One Piece ~ Evolution V2

Forum Role Play
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 ♦ The Advent Of Wild Tiger. ♦

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Taiga Kamiya
Officier
Officier
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 09/09/2012
Localisation : Welcome to the Jungle ♪.

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Mera Mera No Mi | Logia Pyrogène.

MessageSujet: ♦ The Advent Of Wild Tiger. ♦   Dim 9 Sep - 7:05

KAMIYA Taiga



(c) Ivan Karelin - Tiger & Bunny

Identification générale :

    Surnom : The Wild Tiger.
    Date de Naissance : Le 8 Janvier 452.
    Lieu de Naissance : Crosell Burn - Banlieue annexant l'arrière du quartier général de Marineford.
    Âge : 18 ans et des poussières.
    Fonction (Pirate, Marine, etc) : Marine of course ! Very Happy
    Rang (Bretteur, Musicien, Colonel, etc) : Officier paramilitaire dans une division différente de la Marine.
    Arme(s) (Une maximum, sauf exception) : Un des 21 Sanji~O~Wazamono, la fameuse "Surudoï Utau." (tranchant mélodique)
    Fruit du démon : Goei Goei No Mi - Paramecia du son : La personne ayant mangé ce fruit se sert de faisceaux sonores pour tout détruire sur son passage, utiliser l'hypervitesse du son pour se déplacer et matérialiser des ondes éclatantes d'acoustiques pour atteindre par les tympans ses victimes. [Utilisable sur les PNJ.] (encore en court de réflexion pour le Mera Mera, peut changer à tout moments.)
    Rêves/Objectifs : Devenir Amiral - Instaurer la justice et la paix en faisant cesser les conflits qui ravagent le monde d'aujourd'hui.


Un symbole énergétique ou le blason de la flemmardise ?

Écrivez ici la description physique de votre personnage. Un minimum de 7 lignes est exigé.

•~ Comment décrire quelqu'un de tout à fait banal physiquement ? Ne sommes nous pas nés tous semblables et égaux sur cette terre ? Le doux et miséricordieux Seigneur ne nous a t-il pas donner à tous le même genre de corps ? Une anatomie composée de molécules minutieusement dispersées dans notre organisme, un squelette rigide à l'épreuve des chocs sans trop d'importance se fragilisant à une période déterminée et autres minéraux aux noms tous plus barbares les uns que les autres…?

•~ De façons plus terre à terre, Taiga est un jeune homme doté d'une silhouette élancée et très fine. Plutôt agile, en plus de sa souplesse, son corps de taille moyenne se mari synchroniquement avec un poids léger, lui permettant de se mouvoir à sa guise. Incarnant la carrure d'un tigre, allégoriquement effigie de réflexion et de curiosité, son respectable tempérament galvanisant son entourage est remarquablement inné. Restant toujours maître de lui, il préserve un sang-froid digne de ce nom, que se soit en cas de chute ou autres. Sensible observateur avant l'investigation, son penchant pour la solitude se matérialise quant aux bruits des villes qui l'insupporte énormément. Incorrigible adorateur de la tranquillité, il a éveiller des muscles peu volumineux au fil de sa croissance cependant notamment trapus via les exercices et entraînement qui firent de lui le jeune homme qu'il est au jour d'aujourd'hui.

•~ Sur l’approfondissement physique, on pourrait aisément entraver son trajet si pressé pour mieux visualisé cette apparence autant démarquée que celle de ses congénères. Qu'on y adhère ou non, ce tissage ébouriffé de courts cheveux blonds ainsi que cette corpulence invraisemblable d'athlète à la grandeur de taille valorisée par une carrure masculine envoûtante est plus qu'un simple masque sans attache. Ses yeux céruléens qui cisaillent les ténèbres jettent une tempête de glace sans précédent sur son environnement. Munit de son sabre légendaire "Surudoï Utau" qu'il sauvegarde au creux de sa main la plupart du temps quant ce n'est pas rattaché à son dos à l'aide d'une maigrelette ficelle, un sobre gilet bleuté lui fait office de protection pour les déferlantes tornades ou bien la colère des torrents de cordes. Ajusté par-dessus un tee-shirt nigaud aux teintes noires adjoint de manches éraillées aux extrémités, il est souvent couvert d'un bas assez ample, kaki ; lui permettant d'effectuer n'importe quels gestes selon son propre plaisir. Tout cela relié à des baskets dont il a l'habitude de se chausser, en soit, Taiga est un mec comme les autres... Ou presque.



Les pieds sur terre ou la tête dans les nuages ?

Ecrivez ici la description mentale de votre personnage. Un minimum de 7 lignes est exigé.

•~ Maintenant, son mental. Incessamment détenteur de cette irritante œillade vague s’amenuisant sur l'horizon, il aura fallut le clouer de la tête aux pieds sur les dalles de Marineford pour qu'il ait un semblant de présence. Taiga est un éternel rêveur. Pour lui les songes sont une passerelle au-delà de l'évasion. Libre de cette réalité parfois trop angoissante, cruelle et fastidieuse, sous cette physionomie froide et solitaire, il est jeune homme exceptionnellement sensible et pour pallier à cela, il se réfugie derrière une armure de cynisme et de désintéressement total le protégeant ainsi des autres. Il n’aime pas faire étalage de ses sentiments, c’est pour ça qu’il intériorise beaucoup. Il est complètement imperturbable et, il peut garder son sang froid dans n’importe quel contexte, c’est une de ses qualités. C’est également un garçon particulièrement posé et bien élevé au sein de quasiment toutes les situations ou sa vie a été mise en péril. Seul quelques sujet peuvent le faire sortir de ses gonds tels que l’injustice, son style vestimentaire ou la noblesse.

•~ Attardons nous à ses gouts ! Que dis-je, son style de vie. Ses préférences, la manière dont il malmène et détruit ce sentier de terre dénommé croûte à ses yeux et destin à ceux des autres. Nous nous attellerons à chacune des parcelles camouflées de désirs et attentes inassouvies du garçon sans pour autant lui ôter la serviette qui sert à le voilé dans une nuance pudique après un bon bain chaud. La couleur préférée du Marine est l'azur, il a une excentrique fascination pour tout objets arborant formes rondes ornés de cette couleur que je qualifierai de prédilection pour notre jeune soldat. Pourquoi ? Il suffit de le voir badigeonner l'air de rien dans un hamac, ses mèches blondes lui brouillant la vue tandis qu'il est embrigadé dans un abyssal sommeil pour en déduire que seul la teinte du ciel dégagé puisse l'apaisée... Rebelle en herbe, il excelle dans le domaine de la débandade. Prendre ses jambes à son coup à l'entente de « Aujourd'hui nous allons perfectionner notre résistance militaire au combat, formez les rangs ! » le déracine de sa narcose mortuaire.

•~ Il déploie une rage explicite pour les contraintes et les ordres. Il espère un jour les donner, se débarrassant de tous poids et assignations besogneuses ; les sales tâches dont il a été la victime un certain nombre d'années après son entrée dans la Marine l'avait aiguillonné à la réflexion, le transformant en un indomptable insubordonné. Le fil qu'il avait tissé fini par aboutir à un merveilleux pull de laine, et Taiga disparaissait dans le plus sourd des mutismes. Entêté et calme, son caractère fait sans doute de lui l’épéiste le plus fiable de toute la Marine, inspiration et expiration, ordre et analyse. Au contraire de la précipitation, Le "Wild Tiger" s'imposait un laps de temps bénéfiques pour remporter la victoire. En parlant de victoire, quel glorieux sourire pincé de narcissisme lui déforme le visage à chacun de ses triomphes... Pro de la baston et irréductible bretteur technicien, il ne gratifie pas plus le gouvernement mondial d'une loyale dévotion envers la marine qu'une responsabilité sentimentale envers les pirates. En réalité, il pense être apte à détester ces deux factions.

•~ Désapprouvant totalement les méthodes barbares, moyenâgeuse et désabusées qu'exploite la marine dans l'objectif de faire s'étendre l'injonction et la justice de par le monde, il ne voit là qu'un moyen de régir sur celui-ci, usant de malhonnête mensonges virant à la dictature. Cependant, il doit se rendre à l'évidence, ils sont les fondateurs qui, au départ, souhaitaient plus que tout venir en aide au monde et à la civilisation contre les pirates, vils êtres finissant affalés aux caniveaux des villes un samedi soir. Ivrognes aux visages blafards pour la plupart, ils ne recherchent qu'une seule chose, un trésor à la valeur inestimable délaissée à un endroit tenu secret par Gol D. Roger, défunt "Seigneur des Pirates", cachotterie impénétrable qu'il emporta avec lui dans sa tombe, bien qu'il en exhibait un indice. Cela marque le commencement d'une épopée sans pareille et de soucis accablants... Pilleurs, tueurs, violeurs, ils profitent de leur liberté pour laisser vagabondé leurs fantasmes les plus saugrenus, et ça, le jeune sabreur ne peut le tolérer. Il tient formellement à faire départager toutes les causes afin que chacun y trouve un bon entendement, c'est pour cela que sa détermination à devenir Amiral de la Marine est des plus téméraires et ambitieuses. Non pas qu'il désir détrôner les dirigeants présents, sa convoitise à ce que les hypocrites bobards cessent est plus puissante que tout, il n'en a pas l'air mais Taiga s'intéresse plus au sort du monde qu'au sien, pour qu'il soit préservé en guise de cadeau à la génération futur, qu'elle ne naisse pas dans le vacarme des fers qui s'entrechoquent, la mêlée des cris terrifiants, la crasse de la cendre et du sang sur leurs joues et les larmes du sacrilège.

•~ Parmi ses nombreuses qualités figure entre autres l'irresponsabilité, la cleptomanie (particulièrement pour les objets de couleur bleu), la paresse, l'avarice, la luxure, la gourmandise, l'orgueil, bref, une entourloupe de mixtes aux aphrodisiaques se reportant aux pêchés Capitaux quoi. Sa tête est donc un putain de cocktail molotov infernal totalement déjanté à la croisée d'Alice et son lapin blanc sous extasy, de Saw en strip-poker avec des Bisounours dansant sur un rythme de zumba endiablé... et bien évidemment, la conception des choses irréalisables.



Lazer in your ass et hop. Retour dans le passé...

Écrivez ici la description physique de votre personnage. Un minimum de 15 lignes est exigé.

Un soleil de plomb, un ciel bleu, des nuages d’une blancheur immaculée dérivant dans un espace sans limite et quasi-infini. C’est, noyée sous ces auspices hostiles qu'une jeune ombre maigrelette s’effondrait au sol. Le part-terre aride agglutiné à d'indomptables grains de sable lui détraquait la vue, le contraignant à l'immobilisation. Le boulot avait été si ossu que le prédateur qui avait fait du jeune morpion, sa victime, en oubliait les convenances de respect. Il ne lui tendit ni main, ne l'incitant pas à se lever, se désaltérant de le voir si faiblard... La lumière des rayons de la grosse boule de feux ardents lui tapait dans le dos, allant se hissée à la devanture de ses épaules. Son ombre si adipeuse incarnait une légende discernée de tous, le contre-amiral Mitsunichi Kamiya. Pourtant, nonobstant sa dimension et son énergie, le bambin pouvait apercevoir se déverser le long de sa musculature sculptée dans la roche, les quelques gouttes de transpirations qu'éjectaient les pores de sa peau. Après tout, ce n'était qu'un humain.

Lui aussi était sensible comme tout les autres de sa race, aux maléfices et bienfaits de la nature, il en dépendait. Il pouvait tenter de la combattre, selon son choix, mais à quel prix ? S'imposé comme un dominateur excellant dans toutes catégories dignes de ce nom ? N'avait-il pas oublier que la vie était un éternellement recommencement...? En réalité, il s'en moquait. Fouet bardés de pointes dans une main, gourde d'eau vide dans l'autre, ce personnage si atypique faisait pourtant la renommé de sa faction, à ses actes, on aurait été affriolés de juger du contraire. Il fût un temps ou, palmes posées, il pouvait jouir des petits plaisirs ; entendre la nuque de ses martyrs et pitoyables pirates se brisée sous la force de sa poigne, tendre l'oreille pour ouïr les glapissements d'effrois qui rongeait ceux-ci jusqu'à la moelle, priant à une seconde chance, suppliant à la survie... Il n'avait plus rien d'humain. Partant de sa silhouette monstrueuse à son influence écrasante, le jouvenceau ne voyait qu'en les yeux de son père les remords d'un passé chaotique s'étant apprivoisé et nourrit de sang et de haine...

Mitsunichi Kamiya souscrit à être catégorique dans ses mots, voire cristallin. Il ne faisait jamais dans la dentelle : les faibles n'avaient pas de places vacantes dans le monde, encore moins dans sa famille.
Il avait traîné de force la chair de sa chair qui venait de finir son bol de lait aux céréales Kellogs, s'apprêtant à plantée ses canines aux fibres d'une pomme juteuse et rouge comme le vin. Violemment entraîné par le col, il ne se débâtait pas, ne criait pas au secours. Pour appeler qui ? Sa mère ? Dieu sait où est à sa place.

Sous l'insoutenable chaleur des prés de Crosell Burn, banlieue aux arrières de Marineford, le jeune Taiga fût jeté sans compassion contre le sol. Sa réaction ne se fit pas attendre, il était sur ses deux pieds. En connaissance de causes, il avait une certaine érudition sur les manies de son père qui se raclait la gorge, le torse dénudé. « Tes réflexes ce sont affinés, cependant, tu es toujours aussi lent. » Grogna-t-il en faisant claquer son fouet contre le sol, poudreux.

Il s'élançait en avant, jouant de celui-ci, impulsion prise au niveau des pieds. L'objet fût, une première fois, dirigé vers Taiga, qui tirait instinctivement prébende de sa petite taille pour éviter cet assaut direct. Puis une deuxième fois, une troisième fois, une quatrième fois. Le garçon venait tout juste d'être arracher de son lit et bougeait à une allure folle, sauvegardant un minimum de concentration. C'est alors qu'une araignée entrava son chemin, sa petitesse faisait d'elle un insecte innocent qui ne demandait qu'à vivre le plus longtemps possible. Elle s'extirpa de l'imperceptible verdure présente sur les lieux, ce minuscule brin d'herbe qui pour elle, était comparable à une immense forêt. Harponné à la compassion, Taiga l'évitait, trébuchant contre son gré. Il parvint à recouvrer à brides abattues son équilibre et se stoppa net, l'impact ne se fit pas désirée.

Sauvagement. L'objet lui déchirait la peau après l'avoir fustiger brutalement, il sentait son corps vaciller, rouler, bouler... puis ce fût... la chute. Il tombait. Chaque mètres qui le rapprochait de l'enfer tandis qu'il détapissait la dune de gravier de sablon et de terre s'accompagnait de ses cris amalgamés au son d'une de ses côte qui heurtait soudainement un morceau d'airain qui dépassait de la glèbe, se brisant.

La douleur cessa et le silence revint à l'obscurité. Lui qui regagnait sa place de fiancé fidèle, était d'emblée succéder par un mutisme de mort qui s’emparait de la scène. À son tour, le contre-amiral Kamiya dévalait la pente. Il savait que son fils était en vie, d'ailleurs, qu'il ne le soit pas l'arrangerait grandement. D'un bond, il se retrouvait devant lui. L'enfant saignait. De sa figure et de son torse s'échappait quelques gouttelettes de ce liquide écarlates faisant palpité le coeur de certains, rendant impassibles le coeur d'autres. L'homme, âgé de la quarantaine, stoppa l’hémorragie, indifférent avec pour support une manche d'un foulard qu'il séquestrait dans sa poche. Il le regardait froidement, ses yeux pénétrant lui transperçaient la poitrine alors que Taiga, d'allure autonome bien que malheureusement avec labeur, prit appui sur ses jambes afin de séjourner en tailleur sur le sable chaud. « Je t'ai sous-estimé et à la fois sur-estimé. T'as vitesse et tes instincts ont évolué de manières conséquentes, comme un automatisme et... » « Bordel mais j'en ai marre ! J'ai 11 piges ! 11 piges ! Pourquoi tu m'obliges à faire ça ? J'veux pas aller dans la Marine, j'ai pas envie, ils sont tous moches et tous cons, j'ai rien demandé moi ! Et pis t'es grave dur !! » La gifle vola, emportée par le vent.
- À cette époque, l'arrogance turbulente de Taiga faisait défaut à son inexorable patience qu'il possédait à ces jours. - « Espèce de petit ingrat, si je fais ça c'est pour toi. Tu n'aurais jamais subit de telles choses si tu étais resté à ta place de gamin, il a fallut que tu manges ce fruit que je t'avais défendu de toucher. Tu n'as plus le choix ! Maintenant lèves et toi et combat comme la bête que tu es, laisses sortir ta rage !! » « Grr....Khh...Je...Je... » « Quoi !? Tu es déjà fatigué !? Allez du nerfs, debout !! Tes adversaires ne montreront aucune pitié !!! » Gronda-t-il de sa voix volcanique, le martelant de coups, poussant l'enfant, manipuler par l'opprobre, à s’exécuter sous la prépondérance pulvérisante de son exécrable tuteur.

En dépit de l'ampleur de ses blessures et de l'intolérable douleur dont il était le pantin, il dépendait de son endurance, une intense frénésie à rabaisser le caquet de l'homme-au-fouet coulait dans ses veines. Dépoussiérant ses vêtements, Taiga fixait son père du regard, un regard noir. « J'aime ce regard... Voilà ! Allez, approches ! » « RHAAA !! » Criait-t-il dans l'espoir de s'armer de force par la conviction de ses huées.

Habilement comme tantôt, le jeune Kamiya jouait sur l'esquive. Il avait réussi à être le plus proche possible de son père, et, d'une rage carabinée de revanche balançait ses petits poings en avant, dans l'espoir de ne serait-ce que le frôler. « Insuffisant !!! » Tonnait l'hargneux contre-amiral en l'éjectant de sa zone de vulnérabilité à coups-de-pieds. « Insuffisant !!! » Enchaînait-il sur un direct du gauche maudit par Taiga. « Héhé... hé... » « Pourquoi ris-tu, misérable microbe !? » « Je rigole parce-que... Je t'ai touché ! » « Comm-...?!! »

Il tâtait de sa gargantuesque main, son torse. Recoins et encoignures furent fouillés sur cette montagne de phéromones, et l'odeur du sang émanait d'un de ses robustes abdominaux. Mitsunichi zieuta à la main de son fils, ayant en sa possession un fragment de verre acéré jusqu'à l'extrémité de sa pointe. « Le petit salaud... Il avait tout prévu... Fils de... Murmura-t-il, je vois que tu as de la ressource et une endurance hors du commun... Est-ce dût à ton fruit du démon ? Une saloperie de bâtard comme toi ne peut pas devenir aussi puissant en une semaine...! Il est sûr que ta pauvre idiote de mère t'avais trop bercé !! » Un déclic opérait aux neurones de Taiga qui se sentait bouillonner de fureur. « Je t'interdis... De parler de maman... » « HAHA !!! Sinon quoi ? Tu es une bête et je suis là pour libérer tes compétences bestiales et t'enseigner la survie, tu n'as plus de passé, ni aucun avenir, seul compte le présent... Et je suis le présent, tu n'as que moi au monde !! » « Si je... n'ai pas... d'avenir... ALORS JE M'EN CONSTRUIRAI UN !!! JE ME CONSTRUIRAI UN AVENIR !!! »

Sortit de ses charnières, le piédestal sur lequel il était situer ne faisait qu'un tour, tout comme son sang. Instable, son incommensurable animosité engendrait la réincarnation d'un châtiment divin. Cette comparaison métaphorique si modique décrivait pourtant à merveille le sort qui guettait le futur catafalque. Kamiya Mitsunichi. Assistait-il à son dernier souffle de vie ? Ce souffle qui le vidait de tout son réalisme cet homme qui avait vécu dans l'impétuosité et le blasphème du mot "justice" ? « Qu'est-ce-que... INCROYABLE ! Il utilise une intonation à haute tension, cela fait vibrer le sable et le gravier qui s'entour autour de lui... Comme une sphère...!!! Une force d'attraction centrifuge à base de son...! HAHAHA !!! Voilà ! Voilà ce que j'attendais !! » « Tu te réjouis de voir ton propre fils dans cet état... C'était ce que tu cherchais à faire pour accomplir ton larcin...!? M'exploiter comme une arme de destruction massive !!?? » « Et alors ça te pose un problème ?! Petit con !! Tu n'es qu'un bon à rien, comme ta mère l'était !! » « Je vais te... FAIRE BOUFFER TES INSULTES !!! »

Taiga disparût soudainement du champs de vision du contre-amiral, il était impalpable, intangible. Incorporer au vent et aux atomes de poussières, son intarissable vitesse mit en alerte Mitsunichi, qui, le cherchant de l'oeil, se retrouvait bien abasourdit à l'entente d'une voix glaciale, lui arrachant un cri d'effarement. « Il a utiliser la vitesse du son pour se déplacer, cependant... Je ne le vois pas !!! » La réponse à laquelle il prétendait tant ne se fit pas attendre. Lustré de tout son long dans un iceberg de faiblesse, il semblait acculer par l'aura résolue de vengeance de Taiga, incapable d'esquisser le moindre geste. « C'est parce-que tu ne te sers que de tes yeux pour voir !! » Situer devant lui, l'enfant regardait l'homme croupir sous sa cruauté vengeresse, emplie d'aversion et de ressentiments...

« J'ai usé de mon pouvoir afin de t'immobiliser, à partir du son, j'ai empêché tout contact entre tes nerfs et ton cerveau, tu es à ma merci, tu ne peux plus rien faire, si je le désirerais, je pourrais te tuer en utilisant des micros ondes de fréquence élevée et pénétrer dans ton système nerveux, finissant par le coupé... Je pourrais... venger maman... » Une sphère translucide choyait ses poings d'une puissance incroyable. À chacun de ses pas, la terre se dérobait sous ses pieds étriqués. Levant une main au-dessus de la tête de l'homme comme si y pesait l'épée mythique de Damoclès, Taiga se mordait les lèvres, incertain de son acte, puis, cadenassa ses paupières. Il laissa sa main s'échouée en direction de la tête de son père - qu'il ne pouvait plus appelé ainsi - ce monstre qui avait jusqu'à présent fait de sa vie un enfer...

Quelque chose le retint. Quoi ? Il ne savait pas, il se sentait tenu par le poignet, les effets de son pouvoir avaient été annulés. Ignorant de la tournure des éléments, Taiga fût tenter d'ouvrir un oeil... Puis deux. S'offrant à lui la vue d'un homme masqué d'une cape constellée de déchirures. Sur un ton chaleureux et compréhensif, il s'adressait à lui dans la plus grande des familiarités. « Ne fait pas ça, petit, tu te rabaisserai à son niveau. » « Qui... êtes-vous ? » Interrogea Taiga en regagnant la raison « Une personne qui te veut du bien et qui t'observes depuis longtemps. » La première réaction du jeune garçon était d'observée la dépouille de son père, affalé sur le sol. Tremblant, il en perdit ses moyens, il était tellement troublé qu'il n'avait pas prit en compte l'écho de son "ange gardien.", il baignait au sein d'un cas pseudo psychosomatique...

« Ne t'en fais pas, il n'est pas mort. Il a été traumatisé par les évènements, et la paralysie de ses nerfs l'a plonger dans un coma... Je déduirai de 7 ans, pas plus. Tiens, prends ce sabre, il se nomme Surudoï Utau, un des fameux 21 katanas légendaire, ne l'utilise que pour faire le bien, il t'aidera à canaliser la force du Goei Goei No Mi qui doit restée secrète aux yeux de tous ! » Il y avait une anomalie dans tout cela. Un homme vêtu d'une cape aussi délabrée que sa voix lui assurant que son père qu'il était sur le point de tuer en déchaînant la puissance de son fruit du démon allait sombrer dans un coma de 7 années en profite pour lui donner un sabre destiné à "remplacer" l'utilisation du Goei Goei No Mi ?? « C'est quoi... ce scénar' de malade... Vous êtes qui !? Que dois-je faire avec ce truc !? » Hurla-t-il en serrant le fourreau de l'arme entre ses mains. « Mais... Mais... Qu'est-ce qu'il m'arrive !? » Beuglait le garçon, soudain prit d'une vague de chaleur. « Cette sensation que tu ressens est l'âme de ton sabre. Sa particularité est le maniement léger et la solidification phénoménale de sa lame. En général la plupart des personnes qui essayent d'accorder leurs sentiments avec leurs épées y parviennent à l'âge adulte. Seulement... Tu es un cas particulier, Taiga. » « Ah-ah-ah bon...? Mais maintenant, qu'est-ce que je vais faire pour le vieux et... et... » « Engage toi dans la Marine. » « Quoi !? Comme lui ?! Mais regardez ce qu'il est devenu ! » « C'est pour ne pas finir "comme lui" que tu dois le faire. Tu dois donner un visage différent à ce monde, tu en as les capacités. Tu es tout et le monde est rien. Le monde est tout et tu n'es rien. Si tu t'en donnes de tout coeur, tu pourras instaurer la paix, et alors, plus personne ne souffrira... Cependant, tu vas devoir ruser et ne pas tomber dans les belles paroles des supérieurs. Deviens Amiral de la Marine, fais tout pour y arriver, battis ton propre futur et reviens me voir. » Fit-il en disparaissant, abandonnant le jeune Taiga à son triste sort qui, scrutant les mirages des horizons s'estompés, appréhenda le début d'une fin.


Dernière édition par Taiga Kamiya le Mer 19 Sep - 7:11, édité 42 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erza Scarlet
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 807
Date d'inscription : 14/01/2012

Caractéristiques
Riyals:
4500/15000  (4500/15000)
Prime: 77.500.000
Fruit du Démon: Aucun ( Ancien fruit : Pika Pika no mi )

MessageSujet: Re: ♦ The Advent Of Wild Tiger. ♦   Dim 9 Sep - 7:43

Hello , Bienvenue^^ quel enthousiasme , ça fais plaisir Razz
Tout d'abord avant que tu continues , je t'informe que ton fruit du démon à déjà été pris malheureusement :S
Voici la liste des fruits du démon disponibles
http://onepiece-evolution.bbfr.net/t274-fruits-du-demons
Bonne continuation pour ta fiche Smile

_________________~

Le pouvoir dont j'ai besoin est le pouvoir de protéger mes amis...
...Tant que j'ai ce pouvoir alors c'est tout ce dont j'ai besoin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taiga Kamiya
Officier
Officier
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 09/09/2012
Localisation : Welcome to the Jungle ♪.

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Mera Mera No Mi | Logia Pyrogène.

MessageSujet: Re: ♦ The Advent Of Wild Tiger. ♦   Dim 9 Sep - 9:09

    ♦️ Hello ! Merci pour ce chaleureux accueil, ça fait aussi plaisir. Razz
    Oh mother fucker shit ! Quelle déception ! :/ Moi qui désirait tant ce fruit... Yare Yare... Ce n'est pas-grave. Very Happy
    Je modifierais ma fiche de présentation en temps voulu, encore merci. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niraki Mérgur
Chasseur de primes
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 04/08/2012
Age : 22
Localisation : Là où les primes sont bonne.

Caractéristiques
Riyals:
2600/15000  (2600/15000)
Prime: -
Fruit du Démon: Kinzoku Kinzoku No Mi/ Le fer

MessageSujet: Re: ♦ The Advent Of Wild Tiger. ♦   Dim 9 Sep - 13:16

Bonjour et bienvenu.

Je me présente rapidement, Niraki, chasseuse de prime avide... d'argent $.$ et d'alcool.
Oui je sais, pour une jeune femme ce n'est pas raisonable.
Mais profiter de la vie sans se laisser aller, est-ce plus raisonnable?

Amuse toi bien parmis ces fous dangereux " Pointes du doigts la belle Erza "
Et évites de te faire tuer d'un coups faureux avant de m'avoir croisé ♫

Bonne chance parmis nous et courage pour ta fiche ♥


Dernière édition par Niraki Mérgur le Ven 14 Sep - 8:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taiga Kamiya
Officier
Officier
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 09/09/2012
Localisation : Welcome to the Jungle ♪.

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Mera Mera No Mi | Logia Pyrogène.

MessageSujet: Re: ♦ The Advent Of Wild Tiger. ♦   Mer 12 Sep - 9:57

    ♦️ Up By Coconut.
    Un défi ? Great, i like that Chrisa ! Very Happy
    Bref, c'était pour signaler la terminaison de ma fiche de préza'. Smile
    L'histoire est un peu bâclée je vous l'accorde. ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erza Scarlet
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 807
Date d'inscription : 14/01/2012

Caractéristiques
Riyals:
4500/15000  (4500/15000)
Prime: 77.500.000
Fruit du Démon: Aucun ( Ancien fruit : Pika Pika no mi )

MessageSujet: Re: ♦ The Advent Of Wild Tiger. ♦   Dim 16 Sep - 10:11

Désolé je m'active , j'ai lus ta fiche mais il y a quelques détails que j'aimerais vérifiés et j'ai quelques trucs à dire à propos mais je garde cela pour plus tard désolé , j'essaye de me dépêcher de terminer ta fiche pour te donner un test.J’espère pouvoir te le donner demain ^^

_________________~

Le pouvoir dont j'ai besoin est le pouvoir de protéger mes amis...
...Tant que j'ai ce pouvoir alors c'est tout ce dont j'ai besoin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erza Scarlet
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 807
Date d'inscription : 14/01/2012

Caractéristiques
Riyals:
4500/15000  (4500/15000)
Prime: 77.500.000
Fruit du Démon: Aucun ( Ancien fruit : Pika Pika no mi )

MessageSujet: Re: ♦ The Advent Of Wild Tiger. ♦   Lun 17 Sep - 9:45

Voili voilou , alors alors , j’ai quelques petites choses à dire ^^
Déjà de un , très belle fiche , vocabulaire très recherché , très peu de fautes etc…
Mais ya quelques petits trucs qui clochent '_'

« Il abhorre une rage explicite pour les contraintes et les ordres. » abhorre c’est détester…donc détester une rage c’est un peu étrange ‘-‘
« Se débarrassant de toutes assignations » : dans quel sens ? Reproche comportant une sanction ?
Car une assignation est le fait de prévenir quelqu’un qu’on lance un procès contre lui en générale…
« Ces auspices peu hospitaliers », hum oui ça ce dit mais grammaticalement, « sous des auspices défavorables », sonnent plus juste.

Bref voilà quelques exemples j’en ai repéré deux ou trois encore x)

Puis la fin de ton mental Oo on est d’accord que ça veut rien dire xD mais ça m’a fait bien rire.
Sinon…pour l’histoire , on perd l’envie de lire à force de ce concentrer pour la lire ( surtout quand tu parle de force centrifuge etc… ) , bien qu’elle fut très intéressante.
Voilà sinon dans l’ensemble c’est très bien ^^

Test test !

Citation :
Déjà il va me falloir…40 lignes pour le fruit, 30 lignes de plus pour l’épée. Après, voyons voyons , je reprend ton idée alors. « On vient de te transférer dans une base abandonnée où il ne se passe rien d’ordinaire. Puis un jour alors que tout semblait calme et que tu t’ennuyer en mourir, un équipage d’une trentaine de pirates arrivent sur l’île, dirigés par une soit disant carte d’un trésor se trouvant sur l’île .Ils comptent piller, tuer, tout mettre en œuvre pour retrouver leur fameux butin. N’ayant pas de supérieur pour le moment, tu décides de les en empêcher, faisant ton devoir de marine, et finira par envoyer tous les pirates dans les ténèbres en utilisant ton épée et/ou ton fruit.Libre à toi de trouver le trésor pour te divertir ou bien juste de renvoyer ces messieurs vers MarineFord »

Voilà , j’espère que ça ira , bonne chance '_'

_________________~

Le pouvoir dont j'ai besoin est le pouvoir de protéger mes amis...
...Tant que j'ai ce pouvoir alors c'est tout ce dont j'ai besoin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taiga Kamiya
Officier
Officier
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 09/09/2012
Localisation : Welcome to the Jungle ♪.

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Mera Mera No Mi | Logia Pyrogène.

MessageSujet: Re: ♦ The Advent Of Wild Tiger. ♦   Mer 19 Sep - 2:41



« Test RP donné par Erza Scarlet »
Fuck the world and incarnate your style, what you got to lose anyway ?




Acte 1 :



En ce début d'été, le ciel avait une couleur de vomi de chat.
Bien sûr, se dit Taiga, il faudrait que le chat de son supérieur soit gavé de croquettes au saumon pendant un bout de temps avant d'obtenir ces teintes rosées.
Les nuages filaient nerveusement dans le ciel qui offraient d'ailleurs, un aspect poissonneux, comme s'ils étaient martelés d'écailles verdâtres par la brise de haute altitude. À mesure que la lumière baissait, crépitant dans une source de halo luminescent, des meurtrissures bleu foncé s'y étendaient tel un océan à l'envers, abyssal et froid.
Avant, un semblable coucher de soleil lui aurait paru beau.
Mais plus rien n'était bien beau depuis que le jeune garçon avait viré de rebelle marginal à marine.

Taiga Kamiya attendait l'obscurité.
Ses pieds ne firent qu'un, déposés à leur aise sur une large commode de marbre, l'officier se prélassait peinardement sur un fauteuil de cuir rouge. Celui de son « condescendant » hiérarchique.
Il aurait pu demeurer des jours dans cette position à ne rien branler. Situation oblige, il n'y avait quasiment pas de bricoles pour lesquelles opérées dans ce quartier de rassemblement en pleine reconstruction.

Il apercevait les majestueuses barrières arriérées de Red Line par la fenêtre ouverte. Un léger zéphyr faisait battre les rideaux de soie. La mer était déjà agitée et plusieurs signes de mouvement dessinaient les sentiers de la tumultueuse marée-haute.

La veille, il avait vaciller à travers les jardins. Un labyrinthe de verdure et de buissons. Mains en poche, la seule distraction qui lui octroyait un semblant d'humanité était le mâchement de son chewing-gum sans sucre. Machinalement, sa langue claquait sur son palet, se retournant à la rencontre de la texture céladon, Taiga avait vite fait de s'ennuyer.

En réalité, sept ans, sept années avaient défilés depuis ce jour subjectif orchestrant découvertes rencontres et pertes. Dans le firmament translucide qui s'assombrissait via les secondes, quelques grues maniées manuellement tiraient sur leurs câbles, tendus à l'extrême ; et les passagers comme le sabreur veillaient à ce qu'aucun pépin n'interfère. Enfin, presque.

Ils étaient si haut et pourtant, sa tête était en plein dedans, dans les nuages... Où était la logique dans tout cela ? Cet irréfutable calme consacrer à l'escapade l'avait, au contraire, de plus en plus attirer vers des souvenances dont il ne préférait pas se remémorer les larmes et le sang.

Sur la plage aussi, le vacarme était insoutenable. «  À droite ! Non ! À gauche ! »
Tant bien que mal, il tentait d'extérioriser ses pensées négatives. Lui qui venait tout juste de découvrir l'apaisement à travers la finalisation de l'âge bête. Et puis mince. Il avait mûrit après tout, et maudissait toujours autant son entrée dans la Marine. Ça ne l'étonnerait pas que l'on l'est associé à une tête de turc, la cérémonie avait été tellement longue et barbante... Chaque paragraphes qui mentionnaient la loyauté et le respect faisait déglutir Taiga sur son siège, attirant, bien sûr, l'attention de ses congénères. À un cheveu de l'arrogance en fait, c'était presque s'il s'endormait à l'entente de ce discours prolixe... cela ne l'avait pas empêché de bailler.
Se rappelant de cet instant, le jeune Kamiya eu la bonne idée de passer une main devant sa bouche alors qu'elle s’aérait machiavéliquement face à une étendue d'eau sans fin, décachetant un soupir de fatigue trop longtemps préserver.

Acte 2 :



Il ne rencontra que des expressions de surprise, des doigts pointés vers lui et de belles casquettes bleues et blanches surmontées d'un uniforme de même couleur. Taiga détestait l'autorité qu’exerçait le présent Amiral en chef de la Marine. Une raison de plus pour le pousser à le détrôner. Ils n'étaient que des pions placés malicieusement sur un échiquier de guerre. Voilà ce qu'étaient la Marine. Prêts à toutes éventualités de bastons. Subordonné ou pas, ce classement de classe l'insupportait. Il ne jouait pas les dissidents contestataires pour des prunes, son objectif : qu'on l'écarte le plus possible des affaires de la Marine. Et il avait réussit.

Placé dans une division paramilitaire mise à l'écart prénommée « Alpha », le Wild Tiger n'avait que ce qu'il désirait. Viser de l'index comme le cancre qui s'endormait en plein exercice de tirs ou le paresseux qui préférait aller se balader plutôt que de rester écouter les manœuvres de prises d'assauts, Taiga ne perdit pas de temps. Il ne fallut que quelques jours pour qu'on l'envoi en chantier avec d'autres marines, s'indignant qu'il était la risée de son père dans le coma. Ce qui ne l'atteignait guère.

Acte 3 :



Le jour où sa vie allait prendre une tournure dissemblable, l'ado s'était levé aux aurores. Il avait clairement une tête de cul en se regardant dans sa glace. Défigurer par la fermeture de son oreiller et décoiffer par la matière bourrue de son matelas, Taiga était le premier hors du pieu. Pour cause : il avait fait une putain de nuit blanche.

Ce qu'il détestait, se lever du mauvais pied. Qu'il soit de droite ou de gauche, son pied le faisait vraiment chier parfois... Et, il pouvait paraître exigeant, mais il s'ennuyait à mourir, ce même homme qui se délectait de ne rien faire.

Plus tard dans la journée, à l'heure du déjeuner, son supérieur, le lieutenant Roddy Alhagar avait remarqué son retrait un peu accentué par une sale gueule défraîchie à la mine maladive rehaussée par de la lassitude.

« Salut, Taiga !! » - wonder smile.Very Happy -
« Ah tiens, yop Al' ! » (Al' était un surnom affectif qu'attribuait Taiga à celui-ci au lieu de l'appeler « Chef ».)

Il avait été de très bonne augure avec lui lors de son intégration. Comme un de ses tuteurs particulièrement à l'écoute et à la fois un peu trop collants. Son fameux wonder smile le faisait cligné des yeux tandis que ses paupières se plissaient, affichant un sourire décadent et plein de bonté. Turlupiné par l'état de son subalterne, il s'empressa de prendre les devants. Fixant Taiga éternellement en train de mastiquer son chewing-gum dépourvu de sucre, Alhagar déduit :

« Ça n'a pas l'air d'aller dis moi ! Je sais que tu ne t'intéresses pas vraiment au chantier du quartier... Quelque chose ne va pas ? »

Taiga n'aimait pas parler de ses problèmes. Faire les choses comme-ci, faire les choses comme-ça, et il avait pour réplique de rembarrer chacune des personnes qui espéraient une once de compréhension suite à leur demande. Ce n'était pas avec ce bon vieux Wylli qu'il allait débuté. Les choses graves, il les intériorisaient, la futilité des problèmes de seconde zones, il se faisait un plaisir de les déballer.

« Bah... j'm’ennuie... »
« Quoi c'est tout ? Justement ! J'ai une mission qui tombe à pic pour toi... Elle n'est pas loin d'ici, c'est sur un petit village situé à l'Ouest. Tu veux t'y rendre ? On m'en a informer ce matin. »
« Oh... En quoi consiste la mission ? »
« On m'a signalé qu'un groupe de pirate voulait d’approprié l'île, je ne sais pas pour quelles raisons... Tu vas devoir aller vérifier ça et les mettre hors d'état de nuire, ça te vas !? »
« Mh... Ouais, pourquoi pas !! »

Acte 4 :



New Little Town était plus un faubourg qu'un patelin. Quoique l'on puisse dire, c'était un village en fête. Il n'y avait pas l'ombre d'un pirate. Taiga s'était attardé à l'interrogatoire des passants sans exhiber son badge de marine, on ne le lui avait pas demandé. Il avait pour sale habitude de ne rien dire sans qu'on lui pose la question, le contraire aurait été estomaquant. Une fois qu'un bateau de fonction est rapidement fait de le déposer, le Wild Tiger se dépêcha de débuter sa mission, à peine avait-il fouler le sol.

Taiga n'avait qu'une envie, en finir – vite -, toutefois sa décision était prise et il devait agir sans tarder. Il avait sèchement fait de se régaler de la pression que représentait la charge de protection de New Little Town à ses yeux. Et la ville s’endormit. La plupart des citoyens, une fois parti, son stress reviendrait le hanter. Il ne supporterait pas une journée de plus purgatoire prendrait fin. Il avait très envie d'action. Sans compter qu'il s'était jurer d'exceller dans tous domaines ; s'il voulait réellement devenir Amiral, alors il allait devoir s'en donner les moyens. Il ne réalisait que maintenant.

Malgré la jouissance des jeux, les cris d'enthousiasme mêlés à la foule et l'odeur des churros bourrés de sucres, le Wild Tiger était focalisé sur son objectif. Son visage à la fois si impassible et joyeux démontrait que sortir de l'altruisme pouvait parfois s'avérer agréable. Malheureusement, un mal de tête avait vite gagné la direction de son crâne, et ce, au mauvais moment.

« Pap ! Ce village m'appartient désormais ! » Tonnait dans le vent, un homme vêtu de foulards jaunâtres reluisants à travers les lumières des animations et des stands.

Écœurer par tant de désintéressement provenant des villageois, il soutira d'une des poches de sa ceinture en cuir, un pistolet ; tirant tour par tour. Pointant le calibre de celui-ci vers le ciel, il pressa instinctivement la gâchette, faisant sombrer la totalité de New Little Town sous une agonie apeurée.

Frappant vigoureusement du pied contre le sol l'homme exprimait son mécontentement grâce à des grommellements et des jurons. Taiga put nettement discerner l'apparence dudit pirate. C'était lui qu'il recherchait ? De manière primaire et inadaptée, il s'éclaircit la voix et empoignait l'Escargomégaphone que venait de lui attribuer un de ses nakamas qu'il collait d'emblée à ses lèvres.

« Y'ai dit : Pap ! Ce village m'appartient désormais ! Vous allez fér' quoi hain !?! »

Son accent antisocial qui faisait de lui un homme à la peau noircie par le soleil du sud faisait, bien évidemment, pouffé de rire toutes personnes présentent sur les lieux. Mais il les calma d'un deuxième coup de feu.

Orné de parures d'or et accablé par le poids de ses bijoux, son crâne chauve seulement étoffer par une simple crête blonde, éblouissait l'agglutinement de fêtards tandis qu'il brandissait, de sa poche trouée, un morceau de parchemin ravagé par son ancienneté qui s'avérait être une carte au trésor indiquant la présence d'un coffre garnit d'or sur cette île. Ce magot à grande valeur convoitée de tous criminels incluant les pirates demeurait sur cet îlot depuis des lustres déjà. Il était sacré pour ces habitants.

« Et alor'w quoi !? On fait mouin les mâlins avec mon pistolets ! Hain ! C'est dé mon accent qué vous yigolez ? Bande de salauds... Oui jé touche le RAP (Revenue.Anuelle.Du.Pirate.) mais j'ai du style monsieur ! Où est le trésow' !? »

Son côté mégalo prônait sur son esprit complètement barré le poussant à l’auto-dérision. Taiga n'allait pas pouvoir tenir plus longtemps à l'écoute de ces âneries, sans gêne, il se plaça devant le pirate en se grattant l'arrière de la nuque d'une main, tandis que l'autre séjournait dans ses poches comme pour exprimer son dégoût.

« Yare yare... Faut croire que les abrutis sont un peu partout en ce moment. »
« Hé là petit ! Tu té prends poul' un Zairois !? Sois gentil ! J'ai en ma possession une carte au trésor très secrète là... hé... Je veux que tu me dises il est où le trésor là hein parce-que hé... J'ai faim, j'ai pas manger depuis des mois là j'ai faim~hooo... Si tu es gentil je te donnerai un CD de Papa Wampa hein ! »

Totalement abasourdit, Taiga écarquillait les yeux. Il avait devant lui un spécimen des plus étranges et ne préférait pas se demandé quels chaos auraient eu la contenance de chamboulé autant une personne à ce stade. Il se contenta de répondre, soufflant :

« Il n'y a aucun trésor ici. Partez si vous ne voulez pas que je m'occupe personnellement de vous. »

Il avait tenu à souligner avec rigueur qu'il n'était pas d'humeur à blaguer, en plus de se taper le moins crédible de tous les pirates, si il n'avalait pas un cachet d'aspirine dans les minutes à suivre, les nerfs lui seraient à vif.

« Hé làà !! Tu ne sais pas qui je suis ! Hein ! Tu ne sais pas ! Mais tu ne manipuleras pas ! Contrairement à mon homologue blanc hein... Homologue blanc qui était homosexuel, je n'ai pas peu'r de le dihre et je tiens à le préciser hein... Parce-qu'à l'avenir ne me déranger pas pour'w des broutilles pareil, j'ai des affaires sous mon cocotier ! » Lança-t-il avec ironie, faisant s'esclaffer son équipage qui se tut à un signe bien distinct qu'il qualifiait par un mutisme permanent.

Raciste en plus de cela ? Taiga dégaina sa lame de son fourreau, située sur son dos.

« Je pense que tu vas pas me saouler longtemps toi... »
« Bon, fini la rigolade hein ! Allez, sa prend son gilet bizarre son pop-corn et sa dégage vivivivittte. Quoi ? Non je né suis pas lé messi jé suis lé nouveau propriétèr'. »

Tout c'était passé très rapidement. Dorénavant, son flingue était pointé sur l’accumulation de civils, figés par la peur. La sirène d'alerte retentit avant de s'estomper après un certain temps derrière Taiga. Pendant son instant de réflexion, qui lui sembla durer des heures, les visages stupéfaits de pirates qui le voyait conserver un sang-froid sans norme s'écrasaient de plus en plus. Le bruit d'un coup de feu sonna les hostilités.

Vif, furtif, rapide, fort, le Wild Tiger agréait en ses goussets des atouts s'extirpant de l'entendement. Le faramineux maniement de sa lame offrait une démonstration spectaculaire à la foule. Il la faisait danser, tourner, remuer et elle, lui obéissait. La capacité à se mouvoir avec une telle vélocité dans sa finesse subjuguait les limites du réel. Lorsqu'il se contenta d'une position à un sabre – Nagashi Kemono – les trois projectiles qu'avaient tirés son ennemi à une volubilité folle étaient pourfendus en deux parties. Équitablement séparés par la lame robuste qu'avait apprit à utiliser Taiga, un regard de braise enflammait ses yeux tandis que la plupart de ses ennemis s'écroulèrent sur le sol, d'où son œuvre.

« Je me disais bien que l'air de la ville finirait par me donner mal à la tête... »
« Quoi !? Comment il a... !? »
« La floraison de ma lame signera votre perte !! »
« Mince ! Oh la mort nulle ! Abattez-le avant qu'il n'att-... !!! »

Trop tard... Trop tard. Leur têtes étaient désunies du reste de leur corps et roulaient sur le sol, peignant le par-terre dallé d'une couleur chatoyante de rouge. Le marine avait apprivoisé un malin plaisir à punir les criminels de la sorte, faire tressaillir celles-ci, afin qu'ils l'aient moins sur les épaules... Sa mission était finie.

« Shûshunkatô.* »


créée par le Wild Tiger

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erza Scarlet
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 807
Date d'inscription : 14/01/2012

Caractéristiques
Riyals:
4500/15000  (4500/15000)
Prime: 77.500.000
Fruit du Démon: Aucun ( Ancien fruit : Pika Pika no mi )

MessageSujet: Re: ♦ The Advent Of Wild Tiger. ♦   Mer 19 Sep - 8:45

Ok , alors tu te concentres surtout sur un des pirates mais à part ça , j'ai rien à redire sur ton Test rp , j'ai pris beaucoup de plaisir à le lire Smile
( Ah et aussi , évite les insultes , me semble qu'il y en avait quand même deux trois à éviter dans l'Acte 3 il me semble )
Donc je te valide , bon rp parmi nous ^^

_________________~

Le pouvoir dont j'ai besoin est le pouvoir de protéger mes amis...
...Tant que j'ai ce pouvoir alors c'est tout ce dont j'ai besoin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ♦ The Advent Of Wild Tiger. ♦   

Revenir en haut Aller en bas
 

♦ The Advent Of Wild Tiger. ♦

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ♦ The Advent Of Wild Tiger. ♦
» Baptême de Wild Cloud
» Sarah Wild
» Tiger Dudu
» Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece ~ Evolution V2 :: Accueil :: Fiches de Présentation :: Fiches Validées-