frappé quand je suis arrivée. Enfin… »

Après quelques secondes, elle s’enleva de sur lui, et reprit un poids relativement normal. Soufflant sur une mèche lui gênant le vue, elle en retira ensuite un pétale qui y était coincé. Tout en attendant patiemment une réaction de sa part, qui, vu comme il était bavard, n’allait certainement pas tarder.

_________________~

« Respice post te, hominem te esse memento. »
« Regarde autour de toi et souviens-toi que tu n'es qu'un homme. »

Merci à Stein pour l'avatar et la signa ! :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kisuke Urahara
Scientifique/inventeur
Scientifique/inventeur
avatar

Messages : 298
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 19
Localisation : Ralph est un gentil garçon.

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 18.437.500
Fruit du Démon: Bomu Bomu no Mi Ι Fruit de l'Explosion

MessageSujet: Re: Roulades, Galipettes & Trahison   Dim 19 Aoû - 7:48


cherry Roulades, Galipettes & Trahison cherry
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••


La fille lui fit un grand sourire qui lui réchauffa le cœur dans la fraîcheur matinale. Elle lui dit ensuite

« Ne pas t’en vouloir hein ? C’est bien ce que tu as dit ? »


Eh bien oui, c'était ce qu'il avait dit. On pouvait aussi remarquer qu'elle parlait plus lentement que tout à l'heure, peut-être était-ce à cause des sensations fortes qu'elle venait de vivre ? Qui sait. Elle se mit alors sur son dos. Cette situation était plutôt gênante. Elle brûlait plutôt beaucoup d'étapes. Mais d'un coup, elle devint soudain beaucoup plus lourde. Derrière les apparences... elle était vraiment grosse. Il se garda cette remarque, de peur qu'elle reste plus longtemps sur son dos. Elle ajouta alors

« Permets-moi de te reprendre sur certains points, également. Je ne suis pas vraiment ce que l’on appelle ‘une gentille fille’. Et si mon portrait n’est pas affiché en ville, c’est juste que je sais protéger mes arrières. »


Elle l'avait prise au dépourvu. Elle était donc méchante !!! Toutes les pièces manquantes s'assemblèrent devant ses yeux. Elle était une vieille femme utilisant on ne sait qu'elle subterfuge pour se transformer en une jeune personne, et torturer les pauvres personnes sur son chemin en faisant semblant de rouler sur les collines. Il devait vite l'arrêter avant qu'elle ne fasse d'autres victimes. C'était son devoir.

« Tu auras donc compris que je n’habite pas là, après tout je suis une pirate… Comme toi. J’aime juste rester plusieurs jours voir semaines sur une même île. Souvent, je loue une maison avec l’argent que j’arrive à voler, et je m’y installe. D’ailleurs, c’est étrange, mais je n’ai jamais de bagages, pourtant mes maisons sont toujours remplies d’objets personnels… Enfin bref, je compte rester ici un petit temps, après tout, je trouve que moi aussi, cette île est très jolie. Comme tu l’as dit à deux reprises, soit dit en passant. Sinon… Je dois t’avouer que cette petite dégringolade était plutôt amusante, en omettant bien sûr le fait que je vais mettre plusieurs heures à retrouver une apparence décente. Ce qui est assez embêtant d’ailleurs. Quoique, toi aussi tu as remarqué qu’il n’y avait personne en ville, ça m’a frappé quand je suis arrivée. Enfin… »


Elle avait retrouvé son attitude bavarde. Plus elle disait de choses, plus l’hypothèse de la vieille femme à la recherche de l'amour se concrétisait. Mais en y réfléchissant bien, et en reprenant ses esprits quand elle descendit de son dos, il se dit qu'il pensait n'importe quoi. Pour l'apparence décente... Elle avait-dit elle même qu'il n'y avait pas un chat dans la ville, alors pourquoi essayer d'en retrouver une ? Il lui dit, en reprenant son expression enthousiaste de d'habitude

- Ça te dit de refaire un tour !?

Puis, réfléchissant à deux fois aux paroles qu'il venait de prononcer, il fit un léger signe négatif des mains

- Quoique je n'ai rien dit...

Quand il s'apprêta à demander autre chose, une trappe s'ouvrit sous leurs pieds. Ils firent une longue chute dans le noir, avant de tomber dans une montagne de fleurs de cerisiers. Un petit homme qui était coincé dans un coffre au trésor, tout barbu, et recouvert de mousse, les accueillait avec un sourire dépourvu de quelques dents.

- Bienv'uu dans l'camp d'va-ance supé cahé de Mustafa !


Ah? Un camp de vacance ? Sous une colline ? Enfin, c'est vrai qu'il y avait apparemment plusieurs activités sur fleurs de cerisiers, mais bon...

- Et où la sortie ?

- Amu'ez vous pour l'in'tant ! Moi vouloir vi'iteurs ! Alo's vous... 'ESTER !


Bon bah, apparemment ils étaient bel et bien coincé et avaient pour mission de s'amuser. Mais pour l'instant, Kisuke restait dans le matelas géant et moelleux dans lequel ils étaient tombés


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syu Anri
Navigateur
Navigateur
avatar

Messages : 532
Date d'inscription : 09/11/2011

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Kilo Kilo no Mi

MessageSujet: Re: Roulades, Galipettes & Trahison   Dim 26 Aoû - 10:52

Le petit discours n’eut pas l’air d’entamer la bonne humeur de Kisuke le moins du monde. A peine se fut-elle enlevé de son dos, qu’il reprenait avec un sourire, tandis que Syu essayait vainement d’enlever d’autres pétales de sa tignasse.

- Ça te dit de refaire un tour !?


La jeune fille le regarda d’un air dubitatif, tout en arrêtant ses gestes, ses deux mains tentant de retirer un pétale qui s’était enroulé autour d’une mèche. Tout geste en suspension, elle fut rassurée en le voyant faire un léger signe de main, montrant ainsi qu’il retirait ses paroles.

- Quoique je n'ai rien dit...

Continua-t-il alors que la pirate soupirait de soulagement. Un seul tour lui suffisait largement, avoir le tournis n’était pas vraiment ce qu’elle préférait… Et puis bon, il ne fallait pas aggraver son état. Lorsqu’elle s’aperçut que Kisuke allait de nouveau ouvrir la bouche, elle se prit à redouter ses paroles, pensant qu’il allait de nouveau proposer une chose à faire un peu folle. Mais non, au lieu de ça, un trou s’ouvrit littéralement sous eux. Syu, surprise retint un cri, et décida plutôt de tenir le bas de sa robe qui se relevait sous le souffle de la chute. Heureusement, celle-ci ne dura pas longtemps, et ils tombèrent sur un énorme matelas de fleurs de cerisiers. Tellement d’ailleurs que la jeune fille rebondit une ou deux fois avant de se stabiliser sur les fleurs.

De là, elle aperçut un peu plus loin, un homme qui avait l’air coincé dans un coffre. Ce qui devait être assez désagréable comme position. Sur ce coup, Syu n’aurait pas aimé être à sa place, vraiment pas. Surtout vu sa tête. Tout barbu, il n’était vraiment pas beau à voir. Surtout lorsqu’il souriait… Quelques dents lui manquaient. Ce qui fait que lorsqu’il leur adressa la parole, ce fut tout bonnement incompréhensible. Etrangement, Kisuke eut l’air de comprendre, si bien qu’il lui répondit. La pirate suivit l’échange d’un mouvement de tête.

- Bienv'uu dans l'camp d'va-ance supé cahé de Mustafa !

- Et où est la sortie ?


- Amu'ez vous pour l'in'tant ! Moi vouloir vi'iteurs ! Alo's vous... 'ESTER !

Elle n’avait tout bonnement rien compris. Mais la question de Kisuke, qui était pour le moins pertinente, eut au moins le mérite de l’éclairer sur le fait que l’homme dans le coffre n’était pas décidé à les laisser partir… Situation pour le moins délicate, une impression de déjà vu pour Syu qui avait l’habitude d’être obligé de faire des choses, depuis Baterilla… Toujours sur le tas de fleurs de cerisiers, elle se tourna vers Kisuke.

« Dit, ôte-moi d’un doute… Ce ne serait pas de la séquestration là ? Non parce que, franchement, je n’ai pas bien compris ce qu’il a raconté… Et je trouve ça plutôt embêtant, ce que j’ai réussi à comprendre. C’est quoi ici au juste ? Qu’est-ce que vient faire une espèce de caverne sous une colline ? Et surtout, pourquoi il a fallu que la trappe soit sous nous, hein ? Tu ne sais pas, à tous les coups… Pis c’est qui lui ? Moi j’en ai marre d’être obligée de faire des trucs hein ! La dernière fois, j’ai failli mourir tellement j’ai perdu de sang, ce n’était vraiment pas drôle ! Enfin… C’était quand même amusant, si, il faut bien l’avouer… Bref ! Ce n’est pas tes affaires hein. J’veux juste qu’on trouve un moyen de partir d’ici ! Même si ça à l’air plutôt bien… J’ai des choses à faire ! »


Puis elle se rassit, elle n’avait vraiment pas que ça à faire…

_________________~

« Respice post te, hominem te esse memento. »
« Regarde autour de toi et souviens-toi que tu n'es qu'un homme. »

Merci à Stein pour l'avatar et la signa ! :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kisuke Urahara
Scientifique/inventeur
Scientifique/inventeur
avatar

Messages : 298
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 19
Localisation : Ralph est un gentil garçon.

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 18.437.500
Fruit du Démon: Bomu Bomu no Mi Ι Fruit de l'Explosion

MessageSujet: Re: Roulades, Galipettes & Trahison   Dim 26 Aoû - 22:21


cherry Roulades, Galipettes & Trahison cherry
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••


La fille se retourna alors vers Kisuke, et reprit d’une voix qui se voudrait énervante envers une autre personne que le scientifique

« Dit, ôte-moi d’un doute… Ce ne serait pas de la séquestration là ? Non parce que, franchement, je n’ai pas bien compris ce qu’il a raconté… Et je trouve ça plutôt embêtant, ce que j’ai réussi à comprendre. C’est quoi ici au juste ? Qu’est-ce que vient faire une espèce de caverne sous une colline ? Et surtout, pourquoi il a fallu que la trappe soit sous nous, hein ? Tu ne sais pas, à tous les coups… Pis c’est qui lui ? Moi j’en ai marre d’être obligée de faire des trucs hein ! La dernière fois, j’ai failli mourir tellement j’ai perdu de sang, ce n’était vraiment pas drôle ! Enfin… C’était quand même amusant, si, il faut bien l’avouer… Bref ! Ce n’est pas tes affaires hein. J’veux juste qu’on trouve un moyen de partir d’ici ! Même si ça à l’air plutôt bien… J’ai des choses à faire ! »


Il fit rouler ses yeux dans ses orbites comme pour souligner son exaspération, puis dit d’un ton lent et mesuré, articulant exagérément les syllabes, comme s’il était en face d’une abrutie

- Mais non, nous sommes dans un camp de vacance. Tu es vraiment bête ! Alloons en profiter !


Après ça, il prit encore une fois la fille par la main, puis par la taille, puis la souleva et la balança dans un tas de fleurs de cerisiers, elle n’était plus aussi lourde qu’avant. Peut-être était-ce un de ces régimes draconiens qu’on subit en quelques minutes. Mais cette fille là… n’était pas nette. Peut-être était-elle comme Erza une de ces Call-Girls qui vous aborde pour votre argent. Bref, passons, si une certaine personne voit que je m’éternise sur ce sujet, moi, narrateur, vous ne me reverrez sûrement jamais, et ce sera mon idiot de personnage qui prendrait alors le contrôle de ses rps. Revenons-en à nos lamas voulez-vous.

Syu était alors dans le tas de fleurs, quand un filet géant se referma sur ce même tas, enfermant aussi la fille. Le filet était attaché à une grue géante. Kisuke n’allait bien sûr pas l’aider. La grue fit plusieurs tours sur elle-même, secouant violemment le filet. Il y avait de la musique très forte, et des effets spéciaux tels que de la fumée ou des flammes. C’était… une attraction ? Mais ça avait l’air siiiii amusant ! Sans réfléchir – comme d’habitude en fait -, Kisuke s’élança dans les airs, et transforma ses pieds en explosions plusieurs fois pour pouvoir se retrouver au niveau du filet géant.

Les mailles étaient étroitement collées, alors tout ce que pu y faire le savant, c’était s’y accrocher. Mais ça secouait vraiment beaucoup ! Au bout de quelques instants, il fut éjecté sur un autre tas de fleur, qui descendit dans les sous-sols. On voyait, dans l’obscurité presque totale, des vitrines remplies de choses effrayantes, comme des zombies, des cadavres, des cerises moisies, et toutes autres sortes de choses pas très ragoûtantes. Il était dans un train fantôme ? Sûrement. C’était vraiment méchant de l’avoir fait dans l’attraction qui fait peur, et avoir mit la super à une fille égoïste, intolérante, et qui ne sait même pas s’amuser qui est en surpoids ! Bref, l’attraction se finit bien vite. Celle de la fille aussi. Elle avait les cheveux en pagaille et ne semblait pas comprendre grand-chose. Kisuke s’approcha néanmoins d’elle et lui dit violemment

- C’est amusant hein de prendre l’attraction super et me laisser celle à faire caca, hein ! Ben sache que moi je me suis pas amusé contrairement à toi, Mme Je-Sais-Tout-Sur-Tout ! Nah mais quelle égoïste ! Pourquoi c’est toujours les filles qui sont mieux servies que les garçons ! C’est vraiment pas sympa, Mustafa ! Je veux aller faire un tour dans cette attraction ! Alleeeeeez ! Bah de toute façon j’y ferais un tour tout seul !


Il se prépara à sauter dans le tas de fleur, quand Mustafa s’interposa entre lui et son attraction. Il fit un rire maléfique, et lança aux deux gens

- Mouhahahahahahahaha ! ‘e ‘ous ‘ai emme’é i’i dans un but très pré’i ! ‘ous allez m’é’ouser ! MOUAHAHAHAHAHAHAHAHA !


Kisuke s’approcha simplement de lui et lui mit un coup de pied entre les jambes. Une plateforme se détacha alors du sol, sous le savant et la pirate, et monta en hauteur, jusqu’à les ramener en surface, là où ils étaient avant. Ils avaient eût une aventure bien courte dans ce camp de vacances, dites donc !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syu Anri
Navigateur
Navigateur
avatar

Messages : 532
Date d'inscription : 09/11/2011

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Kilo Kilo no Mi

MessageSujet: Re: Roulades, Galipettes & Trahison   Jeu 30 Aoû - 8:51

Suite à ce qu’a dit Syu, Kisuke leva les yeux au ciel, montrant bien à la pirate qu’il se fichait un peu de ce qu’elle racontait. Ce qui ne lui plut pas vraiment, soyons clairs. Plus elle passait du temps avec lui, plus il l’énervait, par son comportement, mais pas seulement. Impression qui se confirma lorsqu’il lui répondit.

- Mais non, nous sommes dans un camp de vacance. Tu es vraiment bête ! Alloons en profiter !

Elle eut vraiment l’impression qu’il la prenait pour une idiote à la façon dont il avait parlé. Elle aurait presque eut envie, à cet instant, de lui planter la tête dans le gros tas de fleurs sur lequel ils se trouvaient. De sorte à ce qu’il ne puisse plus respirer. Histoire de lui apprendre la vie un peu. Mais bien sûr, elle n’en eut pas le temps. Il la prit d’abord par la main, puis la souleva par la taille. Instinctivement, elle avait réduit son poids, un réflexe depuis le temps qu’elle avait son fruit du démon. Sauf qu’après, il l’envoya dans un tas de fleurs. Syu retint un cri alors qu’elle atterrissait sans trop de dommages sur le monticule rose. Elle reprenait tout juste ses esprits et allait répondre à Kisuke, lorsque, à son plus grand étonnement, un filet se déploya sous elle, et se referma. Bloqué au milieu des fleurs, elle ne comprit pas ce qui lui arrivait. Elle se sentit juste tourner, tourner, tourner, et encore tourner. En plus de ça, elle pouvait entrevoir de l’intérieur du filet, des lumières bizarres, de toutes les couleurs, ce qui lui fit plus mal aux yeux, ou plutôt à l’œil, qu’autre chose. Et de la fumée se diffusait un peu partout, donnant une atmosphère étrange à tout ça.

Ce fut finit en un clin d’œil, le filet se déplia et elle se retrouva à nouveau sur le plancher des vaches, toute étourdie qu’elle était. N’ayant absolument rien compris à ce qui lui était arrivé. Et surtout, la tête lui tournait. Elle enleva d’un geste de la main les cheveux qui lui obstruaient la vue, et vie Kisuke qui arrivait vers elle en trombe, l’air mécontent. Syu le regarda arriver avec un regard surpris, après tout c’était en partie de sa faute si elle s’était retrouvée embarqué dans ce truc bizarre. Mais bon, elle se remettait à peine de son petit tour là, donc elle ne comprenait pas grand-chose. Ce fut pire d’ailleurs quand il lui parla en criant presque.


- C’est amusant hein de prendre l’attraction super et me laisser celle à faire caca, hein ! Ben sache que moi je me suis pas amusé contrairement à toi, Mme Je-Sais-Tout-Sur-Tout ! Nah mais quelle égoïste ! Pourquoi c’est toujours les filles qui sont mieux servies que les garçons ! C’est vraiment pas sympa, Mustafa ! Je veux aller faire un tour dans cette attraction ! Alleeeeeez ! Bah de toute façon j’y ferais un tour tout seul !

Elle le trouvait vraiment bizarre, ce garçon, décidément. Vraiment très bizarre… Malgré son apparence qui aurait pu paraitre plutôt adulte, il avait un comportement plutôt… Enfantin, en fin de compte. Ce qui, parlons sincèrement, comment sérieusement à taper sur les nerfs de la pirate. Qui était pourtant assez laxiste habituellement, et surtout elle aimait bien les gens un peu fous, comme elle en fait. Sauf que là… C’était le trop du trop, en quelque sorte. Perplexe, elle le regarda qui se dirigea vers l’attraction, oui parce que le truc qu’elle avait fait et qui lui avait littéralement retournée les boyaux était en fait une attraction. Elle lui souhaitait bonne chance, surtout si ce truc lui plaisait… Elle le suivit du regard ainsi, et vit le dénommé Mustafa qui lui barrait le passage. La pirate le regarda d’un air indifférent lorsqu’il parlait, après avoir rit bizarrement.

- Mouhahahahahahahaha ! ‘e ‘ous ‘ai emme’é i’i dans un but très pré’i ! ‘ous allez m’é’ouser ! MOUAHAHAHAHAHAHAHAHA !

La jeune fille leva un sourcil, cette fois elle avait à peu près compris, et elle trouvait ce mec totalement taré, pour être tout à fait exact. Surtout s’il était sérieux. Là, il fallait carrément qu’il pense à consulter. Elle allait se lever, s’apprêtant à répondre quelque chose à cette demande stupide, mais elle vit à la place Kisuke qui s’approcha de lui, et qui lui donna un puissant coup de pied entre les jambes. Syu eut une grimace pour le pauvre homme, qui devait avoir bien mal. Elle se relevait lorsque le sol sous ses pieds se souleva. En l’emportant, elle et Kisuke, à la surface. C’est ainsi qu’elle revit le soleil la lumière du jour. Cette fois ci, elle se leva pour de bon, et secoua sa tête pour remettre ses cheveux en place. C’avait été si rapide qu’elle avait l’impression d’avoir rêvé de cette espèce de camp de vacances. Elle jeta un coup d’œil à Kisuke et réfléchit quelques-instants avant de prendre la parole.

« Hm… Ce n’est pas le tout, mais moi j’ai une maison à visiter. Ravie d’avoir fait ta connaissance, et euh, bonne continuation. »

Puis elle partit rapidement en direction de la ville, après tout ça, tout ce qu’elle voulait c’était se poser dans un canapé avec une tablette de chocolat dans les mains, et grignoter tranquillement en lisant son livre passionnant. Elle savait déjà où était sa maison, situé idéalement avec une vue imprenable sur les collines. La tête dans les nuages, elle ne fit pas attention au feu qui prenait du côté où était censée être sa maison, pensant que c’était normal. Sauf que, quand elle arriva devant, elle vit que la maison voisine prenait feu, et qu’une bande d’hommes aux airs malhonnêtes étaient devant, pour on-ne-sait-quelle-raison. Sauf que le feu allait dangereusement vers sa maison à elle. Avec un air horrifié, elle vit que le toit commençait aussi à s’enflammer. Commençant à sentir l’énervement monter en elle, elle avisa la troupe de malotru qui avait osé faire ça. Il était une petite vingtaine certainement. Sans plus de fioriture, elle dégaina ses deux revolvers et tira exactement deux coups de chacun.

Quatre hommes tombèrent à terre, un mort, un avec une balle dans la jambe, l’autre dans le ventre, et le dernier dans l’entre jambe. Dans un mouvement incroyablement uni, tous se retournèrent vers la jeune fille, leur visage montrant clairement leur étonnement. Enervée comme elle l’était, Syu ne prit même pas la peine d’écouter ce qu’ils lui dirent. En précisant que ce n’était certainement pas des compliments envers ses capacités incroyables de tirs. Se concentrant uniquement sur ses envies de meurtres, elle commença à courir vers eux. Bien qu’ils soient nombreux pour elle seule, elle avait peut-être une chance de les battre. De toute façon, ce n’est pas ce qui la préoccupait le plus en cet instant…

_________________~

« Respice post te, hominem te esse memento. »
« Regarde autour de toi et souviens-toi que tu n'es qu'un homme. »

Merci à Stein pour l'avatar et la signa ! :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kisuke Urahara
Scientifique/inventeur
Scientifique/inventeur
avatar

Messages : 298
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 19
Localisation : Ralph est un gentil garçon.

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 18.437.500
Fruit du Démon: Bomu Bomu no Mi Ι Fruit de l'Explosion

MessageSujet: Re: Roulades, Galipettes & Trahison   Mar 4 Sep - 1:24


cherry Roulades, Galipettes & Trahison cherry
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••


Une fois à la surface, la fille dit au pauvre savant qui ne demandait qu'une compagnie - féminine de préférence.

« Hm… Ce n’est pas le tout, mais moi j’ai une maison à visiter. Ravie d’avoir fait ta connaissance, et euh, bonne continuation. »

Elle l'avait tutoyé. C'était déjà un bon début. Mais bon, elle rentrait chez elle de toutes façons, ça ne servait à rien. Il secoua seulement la main pour lui souhaiter une bonne continuation. Il allait s'ennuyer maintenant... Il fallait que le savant trouve une activité. Dangereuse de préférence. Le danger est excitant. Il décida alors de suivre cette fille. Elle était dangereuse après tout avec ses régimes dracorapides. Il commença alors à la pister en se cachant derrière elle, dans un buisson, ou même sous des fleurs. Elle ne se retourna même pas en chemin. Elle avait l'air d'avoir vraiment envie de profiter du confort de cette île.

Elle avait l'air plutôt chiante en fait. Mais bon, apparemment sa maison était située vers des collines. Kisuke aime les collines. D'ailleurs, y'avait l'air d'avoir un feu de camp là-bas. Kisuke aime les feux de camps. La fille semblait ne pas y faire attention. Elle était totalement dans son monde imaginaire. Quel culot, vraiment, d'ignorer des feux de camps ! C'était vraiment décevant de sa part. Puis, arrivés près de plusieurs maisons, Kisuke se cacha dans un buisson juste derrière la fille, qui semblait consternée de voir que le feu de camp était en fait une maison. Une vingtaine de gens à l'air honnête devant celle-ci ricanaient.

Ça sentait la légalité et la bonne humeur à cet endroit ! Quand le savant s'apprêtait à se joindre à eux, cette hystérique de Syu tira sur eux sans répit et sans pitié. Un d'eux était mort, deux autres blessés, et encore un autre avait changé de sexe. Nah mais oh ! Quel manque de respect ! D'ailleurs, une maison voisine commençait à brûler. Gigantesque feu de camp dites-donc. Les pauvres clochards insultèrent alors la pirate, et qui semblait elle aussi énervée. Elle se préparait à tirer encore une fois, quand les gens commencèrent à sortir un filet de derrière eux, et le lancèrent sur la fille. Vu son visage, elle devait avoir mal. Il n’y avait pourtant pas de piques. C’était peut-être à cause de granite marin. Ils jetèrent la fille dans une cellule mobile tirée par des lamas et des pingouins. Un gros trapu dit à sonpote

- - Rhirhirhirhirhi ! Hine hisclave de plis ! Hihihihihihi !

Mais alors… Ces gens… C’était des méchants ! Il fallait que quelqu’un sauve cette pauvre fille. Kisuke sentit son âme de guerrier rugir, puis sortit de son buisson pour les tabasser. Quelques minutes plus tard, il était aussi dans un filet, à côté de Syu dans le char

- - Euh… Salut.

Ils étaient énervants ses gens dites-donc ! Avec leurs filets marins. Et pis, le char commença à bouger, puis à avancer. Apparemment, on allait les vendre comme esclaves dans un marché noir caché sur cette île. C’était vraiment embêtant… Surtout qu’Erza serait pas contente si le savant rentrait encore trop tard. Bref, il aurait dû laisser cette fille crever.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syu Anri
Navigateur
Navigateur
avatar

Messages : 532
Date d'inscription : 09/11/2011

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Kilo Kilo no Mi

MessageSujet: Re: Roulades, Galipettes & Trahison   Ven 21 Sep - 22:00

Syu était prête à en découdre comme jamais. Elle commença à prendre de l’élan, et s’apprêta à sauter avec l’aide de son fruit du démon pour leur atterrir dessus. Elle n’avait pas vraiment de plan, et voulait juste foncer dans le tas. Ils n’avaient que ce qu’ils méritaient après tout. Brûler des maisons, il fallait être fou… Surtout brûler la sienne. Ne s’occupant que des adversaires en face, elle ne fit pas attention à ceux qui se glissaient vicieusement derrière elle. Elle ne put que faire un pas en avant, après, elle tomba au sol sous la surprise en sentant un filet se déployer au-dessus d’elle. Tout d’un coup, ses forces la quittèrent. Sans trop réfléchir, elle comprit que le filet était en granit marin. Sensation étrange que celle de perdre totalement la maitrise de son poids. Ce devait être une des premières fois où elle ressentait ce genre de chose. Et la moindre des choses à dire, c’était que c’était on ne peut plus déstabilisant. Surtout qu’outre le fait de perdre ses pouvoirs, elle se sentait vider totalement de ses forces. Et en même temps, partie sa colère contre ces stupides personnes. Elle s’était fait avoir stupidement aussi… Elle se serait presque baffée.

Sans qu’elle puisse pester contre elle d’avantage, elle se sentit soulever, et un homme plutôt costaud la porta jusqu’à une espèce de cellule sur roues. Une sensation de déjà vu lui prit. Sauf que cette fois, elle n’était non pas ligotée, mais prise dans un filet. C’était bien peu de changement… Enfin, l’homme la jeta sans ménagement dans le fond de la carriole. Elle tomba sur plusieurs personnes et s’excusa auprès d’eux. N’étant pas attachés, eux, ils l’aidèrent à s’extirper de cet horrible chose. Celui qui l’avait jeté, voyant ça, lui prit le poignet d’entre les barreaux et lui accrocha violemment une demi-menotte dessus. Syu qui n’avait pas encore repris totalement toutes ses forces ne put se défendre, et se retrouva à nouveau sans les pouvoirs de son fruit. Elle entendit au loin un des hommes parler d’esclaves. Dans quoi s’était-elle fourrée encore ?! Elle jeta un bref coup d’œil vers les autres prisonniers, ils étaient trois. Il y en avait un, certainement plus jeune qu’elle, avec déjà une bonne bedaine. La pirate se demanda sur le coup pourquoi il l’avait capturé, comme esclave il ne serait pas fameux. Il y avait une femme aussi, avec un tablier à fleurs. Sûrement prise alors qu’elle cuisinait, et pour finir, un homme qui avait l’air un peu mou, presque squelettique. Heureusement il n’était pas bien grand, ce qui rendait son aspect un peu moins maigre.

Après ce constat, Syu était persuadée que ses kidnappeurs étaient totalement idiots qu’ils pensaient faire d’eux des esclaves, elle y comprit d’ailleurs. Le bruit de la porte de la cage lui fit tourner la tête. Et qu’elle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle vit atterrir près d’elle sa rencontre de quelques heures auparavant. Kisuke Urahara… Elle haussa légèrement un sourcil en le voyant. Il l’avait suivi ou quoi ? Il était lui-même dans un filet, et les gardiens autour attendaient que les prisonniers le détachent. Ce que les trois autres s’apprêtaient d’ailleurs à faire. La pirate les retint d’un signe de main.

« Laissez-le attaché, il le mérite. »

Voyant que les autres ne s’y attendaient pas, mais qu’ils faisaient quand même ce qu’elle venait de leur dire, elle fut soulagée. De toute façon, elle ne pouvait pas les en empêcher dans son état actuel autre qu’en leur parlant, ce qui n’était fichtrement pas efficace dans beaucoup de situations. Mais eux avaient l’air docile, donc tout devrait se passer selon ce qu’elle venait d’imaginer en quelques secondes. Enfin, comme elle le pensait, ses geôliers haussèrent les épaules et se préparèrent à partir. Syu attendit un instant qu’ils ne prêtent plus attention à elle et les autres et dit doucement à Kisuke.

« Tu ne peux pas savoir comme je suis contente que tu sois là ! Tu as un fruit du démon toi aussi, non ? Tu m’expliqueras plus tard ce que tu fiches là, mais en attendant, j’ai trouvé comment sortir d’ici, par contre faut qu’on les laisse nous emmener où ils veulent… C’est le plus embêtant… »

Elle lui adressa un grand sourire ensuite, elle espérait que son idée ne soit pas trop saugrenue pour cette fois. Et surtout que ça allait marcher ! Parce qu’après tout c’était risqué, surtout qu’elle comptait sur la coopération de Kisuke, mais l’ayant un peu pratiqué, elle sentait que ce ne serait pas si simple, il était vraiment bizarre comme garçon…

_________________~

« Respice post te, hominem te esse memento. »
« Regarde autour de toi et souviens-toi que tu n'es qu'un homme. »

Merci à Stein pour l'avatar et la signa ! :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Roulades, Galipettes & Trahison   

Revenir en haut Aller en bas
 

Roulades, Galipettes & Trahison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Roulades, Galipettes & Trahison
» Un trahison qui n'a jamais éxister
» [Trahison] - Fayom 27-05-1459 [coupable]
» Trahison : extrait en exclusivité
» Fidélité ou trahison [Az']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece ~ Evolution V2 :: Zone RPG :: West Blue :: Ile de Cereza-