One Piece ~ Evolution V2

Forum Role Play
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 ┼Briser les chaînes┼

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Yumiya Taka

avatar

Messages : 400
Date d'inscription : 10/11/2011
Localisation : Là où tu n'es pas

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Aucun

MessageSujet: ┼Briser les chaînes┼   Ven 17 Aoû - 7:43




    ┼Briser les chaînes┼


    Cela faisait deux semaines que Yumiya naviguait sur East Blue avec des Pirates dont la compagnie n'était pas celle qu'elle préférait parmi toutes. Six pirates. Une Capitaine bien trop naïve, un Pirate qui avait tenté de la tuer, un télépathe qu'elle avait sauvé de la noyade, un Drogué qui avait dormi tout le long du voyage, une Pirate qui la regardait d'un œil mauvais et enfin une dernière fille dont la présence était passé inaperçue tout au long du voyage. Toutes les têtes de cet équipage était mise à prix et le passage de la jeune femme sur ce navire de Pirates pouvait très bien paraitre pour une trahison aux yeux du Gouvernement. Après tout, elle n'avait pas tenté de les tuer ni de les attaquer. Elle en avait même sauvé un !

    La Marine poussa un soupir en regardant vers l'horizon. Elle était bien au chaud dans ses habits sur le mât. Même si la plupart des personnes étaient en train de dormir, elle, fixait l'horizon. Non pas parce qu'elle en était chargée, mais simplement parce qu'elle cherchait une solution à son problème. Ses journées passaient au-dessus du mât à entendre certains mots de ces Pirates l'avait mené à une conclusion : il se dirigeait vers Tequila Wolf où la Capitaine avait l'intention de faire parler d'elle. Ce qui n'annonçait rien de bon.

    La jeune femme allait donc arrivait comme une fleur à Téquila, à coup sûr, on la prendrait pour un ennemi. Il fallait vite qu'elle trouve une solution à son problème. Elle aurait bien prévenu la Marine, mais elle n'avait aucun moyen de les contacter et de les prévenir de l'arrivée de ces Pirates.

    Elle descendit du mât en perdant espoir et prit la direction de la cabine où son sac était rangé, décidé à prendre un peu de repos avant le lendemain. Elle fouilla dans le bagage, à la recherche d'un pyjama chaud. Elle avait beau chercher, elle ne trouvait rien. Elle décida donc de tout sortir. Elle n'aura plus qu'à tout remettre, une fois le pyjama obtenu. Elle commença donc, à extirper, un à un, tous les habits et les objets du cabas. Il ne semblait n'y avoir aucune trace du fameux pyjama, néanmoins, autre chose, de bien plus important, fit son apparition.

    Cet objet pourrait être bien plus utile à la borgne qu'il pouvait y paraitre en apparence. Le moyen de les contacter, elle l'avait trouvé. Elle sortit donc de la cabine en gardant l'objet dans la main et en laissant toutes ses affaires éparpillées sur le sol, elle n'aura qu'à les ranger plus tard. Avant de réaliser son dessein, elle voulait s'assurer que le télépathe était bien endormi. Après tout, si il lisait ses pensées, elle ne pourrait rien faire. Elle marcha donc discrètement vers la cabine de Happy, l’entrouvrit légèrement et regarda à l'intérieur pour constater que le Pirate ronflait comme un petit chat à l'intérieur. Ainsi, il avait l'air plutôt innocent et mignon, mais la réalité était tout autre.

    La jeune femme referma la porte toujours aussi silencieusement et se dirigea vers son poste en haut du mât à pas de souris en priant pour que la femme aux cheveux écarlates ait réussi, au moins cette nuit, à trouver le sommeil. Autrement, elle risquait de se faire prendre en plein "délit". Elle grimpa alors au mât en préparant ce qu'elle allait dire à la Marine. Elle devrait certainement expliquer... Au diable les explications ! Elle n'avait qu'à aller droit au but, même si cela allait plus paraitre être une blague qu'autre chose.

    Une fois arrivé en haut, elle s'installa confortablement et plaça l'objet devant elle, objet qui se révélait être un Den Den Mushi traditionnel. Elle n'avait plus qu'à appeler n'importe quelle base de la Marine et de tout révéler, elle espérait ne pas tomber sur une personne abrutie qui prendrait ça pour une blague, ce qui était assez probable.

    La borgne prit le combiné de l'appareil et passa un appel vers la Marine en jetant des regards inquiets autour d'elle. Ses chances de survie serait certainement grandement réduite, voir réduite à néant, si quelqu'un l'a remarqué. Elle attendit patiemment que quelqu'un décroche... Ce qui tarda. Lorsque enfin une voix se fit entendre, le Den Den Mushi prit une expression lassé, ce qui n'annonçait rien de bon.

    Après une minute de conversation, la jeune femme parvint enfin à obtenir confirmation que la personne avec qui elle parler faisait bien parti de la Marine. La sous-lieutenante expliqua alors à cette voix la situation. Il ne lui fallut que quelques mots. Mais comme on devait s'y attendre, la personne ne semblait pas vraiment croire aux paroles de la borgne, demandant comment elle savait qu'un équipage de Pirate allait attaquer Tequila Wolf et surtout si c'était une blague.

    Yumiya n'avait franchement pas envie de tout lui raconter, elle commença donc à engueuler la voix qui ouvrit de grands yeux étonnés et qui semblait un peu plus décidé à faire quelque chose. Au final, à force de parlote, la sous-lieutenante parvint à convaincre l'inconnu de faire quelque chose et d'agir enfin. Elle reposa le combiné à sa place en lâchant un juron contre l'imbécile au bout du fil puis elle jeta l'appareil qui lui avait bien servit vers le sol.

    Néanmoins, en lançant l'objet, elle constata qu'un ombre se trouvait juste en dessous d'elle. En plissant les yeux, elle remarqua que le Den Den Mushi était tombé sur la tête de quelqu'un. Ce quelqu'un n'était autre que la Capitaine de l'équipage de Pirate. À cet instant, Yumiya pensa qu'il ne lui restait certainement pas beaucoup de temps à vivre car la conversation avait été épié et certainement entendu par cette Pirate qui n'aurait pas de pitié envers la jeune femme qui lui accorda un sourire et lui dit :

    - Salut ! Alors, bien dormi ?

    Ce serait certainement ses dernières paroles sympathique, après ça, elle risquait de ne plus avoir l'occasion de beaucoup parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kisuke Urahara
Scientifique/inventeur
Scientifique/inventeur
avatar

Messages : 298
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 18
Localisation : Ralph est un gentil garçon.

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 18.437.500
Fruit du Démon: Bomu Bomu no Mi Ι Fruit de l'Explosion

MessageSujet: Re: ┼Briser les chaînes┼   Ven 17 Aoû - 11:13


Briser les chaînes
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••


Kisuke sombrait tranquillement dans son lit. Ces derniers jours avaient été remplis de dédales de couleurs incessants et de licornes enfonçant leur corne dans ses fesses. Ses rêves étaient de plus en plus bizarres, de jours en jours. Mais il y en avait un qui l'avait spécialement interpelé. On le jetait à l'eau, puis le repêchait. Il se noyait vraiment. Il était peut-être plus atteint qu'il s'y attendait. Mais pour une fois, Chimpanzee avait été sympathique avec lui. Il lui avait mit des lingettes humides régulièrement sur la tête, et ne mangeait que rarement ses céréales favorites devant lui, pour lui donner envie.

Aussi, il était peut-être défoncé, mais ce n'est pas pour ça qu'il n'entendait rien! Erza parlait de Tequila Wolf. Son île natale si ses souvenirs étaient bons? Elle n'y irait sûrement pas pour faire mumuse. Loin de Kisuke cette idée. Ça allait sûrement moover dans l'rafiot. Et le savant ne comptait pas rester les bras croisés. La nuit lui avait porté conseil. Mais, il entendit une voix féminine stridente, et très énervante, le réveiller. Il lança un long gémissement plaintif puis colérique, avant de lancer une grenade rotative qui traversa sa porte pour faire exploser une petite partie du pont. Ça les ferait taire au moins.

Mais c'était trop tard, le sommeil était partit, mais pas la lassitude. Kisuke grogna, puis se retourna dans son lit. Il fit signe à son animal qui était veillé, pour lui dire d'approcher. Ce qu'il fit. Il lui dit ensuite, en espaçant bien ses mots pour reprendre sa salive

- Plan B478... Prépares tout... Je te rejoindrais... Balance toutes nos munitions, même ça.

Il reposa ensuite sa tête sur son coussin. Il devait se reposer. Mais bon, le plan B478 était plutôt long à préparer... Et puissant.


[HRP: Pas très long, et je m'en excuse, c'est juste un message d'intro à mes prochains messages, dans plutôt assez longtemps.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erza Scarlet
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 807
Date d'inscription : 14/01/2012

Caractéristiques
Riyals:
4500/15000  (4500/15000)
Prime: 77.500.000
Fruit du Démon: Aucun ( Ancien fruit : Pika Pika no mi )

MessageSujet: Re: ┼Briser les chaînes┼   Ven 17 Aoû - 11:34




    Briser vos chaînes

    Un long calme s’était installé sur le bateau. Peu de temps après le coucher du soleil, je regardais le pont de Tequila Wolf au loin. La neige tombait doucement, comme à chaque jour de l’année ici. Les couleurs chaudes qui éclataient dans le ciel avaient disparues, laissant place à l’obscurité. Néanmoins on apercevait encore les réverbères au loin. Le thermomètre avait bien descendu depuis…nous étions déjà en dessous de zéro, à moins 10 degrés exactement. Pourtant je restais en kimono d’été dehors sur le pont. Je semblais calme aux premiers abords quoi que mon sang bouillonnait dans mes veines et je ne pus m ‘empêcher d’esquisser un sourire mesquin en bouche avant de me retirer dans ma cabine. J’avais déjà tout prévu pour demain... Il me faudrait qu’une demi-heure pour expliquer mes intentions aux membres de l’équipage qui allaient venir avec moi. A savoir Rio, Fly, Happy, et peut être Kisuke qui sait. Je comptais laisser Yumiya sur le bateau.
    A propos, il se pourrait qu’elle ait eu vent de notre destination, mais je m’étais assurée qu’elle ne portait aucun de moyen de communication sur elle. Après…pour le reste je ne savais pas. De toute façon si elle prévenait la marine personne ne la croirez. Vous vous imaginez à sa place ?

    -Oui bonjour, je suis sur un navire pirate qui se dirige vers Tequila Wolf dans un but…ma fois inconnu en fait. Voilà appelez du renfort.

    La personne à l’autre bout vous rira au nez …J’eus un rire sourd et me retira dans ma cabine.
    Je m’assis contre le mur en feuilletant mes croquis que j’avais fait de mémoire sur Tequila Wolf.En deux semaines, mon côté de folie m’avait légèrement rattrapé. Non en fait je sombrais pratiquement dans la folie. Et revoir cet endroit que je haïssais depuis si longtemps me donnai des frissons dans le dos.
    J'étias devenue beaucoup plus cruelle et passa d'un état souriante et apaisée à une sorte de bête assoiffée de sang.Je me faisais peur a moi même quelque fois.Mais je ne pouvais le nier , j'adorais cela.Toute cette cruauté et ce côté glacial me rendait plus qu'heureuse.Je ne pouvais plus supporté la moindre parole , la moindre personne.Je restai éloignée des autres.J'avais juste une envie irrépressible de tuer...Je savais que quelque part en moi , je me battais toujours pour essayer de reprendre le dessus mais il était déjà trop tard.Je sortis mes deux katanas dragons de leur fourreaux et les faisaient tournoyer entre mes mains.Soudain , alors que je m'amusais avec mes lames , celles -ci s’illuminèrent de leur couleur sang, sans que je ne fasse rien.Je souris : Amusant... Soudain elle se levèrent dans l'air de quelques centimètres et se croisèrent toute seules sur ma gorge.Je poussai un léger cri.Je ne m'y attendais pas , elle me traversèrent tout de même à cause de mon pouvoir du fruit du démon.Mais je les sentais encore, plantées dans le bois entre ma gorge en lumière.Ce n'était pas vraiment agréable. Les lames semblaient s'être retournées contre moi.Je plaçai mes mains sur mes katanas , espérant pouvoir les retirer par la force mais rien n'y fis.Je décidai à me retourner et les enlevai violemment.Je me souvins alors de la phrase du marchand à Loguetown :

    Faites en ce que bon vous semble mais resté vigilante face à elles…même si leurs lames sont retournées, elle ne reste pas moins inoffensives, loin de là.

    *Pourquoi ?...Est-ce que se serrais à cause de mon comportement récent et de mes sentiments actuels ?

    Je me relevai en titubant légèrement.J'étais encore secouée par ce qui venait de sepasser.Je fixai d'un oeil mes lames au sol.Vu qu'elle ne semblaient plus m'obéir je pouffais alors et dit d'une voix sombre.

    -Très bien , je me passerais de vous , de toute façon vous n'arrivez même pas à tuer...

    Je m'allongeai sur mon lit.Les heures commençaient à défiler et je ne parvenais pas à dormir.J'étais perdue dans mes pensées à cause de mes lames.Ryūreöra ,Elles étaient si étranges...si spéciales.Tant pis , celle de Gérard feront largement l'affaire.Je devais avoir l'air hagard à présent.Évident après tout , j'étais très troublée.J'entendis soudain une voix criante.Celle de la marine.Je me précipitai sur le pont.Ces cris ressemblaient plus à des insultes.Je reçu alors un objet sur la tête.Je pris cet objet dans les mains et le regarda attentivement , essayant de m'habituer à la nuit.Je reconnus un Den Den mushi.Mes doigts se resserrèrent sur cet objet et le firent éclatées.La Marine me souris et me dis :

    - Salut ! Alors, bien dormi ?

    Je rigolais sombrement d'un léger rire et me téléportai juste devant Yumiya et approchai mon visage à seulement quelques centimètres du sien.

    - Tu croyais vraiment qu'on allait te croire ? Enfin remarque c'est possible...qui sait.Je ne dors plus depuis des mois ,qu'est ce que tu espérais ?

    Je pris alors un des katanas de Gérard et le sorti de son fourreau.Il était brillant même dans la nuit et luisant comme jamais.Il était si propre qu'on s'y voyait comme dans un miroir.Je plaçais celui-ci sous la gorge de la Marine et pris le menton de celle-ci d'une main en souriant narquoisement et en disant d'une petite voix amusée:

    -Le sang me manque...ne voudrais-tu pas..m'offrir le tien ?

    Soudain mon jeu s'arrêta , dérangée par une explosion.Je regardai de loin d'où cela provenait.Je soupirai et l'air hébétée je dis :

    - Ah tiens , Kisuke est réveillé.

    Je fis remonter mon katana jusqu'à sa joue et le planta légèrement horizontalement.Un trait ensanglanté apparut alors sur sa joue.Je soufflais alors dans son oreille :

    - Tant pis , je m'amuserais avec toi une prochaine fois , Marine.

    Je repartis en vitesse lumière dans ma cabine.Un fois arrivée je me jetai sur mon lit et léchai le bout de mon épée ensanglantée.Le sang avait un bon gout je trouvais...Les minutes semblaient interminables et pourtant le soleil ne se lèverais que dans 2 heures.Je repris soudain mes esprits , sortant de cette semi follie et redevenant un court instant moi même.Je n'avais pas conscience de mes actes en ce moment et ces petits moments me rappelait toutes les choses horribles que j'ai faites ou dites.Je pris soudain mes mains et les mirent contre mon front en pensant, angoissée ,tremblant légèrement * Qu'est ce qui m'arrive..je ne me reconnais plus...*



_________________~

Le pouvoir dont j'ai besoin est le pouvoir de protéger mes amis...
...Tant que j'ai ce pouvoir alors c'est tout ce dont j'ai besoin.



Dernière édition par Erza Scarlet le Ven 24 Aoû - 23:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rio Dillinger
Vice-Capitaine
Vice-Capitaine
avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 13/01/2012
Age : 22
Localisation : DTC.

Caractéristiques
Riyals:
3570/15000  (3570/15000)
Prime: 58.000.000
Fruit du Démon: Logia de La terre

MessageSujet: Re: ┼Briser les chaînes┼   Sam 18 Aoû - 4:31

┼Briser les chaînes┼

Cette nuit-là le sommeil ne voulait pas venir m'emporter, je ne sais pourquoi me cette veille de bataille me semblait interminable, on attendait tous depuis bien longtemps ce jour et il était enfin arrivé, cependant le moment pour passer à l'action n'était pas venu. Cette nuit-là je n'arrivais pas à trouver m'endormir, j'étais assis sur ma chaise devant mon bureau à étudier les cartes sous-marines de cette région, envisageant toutes sortes de scénario pour orchestrer une quelconque bataille navale qui pourrait nous attendre, mais j'avais cru comprendre qu'Erza avait un plan bien précis en tête je lui faisais totalement confiance en ce qui concerne cela, j'avais encore plus confiance en elle pour la bataille, c'était de loin la meilleure combattante que je n'avais jamais vue. Elle devrait pouvoir nous créer des brèches dans les rangs ennemis assez facilement. J'avais passé toutes la nuit à bosser sur mes cartes, je pris une pause pour me rendre en cuisine et me faire un café, cela ne servait plus à rien d'essayer de dormir, il ne restait plus que 2 heures avant le lever du soleil, j'entendis un peu de raffut sur le pont, je me disais que c'était encore cette marine qui faisait des bêtises on était maintenant habitués à ce genre de choses et cela ne m’intéressait plus, en sortant de la cuisine je sentis un léger courant d'air une sensation bizarre me traversait quand je me tenais au milieu du couloir, ce truc semblait se diriger vers la cabine du capitaine, je voulus un instant aller voir ce qu'elle faisait, m'approchant du pas de sa porte j'hésitais un peu, si elle dormait je risquais de la réveiller la mettant sans doutes de mauvaise humeur, surtout qu'elle avait bien besoin de repos, mais quelque chose me disais, je frappais doucement puis j'ouvris la porte qui n'était pas très bien fermé , Erza était assise sur son lit les mains sur les visages, entrain de légèrement trembler, quelque chose n'allait pas.

Je m'avançais alors à l'intérieur de sa cabine, mon café a la main et lui dit :
"bonjour ... ou bien bonne nuit, cela dépend d'une personne a une autre. "

Je restais debout devant elle, j'avais remarqué qu'elle avait sorti un de ses sabres, il y avait dessus une légère tache rougeâtre, comme si l'on l'avait mal essuyé, ce n'était pas vraiment le genre d'Erza de mal entretenir son équipement, ce qui voulait dire qu'elle venait juste un l'instant de s'en servir, d'ailleurs avec le léger coup de vent que j'avais subi dans le couloir du bateau, il ne faisait aucun doute que c'était provoqué par l'un des déplacements éclair de la femme aux cheveux écarlates, ajouté à cela le grabuge qu'il y avait sur le pont. Très vite une déduction vint s'installer dans mon esprit, la tache de sang sur le sabre d'Erza, le cri féminin qui se faisait entre plus tôt sur le pont du navire le comportement étrange de notre capitaine. Erza venait peut-être de tuer cette Yumiya Taka ! Je ne voulus pas laisser Erza seule et aller vérifier par moi-même , je me contentais d'attendre qu'elle me réponde, de simples salutations pouvaient me suffirent, qu'elle me fasse signe que tout allait bien et qu'elle m'ordonne de rejoindre ma cabine, même si j'allais sans doutes ne pas obéir et rester à côté d'elle jusqu'à ce que le soleil se lève.

Cependant je ne tardai plus à rompre le silence qui régnait, prenant une gorgée de café, puis m'asseyant à côté d'elle, rangeant le sabre qui était là dans son fourreau, j'avais remarqué alors que l'on avait une vue imprenable depuis cette cabine sur le pont de Tequila Wolf, éclairé par des milliers de lampadaires tout le long du chemin, on pouvait apercevoir les ombres des travailleurs ou plutôt des esclaves qui travaillaient de jour comme de nuit, certaines de ces ombres s'avéraient bien plus petites que les autres, preuve que des enfants étaient à la tache, condamnés à travailler sur cette abominable super-structure tout le long de leurs misérables vies, c'est alors qu'une question me vint à l'esprit en regardant les flocons de neige tomber légèrement sur cette mer glacée. Pourrions-nous changer quelque chose aux destins de ces pauvres gens ?
C'est à ce moment-là que mon regard se reposait sur Erza, la réponse me vint instantanément et je ne pus y répondre qu'à voix haute : "Oui!"


Dernière édition par Rio Dillinger le Jeu 23 Aoû - 23:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happy
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 20
Localisation : Bruxelles

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 4 500 000 B
Fruit du Démon: Kanso Kanso No Mi

MessageSujet: Re: ┼Briser les chaînes┼   Sam 18 Aoû - 10:27

Un cri... Cette nuit là je fus réveiller par un cri... Je dormais paisiblement dans ma cabine jusqu'à ce que j'entende cette voix féminine. Depuis quelques jours déjà, les gens, surtout Erza, était de plus en plus stressé. Bizarrement, je n'étais au courant de rien, quel comble pour quelqu'un possédant le pouvoir qui est le mien. Après ce cri, j'entendis un gros "BOUM" qui venait de chez Kisuke. Là c'était clair, j'étais pas près de me rendormir. Je n'avais pas la force de ma lever donc je ne le fis pas directement, essayant tant bien que mal de retrouver le sommeil, mais ce fut hélas impossible. Je me levai donc avec nonchalance. je me dirigeai vers la cuisine et je me pris une pomme pour manger. Elles étaient vraiment bonnes ces pommes. Je me disais qu'il fallait que j'en rachète à notre prochaine escale.

Je le levai pour quitter la cuisine quand je sentis un courant d'air glacial. Je me rassis directement et j'observai l'extérieur. Je pouvais distinguer une île blanche, sur laquelle des milliers de personnes semblaient se trouver. Elles devaient sûrement être entrain de travailler. Cependant, à côtés de ombres, se trouvaient d'autres ombres mais de taille beaucoup plus petite. Plus qu'à un travail, cela ressemblait à de l'exploitation. Notre bateau semblait se diriger vers cette île. La tension qu'il y avait chez Erza, ainsi que chez certains autres membres de l'équipage, me laissait présager que nous n'allions pas y aller pour le plaisir.

Je me levai, cette fois par pour me rasseoir, en direction de cabine de mon capitaine. Je voulais savoir ce qu'on allait faire là-bas, même si j'avais déjà ma petite idée. Une fois arrivé, je pus observer erza tremblant légèrement et Rio se tenant assis à côté d'elle. Il ne se disait rien, mais ce silence mettait un froid encore plus glacial que celui de dehors. Il s'était peut être déjà parler et n'avait plus rien à sa dire, en tous cas, ce silence ne me mettait pas à l'aise et j'engageai la conversation avec mon capitaine et mon vice-capitaine tout en mangeant ma pomme.

Je suppose qu'on va pas alors sur cette île pour m'acheter des pommes, alors je voudrais bien savoir de quoi il s'agit. Même si je me doute qu'il y ait un rapport avec les gens de cette île et toi capitaine. S'il s'agit de combat je participerai aussi, même si je n'aime pas cela, je te suis tout dévouer capitaine. Par contre il faut que tu te détende, parce que sinon ça va pas aller. SI faut se battre autant le faire en rigolant. Alors commence par essyuer le sang sur ta lame, faudrait pas qu'elle s'abîme.

Sur ces mots j'attendis une réponse tout en souriant et en terminant ma pomme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fly
Musicien
Musicien
avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 21
Localisation : Montauban

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 3.000.000
Fruit du Démon: Kaze Kaze

MessageSujet: Re: ┼Briser les chaînes┼   Dim 19 Aoû - 7:30


┼Briser les chaînes┼




    Cette nuit là, Fly avait le sommeil quelque peu agité. Surement normal la veille d’une bataille. C’est un peu pareil quand on est petit, la veille de son anniversaire on n’arrive pas à dormir tellement on a hâte d’être demain. Pour cette situation on ne peut peut-être pas utiliser le mot « hâte » . A vrai dire Fly appréhendait un peu. Elle ne voulait pas décevoir sa capitaine, surtout que cette bataille était pour sa cause, pour libérer tout ces esclaves dont elle faisait parti petite. Cela avait l’air de lui tenir beaucoup à cœur. Mais elle ne faisait pas çà uniquement pour Erza, elle avait son propre avis sur la cause et savoir tout ces gens esclave à vie pour construire un stupide pont c’est quelque chose qu’elle ne supporte pas et si elle réussissait a arrêter ceci a l’aide de ses nakamas, elle en serait très heureuse. Et le pire dans cette histoire était de savoir qui est à l’origine de tout cela, les fameux dragons célestes, ces êtres inhumains dont avait déjà entendu parler Fly pendant son enfance. Ces pourritures protégées par le gouvernement parce qu’ils descendent soit disant d’une puissance noblesse très ancienne. Ah.. le gouvernement, un jour fera t-il quelque chose pour ce monde ? Non, c’est perdu d’avance, et en plus ils prennent le rôle des gentils fasse aux yeux des gens, c’est vraiment un monde irrécupérable. Néanmoins si on peut faire évoluer certaine chose c’est déjà çà.


    Fly réussi finalement à trouver le sommeil même si celui-ci était agité. Il y avait un épais brouillard, ainsi que de la neige très épaisse. Elle courrait, courrait, le plus vite possible. Pourquoi courrait-elle ? Pour fuir ? Fuir qui ? Elle ne pouvait pas s’arrêter de courir, elle était sur un pont, derrière des gens la poursuivait, des gens inépuisable, avec des chaînes. Des gens qu’on pourrait confondre avec des morts. Ils avaient le regard vide, leur corps était dans un état désastreux, ils ne ressentaient rien, pas la fatigue, pas de douleur. Etait-ce des morts vivants ? Pourquoi courraient-ils après Fly ? Elle avait peur, elle fuyait en courant le plus vite possible ! Le pont semblait interminable, y’avait-il une fin ? Oui mais trop tard pour s’en rendre compte, elle tomba dans le précipice. Une explosion retentie ! Un énorme BOUM. Fly était tombée de son lit, elle transpirait et avait une respiration saccadée. C’était un cauchemar. Elle venait de faire un horrible cauchemar. Pourquoi avait-elle rêvait d’un truc aussi bizarre, le stress peut-être ! Elle ne se sentait vraiment pas bien après çà, et elle était toute déboussolée. Elle en oublia de se demander d’où provenait l’explosion qui l’avait sorti de ce mauvais rêve.


    Elle se leva, dans son pyjama mini short et débardeur elle grelottait. Il faisait vraiment de plus en plus froid. Elle regarda l’heure. Plus que 2h avant le levé du jour. Elle s’enroula dans une couverture et sorti de sa cabine. Elle n’avait pas prit le temps de se coiffer ou de s’arranger avant de sortir. Et puis tout le monde dormait à cette heure ci ou bien s’ils étaient debout, ce n’était pas bien grave. Depuis le temps, ils connaissaient Fly se réveillant les cheveux en bataille. Elle se dirigea vers la cuisine, toujours un peu choquée par l’étrange cauchemar qu’elle venait de faire. Elle se prépara un bon chocolat chaud avec beaucoup de mousse comme elle les aime. En s’asseyant a la table, elle remarqua un tasse de café vide laissée à l’abandons. Surement quelqu’un qui n’arrivait pas non plus à dormir. Fly prit le temps de la nettoyer pour ensuite la ranger. Elle retourna s’assoir et commença à boire son chocolat tout en réfléchissant a son mauvais rêve.


    Pourquoi fuyait-elle comme cela, ce n’était pas son genre, vraiment pas. En aucun moment elle n’a utilisé son fruit du démon, elle aurait pu se défendre avec et même dans le précipice son pouvoir l’aurait aidé à ne pas tomber. Au lieu de çà, elle avait peur, une peur si intense que courir était la seule solution. Et ces "ni-vivant ni-mort" avec des chaîne c’était vraiment étrange. Fly se sentait vraiment pas bien c’était le cas de le dire. Elle angoissait beaucoup suite a ce rêve et ne savais vraiment pas quoi faire pour se calmer.


    Elle se leva alors et pris tout ce qu’elle pouvait trouver à manger, tout et n’importe quoi. Elle s’empiffra pour oublier. La nourriture était un excellent remède même si dans cette situation il ne marcha pas complètement. Une fois le ventre plein elle décida de sortir dehors pour se changer les idées. Quand elle franchi la porte menant sur le pont un vent glacial la fit trembler jusqu’aux os ! Le vent referma la porte en la claquant. Elle vit des débris aux sols et en haut il y avait cette Yumiya. Ne voulant pas la voir elle retourna à l’intérieur, et puis dehors il faisait beaucoup trop froid. La couverture qu’elle avait sur son dos ne suffisait pas. Elle avait plutôt intérêt à s’habiller chaudement aujourd ‘hui.


    Fly se demanda si les autres membres de l’équipage étaient éveillés comme elle. Elle se dirigea alors vers les cabines et vis celle d’Erza ouverte avec de la lumière. Elle s’y dirigea et vit tout un attroupement! Eh ben non, les autres ne dormaient apparemment pas ! Il y avait Happy se tenant pas loin de la porte, puis Rio assis aux côtés d’Erza. Elle ne remarqua pas le mauvais état de sa capitaine et s’exclama :


    -Hummm...C’est quoi tout ce rassemblement ?


    Elle bailla et se gratta la tète. Elle remarqua qu’elle avait plein de nœuds dans les cheveux puis elle continua :


    -C’est pas très sympa de me laisser de côté, avez-vous fait des cauchemars ?


    Elle remarqua la débilité de sa question, pourquoi auraient-ils fait des cauchemars.. Elle s’enroula de plus en plus dans sa couverture attendant qu’on lui réponde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erza Scarlet
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 807
Date d'inscription : 14/01/2012

Caractéristiques
Riyals:
4500/15000  (4500/15000)
Prime: 77.500.000
Fruit du Démon: Aucun ( Ancien fruit : Pika Pika no mi )

MessageSujet: Re: ┼Briser les chaînes┼   Dim 19 Aoû - 11:28




    Briser vos chaînes

    J’étais assise sur mon lit tremblant légèrement et n’aperçu même pas que quelqu’un était entré. J’entendis alors une voix qui me disait :

    "bonjour ... ou bien bonne nuit, cela dépend d'une personne a une autre. "

    Je relevai le visage et vis que c’était Rio. Il marchait vers l’intérieur de la piève avec son café. Il ne semblait pas dormir lui non plus. J’avais envie de lui dire de s’en aller mais vu son attitude, il n’était pas décidé à partir. Je finis par lui répondre d’une petite voix :

    -Bon..bonjour

    Puis Rio qui était en face de moi finit par s’assoir à côté de moi en rangeant mon katanas encore couvert de sang. Puis un long silence s’installa, je me sentais trop perturbée encore pour parler. Rio semblait regarder dehors le pont depuis la fenêtre de la cabine. Les flocons habituels tombaient continuellement. On voyait les travailleurs sur le pont par cette heure tardive. Je détournai le regard. Rien que de le regardais emplissait mon cœur de haine et de rage. Je sentis soudainement le regard de Rio sur le mien et le regarda et dis : Oui !
    Je serrais mes poings, comprenant rapidement de quoi il parlait. J’irai laisser jusqu’à ma vie pour ceux de ces personnes. Il fallait que j’y arrive peu importe le prix.
    Puis le silence retomba. Je tremblais encore légèrement mais la présence de Rio me réconfortait déjà.. Soudain quelqu’un d’autre entra.
    Décidément, ils ne se gênaient pas ici. C’était Happy en train de manger une pomme.
    Il nous adressa la parole en disant :

    Je suppose qu'on va pas alors sur cette île pour m'acheter des pommes, alors je voudrais bien savoir de quoi il s'agit. Même si je me doute qu'il y ait un rapport avec les gens de cette île et toi capitaine. S'il s'agit de combat je participerai aussi, même si je n'aime pas cela, je te suis tout dévouer capitaine. Par contre il faut que tu te détende, parce que sinon ça va pas aller. SI faut se battre autant le faire en rigolant. Alors commence par essuyer le sang sur ta lame, faudrait pas qu'elle s'abîme.

    Battre en rigolant ? J’esquissai un léger sourire en entendant cela. C’est vrai qu’ Happy n’était pas là quand j’avais parlé de ma destination sur le bateau. Il dormait à ce moment là il me semble. Me détendre était impossible. Et puis comment il me parlait ?? J’étais son capitaine et c’est lui qui me donnais des ordres là…Je n’avais plus trop le courage d’exprimer mes pensées alors je pris mon katanas que Rio avait rangé et le ressortit en nettoyant la tache de sang que j’avais léché quelques minutes auparavant avec un mouchoir. Je la remis dans son fourreau et la replaçai a son endroit initial. Je commençai déjà à me calmer légèrement.
    Puis je finis par répondre le regard assez sombre, sans émotion:

    -Tu vois le pont au loin ? Il y a des travailleurs dessus. On appelle ce pays Tequila Wolf. Depuis 700 ans les dragons célestes ont ordonné sa construction. Depuis 700 ans les personnes qui sont là bas souffrent et ne peuvent vivre la vie qu’elle souhaiterait. J’ai fait partie de ces personnes. Et il n’est pas question qu’elles passent leurs vies à construire ce pont reliant simplement des îles. C’est pour cela que je reviens ici, pour essayer de les libérer.J’expliquerais dans les détails dans quelques heures.

    Il devait avoir fini de manger sa pomme. Ce fut au tour de Fly d’arriver. Je sentis mes nerfs commencer à me lâcher. Ma cabine n’était pas un endroit de squattage non plus ! J’avais besoin d’un peu d’espace quand même !
    Elle nous demanda ce qu’on faisait tous ici. Je posai exactement la même question justement. Puis elle enchaina en disant.

    -C’est pas très sympa de me laisser de côté, avez-vous fait des cauchemars ?

    J’étais vraiment étonnée de la question et n’y répondis pas. Je me levai et les poussai tous les trois de forces hors de ma cabine. Puis je leur dis une fois tous les trois dehors :

    -Allez dormir ! Ou manger ou faire ce que vous voulez mais je ne vous veux plus dans mes pattes ! Allez du vent, du vent !

    Je souris pour ne pas les inquiéter en les regardant avant de refermer la porte. Puis je m’affalai sur mon lit. Je sentais mes paupières s’alourdirent et je finis par fermer les yeux et m’endormit doucement. La présence des membres de l’équipage auprès de moi m’avait calmé et puis j’aurais tout le temps de m’énerver contre les « surveillants ». C’est ainsi que j’appelai les membres du gouvernement qui s’occupaient et maltraitaient les travailleurs. Cela faisait longtemps que je n’avais pas dormis. C’était agréable de pouvoir enfin s’évaporer du monde par les rêves. Je finis par me réveiller quelques temps plus tard me relevant rapidement sur mes draps. Je regardais l’heure 7 heures. Je n’avais pas trop dormi mais c’était amplement suffisant.
    J’étais vraiment étonnée d’avoir pu dormir. Je me levai et marchai en direction de mon bureau. J’ouvris le tiroir J’avais presque oublié où nous étions. Le bateau avait avancé jusqu’à sous le pont pour ne pas être aperçu. Heureusement dans la nuit personne ne nous avait remarqués. Je restai devant mes deux paires de katanas. Hésitant sur mon choix. Il valait mieux prendre les lames inversées mais si je redevenais comme avant…je subirai les mêmes conséquences que la veille. Je mis ma main sur mon cou en me rappelant de la veille puis pris finalement les lames inversées.
    Je rassemblais discrètement Rio ,Happy, Fly et Kisu ,qui semblait d’ailleurs fort préoccupé , en les réveillant le moins brutalement possible. Puis une fois réveillé je leur donnai rendez vous à la cuisine.
    Puis quand il y eut tout le monde je commençai. Ils mangeaient en même temps mais je n’avais pas vraiment faim pour ma part. Je disposai mes croquis au milieu de la table et commençai à donner mes instructions en expliquant tout en détail. Je pointai chaque image du doigt en leur parlant :
    -Voici le pont vu de l’extérieur, juste pour voir la longueur ainsi que des croquis vu d’en haut.[
    Spoiler:
     

    Tout à droite du pont , qu’on ne voit pas ici , on voit un sorte de port avec des bateaux marines .Il devrait en avoir suffisamment pour caser chaque travailleurs. Il faudra donc d’abord s’occuper de réquisitionner ces bateaux. Il ne devrait y avoir personne à bord. Il suffira de les accrocher à la file derrière notre bateau et de rester sous le pont. Estelle restera ici pour surveiller ceux-ci.
    Notez également que ce pont possèdes des grues en dessous des quels se trouvent des bateaux. Voici un schéma ou on les vois
    Spoiler:
     
    Il faudra donc les récupérer tous. D’après mes souvenirs et ce que je vois d’ici. Il y a 6 grues et 4 bateaux au port d’attache .L’effectif des membres du gouvernement est très réduit ici car ce pays est sensé être inconnus de tous. En raison de l’esclavage qui s’y produit , le gouvernement a gardé le secret. Donc il va falloir caser toutes ces personnes sur 10 navires. La plupart n’étant pas des navires de guerre.
    -Passons à l’effectif.


    Ensuite, je fis glisser une nouvelle image d’un plan rapproché vu d’en haut.Je pris un crayon et entourai des zones sur mon dessin

    Comme vous pouvez le constater , il y a des blocs de maisons.A peu près 180 d’un côté et 135 de l’autre.Soit 1260 logements.D’après mes souvenir nous étions a peu près 10 dans chaque maisons , femmes et homes séparés de chaque côté.Donc Il y a environ…12 600 travailleurs.Le problème étant qu’il y a encore 4 prisons et une tour de détention pour les « rebelles » j’ai compté environ 400 personnes en prison ,soit environ 95 personnes par prisons, notamment des vieillards incapables de travailler et le reste dans la tour.
    Donc il va falloir caser 13 000 personnes sur 10 bateaux….
    Pour ce qui est des personnes les surveillants, ne sont pas des marines. Ils ne reçoivent les ordres que du gouvernement, et aucun officier n'a d'autorité sur eux. Donc normalement , ils n’obéiront pas a des marines. Pour ce qui est de l’effectif de ceux-ci. Si on compte une vingtaine de marines par quartiers, une dizaine devant chaque prisons et les autres restant dans leurs maisons à peu près 20 par maison) on arrive à « seulement » 1200 soldats. Facile à battre, non entrainés et narcissiques au plus haut point.Leur travail est juste de surveiller les travailleurs après tout et de les torturer de temps en temps .Cela devrait être simple. Le plus dur sera de mobiliser les travailleurs. Il faudra se séparer en groupe pour gérer une telle masse. Le nombre de bateau ne sera jamais suffisant j’en ai bien peur. C’est pour cela que deux choix s’offrent à nous :


    Mon ton devient légèrement plus sombre , plus sérieux.

    Prendre le contrôle du pont et trouver des alliés qui évacueraient ces personnes. Ou prendre les jeunes entre 9 et 25 ans et abandonner les autres à leurs sorts en sauvant quelques milliers de personnes. Autrement dis… 5000 personnes sur les 13 000.

    Je baissai la tête et continuai tant bien que mal en essayant de reprendre mon souffle.

    Pour ce qui est de notre progression. Il y aura normalement des diligences arrivées en haut du pont. Il faudra transporter les armes dans une de celles-ci et traversé le pont avec l’autre. Vu la longueur on en a au moins pour quelques heures. Ah et il en faudra une vingtaine pour transporté les travailleurs a tour de role vers le port. Rien que cela prendra des journées si nous réussissons à prendre le contrôle du pont.
    Une fois arrivés, il me faudra un volontaire pour vider les prisons avec les clefs que je récupérerais chez le dirigeant.
    Puis il faudra rallier les travailleurs à notre cause et gagner leur confiance.
    Ensuite, il faudra compter sur la chance. Quoi qu’il en soit je refuse d’admettre une future défaite.


    Je repris enfin mon souffle et me demandai s’ils évadaient tout saisie et demanda alors en m’asseyant à la table :

    Y’a t’il des questions ? Il n’est toujours pas trop tard pour refuser de m’aider…



_________________~

Le pouvoir dont j'ai besoin est le pouvoir de protéger mes amis...
...Tant que j'ai ce pouvoir alors c'est tout ce dont j'ai besoin.



Dernière édition par Erza Scarlet le Ven 24 Aoû - 23:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rio Dillinger
Vice-Capitaine
Vice-Capitaine
avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 13/01/2012
Age : 22
Localisation : DTC.

Caractéristiques
Riyals:
3570/15000  (3570/15000)
Prime: 58.000.000
Fruit du Démon: Logia de La terre

MessageSujet: Re: ┼Briser les chaînes┼   Lun 20 Aoû - 3:04

┼Briser les chaînes┼

Nous étions là, Erza et moi, côte à côte sur son lit, ne se disant plus rien, se contenant de laisser passer cet instant pénible, je ne savais pas ce qui s'tait passer cette nuit-là, je ne voulais d'ailleurs pas forcément le savoir, tout ce que je savais, c'est qu'elle avait besoin de réconfort, de présence humaine auprès d'elle, elle était si forte mais en même temps si faible, j'avais déjà remarqué cela à l'époque de Las Camp, il lui fallait en quelques sorte toujours du réconfort, j'essayais tant bien que mal de ne pas la laisser à sa mélancolie , fait comme moi, oublie ton passé, lui disais-je intérieurement durant tout le moment ou l'ont été rester ensemble je ne savais plus trop quoi dire, ni quoi faire, c'est à ce moment-là que Happy fit son apparition dans la pièce, une pomme a la main, il vint nous parler et alla directement au but sans tergiverser, je pensais qu'il était au courant de ce que nous allions faire à Tequila Wolf, je veux dire, je pensais qu'il savait exactement ce que l'on s’apprêtait à faire, mais en fait non, il avait qu'une idée vague de ce qui se passait , il n'avait même pas essayé de lire dans nos pensées, c'était bien aimable de sa part, je ne savais pas comment elle avait débusqué ce gars-là, mais il était vraiment sympa et honnête du moins c'est ce que j'avais pu décerner dans son comportement ses jours si, des jours bien compliqués dans la vie de l'équipage. De toute façon , les paroles d'Happy ne pouvaient avoir qu'un effet positif sur notre capitaine, même si certaines tournures de phrases semblaient stupides, j’appréciais tout de même bien son discours dans le fond, tout comme Erza j’esquissais un sourire, ce type ne manquait pas de cran, il avait même osé donner l'ordre" d'essuyer son katana, sur ce coup il avait dû lire dans ses pensées , il n'était tout compte fait pas si réglo ce Happy , mais cela ne me dérangeait pas au contraire sa me rassurait bien, je me levais du lit mon café a la main m’apprêtant à prendre la porte quand Fly surgit à son tour dans a chambré du capitaine, elle ne semblait ne pas avoir bien dormi, et ne pas être vraiment bien éveillé, posant des questions très étranges auxquelles personne ne semblait donné de réponses, juste avant Erza venait de donner les explications souhaitées à Happy et donc elle n'avait plus rien à dire pour l'instant, comme on pouvait s'y attendre sa patience avait des limites, elle nous jeta littéralement dehors en utilisant la force, on s'était retrouvé bien bête affalée dans le couloir elle nous dit au même moment :

-Allez dormir ! Ou manger ou faire ce que vous voulez mais je ne vous veux plus dans mes pattes ! Allez du vent, du vent !

Je me relevais en vérifiant que je n'avais pas habillé mes vêtements, puis aidai Fly à se relever laissant Happy se débrouiller seul, essuyant mes vêtements je me rendis compte que j'avais fait tomber mon briquet fétiche quelque part dans la cabine d'Erza, j'étais sûr de l'avoir sur moi quand j'étais rentré, j'y tenais beaucoup mine de rien à cet objet et surtout je n'avais pas pris de cigarette de la nuit, j'étais donc quelque peu stressé et je voulais récupérer celui-ci, je me mis à quelques centimètres de la porte de la cabine du capitaine puis levait la main m’apprêtant à frapper à la porte; mais je me retins au dernier moment, me disant qu'il était préférable de la laisser tranquille pour le moment, je me retournais vers Fly et Happy qui était toujours là et leur dit ;

" Faites comme moi, ne pensez plus à rien et allez dormir, il ne reste que deux heures avant le coup d'envoi des hostilités donc reposez-vous"

Sur ce je pris la direction de ma chambre qui était à l’opposé de celles de Fly et Happy, arrivé devant la porte de la mienne je vérifiais que tout allait bien dans le couloir, il n'y avait rien à signaler, entrant dans ma chambre j'enlevais mon T-shirt pour rester torse nu, je pris la chaise qui était là et l'approchais du lit, je m'assis sur celui-ci puis pris mon Bloody Rose; je pris le temps de le désassembler minutieusement pour le nettoyer et voir ce qui a pu provoquer le fameux enrayement qui a sauvé la vie à cette borgne quand j’avais appuyé sur la gâchette et que le coup n'était pas parti, il n'y avait aucun problème, cette arme étée vraiment de bonne qualité et ce n'était que justice étant donné que c'était le seul héritage de mon père, un père que j'avais oublié depuis bien longtemps; mon but initialé étant de partir sur les mers à sa recherche passait aux seconds plans dès que j'avais fait la rencontre de cette femme aux cheveux écarlates ainsi que de tous ses autres compagnons qui comptaient sur moi, j'avais bien l'intention de démontrer sur le champ de bataille que j'étais capable de protéger mes compagnons, notre capitaine avait beau vouloir aller jusqu'à laisser sa peau dans cette bataille pour libérer tout ce monde de ses entraves, avec moi cela n'allait pas être nécessaire j'étais pour une fois confiant, le replacer la dernière pièce de mon arme le regard déterminé; mettant les balles à l’intérieur du chargeur de celui-ci je pensais à voix haute en l'armant : - Je protégerais tout le monde !

Je regardais à travers la fenêtre dehors, il faisait plus clair, sans faire attention j'avais passé les deux heures qui restaient en bricolant mon arme, quoi que c'était surement plus en perdant dans mes pensées que le temps passait si vite, je me levais de mon lit puis remis mes vêtements et accrochais mon arme sur cette chaîne argentée que j'avais pris le temps d'astiquer la veille, elle était tout comme mon arme, plus argenté que jamais, c'est à ce moment-là qu'Erza vint ouvrir la porte et me demanda de la rejoindre en cuisine, c'était apparemment pareil pour tout le monde , on s'était tous retrouvés dans cette salle à manger autour d'une table, prenant notre petit déjeuner, cela ressemblait bizarrement à ses réunions dans les films catastrophes où l'on devait sauver le monde, Erza venait d'étaler sous nos regards intrigués une carte au milieu de la table, une fois notre attention mobilisé elle nous exposa son plan d'attaque et nous fils aussi une rapide description de l’île ainsi qu'un petit historique sur ce pont, ce projet était ingénieux, je ne parle pas de ce terrible projet de pont mené par le gouvernement mais de celui d'Erza qui était de sauver au total plus de 13000 personnes, on était qu'un seul équipage pour cela , mais l'ont pu bien réussir cette tache, surtout avec des membres d'équipage aussi déterminés et forts, menés par une capitaine avec une telle conviction, c'était sans doutes le le plan le plus osé auquel je n'eus jamais à participer c'était bien plus qu'un de ces braquages de banques auquel je dus participer par le passé, cependant, j'étais vraiment très sûr de moi, je n'avais aucun doute sur la réussite de ce plan, je n'avais d'ailleurs aucune question à propos de ce que venaient de nus présenter Erza , je me contentais juste de proposer à mon tour quelque chose, je répondais alors au capitaine:

" On devrait peut-être commencer par libérer les prisonniers, a part des vieux on trouvera sans doutes des gens qui se sont déjà rebellés et qui vont pas hésiter à se rebeller une nouvelle fois, ils n'ont rien à perdre après tout, cela ne va pas être très difficile de les convaincre, par contre les autres, dehors je ne sais pas comment ils vont réagir, surtout quand ils verront que nous ne sommes pas très nombreux, à mon avis faudra que tu fasses une petite démonstration de force au début."

Je me retournais alors vers Kisuke qui attira mon attention, il ne semblait pas vraiment être dans son assiette , bien au contraire i n'arrivait pas à manger, c'était bien étrange, je me dis alors qu'il manquait sans doutes de repos et qu'il n'avait pas pris assez de temps pour se remettre de je ne sais quoi qu'il a pu subir, je fus conforté dans cette idée quand il essaya de prononcer une phrase mais qu'il n'y arrivait pas, quelques lettres réussirent malgré tout à sortir de sa bouche ; "ghssdfmfleza"

Je fis signe alors à Chipanzee de le ramener dans sa chambre, je pense que tout le monde avait compris que devrait se passer de Kisuke pour cette aventure, mais malgré tout je me disais qu'il n'allait pas rester là tranquillement sur le bateau alors que l'ont été en pleine action, quoi qu'il en soit, je continuais à manger tranquillement mon petit déjeuner tout en attendant la réponse d'Erza et des autres, si ma proposition tenait bien la route ou non, j'allais bientôt le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happy
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 20
Localisation : Bruxelles

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 4 500 000 B
Fruit du Démon: Kanso Kanso No Mi

MessageSujet: Re: ┼Briser les chaînes┼   Lun 20 Aoû - 7:47

Après les quelques mots que j'eus dit, Erza me répondit en m'expliquant ce que nous allions faire là-bas après avoir essuyé sa lame comme je le lui avait demandé. À la fin de son explication, j'avais fini ma pomme et j'en gardais le trognon en main. FLy entra soudain dans la pièce avec une couverture sur elle. Elle devait sûrement avoir froid, mais elle ne parla pas de ça, elle se plaint qu'on soit tous réuni sans elle et elle demanda si on avait fait des cauchemars. C'était une question à laquelle personne ne répondit, pour ma part je n'en n'eus pas le temps, car Erza nous éjecta tous de sa cabine. Elle eut un léger sourire en refermant la porte mais je en pus que l'entrevoir car Fly et Rio se trouvait sur moi; Rio se releva et aida fly à faire de même, pour ma part, je me relevai seul. Rio nous dit d'allez nous reposer puis partit vers sa cabine. Je regardai Fly et je lui demandai tou en me dirigeant vers la cuisine:

Je suis arrivé juste un peu avant toi dans la cabine d'Erza pour lui demander des infos sur notre direction étant donné que je n'étais au courant de rien, c'était pas pour te laisser de côté, t'inquiète.

Je ne pourrai certainement plus dormir maintenant, je m'installai donc sur une chaise de la cuisine et regardai l'île sur laquelle nous allions devoir combattre. Finalement, je trouvai le sommeil en m'endormant sur la table. Ce fut Erza qui me réveilla, elle avait rassemblé tout le monde. Chacun sembla prendre des forces pour le combat. De mon côté, ma pomme m'avait suffit, je ne mange que très peu le matin. Je me concentrai plutôt sur les plans que notre capitaine affala sur la table. Elle nous expliqua la stratégie que nous allions aborder. Tout le monde écouta attentivement, sauf peut-être Kisuke qui ne semblait pas dans un état normal. Erza nous demanda ensuite si nous avions des questions ou si nous voulions abandonner la mission. Rio pris en premier la parole, il proposa de libérer d'abord les prisonniers car mis à part les vieux, ce devait être des rebelles qui y étaient enfermé. Le scientifique pris aussi la parole mais je ne tentai même pas d'essayer de décrire ce qu'il disait car c'était incompréhensible. Je décidai alors de prendre la parole à mon tour.

Je rejoins Rio pour ce qui est de commencer par la prison, cela créera sûrement de l'agitation chez tout le monde, Ensuite, pour convaincre les travailleurs de nous rejoindre soit nous pourrions faire comme Rio l'a dit, une démonstration de force, soit je pourrai essayer de les convaincre en leur parlant via la pensée, ceux qui voudront se rebeller pourront le faire sans que les gardes ne se doutent de rien, c'est à toi de voir capitaine. Je pourrai tout aussi bien tenter de gérer la foule par la pensée, je pense que je pourrai atteindre l'esprit de toutes les personnes sur le pont., comme ça vous ne perdrez pas de temps en essayant de vous occuper de tout le monde.

Je me tournai vers Erza pour avoir une réponse de sa part, ou de la part de n'importe qui d'autre d'ailleurs. Je pensai aussi à ce que je pourrai faire si nous ne pouvions pas emmener tout le monde sur le bateau. J'avais mon idée sur ce que je pourrais faire dans cette situation, mais je préférais la garder pour moi, pour le moment en tous cas. Je ne le ferais seulement au cas où nous ne pourrions sauver tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fly
Musicien
Musicien
avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 21
Localisation : Montauban

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 3.000.000
Fruit du Démon: Kaze Kaze

MessageSujet: Re: ┼Briser les chaînes┼   Mar 21 Aoû - 22:59


┼Briser les chaînes┼




    Les paroles avaient eu l’air détonner tout le monde, la pirate resta sans réponse. Elle se fit virer de la chambre à sa plus grande surprise avec les deux autres intrus. Elle retomba sur Happy avec Rio. Erza devait être agacée de tout ce monde dans sa chambre, sa réaction n’avait rien de méchant. Rio aida Fly a se relever laissant Happy se débrouiller tout seul. Le vice less conseilla d’aller dormir ou se reposer un peu avant le lever du jour. Malheureusement dormir allait être impossible, surtout après ce terrible cauchemar. Happy lui adressa la parole pour la rassurer vis-à-vis de tout à l’heure quand elle avait fait son entrer dans la cabine


    -Je suis arrivé juste un peu avant toi dans la cabine d'Erza pour lui demander des infos sur notre direction étant donné que je n'étais au courant de rien, c'était pas pour te laisser de côté, t'inquiète.


    Décidément, il était vraiment très aimable cet Happy, Fly l’appréciait de plus en plus. A priori ce n’était pas un rassemblement mais juste une coïncidence si tout ce petit monde s’était retrouvé dans la chambre d’Erza. Fly fit un signe de tète à Happy en lui a dressant un petit sourire. Elle se dirigea vers sa cabine pendant que celui-ci allait en direction de la cuisine. De nouveau dans sa chambre elle se mit à angoisser, son cauchemars lui revient à l’esprit. Elle essaya alors de se calmer. Il était certain qu’elle ne pouvait par dormir, elle décida donc de se préparer. Elle chercha des affaires, plutôt chaude pour ne pas avoir froid et s’habilla. Elle avait un jolie manteau avec de la fourrure sur la capuche, elle l’adorait, très classe ! Ce n’est pas parce qu’on fait la guerre qu’il faut mal s’habiller ! Elle se coiffa et décida de faire une couette. Ce ci fait, elle s’occupa désormais de sa seule arme, le coutelas de son père. Elle prit soin de l’aiguiser et de le nettoyer pour qu’il soit performant au cas où elle devrait s’en servir. Elle regarda l’heure, il restait maintenant moins d’une heure avant le levé du jour. Elle sortit de sa cabine et se dirigea vers la cuisine. Happy était endormis sur la table. Elle prépara le petit déjeuner pour les autres en faisant attention à ne pas le réveiller. Ce ci fait elle s’installa a la table et mis sa tete dans ces bras, elle ferma les yeux sans pour autant dormir, elle réfléchissait a beaucoup de chose ; notamment a cette Yumiya, qu’allait-elle devenir maintenant.. Fly espérait qu’elle disparaitrait pour toujours ! Elle pensa aussi a tout ces esclaves.. Quelle horrible vie, surement bien pire que tout ce dont à vécu Fly. C’était la vie d’Erza, c’était son passé. Rien que d’imaginer toute les souffrances qu’elle avait pu endurer, glaça littéralement le sang de Fly. C’était une bonne chose de libérer ces gens, elle ferait tout son possible pour en sauver le maximum ! Pendant qu’elle réfléchissait a tout cela ainsi qu’a une multitude d’autre chose, le temps passait, et lorsque qu’elle commençait a peine à somnoler, les autres arrivèrent.


    Il y avait Erza plus déterminé que jamais avec une multitude de papier sous le bras, Happy était réveillé, Rio était présent lui aussi, et il y avait Kisuke dans un état un peu bizarre. La capitaine déplia ses plans, des dessins qu’elle avait fait elle-même, elle n’avait pas du beaucoup dormir cette nuit pour faire tout ca ! Tout le monde eu droit a de longue explication très bénéfique, maintenant ils savaient a quoi ressembler l’île et ils avaient aussi beaucoup d’information. Tout ceci parut compliqué pour Fly, les plans, les stratégies ce n’était pas trop son truc, elle avait plutôt l’habitude de faire au feeling ou de foncer dans le tat. Ayant un assez bon temps de réaction, elle agissait vite et pouvait s’en sortir dans beaucoup de situation sans pour autant réfléchir a l’avance. Du moins pas avant la bataille, elle réfléchissait sur le terrain. Cette fois-ci elle allait devoir un minimum écouter et faire ce qu’on lui demanderait.


    Erza espérait sauver 13 000 personnes, c’était comment dire..Énorme, ils étaient à peine 5 et encore. On avait du mal à imaginer Kisuke se battre, il n’avait pas l’air en état ! 13 000 personne s’était de la folie, mais qui ne tente rien n’a rien et puis de la folie pour un équipage complètement fou ca va très bien ! En effet il fallait être fou se lancer dans ca ! Mais bon, chaque membre de cet équipage devait l'être un peu, a sa manière ! Et puis tant qu’il a de la vie il a de l’espoir ! 13 000 esclaves à libérer, du gâteau !


    Rio proposa une idée, pas bête du tout, puis Happy suivit son idée en rajoutant une autre idée..Décidément tout le monde avait une stratégie, sauf Fly. Elle resta là, assise, en re-déjeunant, et elle écoutait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumiya Taka

avatar

Messages : 400
Date d'inscription : 10/11/2011
Localisation : Là où tu n'es pas

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Aucun

MessageSujet: Re: ┼Briser les chaînes┼   Jeu 23 Aoû - 4:53




    ┼Briser les chaînes┼


    Tout ceci semblait faire rire la Capitaine qui se téléporta l'instant d'après auprès de la jeune Marine. Elle rapprocha son visage de celui de Yumiya, comme pour lui donner un baiser. Ce qui n'était certainement pas le cas, à moins que celui soit empoisonné. Puis, la Pirate prononça quelques mots :

    - Tu croyais vraiment qu'on allait te croire ? Enfin remarque c'est possible...qui sait.Je ne dors plus depuis des mois ,qu'est ce que tu espérais ?

    La borgne eut un petit sourire en remarquant que son agresseur avait des bandages autour du cou, et elle pensa intérieurement qu'elle aurait bien pu être étrangler par on ne sait trop quoi.

    Sorite de ses pensées par un contact froid contre sa gorge, la sous-lieutenante constata que la femme aux cheveux écarlates étaient en train de la menacer avec son katana et qu'elle lui tenait le menton avec sa main. A quoi cela servait-il de lui tenir le visage ? Y tenait-elle vraiment, à ce baiser ? À y penser, s'en était vraiment ecoeurant. Yumiya allait dire à cette femme qu'elle n'était franchement pas son genre, mais celle-ci prit les devants :

    -Le sang me manque...ne voudrais-tu pas..m'offrir le tien ?

    En plus de tout ceci, cette femme se prenait pour... un Dieu ou un vampire. Mais tout le monde savait qu'Erza était de loin un Dieu. Mais l'histoire du vampire tenait plutôt bien. Pourquoi avoir accueillis une Marine sur son bateau si ce n'est pour ensuite la vider de son sang ? Tout retrouvait une logique sans faille ! Malgré tout, la Marine ne croyait pas aux vampires, alors toute cette logique ne servait à rien.

    Soudainement, une explosion sur le pont se fit entendre, ce qui eut pour effet de provoquer un soupire chez la Capitaine qui prit alors un air abasourdis et plutôt comique dans une telle situation. Comme pour accompagné son air étonné, elle dit :

    - Ah tiens , Kisuke est reveillé.

    Lui qui était resté dans sa cabine tout le long du voyage s'était enfin extirpé de son "sommeil". Par la suite, la Pirate fit remonter doucement son arme vers la joue de la Marine et entailla légèrement celle-ci, rien de bien dangereux et menaçant. Une goutte de sang coula le long de la joue de la sous-lieutenante, comme une larme, et s'écrasa lourdement sur le bois, laissant une trace rouge sur celui-ci. La femme qui lui avait causé cette blessure dit alors :

    - Tant pis , je m'amuserais avec toi une prochaine fois , Marine.

    Sur ces mots, elle disparut d'un coup, utilisant certainement son pouvoir pour réapparaitre autre part, à force, elle ne pourrait même plus marcher. Parfois, il fallait passer au-dessus de sa flemme et utiliser ses jambes pour marcher. Autrement, le poids risquait de vite faire son apparition, ce qui se laissait déjà paraitre chez cette femme pirate un peu enrobée.

    La Marine poussa un soupir en posant sa main contre la blessure qui continuait à saigner. Elle s'attendait à un peu plus, et au lieu de ça, ce n'était qu'une petite égratignure un peu profonde à laquelle elle avait le droit. Au moins, elle aurait peut-être l'occasion de se battre dans cette bataille. Ce n'était pas ses deux semaines passés avec ces pirates qui l'avaient rendus plus gentille. Bien au contraire, elle était plus décidée que jamais à vouloir tous les tuer sans pitié. Ils avaient beau être des gens comme les autres, ils n'en restaient pas moins des hors la loi, ennemi de la Marine pour toujours.

    Il ne restait que quelques heures avant le lever du soleil, mais Yumiya n'avait pas l'intention de dormir. Elle savait bien qu'elle aurait du mal à fermer l’œil. À la place, elle devait trouver quelque chose à faire pour s'occuper, mis à part regarder l'horizon et attendre d'atteindre enfant l'arrivée. Elle descendit donc du mât et se rendit dans les cale, là où toute la nourriture était stockée. S'occuper en mangeant était une assez bonne idée.

    Néanmoins, lorsqu'elle s'apprêta à chercher de la nourriture, une autre idée germa dans sa tête lorsque ses yeux se posèrent sur les bouteilles de rhum. Elle n'allait pas toutes les boire, ça non, elle avait déjà vécu cette expérience sur ce bateau et c'était assez. Elle allait être bien plus radicale.

    Elle prit plusieurs des bouteilles entre ses doigts. Elle sortit de la cale et lança les bouteilles à la mer, décidé à supprimer toutes celles du même genre du bateau. Ces pirates n'auraient plus l'occasion de boire de l'alcool durant le reste de leur trajet de cette façon-là. À moins qu'il n'en trouve sur Tequila Wolf, qui vu le nom, pouvait bien receler d'alcool en tout genre. Mais, l'apparence était trompeuse, car ce qu'on apercevait au loin, n'était pas de l'alcool, mais un pont en construction.

    Yumiya retourna au lieu où était stocké la nourriture et l'alcool, prit des bouteilles de ce breuvage et les jeta à leur tour à la mer. Elle continua ses aller-retour jusqu'à ce qu'il ne reste plus aucune bouteille. Une fois son travail accompli, la Marine eut un sourire de satisfaction. Ce n'était pas grand chose pourtant.

    Une heure était bien passée, et le soleil n'avait pas encore pointé le bout de son nez. Il devait rester trois quart d'heure, tout au plus. Elle se rappela alors de son sac qu'elle avait vidé et pris la direction de l'endroit où celui-ci se trouvait. Elle rangea ses affaires, elle n'avait pas l'intention de rester sur ce navire une fois arrivé à Tequila Wolf. Même si elle devait se trimballer ce sac tout au long du combat.

    Une fois ceci fait, elle l'enfila sur son dos et retourna ensuite vers l'extérieur. Elle ramassa les débris du den den mushi et les jeta eux aussi à la mer, ils ne servaient plus à rien désormais.

    Il ne restait désormais qu'une vingtaine de minute avant que le soleil ne se lève, et Yumiya décida de piquer un petit somme. Elle monta donc sur le mât, s'installa sur celui-ci, et s’endormit assez rapidement.

    Lorsqu'elle rouvrit les yeux, le soleil était enfin là, brillant fièrement. La Marine resta installé, attendant que la destination, qui était maintenant plutôt proche, soit atteinte ou bien qu'un évènement survienne. Elle se demandait ce que pouvait faire tous ces pirates. Elle se demandait si ils dormaient, si ils étaient en pleine discussion, si ils étaient chacun dans leur coin à réfléchir. C'était bien le genre de question qu'aurait du se poser en dernier lieu la jeune femme.

    Elle sortit donc ses pensées de sa tête et se contenta de regarder devant elle, en ne pensant à rien, son sac juste à côté d'elle, un énorme pont devant elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erza Scarlet
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 807
Date d'inscription : 14/01/2012

Caractéristiques
Riyals:
4500/15000  (4500/15000)
Prime: 77.500.000
Fruit du Démon: Aucun ( Ancien fruit : Pika Pika no mi )

MessageSujet: Re: ┼Briser les chaînes┼   Jeu 23 Aoû - 10:19




    Briser les chaînes

    Après avoir repris mon souffle, je me demandais s’il ils avaient tous compris, surtout dès le matin c’était un peu dur…Je voyais que Fly avait un peu du mal. Et pour Kisuke n’en parlons pas…il ne serait pas vraiment capable de combattre. Au pire ce n’était pas dramatique, il y avait plus d’informations que de plans dans mon discours.
    Je demandai alors si les membres de mon équipage avaient des questions. Rio répondit alors :

    " On devrait peut-être commencer par libérer les prisonniers, a part des vieux on trouvera sans doutes des gens qui se sont déjà rebellés et qui vont pas hésiter à se rebeller une nouvelle fois, ils n'ont rien à perdre après tout, cela ne va pas être très difficile de les convaincre, par contre les autres, dehors je ne sais pas comment ils vont réagir, surtout quand ils verront que nous ne sommes pas très nombreux, à mon avis faudra que tu fasses une petite démonstration de force au début."

    Puis celui-ci demanda à Chimpanzee qui était là de le ramener dans sa cabine. Peu de temps après Happy pris la parole pour se mettre du côté de Rio. Et rajoutai qu’il pourrait peut être contrôlé la foule par la pensée. Ce serait incroyable s’il parvenait à un tel miracle, maitriser les pensées de plus de 13 000 personnes… Happy pourrait être un adversaire redoutable en face de marines puissants s’il parvint à prendre le contrôle de l’esprit de ceux-ci. Rien que d’y penser cela me fit frissonner. Je pris un air sérieux en y réfléchissant puis dis :

    « Pour les prisonniers, je suis tout à fait d’accord et j’avoue y avoir déjà pensé. Mais une démonstration de force ne sera pas nécessaire je pense. Certaines personnes me reconnaitront peut être après tout, j’ai vécut parmi eux. Sinon, Happy, si tu y parviens ce serait un excellent avantage, mais ne te surmènes pas pour cela. »

    Je repris alors mes dessins et les rassemblai en continuant :

    « Très bien allons-y alors, nous arrivons presque. Il me semble que personne n’ai remarqué notre bateau pour le moment. Je vous retrouve dans 10 minutes sur le pont, le temps que je m’occupe d’un ou deux détails. »

    Sur ces mots je partis de la cabine et revins dans ma cabine pour ranger mes croquis et prendre mes katanas. Je poussai la porte de ma cabine et y entra en remarquant quelque chose sur le sol. Je pris l’objet dans mes mains. C’était un briquet. Probablement celui de Rio puisque c’était le seul à fumer sur le bateau. Je soupirai puis le posai sur mon bureau en rangeant les croquis dans leurs tiroirs. Je pris mes katanas à lame inversées, les mis à ma taille et pris également le briquet avec moi ainsi qu’une corde qui trainait sur le pont. Le bateau était maintenant sous le pont, de sorte à ce qu’on ne puisse le remarquer... Je me téléportai en direction du port. Je posai un pied sur celui-ci. Je fermai mes pensées, et restai concentrée sur mes objectifs. Je devais faire comme si je n’avais pas vécu ici. Pour l’instant la colère ne résignait pas encore en moi. Ni la folie. Juste une sorte de lassitude insoutenable qui me rendais presque insensible et sans émotions. Revenir ici était si étrange…Et quand je serais sur ce pont cela le sera encore plus. J’inspectai discrètement les quatre navires présents. Ceux –là semblaient être vides. Ils ne devaient pas ce doutaient de des personnes viendraient ici après tout. Je montai à bord en restant sur mes gardes, il n’y avait vraiment personne. J’actionnais le bouton prêt du gouvernail pour remonter l’ancre et fis de même sur les trois autres. Je pris alors la corde que j’avais emmenée avec moi et les reliai entre eux. Je m‘installai à bord du premier et les amenèrent tous les quatre à l’arrière du bateau et les accrochaient avant de remonter à bord de notre navire.

    *Plus que six…*

    Tout le monde semblait être prêt, parfait. Je me demandais ce qu’elle faire la borgne durant notre absence…pas trop de stupidités j’espèrerais. Je demandai à Estelle de s’approcher des bateaux marines en restant sous le pont et cela le plus proche possible d’eux.
    Puis je dis alors :

    - On va d’abord s’occuper des trois navires du côté droit, on fera les autres après. Fly tu pourras utiliser le vent pour te déplacer sur le premier navire qu’on voit. Happy je te téléporterais jusqu’au deuxième vu que Rio supporte mal ces voyages lumières, j’espère que ça ira. Je prends le troisième bateau. Faites vous le plus discret possible, s’ils nous voient d’en haut et comprend notre objectif, on va devoir partir et éloigner le navire du pont. Ils prendront quelques temps à se rendre compte qu’il leurs manque des bateaux .Il vous faudra prendre le commandement du bateau et l’amener lentement sous le pont avec les autres. On fera ensuite la même chose pour les trois autres. S’il y a un problème, avertissez Happy par la pensée. On pourra communiquer de la sorte.

    Puis je rajoutai ensuite :

    - Je ne vous demande pas si vous êtes d’accord, on y va.

    Je pris Happy avec moi et le téléportai sur le pont du deuxième bateau et me rendis sur le troisième. Il y avait une dizaine de personnes. Ils remarquèrent rapidement ma présence et essayèrent de signaler ma présence .Je dégainai mes katanas, m’enrobai de lumière et passai à la vitesse lumière entre eux. Croyant avoir vu une hallucination ils ne réagirent pas. Je reposai légèrement le pied sur l pont en remettant mes épées simultanément dans leur fourreau. Puis un son d’écroulement se fis entendre. Les hommes étaient à terre, leurs corps refusant de bouger. Je laissai apparaître un léger sourire sournois et ramenai dans l’immédiat le bateau près de notre navire en essayant d’être le plus discrète possible. Reste à savoir comment s’en sont sorti les autres, mais ils devraient y arriver. Je rejoints alors Rio sur le pont et dis alors en attendant Fly et Happy :

    - Si tu veux je peux t’emmener sur les prochains...reste à savoir si tu pourras supporter la téléportation.

    Garder dix navires sous ce pont pourrait être simple, il suffira de ne pas oublier de jeter l’ancre pour éviter que les navires ne bougent. Espérons que nous nous ne fassions pas remarquer.


_________________~

Le pouvoir dont j'ai besoin est le pouvoir de protéger mes amis...
...Tant que j'ai ce pouvoir alors c'est tout ce dont j'ai besoin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rio Dillinger
Vice-Capitaine
Vice-Capitaine
avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 13/01/2012
Age : 22
Localisation : DTC.

Caractéristiques
Riyals:
3570/15000  (3570/15000)
Prime: 58.000.000
Fruit du Démon: Logia de La terre

MessageSujet: Re: ┼Briser les chaînes┼   Jeu 23 Aoû - 23:49

┼Briser les chaînes┼

Le briefing avant la mission ne dura pas plus d'une dizaine de minutes, Erza venait d'exposé son plan, moi j'avais proposé mon idée que Happy vint soutenir en rajoutant qu'il pourrait peut-être à lui seul contrôler toute cette foule tout ceci devint bien compliqué à réaliser et pourtant le plan était simple, bref. Tout le monde allait devoir se donner à fond si l'on voulait que le plan se réalise sans trop d'encombre, j'étais pour ma part sûr que j'allais de toutes mes forces combattre, laissant mes sentiments et surtout la pitié que j'avais pour certains adversaires de coté tout ce que je voulais c'était en finir le plus vite. Erza mettait un point final à cette conversation et nous donna rendez-vous 10 minutes plus tard sur le pont alors qu'au même moment certain venait de finir leur petit déjeuner, profitant de ce bonus de temps qui nous étés accorder je pris ce temps pour rejoindre ma cabine et changer de vêtements pour en mettre de plus adéquats, c'est-à-dire un bon vieux costume 3 pièces violettes , il me manquait plus qu'une cigarette et je serais prêt mais celle ne pût m’être accordé étant donné que j'avais perdu mon briquet, en sortant de ma cabine je m’apprêtais à m'infiltrer dans celle d'Erza pour le récupérer mais celle-ci était à l’intérieur entrain de se préparer, je ne voulais pas la déranger, je pris donc la direction du pont pour rejoindre les autres, quelques instants plus tard c'était aux tours d'Erza d’être parmi nous, nous étions fin prêts pour l'action.

Il faisait vraiment froid je me demandais comment Erza parvenait à tenir dans une tenue aussi "légère " et je commençais à regretter d'avoir changé de vêtement, pensant que j'aurais plus la classe dans ce costard payer excessivement chère dans un marcher de West Blue. Le brouillard matinal offrant une cachette parfaite à notre navire qui se tenait à l'abri sous le pont, j'étais quelque peu troublé, cela faisait bien longtemps que je n'avais plus senti la chaleur d'une de mes cigarettes et pourtant ici j'en avais tant besoin pour pallier ce froid glacial, en d'autres circonstances j'aurais demandé à ce que l'on me trouve mon briquet, mais le moment été très mal choisi, Erza venait de prendre la parole pour nous expliquer ce que l'on allait faire pour le moment, c'est-à-dire ramener les bateaux , Fly et Happy n'étaient quant à eux pas encore revenues, ce n'était pas tout le monde qui pouvait aller à la vitesse de la lumière, Erza me demanda alors :

Si tu veux je peux t’emmener sur les prochains...reste à savoir si tu pourras supporter la téléportation.

Voilà ce que je craignais, je m'en doutais déjà depuis quelque temps, dès que j'ai vu ce pont, je me disais bien qu'à un moment ou à un autre dans cette bataille, je devais subir la téléportation de ma capitaine, j'hésitais pendant quelques instants, me rappelant qu'a chaque fois elle m'avait mis K. O rien qu'avec sa, de plus j'avais même pas ma cigarette pour atténuer les effets de ce déplacement éclair, mais après quelques instants, je finis par répondre, Erza n'allait pas attendre plus longtemps, il fallait agir et ne plus tergiverser, c'était pour le bien de l'équipe que j'allais devoir me sacrifier, je venais pourtant juste de prendre mon petit déjeuner et j'allais devoir le sacrifier sur les planches d'un de ces navires : "Oui ... Ne t'inquiète pas pour moi."

Je fermais les yeux au moment où Erza s'était approché, ayant toujours aussi peur, d'un seul coup, après un petit moment d'absence je me retrouvais sur une embarcation inconnue, j'étais au sol, entrain -comme prévu- de vomir toutes mes tripes , tout cela sous les regards de trois gardes qui semblait tellement choqué qu'ils n'en croyaient pas leurs yeux et restaient là l'oeil grand ouvert devant ce spectacle, je finis par relever la tête , Erza n'était plus là depuis pas mal de temps, elle devait surement être repartie aussi vite qu'elle était venu , c'est alors que mon attention se porta sur les hommes qui se tenaient devant moi, je me relevais en essuyant mes vêtements de toute cette neige, vérifiant que la femme lumière m'avait bien déposé au bon endroit, c'était bien sûr le navire dont je devais m'occuper, juste sous cette grue gigantesque, me retournant vers les soldats qui venaient juste de se rendre compte que c'était là une attaquée, mais restaient là tétanisé, je me rapprochais vers eux une main en poche tandis que sur l'autre de la terre commençait à se modeler et à s'accumuler, d'un seul coup je me propulsais vers eux et fis sortir cette lame de terre qui les emporta tous d'un seul coup. Laissant tomber ce bras je continuais ma marche vers le gouvernail du navire tout en me reconstituant un autre bras, je pris le contrôle de ce bateau assez facilement à ma grande surprise, seuls trois hommes à son bord c'était vraiment étrange, ils devaient être sûrs d'eux en haut sur le pont, ils devaient avoir une dominance totale sur les travailleurs/esclaves. Après quelques manœuvres pas très complexes j'arrivais enfin sous le pont et commençais à m'approcher des autres navires, Fly et Happy étaient surement des retours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happy
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 20
Localisation : Bruxelles

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 4 500 000 B
Fruit du Démon: Kanso Kanso No Mi

MessageSujet: Re: ┼Briser les chaînes┼   Ven 24 Aoû - 9:25

Après avoir proposé mon idée, Erza répondit que ce serait bien de pouvoir réussir à faire cela puis clos la réunion, l'heure était venue pour nous de libérer cette île. Nous avions 10 minutes pour nous préparer mais j'en pris moins. Je pris mon marteau que j'accrochai dans mon dos, et je sortis, vêtu de mon manteau léger. Je n'avais pas besoin d'une chose qui me tenait chaud, cela pourrait m'encombrer plus qu'autre chose.

Une fois sur le pont, je vis Erza qui ramenait 4 des 10 bateaux dont nous devions prendre possession. À son retour, elle donna les directives. Elle allait me téléporter sur un bateau que j'allais devoir amener jusqu'au notre. Hein hein.... Hein??? Je devais quoi? Je savais pas conduire un bateau moi ! Je voulus dire chose mais je n'en eus pas le temps, seuls quelques mots sortir:

Hé non attends...

L'instant d'après, je me retrouvai sur le bateau, je me retournai pour voir ma capitaine, elle n'était déjà plus là. Je soupirai et je vis 5 personnes en face de moi. Je ne cherchai pas à comprendre qui ils étaient, je pris possession de leur esprit et je cherchai si quelqu'un savait diriger cet engin. Par chance, il y en avait un. Je fis se battre les autres entre eux jusqu'à ce qu'ils s'évanouissent, sans un bruit. Je contrôlai le dernier pour qu'il fasse avancer le bateau jusqu'à destination, en me servant de ses connaissances en la matière.

Après quelques minutes, je vis un flash devant moi, sûrement un tour de Erza. J'accrochai ensuite le bateau à celui de l'équipage. J'assommai ensuite l'homme qui avait conduit le bateau et le jetai à l'eau, comme les 3 autres. Fly était sur le pont. Je ne tardai pas à la rejoindre et je lui dis:

Pff je sais pas comment on conduit un bateau moi, heureusement que y' avait des gens à bord.

Je lui souris alors pour détendre l'atmosphère en attendant le retour de notre capitaine ainsi que de notre vice-capitaine que j'apercevais non loin de là, sur un bateau, il n'avait pas l'air au meilleur de sa forme. Bientôt, il nous rejoignit lui aussi sur le pont.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fly
Musicien
Musicien
avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 21
Localisation : Montauban

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 3.000.000
Fruit du Démon: Kaze Kaze

MessageSujet: Re: ┼Briser les chaînes┼   Sam 25 Aoû - 5:32


┼Briser les chaînes┼




    Le but était de réquisitionner les bateaux, chacun avait reçu les ordres d’Erza, et fut amenés sur un bateau. Fly se débrouilla toute seule, elle en avait la possibilité grâce a son fruit. Elle monta sur la balustrade du bateau et respira un bon coup. Son corps devint invisible, comme si elle se dissipait dans la brume. Elle ne faisait plus qu’un avec l’air, tout en commandant sa direction, elle se laissa porter vers le bateau dont elle devait s’occuper. Arrivé sur les lieux, son corps reprit force et consistance. Elle regarda autour d’elle 2 hommes et un clebs..Un chien ? Oh non, a tous les coups Fly allait le trouver trop Kawaii. Les hommes ne comprirent d’abord pas comment la pirate s’était introduite sur le navire et qui était-elle. Elle n’avait pas l’allure d’une esclave, ni de quelqu’un venant d’ici. L’un deux se trouvait à sa droit, et l’autre a sa gauche, celui de gauche était accompagné du chien. Les deux hommes lui demandèrent son identité en la menaçant. Elle leur répondit simplement :


    -Hum..je dirais que je suis une intruse, et que vous devriez m’arrêter immédiatement !


    La réponse de la jeune fille les laissa sans voix, après réflexion, l’homme de droite s’écria qu’il ne fallait pas la laisser s’échapper. Les deux hommes se précipitèrent vers Fly. Elle sourit et au moment où ils allaient l’atteindre elle s’envola vers le ciel, s’agrippant au mat du bateau. Ses deux agresseurs se fracassèrent le crane l’un contre l’autre. Ils tombèrent au sol. La pirate ne perdit pas une seconde et se jeta sur eux dégainant son couteaux. Elle les égorgea d’un geste vif et précis. Elle prit la peine de les jeter par-dessus bord. A quelque mètre se trouvait le chien, avec un air un peu béta. Il n’avait pas l’air d’avoir comprit ce qu’il était arrivé a son maître !Fly s’approcha de lui et prit un air bête :


    -Il est ou le chien-chien ! Il est Ou ? IL EST LA !!! Oh vouii, viens voir maman !


    Elle prononça ses paroles complètement stupide en s’approchant de lui tout en faisait un sourire niai. Le chien se mis à grogner, montrant les crocs ! Des crocs féroces ! Il essaya de la mordre, mais elle sortit sa main !


    -VILAIN CHIEN ! Dégage sale clebs !


    Elle lui mit un bon gros coup de pied l’envoya dans la flotte. Bon débarras ! Il s’était pris pour qui lui a vouloir la mordre comme ca ! Elle reprit ses esprits. Mince son objectif ! Elle avait déjà assez perdu de temps. En un coup de vent elle coupa les liens qui tenaient les voiles et les déplia ! En suite elle s’installa devant le gouvernail et fit souffler le vent en plein dans les voiles. Le bateau se dirigea rapidement sous le pont. Elle était fière a son gouvernail, elle se sentait puissante quelque instant sur ce bateau qu’elle venait d’emprunter en quelque sorte ! Arrivé à destination elle relia à son tour son bateau. Happy la rejoint et lui fit par de son aventure sur le bateau qu’il avait ramené, le pauvre ne savait pas diriger un navire, heureusement pour lui, il avait cette faculté de pouvoir contrôler l’esprit des gens, et heureusement aussi qu’il y avait quelqu’un présent sur son bateau qui savait naviguer ! Elle lui sourit. Tout le monde se regroupa. Maintenant il allaient enfin passer a l’action..


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erza Scarlet
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 807
Date d'inscription : 14/01/2012

Caractéristiques
Riyals:
4500/15000  (4500/15000)
Prime: 77.500.000
Fruit du Démon: Aucun ( Ancien fruit : Pika Pika no mi )

MessageSujet: Re: ┼Briser les chaînes┼   Sam 25 Aoû - 7:23




    Briser les chaînes

    Les bateaux s’alignaient les uns derrière les autres derrière notre navire. On aurait dit un troupeau de vaches. Ouai, vive l’imagination. Bref, Happy et Fly avaient l’air de s’en être sorti. J’avais demandé à Rio s’il voulait s’occuper d’un des bateaux. Il me répondit alors :

    "Oui ... Ne t'inquiète pas pour moi."


    Je soupirai. Cette voix me disait qu’il ne le supporterait pas. Tant pis pour lui s’il vomissait encore. Je le téléportai donc et m’occupai rapidement des deux autres navires Je créai une corde en lumière et reliai les deux bateaux avant les ramener à leur tour derrière les autres. Très bien, les dix navires étaient donc reliés. Je demandai à Estelle de nous ramener près du port. En attendant je descendis dans la cale, dans la pièce à côté de là où nous gardions les boissons et la nourriture. Je m’arretai soudain devant celle-ci et clignai des yeux.
    Puis je poussai un cris et dis d’une voix rageuse :

    -Pourquoi ya plus d’alcool ici ????? Yumiya n’a pas autant bu de bouteilles que ça non ?

    Je sortis de là où j’étais et traversai le pont jusqu’à arriver devant la personne qui devait être la cause de tout ceci. J’empoignai Yumiya violemment et la soulevai dans l’air :

    -Où sont-elles ??

    Je vis un sourire apparaître sur son visage et la lâchai, cette petite peste avait vidé nos ressources. Heureusement qu’on avait encore de l’eau…
    J’étais énervée maintenant. Moi qui raffolais de l’alcool…Je me redirigeai vers la cale et m’assis par terre devant les armes. J’ouvris les huit valises que j’avais pris avec moi et les remplis d’armes jusqu’à ce qu’il n’en reste plus aucunes. Puis je pris les miennes, c'est-à-dire deux, et demandai à Rio, Fly et Happy de se charger du reste. Elles n’étaient pas si légères ces saletés…
    Quoi qu’il en soit je sautai du bateau pour arriver au port et attendis que tout le monde soit là. Le bateau repartis avec son lourd chargement en navires. J’espérai que tout se passerait bien.Puis je dis alors :

    -On va devoir monter jusqu’en haut ( à pieds pour ceux qui auraient pas compris *imaginez le smiley roll là '_' *). Puis on prendra le plus de diligences possible. Au cas où nous pourrions tout de suite évacuer certains travailleurs, je pense aux enfants surtout.

    La montée se fit en silence, les valises commençaient à peser lourd au bout d’un certains temps. En une quinzaine de minutes nous arrivâmes en haut. Deux gardes étaient là, à s’ennuyer autour d’une partie d’échec. Je fis signe à mon équipage de rester discret et marchai jusqu’à c’est deux hommes. Il me dirent alors sans même lever la tête :

    -Vous êtes de la Marine ?

    Un sourire froid apparut sur mon visage, je gardai ma salive et ne répondis rien.Ils levèrent la tête, étonnés et prêts à réagir en voyant que je n’étais surement pas une mais je n'en leur laissai pas le temps. L’instant d’après je plantai mes katanas simultanément dans leur ventres, les laissant écroulés par terre. Je me rendis au hangar non loin de là et fis sortir toutes les diligences, tirées par des animaux étranges.Des chevaux n’auraient peut être pas pus résister au froid ici. Je fis signe de monter dans la première et nous commençâmes à traverser le pont. Je ne m’étais pas assise l’intérieur mais à la place du cocher. Le froid ne me dérangeait pas et puis je devais faire quelques chose avant d’arriver. J’essayais de ne pas me concentrer le pont. Des maisons entassées et détruites au fur et à mesures des générations, c’est tout ce qu’on pouvait voir de toute façon. Et quelques squelettes peut être qui sait .La traversée se fis également dans un grand calme de cimetière, enfin pour ma part. Peut être que les autres discutaient à l’intérieur. Je n’avais pas vraiment envie de parler quand à moi. La traversée devait durer deux heures approximativement…Enfin c’est ce que je pense.

    Une heure et demi plus tard…

    Plus que 30 minutes avant notre arrivée. Je disparus soudaine dans un éclair lumineux. La direction de la diligence ne changerais pas , de toute façon s’était un pont. Je traversai à la vitesse lumière le pont en laissant mes valises d’armes à l’intérieur, les ayant confiées à Rio. J’arrivai légèrement dans la neige. Le visage inexpressif je me téléportai discrètement jusqu’à un bâtiment que je connaissais bien. Le bâtiment principal des hommes qui surveillaient ce pont. Là où se trouvaient leurs chef et...les clés bien sur.
    J’entrai dans le bureau du "commandant" du pont le plus discrètement possible en refermant soigneusement la porte derrière moi. Stupide et naïf, voilà comment j’aurais décris cet homme. Il était parfaitement à l’image de ses hommes selon mes souvenirs. Il fut surpris de me voir, ne me reconnaissant pas il empoignai son den den mushi comme pour signaler une intruse .Je me dirigeai vers son bureau et pris le den den mushi , l’écrasant contre son bureau le visage sombre. Il commença à prendre peur. Je rigolais d’un rire sarcastique :

    -Vous me faites toujours autant pitié. Vous ne m’avez pas manqué pendant ces neufs dernières années.

    Apeuré, des gouttes de sueurs coulantes sur son front il dit alors :

    -Qu..qu..qui êt..êtes vous ?

    Comme si j’allais lui répondre. Je le pris par le col et le balançai contre le mur à sa gauche le plus violemment possible. Après un lourd choc, il s’écrasa contre le sol, inconscient .J’ouvris son tiroir et pris les clefs des quatre prisons et celles de la tour de détention.
    A force d’y passer, étant une ancienne jeune rebelle ici, je connaissais l’endroit exact des clefs qui me verrouillais dans cette maudite tour. Je me téléportai alors à nouveau à l’extérieur et attendis que les diligences arrivent. En pleine matinée, elles allaient vite se faire remarquer. Je me dirigeai alors à la vitesse lumière vers elle et les arrêtées avant qu’elles ne puissent être à porté de vue. Lorsqu ‘elles furent stoppées j’ouvris la porte de la diligence et envoyai un trousseau de clefs à chacun des membres présent en leur indiquant le numéro et l’emplacement de la prison qu’elles ouvraient.Puis je dis ensuite :

    -Désolé , prenez les armes , on va devoir marcher à partir de là.

    Puis après encore une vingtaine minutes de marche nous arrivâmes enfin dans le premier quartier. Je m’appuyai contre le mur du premier entrepôt venu et dis aux autres en évitant d’hausser le ton :

    -Si tout se passe bien, vous libérerez les prisonniers, donnez leurs des armes en expliquant brièvement notre but, et dirigez-vous vers la fin du pont. Je devrais vous rejoindre un peu plus tard, il faut que je m’occupe de la tour de détention en plus. Ne parlez pas aux prisonniers ou très peu, ils seront méfiants de toute façon. Ils ne vous connaissent pas.

    Je crois que j’avais tout dit puis je rajoutai alors d’une voix sérieuse :

    -Soyez prudents surtout…je n’aimerais pas à devoir encore supporter la mort d’un de mes amis dans un endroit comme celui-ci.

    Puis nous nous séparâmes dans le silence en nous dirigeant vers nos prisons respectives. Je me rappelai soudainement de quelque chose. Je me téléportai vers la direction qu’avait prise Rio et le rattrapai. Puis je sortis son briquet et le lui mis au creux de sa main en disant doucement :

    -Ne l’oublie pas dans ma cabine la prochaine fois…

    Puis je repartis aussi vite me dirigeant vers la prison numéro 4 , la plus proche de la tour de détention. Pris mon souffle et pensai :

    *Allons-y…*



_________________~

Le pouvoir dont j'ai besoin est le pouvoir de protéger mes amis...
...Tant que j'ai ce pouvoir alors c'est tout ce dont j'ai besoin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rio Dillinger
Vice-Capitaine
Vice-Capitaine
avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 13/01/2012
Age : 22
Localisation : DTC.

Caractéristiques
Riyals:
3570/15000  (3570/15000)
Prime: 58.000.000
Fruit du Démon: Logia de La terre

MessageSujet: Re: ┼Briser les chaînes┼   Sam 25 Aoû - 11:11

┼Briser les chaînes┼

Deux heures s'étaient écoulés depuis que nous avions réuni tous les bateaux, Erza nous avait apporté ensuite des valises contenant les armes que Fly et moi avaient volé à Loguetown, nous allions devoir les transporter jusqu'en haut du pont, par le port, qui semblait étrangement désert, encore une marque d'imprudence de la part des autorités, décidément ils étaient trop sûrs de leur soi-disant pouvoir entant que gouvernement. Notre capitaine éprouva un certain plaisir à massacrer les deux marines qui se trouvaient sur notre chemin cela eut pour effet de m’inquiète un petit peu, je me suis mis aussi dans la tête comme but d'éviter qu'Erza dérape et finisse par faire n'importe quoi , c'était peu probable mais je ne savais pas pourquoi mais quelque chose me disait que tout allait être possible ici. Jusqu'ici tout allait bien, nous exécutions les manœuvres du plan comme prévu sans gros encombres, embarqué dans des diligences, conduites par Erza elle-même nous nous dirigions vers notre destination, Fly, Happy et moi à l'arrière tandis que les armes étaient dans une autre diligence, presque arrivés à destination Erza s'absenta pendant tout le reste du trajet partant sans doutes nous ouvrir la voie, elle me confia au passage les valises auxquelles elle était en charge. Moi qui me sentais de plus en plus mal , j'avais besoin au plus d'une cigarette, surtout quel e froid glacial qui régnait sur ce pont commençait à agir sur moi, dans mon île natale de West Blue je n'eux jamais eus à affronter de telles températures, je commençais à regretter amèrement d'avoir mis ce costume qui malgré son extrême élégance n'était pas tout à fait pour ce genre de circonstance.

Plus que ce qui me troublait c'était le fait de ne pas pouvoir prendre de cigarettes en l’absence de mon briquet fétiche , je tergiversais tout seul je n'arrivais pas à supporter l'attente et je commençais vraiment à en avoir marre de cette route toute droite, sans même un petit virage de quelques degrés les bêtes qui menaient ce convoi n'avaient même pas besoin d’être guidées, quoi que, c'était tout de même dangereux de les laisser comme cela , qui sait ? Elles seraient peut-être assez bêtes pour se jeter à l'eau mais bon pour l'instant cette idée ne me venait pas à l'esprit, tout ce que j'imaginais dans ma tête c'était une tribu de cigarettes qui dansait la Macarena, je levais le visage en direction de Fly et Happy, l'air désabusé je dis alors : " l'un d'entre vous n'aurez pas trouvé un briquet par hasard ? Ou bien vous en auriez pas un sur vous ? "
Ceux-ci avaient l'air de ne pas trop comprendre ce que je voulais dire, cela signifiait qu'ils n'avaient pas vu mon briquet et qu'ils en avaient pas sur eux c'était évident qu'ils n'avaient jamais fumé de leur vie. Pendant ce temps-là Erza revint vers nous et nous étions maintenant sur les lieux , elle avait en sa possession des trousseaux de clefs, elle nous en remit à chacun un trousseau, nous avions comme tache d’aller libérer les prisonniers, d'après Erza il ne fallait pas trop leur parler, il fallait agir à la place, agir vite et bien, cela n'allait sans doutes pas être la même partie de plaisir que tout a l'heure, Erza finit par nous dire :

-Soyez prudents surtout…je n’aimerais pas à devoir encore supporter la mort d’un de mes amis dans un endroit comme celui-ci.

Le silence régnait en mettre sur les lieux , rien ne pouvait s'entendre à part le bruit du vent venant balayer les flocons de neige qui tombaient continuellement sur cette super-structure que nous devions affronter, chacun pris ses deux valises ainsi que les clefs, je gardais les miennes au niveau de ma poche supérieure droite, là où habituellement je gardais mon briquet, j'allais de plus en plus mal mais j'essayais de le cacher et de m'apaiser le plus possible, me concentrant davantage sur le froid glacial que je devais affronter tout en prenant soin de passer inaperçu, je me disais que je me retrouvais vraiment dans une situation délicate, moi qui voulais faire de mon mieux pour remplir cette mission je n'étais pas vraiment dans de bonnes conditions, une cigarette m'aurait bien aidée, mais bon il ne fallait plus y penser, pourtant c'est à ce moment-là qu'Erza réapparut devant moi, j'étais quelque peu surpris et je me demandais ce qu'elle voulait, c'est là qu'elle me tendit cet objet providentiel, ce qui allait grandement nous aider à remporter cette bataille, mon briquet !

"Ne l’oublie pas dans ma cabine la prochaine fois…"

Elle le mit alors dans la main, j'étais dans un état de joie extrême, je voulus lui sauter dans les bras mais elle disparut aussi tôt me laissant m’écraser au sol, je me relevais vite fait malgré tout, je n'allais pas rester là à geler et j'avais quelque chose d'important à faire, il y avait bien sûr ses prisonniers que je devais sauver, mais il y'avait surtout ce briquet, l'une des inventions les plus utiles et efficaces de l'histoire de l'humanité, je devais l'utiliser afin de pouvoir agir, je le saisis solidement puis sorti une cigarette de ma poche tout en appuyant sur l'engin qui d'un engrenage simple et efficace vint allumer ladite cigarette, une seconde plus tard je prenais ma première bouffée celle-ci transforma tout de suite mon comportement qui était jusqu'ici marqué d'une certaine hésitation et de frilosité, tandis que mon teint de peau pris une couleur des plus blanches, j'étais enfin calme ! J'allais pouvoir passer à l'action le coeur et le corps tout entier léger, rangeant mon briquet dans ma poche je repris en main les deux énormes valises et me dirigeais d'un pas accéléré vers ma destination.

J'étais enfin arrivé devant cette prison, après à peine 10 minutes, la prison numéro 1 avait plutôt l'air d’être un dortoir étudiant vu de l'extérieur et pourtant devant l'entrée de celle-ci se tenaient une bonne vingtaine de gardes, dix juste devant le portail d'entrée alors que les autres étaient en train de patrouiller un peu partout, à ma plus grande surprise c'était plutôt un endroit très dégagé, il n'y avait pas beaucoup de places où se cacher, passer inaperçu allait devenir compliquer, j'avais beau chercher je ne trouvais pas le moyen d'entrée sans me faire repérer, ayant marre de rester dans mon coin à réfléchir je finis par passer à l'action, armant mon Bloody Rose Gun je sortis de ma cachette, attirant tous les regards sur moi grâce à mon costume de couleur très voyante, ils pointèrent alors tous leurs armes sur moi me demandant mon identité, pour seule réponse ils eurent une première salve de coup de feu, je vidais mon chargeur sur le groupe faisant écrouler 3 d'entre eux à terre, au même moment ils répliquèrent avec leurs fusils forçant mon fruit du démon à entrer en action pour paliers les trous qu'ils venaient de former en me touchant à des endroits divers, je rechargeais mon arme et fis feu à nouveau alors que les munitions des gardes venaient tout doucement de diminuer les forçant à prendre les sabres qu'ils avaient sur eux, entre-temps 2 autres venaient de succomber sous mes balles, ceux qui eurent le courage de me foncer dessus finirent par être balayé par mon poing de terre, en effet j'avais lancé cette masse de terre devant moi, forçant ceux qui étaient en retrait à s'enfuir vers l'intérieur, des vitres se cassaient et des murs pliaient sous le poids de la terre je pris les valises et fis me sont entrés dans le hall de la prison empli de cadavres, il restait tu de même pas mal de gardes à l'intérieur, ils avaient sans doutes appelé les renforts mais ceux-ci n'allaient sans doutes pas avoir le temps de venir, ils allaient aussi être surmené vu que nos attaques étaient simultanées je ne pris pas la peine d'affronter les soldats restants, je me dirigeais vers les cellules et ouvrais celles-ci, puis ouvris d'un coup les deux caisses que j'avais devant avec moi, leurs laissant voir toutes les armes que j'avais en ma possession, il avait yen assez pour bien plus que 95 prisonniers, des prisonniers qui furent quelque peu hésitants

Comme nous l'avait conseillé Erza, je ne dis rien, je restais la à côté des armes , savourant ma cigarette attentivement, observant tout ce beau monde né bien piteux état, d'un côté des soldats apeurés, de l'autre un prisonnier désabusé, il n'y avait pas tant de vieillards que ce qu'avait laissé cru Erza, la plupart d'entre eux étaient des hommes ayant la quarantaine s'étend sans doutes rebeller sans succès, ainsi que des jeunes qui avaient peut-être commis des erreurs, pourtant c'est bien un vieil homme qui ses avancé vers moi et qui ses saisis d'un fusil, un garde pointa alors son arme vers lui et lui hurla de jeter l'arme, la réponse du vieil homme ne se fit pas attendre il pointa le fusil vers le soldat et lui tira dessus, son casque s'écroulant par terre , le soldat se faisait piétiner par les prisonniers qui coururent vers leur liberté symbolisée par ses deux valises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happy
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 20
Localisation : Bruxelles

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 4 500 000 B
Fruit du Démon: Kanso Kanso No Mi

MessageSujet: Re: ┼Briser les chaînes┼   Sam 25 Aoû - 14:48

Nous étions de nouveau tous sur le pont. Erza avait ramené deux bateau, et Rio était lui aussi revenu sur le sien. Après avoir été chercher des valises contenant des armes et nous les avoir données, notre capitaine nous montra le chemin à emprunté. Je la suivais d'assez près pour ne pas la perdre de vue. Quelques minutes plus tard, nous arrivâmes tout en haut, Erza tua les deux gardes de sang froid. Cela me donna un peu la nausée, mais je retins tout geste ou commentaire déplacé. Notre capitaine ressortit ensuite d'un hangar avec des diligences, Les armes étaient dans une d'elles, nous dans une autre, avec Erza aux commandes des bestiaux bizarres qui faisait avancer notre moyen de transport.

Après un moment de silence, Rio nous demanda si nous n'avions pas vu un briquet à lui ou si nous n'en n'avions pas un. Étant donné que je ne fumais pas, je n'en avais pas sur moi. Erza donna soudainement ses valises à Rio et revint quelques temps après avec les clés des différentes prisons. Les diligences s'arrêtèrent dès son retour et la demoiselle aux cheveux rouges nous dit que nous devions faire le reste à pieds pour ne pas se faire repérer. Nous reprîmes chacun nos deux valises et nous nous dirigeâmes vers nos prisons respectives.

Après une dizaines de minutes de marches, j'arrivai à ma prison. J'vais mis mon capuchon, je passai entre les gardes, ils me regardèrent et me demandèrent qui j'étais et ce que je faisais là. Je ne perdis pas de temps et je pris possession de leur esprit. Mon visage était caché par l'ombre de mon capuchon et ma tenue était aussi noire que cette ombre qui cachait mon visage. Je fis ouvrir les portes des prisonniers par les gardes. Les gens libérés ne comprenaient pas trop ce qui se passait. Je les fis ensuite venir jusqu'à moi après quoi les gardes s'évanouir après avoir subis de fortes migraines. J'ouvris les valises devant les prisonniers et je leur montrèrent les armes. Ils furent surpris puis je leur dit de me suivre et que chacun devait prendre une arme, nous étions là pour les faire quitter cet endroit. Après de longues minutes d'hésitations, personne ne voulus prendre d'arme. Je les regardai alors violemment, ils ne pouvaient voir que le blanc de mes yeux. Je leur dit alors:

Bon, je pars sans vous alors, mais dites vous bien que c'est peut-être votre seule chance de vous échapper de cet endroit. Ne rêvez-vous pas de liberté? Ah.. Je vois que ce sont les enfants qui ont le plus d'ambitions.

EN effet, un enfant s'était approché de moi. Je n'aimais pas trop cette idée mais je lui donnai une arme. Puis, petit à petit, tous les prisonniers vinrent vers moi et à tous, je leur donnai une arme. Je leurs dit ensuite de me suivre.

Nous sortîmes de la prison, moi, devant la troupe armée, avec mon capuchon cachant toujours mon visage. Nous nous dirigeâmes ensuite vers le bout du pont, où la bataille allait enfin commencer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fly
Musicien
Musicien
avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 21
Localisation : Montauban

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 3.000.000
Fruit du Démon: Kaze Kaze

MessageSujet: Re: ┼Briser les chaînes┼   Dim 26 Aoû - 14:36


┼Briser les chaînes┼




    Sans plus attendre, tout le monde s’empara des armes volées à Loguetown; contenue dans d’énormes valises. Ca pesait vraiment lourd, sans son fruit Fly n’aurait pas pu transporter tout cela, elle n’était pas assez costaud. Elle créa donc un courant d’air l’aidant à soulever les valises. C’était déjà beaucoup plus léger. Ils prirent un chemin pour accéder au pont, à leur arrivé, se trouvait deux hommes, deux soldats surement. Ils étaient assis et jouaient tranquillement dans cet environnement enneigé. Rien n’aurait pu les déranger dans leur partie, rien n’aurait pu perturber leur train train quotidien..Malheureusement aujourd’hui les Starry Breeze étaient là, et non seulement la vie de ses deux gardent allait changer mais aussi celles de tout le monde se trouvant ici, autant les victimes exploité lamentablement que les coupables de toute cette atrocité. Enfin pour ces deux hommes la vie allait pas vraiment changer mais se terminer sur le champ, Erza les exécuta radicalement a l’aide de ses katanas. Très beau geste d'ailleurs, magnifique prestation ! Ce ne sera surement pas les seuls à subir ce même sort.


    Ils prirent des diligences pour transporter les armes et voyager sur le pont. Un pont terriblement long, s’il avait fallu transporter les armes à pieds ca aurait était l’enfer ! Fly était a bord de la première diligence en compagnie d’Happy et Rio. Erza conduisait tandis que les armes se trouvaient dans la deuxième diligence. Ils auraient pu discuter mais non… Il y avait un silence de mort. Fly, avait sa tète contre la vitre glacé, elle admirait la neige tomber, la neige…toute cette neige. Elle n’avait pas vraiment froid, elle avait l’habitude de la neige. Et son manteau lui tenait chaud. Elle redressa sa capuche sur sa tète. Elle aimait bien sa capuche, avec la fourrure sur les contours c’était trop classe ! Elle observa Rio, il semblait préoccupé, mal à l’aise, de plus il avait froid, ca se voyait ! Son beau costume n’avait pas l’air d’être très chaud, il était pourtant très jolie. Elle pencha sa tète vers le bas et ferma les yeux, le transport l’apaisait et elle profitait de cet instant de répit. Bientôt elle n’aurait pas l’occasion de se reposer tranquillement comme cela. Quelque instant plus tard, Rio vint rompre le silence. Il demanda


    " l'un d'entre vous n'aurez pas trouvé un briquet par hasard ? Ou bien vous en auriez pas un sur vous ? "


    Un briquet ? Ou était le siens ? Fly ne possédait pas se genre d’objet, elle s’est jurer de ne jamais toucher aux clopes… La première raison était la dépendance. Il suffisait de regarder Rio, il n’avait vraiment pas l’air en forme. En faite il crevait d’envie de fumer une de ses cigarettes. Apparemment il lui manquait de quoi l’allumer. Seulement Fly ne pouvait lui être d’aucune aide et Happy non plus a priori. Il allait donc devoir prendre son mal en patience. Erza partit quelque instant confiant ses armes à Rio. Quand elle revient elle les averti que le voyage a bord des diligences était terminé, maintenant il fallait continuer à pied. Fly sorti et pris ses valises. Vingt minutes plus tard ils se séparèrent après quelques annotations d’Erza. Chacun se dirigea vers une prison en ayant pour but d’accomplir son objectif !


    Fly marcha d’un pas décisif jusqu'à la prison. Elle arriva devant, il y avait plusieurs gardes. Elle posa les valises à terre. Les gardes la regardèrent avec surprise, on aurait dit une vacancière. Elle s’accroupi et fit un belle boule de neige puis se releva en continuant de la former dans ses mains :


    -Salut ! Ca vous dit une bataille de boule de neige ?


    Après cette phrase elle la lança sur un des gardes, en pleine poire ! Celui ci fut complètement surpris, tout autant que c’est collègues. Après quelques secondes de réflexion les gardes se mirent en colère, en la menaçant. Elle leur répondit simplement :


    - Oh zut, vous ne voulez pas jouer ? Tant pi, t’façon je n’ai pas le temps !


    Les hommes braquèrent leur armes sur elle, elle soupira et fit un geste net du bras droit, en partant de la gauche vers la droite. Les fusils tombèrent au sol poussé par la pression d’une soudaine bourrasque d’air. Elle s’empara d’un d’eux au pied d’un garde. Quand elle se releva il s’apprêtait à l’agresser mais elle tira. Elle tira sur les autres immédiatement après ! Elle n’attendit pas une seconde de plus pour s’infiltrer a l’intérieur de la prison, encore des gardes. Elle retira sa capuche pour se dévoiler et les salua :


    -Bonjour ! Je suis votre nouvelle chef ! Pourquoi ? Parce que j’en ai envie.. Bon, vous allez tous mourir ! Je ne suis pas désolé.


    Elle tira sur plusieurs gardes, en rata quelques uns au passage… le tir n’était pas sa spécialité ! Agacée elle s’énerva et balança le fusil dans la tète d’un garde, en ajoutant une forte puissance de vent. L’homme visé fut assommé sur le coup et défiguré au passage. Elle vit certain soldat s’enfuir, et les fit trébucher grâce à des courants d’air violent.


    -Bande de mauviette ! Vous n’avez pas honte ? Je vous ordonne de rester !


    Elle s’empressa de les rejoindre pour les exterminer à coup de couteau. Dans la gorge, c’était l’accès le plus vulnérable. Un simple égorgement entraînait la mort. Une fois qu’elle se fut débarrassée des gardes présents elle se dirigea vers les prisonniers. Elle se souviens des paroles d’Erza, ne pas leur parler.. il fallait simplement qu’elle les guide. Elle ouvrit les cellules puis les valises. Elle balança les armes aux individus sans leur demander s’ils en voulaient, sans leur laisser le temps de réfléchir a ce qui se passé. Mais ils comprirent tous. L’un d’eux s’approcha de Fly :


    -Tu te rends compte dans quoi tu nous embarque ? T’es pas toute seule au moins ? Vous êtes combien ?


    Fly fut surprise par ces questions.. que dire, qu’ils étaient a peine quatre ? Non cela allait créer de l’affolement pour rien, il fallait rassurer ce type, le mettre en confiance… et dire qu’elle ne devait pas leur parler..Elle répondis juste :


    -On est puissants.


    Elle se retourna, laissa le type qui la questionnait. A lui de venir ou de rester après tout ! Les prisonniers était plus remonté que jamais, avec leur armes en mains, ils se sentaient enfin puissant fasse au leur bourreaux. Ils sortirent tous de la prison, derrière Fly.


    -C’est partit, il faut sauver les autres !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Storm
Amiral
Amiral
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 22/01/2012
Age : 23

Caractéristiques
Riyals:
8700/15000  (8700/15000)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Imi imi no mi

MessageSujet: Re: ┼Briser les chaînes┼   Dim 26 Aoû - 22:54

[Theme de l'arrivée Cool ]

Au final, le voyage jusqu'a Tequila Wolf fut assez barbant. Les paysages étaient monotones et je ne croisa meme pas un seul vaiseau pirate digne d'égayer mon intéret. Non vraiment, la seule action qui pouvait se passer se trouvait a ma destination. Je me remémora ce que je savais de cette endroit. Je n'y avais jamais mis les pieds et, a dire vrai, je m'en serais tres bien passé. Les hommes, femmes enfants et vielles personnes qui travaillaient la-bas avaient été réduis en esclavage par les dragons célestes, afin de construire un pont sans fin. Je dis sans fin mais peut-etre ce finira t'il un jour. Pour le moment, personne ne savait réellement ou ils allaient mais tous construisaient sous l'oeil de la direction de la Marine. Je haissais les dragons célestes. Et encore plus ceux qui les écoutaient. Pourquoi allais-je la-bas alors? Hum... J'avais un compte a finir avec Erza et puis, j'appris quelques petites choses sur la fin de mon voyage.

Un second appel se fit pendant que j'étais en vol. Quand je décrocha, on me transmis des informations toutes fraiches. Une officier de la Marine était retenu prisonniere dans le navire des Starry Breeze. C'est elle qui avait donné l'alerte. Quand je demanda son nom, on me répondit Yumiya Taka. Je la connaissais, je l'avais croisé sur les remparts et avait participé a une de mes missions. On me fit un topo sur ce qu'il se passait. L'équipage avait réussi a récupérer une dizaine de navire de la Marine et commencait a regrouper tous les prisonniers et travailleurs du pont. Ils ne savaient pas réellement ce qu'il voulait faire mais l'hypothese, la plus possible qu'ils avaient, était qu'ils voulaient les libérer et les faire partir par bateau. Simple mais efficace. Je ne remis pas en question l'efficacité des soldats sur place. Ils étaient tous tyraniques, vaniteux, orgueilleux. Ils ne méritaient pas ma considération. Puis vint le moment tant attendu, la description de l'équipage:

- Erza Scarlet, surnommée The Falling Star, que j'avais déja affronté et qui possédait le Pika Pika no mi. Capitaine.
- Rio Dillinger, surnommé L'ennemi public, allé savoir pourquoi, Vice-Capitaine et navigateur, possédant le Logia de la Terre et se trouvant toujours dans l'ombre d'Erza.
- Fly, musicienne de l'équipage, possédant le magnifique Logia, Kaze Kaze no mi, celui du vent.
- Kisuke Urahara, le Black scientist, ingénieur et puissant savant possédant quelques troubles du comportement. Possede le fruit Bomu bomu no mi, celui de l'explosion. Est accompagné d'un chimpanzé ayant mangé le fruit du démon du singe... Coquace non?
- Happy, dis le Mentaliste, par ses étranges facultés a lire dans l'esprit des gens grace a son Kanso Kanso no mi, fruit de la télépathie. Il s'agit la du mousse de l'équipage.
- Et pour finir, Estelle Tsuky, qui est aussi Navigatrice et possédant le Fruit du démon Neko Neko no mi version Chat.

Bref, un bel équipage d'utilisateur de Fruit du Démon. Dont trois petits Logias. Comment dire... J'avais bien fais de mettre du granite marin sur ma lame et prendre les deux poings en prime. Je le sentais mal ce coup-la. Seul contre tout ce monde, j'en frissonnais d'avance. Surtout qu'il faisait froid la-bas a cette période de l'année. Mon interlocuteur me fit aussi un bref descriptif physique de chacun et termina la transmission en m'indiquant que d'autres viendront me rejoindre un peu plus tard, sous le commandement d'un certain Clad Silver. Haussant les épaules, je rangea mon Den Den Mushi bracelet et entrapercus l'ile au loin. J'accéléra, pour y etre le plus tôt possible. Quand le changement de température commenca a se faire sentir, je réprima un sourire. Cela pouvait commencer.

Le spectacle qui s'offrait a moi était des plus singuliers. Loin au-dessus de tous, j'avais une vue d'ensemble parfaite ou je pouvais voir tout ce qui se tramais, sans pour autant savoir de qui il s'agissait en bas. Malgré cela, je pus repérer le navire des Starry Breeze. Je ne voulais pas encore y faire un tour pour récupérer Yumi. Non d'abord, j'avais de foutre un peu la merde dans le plan de cette petite Erza. Je fis un rapide tour de tout cela et finit par trouver la dizaine de navire qui attendait sagement. Un sourire heureux orna mon visage. Je dégaina mon épée et visa l'un d'eux. Pointant mon épée vers celui, je fendis les airs d'un rapide Soru dans sa direction, pointe toujours vers l'avant. Juste avant la collision, je ne pus me retenir de murmurer un léger:

- Ryūsei ningen... [Météore humain]

Je m'écrasa sur le navire, le fendant en deux et le faisant un peu exploser sur les côtés. Debout sur les débris qui coulaient lentement, je me tenais au reste du mat et regardait aux alentours. Un deuxieme navire se trouvait a côté. Oh et puis zut. Je fis tournoyer mon épée au dessus de moi et elle prit une aura bleuté. Je fis un coup de taille horizontal dans le vide et un arc de cercle bleu partit fendre le second bateau, qui commenca a couler tout doucement. Bien, je devrais avoir réussi a attirer leur attention. Du moins, je l'espérais. Je porta ma main en visiere et remis mon épée dans mon dos. Au loin, j'apercus une des prison du pont, ainsi qu'une masse humaine en sortant. Les prisonniers s'échappaient et la silouhette qui se trouvait eux, semblait celui qui les menait. En de rapides Kamisori, je fus arrivé pres d'eux. Enfin, j'atteris plutôt a quelques metres devant le groupe. Des armes se leverent. Tout le groupe était armés et pas qu'un peu. Ils s'étaient stoppés a ma vue. Je détailla le meneur comme je pouvais. Une large capuche recouvrait son visage mais une meche de cheveux blanc trahissait qui il était. Un large sourire me vint et je m'inclina un peu en guise de salutations.

- Happy des Starry Breeze, je présume? Vice-Amiral Jake Storm. Rassure toi, je ne suis pas la pour les remettre en cellule. Je voudrais juste que tu préviennes ta capitaine de mon arrivé. Elle sait qui je suis. Dis lui aussi que deux de vos précieux navires réquisitionnés ont coulés de mon fait. Ha et si elle me cherche, je suis sur votre bateau, a récupérer Yumiya.

Et n'attendant pas de réponse de sa part, je me volatisa d'un rapide Kamisori et prit la direction du navire de l'équipage. Arrivé sur place, je le contempla un peu avant de sauter sur le pont et de regarder autour de moi. Il semblait désert. Enfin, meme s'il ne l'étais pas, je m'en fichais pas mal. Et comme je n'avais pas vraiment le temps de chercher, je placa mes mains en porte-voix et inspira longuement.

- YYYUUUMMMIIIYYYAAA !!! C'est Jake Storm !!! Je suis la pour venir te chercher !!!

Ma voix résonna un peu sur le bateau et aux alentours. Un cafouillis de pas de courses se fit entendre mais je ne pus déterminer d'ou il pouvait bien provenir. Regardant aux alentours, je m'attendais a voir surgir n'importe qui de nulle part et me mis donc sur mes gardes, pret a me battre s'il le fallait.

_________________~
Perçois-tu toutes ces émotions qui te parcourent continuellement? Je ressens ton âme et ton être Invité, jusqu'au plus profond de toi-même. Regarde moi et apprends à t'écouter.

Jake Storm, un homme en quête de rédemption.

Jake Theme :
Combat Theme :


Dernière édition par Jake Storm le Lun 27 Aoû - 6:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cloud Strife
Officier
Officier
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 13/08/2012
Age : 27

Caractéristiques
Riyals:
2170/15000  (2170/15000)
Prime: -
Fruit du Démon: Gun Gun No Mi / Le fruit des armes à feu

MessageSujet: Re: ┼Briser les chaînes┼   Lun 27 Aoû - 5:53

Cela faisait plusieurs jours déjà que nous étions partis de la base, en direction de Tequila Wolf, ce pont dont la construction est faite par des milliers de prisonniers et a été orchestré par les dragons célestes. Je les ai jamais aimer, ceux-là. J'étais accompagné de mes trois amis (Jeff, équipé, comme moi, d'une épée à deux mains, Franky, équipé quand à lui d'une hache à deux mains et Orric, équipé d'un marteau à deux mains) et d'une quinzaine de soldats et'étais posté à la proue du navire, scrutant l'horizon à la recherche de l'île et perdu dans mes pensées. Je commençais à réfléchir sur les raisons de mon entré dans la Marine. Mais je fus ramener à la réalité par l'escargophone miniature fixé à mon poignée,que le Vise-Amiral Kaogi m'avait donné, se mit à sonner, signe que j'allais avoir de nouvelles infos. Apparemment, l'équipage des Starry Breeze retenait en otage une officier de la Marine, s'appelant Yumiya Taka. C'est la première fois que j'entends parler d'elle. Je ressue ensuite un résumé de la situation. Les pirates venaient de voler dix de nos bateaux et s'étaient attelés à regrouper les prisonniers et autres travailleurs. Pas la peine d'être un génie pour comprendre qu'ils voulaient les libérer et les emmener sur les navires. Malin. Je vais pas parler des surveillants,je risque de casser quelque chose. S'en suivit la description de l'équipage :

- Erza Scarlet, le capitaine, surnommée The Falling Star et possédant le Pika Pika no mi.
- Rio Dillinger, le Vice-Capitaine mais aussi le navigateur, surnommé L'ennemi public, possédant le Logia de la Terre.
- Fly, la musicienne de l'équipage, possédant le Logia Kaze Kaze no mi, celui du vent.
- Kisuke Urahara, l'ingénieur, surnommé le Black scientist. Il possede le fruit Bomu bomu no mi, celui de l'explosion, ainsi qu'un certain côté disons... cinglé. Il est, la plus part du temps, accompagné d'un chimpanzé ayant mangé le fruit du démon du singe... Etonnant, ça.
- Happy, dis le Mentaliste, grace a son Kanso Kanso no mi, fruit de la télépathie, qui lui permet lire dans l'esprit des gens. C'est seulement le mousse de l'équipage.
- Enfin, Estelle Tsuky, une navigatrice également et posséde le Fruit du démon Neko Neko no mi version Chat.

Oh la vache ! Un équipage composé uniquement de possesseurs de fruits du démon. Dont trois Logia. On est pas dans la merde, c'est moi qui vous le dit. Surtout moi, d'ailleurs. Je sais pas comment je vais faire pour les battre. Le type à l'autre bout du fil me décrit rapidement le physique de chaque pirate et m'informa qu'il y aura un Vise-Amiral, un certain Jake Storm, avant de terminer la communication. Rangeant le clapet du Den Den Mushi, je relevais la tête et je vis que l'île était en vue. Je fis demi-tour et me dirigea vers ma cabine, où j'enfilais un manteau chaud mais assez léger pour ne pas entraver mes mouvements, avant de ressortir sur le pont. Jeff vint alors me voir.

Alors Clad, que fait-on ? L'île est en vue.

Je sais. Dis aux autres de se préparer et, lorsque le bateau sera arrivé, débarquez et montez sur le pont pour aider les... gardiens.

Mais... Et toi ? Que vas-tu faire ?

Je vais m'y rendre par mes propres moyens. Allé, exécution.

Heu, ok. A tes ordres.

Alors que tout le monde s'afférait à préparer l'arrivée, je courus vers bâbord et sautais par dessus le bastingage. Faisant apparaître mes lances-flammes propulseurs, je partis, en volant, vers notre destination. Mais, alors que j'étais à une centaine de mètres de l'édifice, j'entendis quelque chose.

YYYUUUMMMIIIYYYAAA !!! C'est Jake Storm !!! Je suis la pour venir te chercher !!!

Ah. Ce doit être le Vise-Amiral. Et il cherche l'otage.

Je me suis dirigé dans la direction du cris et je vis huit bateaux de la Marine, attachés les uns aux autres, et... Deux épaves ? C'est peut être Jake qui a fait ça. Bon bin, je vais faire comme lui, alors. Je remplaçais mes avant-bras par des canons et je tirais deux boulets de chaque sur un navire, qui explosa. Ca, c'est fait. Je me suis ensuite approcher du bateau des Starry Breeze et me suis posé au dessus des cabines, avant de parler.

Vise-Amiral Storm ? Je suis le Lieutenant Clad Silver. Mes collègues ne vont pas tarder à débarquer. Voulez-vous un peu d'aide ?


Dernière édition par Cloud Strife le Mar 28 Aoû - 3:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumiya Taka

avatar

Messages : 400
Date d'inscription : 10/11/2011
Localisation : Là où tu n'es pas

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Aucun

MessageSujet: Re: ┼Briser les chaînes┼   Lun 27 Aoû - 7:59




    ┼Briser les chaînes┼


    Il semblait que les plans de l'équipage des Starry Breeze était en train de commencer et de se mettre en place. Des bateaux de la Marine furent réquisitionnés par les membres de l'équipage et Yumiya se contenta de regarder la scène, toujours perché sur son mât. Elle ne pouvait rien faire toute seule de toute façon et elle n'en avait même pas envie.

    Elle regardait tout ce beau monde commencer à s'agiter et en remarquant que la Capitaine prenait la direction des cales, la borgne eut un grand sourire. Elle allait certainement découvrir que les bouteilles d'alcool avaient totalement disparu et n'en serait certainement pas très contente. Comme on pouvait s'y attendre, celle-ci sortit de l'endroit d'où elle venait assez rapidement et visiblement en colère.

    Elle se dirigeait vers la Marine qui la regardait venir sur le point d'exploser de rire devant son visage coléreux. Une fois arrivée devant elle, elle l'empoigna et la souleva au dessus du sol en criant :

    -Où sont-elles ??

    La sous-lieutenante ne put retenir son sourire et il s'afficha progressivement sur son visage. De toute manière, que cette pirate sache où se trouve ses bouteilles n'allaient rien changer au sort qui leur avaient été réservé. Elle n'allait pas faire demi-tour pour les récupérer on ne sait trop où dans la mer.

    La femme aux cheveux rouges lâcha finalement la borgne, plus préoccupée par son plan pour le moment que par ses bouteilles d'alcool. Le bateau se vida alors très rapidement. Il ne resta alors plus qu'Estelle, la navigatrice plutôt discrète depuis le début du voyage et Kisuke qui était certainement encore sous l'effet de la drogue. En clair, la Marine était presque seule sur ce bateau et n'avait rien à faire.

    Elle descendit alors de son mât et marcha dans le bateau au hasard, le visitant encore et encore, prenant parfois quelque chose à manger. Puis, après une heure, enfin lassé de ses allers et retours, Yumiya retourna en haut du mât. C'est à cet endroit qu'elle décida de se reposer un peu, puisqu'elle n'avait rien d'autre à faire. Elle ferma donc les yeux et s'endormit en moins de temps qu'il ne faut pour le dire.

    Rien ne semblait pouvoir troubler son sommeil, même pas lorsque deux des bateaux de la Marine qui avait été réquisitionné par l'équipage furent détruit par Jake Storm. Elle dormait paisiblement lorsque ceci se passa. Mais, il fallait bien que quelque chose la réveille. Elle n'eut que le droit à une petite heure de sommeil en réalité.

    Ce fut une voix qui la réveilla, voix qui disait et qui criait surtout :

    - YYYUUUMMMIIIYYYAAA !!! C'est Jake Storm !!! Je suis la pour venir te chercher !!!

    En s'éveillant, la sous-lieutenante sursauta. C'était ce qu'on pouvait appeler un réveil assez rapide. Elle regarda autour d'elle, à la recherche de ce vice-amiral qu'elle avait un jour rencontré à Marine Ford et le trouva sur le pont du bateau. Elle descendit donc de son perchoir pour venir à sa rencontre. Néanmoins, quelque la stoppa dans son avancé, un bateau de la Marine venait d'être détruit par une personne en l'air et c'est à cet instant que la jeune femme constata que deux autres avaient été détruit pendant qu'elle dormait.

    Après cela, l'individu qui avait détruit un navire arriva sur la bateau des Pirates et se posa avant de dire à l'encontre de Jake :

    - Vise-Amiral Storm ? Je suis le Lieutenant Clad Silver. Mes collègues ne vont pas tarder à débarquer. Voulez-vous un peu d'aide ?

    Ignorant ce Lieutenant, elle se contenta de rejoindre le vice-amiral sur le pont tout en lui disant avec un sourire :

    - C'est gentil d'être venu me chercher Jaky, mais tu m'as réveillé en plein milieu d'une sieste.

    Une fois qu'elle fut à hauteur du Marine qui l'avait réveillé, elle lui prit une joue et commença à la lui tirer en disant :

    - Vilain garçon, très vilain !

    Soudainement, elle arrêta de lui tirer la joue en pensant qu'elle n'était pas vraiment dans son état normal à ce moment-là. Elle ne lui aurait pas adresser la parole en temps normal, et pourtant là, elle avait l'impression d'être sous l'emprise de l'alcool, ce qui ne pouvait être le cas vu qu'elle avait jeté toutes les bouteilles à la mer.

    Elle eut un haussement d'épaule et se plaça derrière Jake avant de monter sur son dos. Elle pointa son doigt vers l'horizon tout en disant :

    - Bon et bien, sors-moi de ce bateau maintenant. Allez !

    Après ces quelques mots, elle s'écroula par terre en se tenant la tête et en secouant cette dernière. Elle avait enfin repris ses esprits et savait très bien ce qui lui était arrivé. Elle se releva donc et, elle pointa son doigt vers le vice-amiral et dit sur un ton de reproche :

    - C'est de ta faute si j'étais dans cette état ! Tu m'as réveillé alors que je dormais !

    Elle détourna ensuite le regard, un peu honteuse tout de même de ce qu'elle venait de faire, même si elle n'était pas dans un état normal. Après tout, elle venait de tirer la joue à un vice-amiral en le traitant de méchant garçon avant de lui sauter sur le dos comme si il était un cheval. Elle préférait rester à l'écart de la discussion des deux hommes pour le moment, après les évènements passés, elle ferait peut-être mieux de se faire un peu plus petite à l'avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erza Scarlet
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 807
Date d'inscription : 14/01/2012

Caractéristiques
Riyals:
4500/15000  (4500/15000)
Prime: 77.500.000
Fruit du Démon: Aucun ( Ancien fruit : Pika Pika no mi )

MessageSujet: Re: ┼Briser les chaînes┼   Lun 27 Aoû - 9:38




    Briser vos chaînes

    Tout le monde semblé concentré, prêt à combattre .J’avançai dans la neige, me rendant à peine compte que je ne m’étais même pas changé et que j’étais encore dans mon kimono d’été. Cela me rappela qu’au contact de la main de Rio, celle-ci semblait très froide. Je possédais aussi la lumière, et comme elle réchauffe généralement, je supportais très bien le froid, et puis j’avais vécut ici après tout.
    J’arrivais finalement devant la prison 4.Il y avait une dizaine de gardes devant, fusils en mains. Je continuai à m’avancer, le regard dans le vide. Je ne cherchai même pas à les impressionner ou les tuer, juste à libérer le passage. Je restai juste concentrée, tout se déroulait normalement jusque là. Cela m’étonnerait que cela reste comme cela.
    Les soldats finirent par m’arrêter en pointant leurs fusils dans ma direction. D’un vif geste je jetai une boule de lumière sur chacun d’eux. J’attendis qu’elles arrivent sur eux et les fis exploser d’un claquement de doigts. Les corps furent brulés et envoyés un peu plus loin par l’explosion. Je rentrai en marchant sur les cadavres restant devant moi. Je n’avais pas l’habitude de tuer...mais ici de toute façon, la mort était tout ce qu’ils méritaient. Ils étaient surement payés par des dragons célestes qui plus est.
    Je m’avançai à l’intérieur et ouvris les cellules. Les hommes ne comprenaient pas trop ce qu’il se passait .Certains posèrent des questions mais je ne voulus y répondre. Je déposai simplement une des mallettes d’armes devant eux et l’ouvris puis dit :

    -Servez-vous, battons nous à nouveau pour votre liberté. Il y aura d’autres groupes armés dehors, rejoignaient les.

    Je les vis hésiter mais je savais qu’ils ne finiraient pas prendre les armes et je filai immédiatement vers la tour de détention qui se trouvait non loin de là .Je sentis tout à coup une petite aura. Je la connaissais…j’en étais sur. Je laissai cela de côté en espérant que se n’étais pas la personne que je redoutai et continuai mon chemin.
    Il y avait cette fois une vingtaine de gardes autour. Je ne voyais pas l’utilité...de toute façon les personnes à l’intérieur étaient tellement torturées que je me demandais comment elles pourraient s’enfuir.
    Je m’enrobai de lumière et arrivai jusqu’à eux en dégainant rapidement mes armes. Un par un, à la vitesse lumière je les mis à terre et je finis par rentrer à l’intérieur et délivrai les prisonniers étages par étages. Puis voyant que certains avaient déjà filés, je donnai des armes aux autres en leur demandant de rejoindre les autres prisonniers armés. Je ressorti et jetai les clefs dans un coin près de la tour. Je rejoins le milieu du pont. Happy Fly et Rio semblaient avoir réussis. Happy avait mis son capuchon, je souris légèrement en me disant que ça lui donnait un style « tombeur rebelle ». Les prisonniers étaient armés. Les autres travailleurs commençaient à se demander ce qu’il se passait. Les gardes commencèrent à alerter tous les autres sur le pont. J’espérai que tout cela ne finirait pas dans un bain de sang…
    J’étais stressée et n’arrivait pas à décompresser. J’essayais de garder mon sang froid. Pour l’instant je gérais encore ma propre personne. Mais pour plus tard, je ne pouvais rien promettre. Je m’avançai au milieu des prisonniers, les traversèrent et arrivait au milieu du pont dans un sourd brouhaha. Je m’avançai encore en repérant mon objectif. J’arrivais devant un garde qui continuait à fouetter un groupe de travailleurs même si les autres avaient donnés l’alerte. Je lui attrapai le poignet, l’obligeant à s’arrêter. D’un coup de pied violent dans le ventre, le regard noir je le fis voler hors du pont. Le laissant faire une douce chute d’au moins 200 mètre avant d’atterrir dans une eau glacée. Pas besoin de parole pour lui donner une chance de survit. J’ouvris alors la bouche et dis, dans le silence qui suivit :

    - 9 ans…Il y a 9 ans nous avons essayé de reprendre le contrôle de ce pont par la force et nous avons échoués. La défaite était obligatoire. Mais aujourd’hui, nous sommes venus moi et mes compagnons vous aider à vous en sortir une bonne fois pour toute. Nous avons des armes pour vous et nous pouvons le faire avec notre puissance requise. Vous avez enfin la chance de pouvoir vous en aller de ce pont et changer votre vie en le quittant. Nous vous aiderons pour cela.
    -
    Soudain un homme s’écria dans la foule qui ne comprenait pas vraiment ce qui arrivée :

    - Pourquoi te faire confiance ? Tu ne sais même pas ce que nous endurons ici. Et puis en 9 ans pourquoi avoir attendus si longtemps ? Il nous fallait du renfort il y a 9 ans ! Plus personne ne veut endurer une nouvelle déception aujourd’hui !

    Je baissai le regard, comprenant, et m’attendant à cette réponse :

    - Je le sais...le problème c’est qu’il y a 9 ans j’étais parmi vous et j’étais encore une petite fille. J’ai pu échapper au dernier massacre grâce à un ami. Peut être que certains se souviendront de moi… Mais je suis revenue pour vous aider à vous en sortir une bonne fois pour toute !! Me faire confiance et votre seule chance…

    Les murmurent parcoururent la foule. Les gardes ne semblaient par réagir encore. Ils ne comprenaient pas bien non plus se qu’ils se passaient. Enfin avec leur intelligence cela ne m’étonnez pas. Certaines personnes semblaient être convaincues, mais la plupart restées méfiante. Il était trop tard pour reculer de toute façon. D’autres me montrèrent du doigt, peut être qu’ils avaient finis par me reconnaitre à la couleur de mes cheveux. Puis j’attendis de connaître leur verdict. Puis des armes se levèrent au fur et à mesure et des travailleurs se joignirent à notre cause. Si les 13 000 travailleurs se battaient pour leurs libertés alors ils n’auraient aucunes chances. Instinctivement je finis par m'écrier alors ne voulant pas les laisser dans la crainte et voulant agir au plus vite.:

    - Nous sommes des milliers et eux non, nous pouvons le faire !!!! Je ne les laisserais pas vous tuer au travail dans ce froid glacial une seule minute de plus !!!! Nous avons supportés les coups de fouets et les moqueries de ces gens que depuis trop longtemps !!! Combien de temps nos générations futures vont endurer cela ? Ce pont ne se finira jamais ! Même dans 700 ans…alors n’attendons plus et combattons une bonne fois pour toute !!

    On pouvait entendre un léger ton de souffrances dans mes mots.Cette vie ici...je la haïssais tellement , j'en avais tellement souffert que je ne pouvais plus le cacher maintenant.Je repris mon souffle étonnée moi-même d’avoir autant élevé le ton face à autant de personnes. Des acclamements survinrent et les armes se firent entendre. Tous semblaient s’être mis de notre côté maintenant. Nous pourrions enfin essayer de changer leurs destins… Un soulèvement se produisit, produisant une crainte chez les gardes. Le véritable combat pouvait commencer. Je dégainai mes katanas dans un bruit cristallin que j' appréciais un peu plus de jours en jours, les animant de leur couleur rouge flamboyante. Le vrai combat pouvait commencer. Mais des problèmes allaient probablement survenir dans très peu de temps…



_________________~

Le pouvoir dont j'ai besoin est le pouvoir de protéger mes amis...
...Tant que j'ai ce pouvoir alors c'est tout ce dont j'ai besoin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rio Dillinger
Vice-Capitaine
Vice-Capitaine
avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 13/01/2012
Age : 22
Localisation : DTC.

Caractéristiques
Riyals:
3570/15000  (3570/15000)
Prime: 58.000.000
Fruit du Démon: Logia de La terre

MessageSujet: Re: ┼Briser les chaînes┼   Lun 27 Aoû - 11:40

┼Briser les chaînes┼

Les centaines de prisonniers que je venais de libérer se ruèrent littéralement vers la sortie écrasante sous leurs pas les soldats étalés sur le sol, je ne pus me retenir et laissai échapper à large sourire quand je vis ce spectacle qui s'offrait à moi, je remarquais aussi que certains prisonniers étaient blessés et n'étaient pas en état de combattre, ils se faisaient aider par un groupe tandis que les autres étaient maintenant dehors, un d'entre eux se dirigea alors vers moi au moment où je me décidais à mon tour à sortir de là, il faut dire que ça empestait le dedans, il me dit alors :

-Qui êtes-vous et pourquoi vous venez nous sauver ?

Haussant les épaules et arborant un air nonchalant, je lui répondis d'une voix calme:

" Qui suis-je ? Cela n'a aucune importance. Pourquoi je suis là ? C'est juste par ce que l'on m'a donné l'ordre. "

Sur ces paroles je laissais l'homme sur place et pris la direction de la sortie, je n'avais en rien répondu à ses attentes et l'avais sans doutes amenés à se poser encore plus de question, de plus je voulais être le plus sincère possible avec eux si ce n'était pas Erza, je ne vois pas comment cela me viendrait à l'esprit de venir sur ce pont pour libérer les esclaves, à vraie dire et se peut paraître cruel de ma part, mais cela ne me faisait rien de savoir ses gens réduits à l’esclavages et endurer de telles souffrances, c'était là un contraste étonnant quand on sait l'effet qu'a eu sur moi Erza en me racontant son histoire, une histoire semblable a l'une de ses innombrables esclaves.

Je me disais que mon raisonnement était bien étrange, je ne savais vraiment pas ce qui pouvait se produire dans ma tête pour que je puisse ressentir des choses aussi divergentes, des émotions aussi contradictoires durant mon existence, tout cela pour dire que, à un moment pareil ce n'était pas le moment de penser à ça, des renforts allaient surement arriver, si ce n'était déjà pas le cas, des coups de feu se faisaient entendre dehors tout autant quel les cris, je me précipitai à l'extérieur pour voir ce qui se passait, les prisonniers que je venait de libérer formaient une foule compacte arrêtée devant la sortie, j’écartais quelques-uns pour voir ce qui pouvait bien les stopper, je vis alors ce que je redoutais, les renforts étaient arrivés et encerclaient l'entrée pointant leurs fusils sur nous ils étaient environ une centaine menée par leur chef, reconnaissable au manteau de fourrure qu'il portait sur lui ainsi que son sabre.

"Rendez-vous et il ne vous sera fait aucun mal !" Dit-il sur un ton très désagréable et sournois, cela se voyait que ce type était mal honnête et fourbe, les esclaves n'allaient sans doutes pas le croire tout comme moi d'ailleurs, j'attendais alors de voir leurs réactions, toujours hésitants ils ne semblaient pas trop savoir ce que faire, ils étaient dans une situation bien délicate, cela allait être presque impossible pour eux de s'en sortir tous indemnes entourés comme ils l'étaient, seul moi pouvait peut-être tous les sauver, mais j'attendais de voir leurs réactions, ils avaient peur et c'était normal, la mort se trouvait juste devant eux, il fallait l'affronter et en sortir vivant pour savourer la liberté qui se trouvait derrière cette épreuve. Je commençais à douter d'eux durant un instant j'espérais sincèrement qu'ils n’abandonnent pas, sinon j'aurais fait tout cela pour rien, ils commençaient à s’échanger des regards apeurés entre eux, cela se sentait quelque chose montait en eux, d'un seul coup comme s'ils s'étaient coordonnés auparavant ils poussèrent des cris de rage, tellement haut et fort que le chef des troupes adverses faisait un pas en reculons, puis ordonna de tirer tandis que les prisonniers leur fonçaient dessus, ils y'auraient sans doutes pas mal qui allaient périr dans cette attaque si je ne faisais rien, cette alors que mettant mes mains en avait je propulsaié plusieurs blocs de terre pour former un mur contre les balles adverses, puis dans l'instant suivant je brisais ce mur et le propulsais vers les rangs ennemis envoyant au tapis plusieurs d'entre eux et brisant leurs formations, les prisonniers pouvaient maintenant s'occuper du reste.

Une pagaille s'ensuivit , le chef des renforts semblait vouloir s’enfuir en douce, me fondant dans le qui formais le pont je me déplaçais furtivement pour réapparaître et me reconstituer juste devant lui mon Blody Rose pointer sur son ventre, j'allais tirer quand au dernier moment je m’arrêtai et retenu mon coup, j'avais remarqué ce manteau en fourrure tout à l'heure, il semblait vraiment bien tenir chaud, il était de plus de très bon gout, je risquais de l’abîmer si ma balle transperçait le corps de ce type, je me ravisais alors et baissais mon arme, l'homme qui arborait un visage des plus craintifs auparavant changea d’expression pour arborer une tout autre, il sortant son sabre de son fourreau il me le planta en plein ventre , ahalala même leur chef était stupide ici, c'était vraiment désobligeant, il pensait d'ailleurs que j'allais le laisser en vie quand je baissais mon arme, tout ce que je voulais c'était de lui demander d'enlever son vêtement avant que je ne l'exécute pour que je préserve celui-ci, mais bon il y'avait d'autres moyens de faire. Je remis mon pistolet sur lui mais cette fois il était collé à sa tête, je fis feu sans attendre, tout en tenant le manche de son manteau ce qui le fit tourné avec de s’écrouler au sol le crâne totalement explosé, grâce à cela je pus enlever le vêtement qui n'était ni troué et juste taché d'un peu de sang rien de grave. Je retirais alors l'épée enfoncée dans mon estomac puis j'enfilais l'habillé que je venais d’emprunter, apaisant le froid qui me faisait souffrir.

La bataille était enclenchée et elle gagner de plus en plus de coins du pont bien plus que les soldats que je venais de libérer plusieurs autres esclaves se rebellaient tandis qu'un énorme bruit se faisait entendre de derrière, là où se trouvait Erza, je ne savais pas encore comment allait se dérouler la suite mais je me disais que cela allait bien se passer pour nous quoique des désagréments aillent sans doutes intervenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happy
Matelot
Matelot
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 20
Localisation : Bruxelles

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 4 500 000 B
Fruit du Démon: Kanso Kanso No Mi

MessageSujet: Re: ┼Briser les chaînes┼   Mar 28 Aoû - 7:36

Cela faisait quelques minutes que nous étions entrain de marcher. J'étais entrain de me dire que les pauvres gens qui me suivaient ne devaient pas être très bien nourri. Malheureusement je n'avais rien apporté hormis mon marteau et ce dernier ne devait sans doute pas avoir un gout formidable. Soudain, J'entendis une pensée nouvelle. D'accord, je ne connaissais personne sur toutes l'île hormis mon équipage, mais justement, cette nouvelle pensée venait de par la mer, et survolait nos navires. Je ne m'arrêtai cependant pas, pour ne pas inquiéter les hommes derrière moi. Cette personne se déplaçait rapidement... vers moi! En un instant, il se retrouva devant moi et m'adressa la parole. L'homme avait les cheveux rouges et des yeux verts. Ce qu'il me dit m'étonna un peu.

Happy des Starry Breeze, je présume? Vice-Amiral Jake Storm. Rassure toi, je ne suis pas la pour les remettre en cellule. Je voudrais juste que tu préviennes ta capitaine de mon arrivé. Elle sait qui je suis. Dis lui aussi que deux de vos précieux navires réquisitionnés ont coulés de mon fait. Ha et si elle me cherche, je suis sur votre bateau, a récupérer Yumiya.

Il avait des informations sur la mission de un. De deux, il allait pas nous laisser faire tranquillement. Et de trois, il avait des infos sur nous. Les hommes derrière moi ne comprirent pas trop ce qui se passait mais je leur dit de ne pas faire attention et de continuer à avancer. Je prévins immédiatement Erza et les autres par pensée de l'intrusion qui était entrain d'avoir lieu!

Écoutez moi tous les trois! Une personne s'est introduite sur notre bateau, un dénommé Jake Storm. Il m'a dit qu'il était vice-capitaine et qu'il avait détruit deux de nos bateaux! Il disait aussi te connai... Merde, quelqu'un d'autre débarque! Attendez un peu... Un certain lieutenant Clad Silver. Il est arrivés avec plusieurs marines. Allez-y à trois, je m'occupe des gens sur l'île. Étant donné que vous êtes des logias vous devriez être assez rapides! Erza dit aux esclaves près de toi d'attendre que j'arrive. Pareil pour toi Fly. Quand à toi Rio, dit à ceux qui t'accompagne de continuer tout droit assez rapidement, tout le monde sera regroupé de cette façon.

Sur ces paroles, je demandai à tous les esclaves de s'arrêter et je leurs dit que nous allions attendre un autre groupe avant d'en rejoindre deux autres. Arès une courte réflexion, je me remis en marche, mais cette fois-ci en direction du groupe de Rio, pour les atteindre plus rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ┼Briser les chaînes┼   

Revenir en haut Aller en bas
 

┼Briser les chaînes┼

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» ┼Briser les chaînes┼
» Coeur briser
» [Flashback] Tenter de briser la solitude !
» Le canard déchaîné - N°1 - 26/02/2012
» comment briser la solitude en trois leçons ♢ kaeko, raphael.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece ~ Evolution V2 :: Zone RPG :: East Blue :: Tequila Wolf-