One Piece ~ Evolution V2

Forum Role Play
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Light, poupée étoilée~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nausicäa

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 15/09/2012
Localisation : Sur la plage pendant la nuit, à contempler les étoiles

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Aucun

MessageSujet: Light, poupée étoilée~   Sam 15 Sep - 9:12

Nausicäa

Information Général :

Surnom : Light, Starless Doll
Date de Naissance : 9 octobre
Âge : 17 ans
Fonction (Pirate, Marine, etc) : Civil
Rang (Bretteur, Musicien, Colonel, etc) : Barmaid
Arme(s) (Une maximum, sauf exception) : Une paire de saï que sa famille se donne de génération en génération et un pistolet à aiguille (aiguille qu'elle trempe longuement dans du tranquillisant)
Fruit du démon :Nemu Nemu No Mi / Fruit du Sommeil

Une beauté fatale ou une monstruosité ?

« Light à tout d’une jeune fille lumineuse et pleine de vie. Bien que par son mentale plutôt blasée de tout, son physique démontre une personne presque un peu perdue… »


Nausicäa… Ma petite Nausicäa… Son physique porte des marques tellement communes quotidiennement. Une blonde aux yeux bleus, il n’y a rien d’extraordinaire à ça… Et pourtant elle, elle arrive toujours à se différencier, d’un subtil détail, qui fais toute la différence… Soit dit en passant, on peut aussi bien la décrire de blonde à jeune fille aux cheveux roses. Ses cheveux en pagaille hérissait à la façon d’une crinière, de petits épis rabattus en arrière, la couleur du blé s’y reflètent, bien que d’une pâleur plus importante. Nausicäa les brosse toujours bien, et ça donne toujours un effet « qui sort de son lit ». Chez d’autres personnes, c’est plutôt moche, mais chez elle ça donne son charme. Light n’arrive pas à attacher ses cheveux correctement et donc elle ne peut attacher que le devant de ses cheveux. Elle préfère de toute façon, sentir le mouvement de ses cheveux, suivre son corps. Ses yeux au ton océanique, vire en général à l’opale, comme à peu près ses cheveux. Ces deux saphirs sont d’une vivacité quasi perspicace et se dépêche toujours à découvrir se qui se trouve devant son nez. Elle n’est par contre pas très observatrice et mettra toujours beaucoup de temps avant de déceler tous les secrets, du lieu qui se présente à elle. Sa posture et bien droite, et malheureusement pour elle, sa poitrine en est de même : assez insignifiante. Elle essaye de se rattraper sur ses autres points forts tandis que pour ça, c’est toujours un sujet de complexe. Ses haches sont plutôt bien taillés et sont bien dans le continument habile de ses jambes. Bien que plutôt fines, ses jambes sont courtes, et cela à cause de sa taille. Et pour se qui est de ça, Nausi n’est point du tout complexée ! Elle adore sa petite taille pratique pour se faufiler quand elle veut, où elle souhaite, et mets des talons en cas de besoin. Elle a un physique d’adolescente plus de 15 ans que de 17 ans mais semble avoir aguerrit tout de même assez de maturité dans les traits de son visage. Quand on regarde son visage, on peut aussi bien dire qu’elle fait son âge, mais les gens on une manie de remarquer d’abords sa taille. Elle s’habille essentiellement dans les tons sobres tels que le marron châtaigner et le noir corbeau, mais ose de tant à autre une touche bleutée ou rosée. Elle prend volontairement des habits trop grands pour elle, mais relativement bien moulant. Elle n’a jamais trop essayé de porter ce qu’elle aimait mais elle commence de plus en plus à oser son propre style. C’est un mélange de gothique lolita car elle adore la dentelle noire et surtout punk pour tout ce qui est motif écossais. Elle ne poussera tout de même pas à l’extrême en se faisant des crêtes mais elle adore son vernis métallique et son rouge à lèvre noir. Elle est plus rapide et agile que forte, et elle utilisera ses capacités physiques avant ses armes ou encore son fruit. Elle préfère exploiter les capacités qu’elle a elle-même. Agilité dont elle fait pan, a été acquéri grâce à beaucoup d’entraînement de la par de la miss et de nombreuses failles se laissent découvrir dès qu’on creuse un peu. Sa vitesse lui permet de « courir sur l’eau ». Chose pratique pour ce qui est qu’elle coulerait comme une pierre… Elle baisse les yeux constamment et on a du mal à croiser son regard. Mais quand elle nous regarde de toute sa pureté, elle déstabilise plus d’un et d’une. Elle a toujours un air de tranquillité apaisante qui semble la suivre. Elle pourrait tenir dans un mouchoir de poche et peut parfois semblait ne pas prendre d’initiative pour le groupe. Il y a des choses qu’elle porte constamment comme, un anneau de jambe (pour la droite), une paire de boucles d’oreilles discrètes et plaquées or puis un bracelet de perle confectionné par elle-même. C’est un bracelet qu’on attache ras le poignet en faisant un vœu et qui est censée se réaliser quand il éclatera. Nous ne connaissons pas son vœu d’ailleurs… Elle accroche son gun contre son anneau et accroche ses saï en dessous de sa veste/gilet. Sa peau semble scintille au soleil et à la lune, à la lumière plus généralement, et c’est d’une grande partie le pourquoi de son surnom Light. Elle est pétillante même de retrait et apporte de la couleur et de l’espoir dans le cœur des gens. Elle aimerait devenir une étoile même si elle sait, que c’est tout à fait ridicule… Elle est l’éclat des étoiles dans la nuit.

Un psychopathe ou un pacifique ?

« Décrire une personne n’est jamais chose facile. Chez Nausicäa, elle possède beaucoup de chose contraire qui pourtant font bien partis de son caractère. Ainsi donc quand je la décrirais, il se peut que je me contredise. Il ne faut pas en tenir compte. »


Dans son apparence de petite fille très girly, Nausicäa à une tendance à aimer défaire les images qu’on se fait d’elle. Etre classé dans des catégories c’est assez drôle, en effet. Car on est des hommes et non des bocaux à cornichons, on ne peut pas nous étiqueter ! L’image de petite fille sage n’est qu’une apparence, comme nombreuses apparences, elle est trompeuse. Elle a un aspect très dure et stricte mis en place par son éducation et elle ne saurait s’en défaire que pendant un petit temps. Elle n’est que guère tolérante pour à peu près tout et bizarrement pourtant, elle n’est pas maniaque. Le travail à la va-vite, un peu bourrin c’est assez son truc. Comme son histoire et son enfance la forgée, la perfection qu’elle devait mettre dans chaque arme qui passait entre ses mains, ne s’applique que pour les armes. Elle est maniaque à un point méconnaissable, mais uniquement avec les armes… Light n’a jamais peur de mettre les mains à la patte et aider ses camarades mais préfère quand même faire le boulot seule. Elle est de nature isolée et la douce préfère l’être pour mieux contrôler son pouvoir. Bien qu’elle sache désormais l’exploiter comme il le faut et à son maximum quand elle en à besoin, les pouvoir du fruit du sommeil, elle préfère prendre des précautions plus larges pour avoir la marge. C’est plutôt quelqu’un de réfléchi mais elle aime assez foncée dans le tas sans faire de manière. Bien malgré elle, elle use de la force mentale plus que la force physique et utilise une sorte de torture pour mettre fin aux jours de sa victime. Les armes sont d’usage en premier lieu puis elle utilise son fruit. Quand elle se sent réellement en danger, elle les utilise les deux à la fois. Elle garde bien précieusement ses tactiques pour elle et n’envisage jamais de partager. Très solitaire, elle n’a effet, jamais été vraiment proche des autres. Quand on l’a met devant quelqu’un, c’est pourtant quelqu’un qui sait vite s’adapter et amener la sympathie à elle. Ultra-sociable, elle perçoit et observe les moindres sujets susceptibles que vous contrariez et les contournera avec vous. C’est comme un grand accompagnement de la personne. Elle peut être fausse des fois, en voulant trop bien faire et même agaçante. Elle le fait par moment exprès pour que l’on la laisse tranquille. Nausi’ est trop méfiante même avec ses amis et on le lui reproche souvent. De toute sa gentillesse, immensément grande, il ne faut pas croire qu’elle l’est toujours autant. Miss ne ment jamais, vraiment pas du tout. Son caractère borné est sa première caractéristique et elle n’est pas tolérante pour un clou. Sous ses aspects sérieux, elle adore rire de son petit rire cristallin mais elle n’en a jamais vraiment l’occasion. Elle n’est jamais très sûre de ce qu’elle fait et c’est presque maladif. Nausicäa n’a pas peur d’avancer mais ensuite elle se pose d’innombrables questions. Elle donne souvent de bons conseils et aussi bien des foireux et arrive toujours à tirer des conclusions de ses actes manqués ou pas. Elle a une façon de parler qui mélange différents genres : aussi bien le vulgaire, le familier que les vers en prose, en rime digne des grands philosophes. Elle semble déjà blasée de la vie du haut de ses 17 balais. Elle est pour la mixité et est pour les mariages homosexuels. Quand elle délire, elle prend toujours une place vers les libertins mais elle déteste ça. Ils ne les gênent pas mais elle à un avis sur l’amour très vague, de plus est qu’elle n’a jamais été amoureuse. Light à un avis très arrêter sur à peu près toutes les choses de la vie et apporte des difficultés à s’en défaire. Nausicäa vit les choses généralement à fond, bien que de retrait et elle ne manque pas de s’adapter. C’est tout ça, Nausicäa.

Un passé douloureux ou joyeux ?

« Je ne suis pas une pirate, ni un pion de la marine. Je ne me révolte pas, ni tue pour de l’argent… Je suis une civile et une piètre civile. Sans nom qui à marquer les âmes, ni histoire accaparante. Une fade civile, une pur et simple civil. Alors si vous voulez une histoire exubérante de pirate ou de guerre, partez tout de suite… »


J’ai longuement vécu sur une île perdue dans un vaste océan. Aussi petite qu’elle était je ne puis vous dire quel nom elle portait. La question était déjà si elle avait un. Il n’y a rien qui fait rêvé là-bas, ni de grandes étendues de sable blanc, ni une magnifique vue sur l’océan. L’île de mon enfance été bordé d’une mer à la teinte aquamarine et à la pureté tranquille accompagné de deux grandes plages de rochers. Elle n’était pas sublime, notre petite cité, mais elle avait un certain charme, elle avait quelque chose en plus des autres. Elle était pourtant pareille que beaucoup d’innombrables îlots au milieu de la mer, mais on se sentait immédiatement dépaysé… Dans un endroit aussi paumé, on n’aurait même pas cru que la marine aurait pu pointer son nez, mais faut croire que le monsieur tout là-haut, en avait décidé autrement…

Ma vie à commencer à mes trois ans. Je ne me rappelle plus de rien avant ça. Juste un grand bateau qui à emmener loin ma mère et qui a fait couler, pour la première et unique fois que je les ai vu, les larmes de mon père. Gamine, je n’ai jamais rien compris. Je n’ai pas compris l’abandon de sa famille. Je ne pensais même pas que c’était possible, j’étais d’une innocence pure. L’absence de ma mère dans le foyer n’à pas été très choquant. Mon père était un homme très dur, fort mais juste. Je n’ai même pas pris le temps de comprendre ce que signifiaient ses larmes qu’il a tourné les talons et est reparti travailler. J’ai passé un dernier coup d’œil à l’horizon puis ai tourné le dos au bateau. Mon enfance a été baignée dans une ambiance rude et spartiate. J’ai travaillé aux côtés de mon père jours et nuits sans me poser de questions. Comme une pauvre idiote, je ne me suis plus jamais demandé où était ma mère. J’ai préféré oublier, le mettre de côté en inventant des excuses comme quoi elle était partie pour le travail et qu’elle reviendrait quand elle aurait fini.

Tout au long de ma courte existence, ça a été ainsi. J’ai détruit mes souvenirs pour les remodeler comme je désirais qu’ils soient. C’était un moyen de me protéger des dangers qui m’entouraient, une sorte de carapace. Ce genre de chose non pas tendance à rester très longtemps, elle s’abîme vite. A l’usure du temps elles se défont et on ne peut plus que s’en mordre les doigts.

Mon père était armurier et j’ai été très jeune dégouté de sa perfection, ce qui démontre sûrement ma réticence au travail parfait, je suis très négligente… Mais je le goût des armes faîtes avec les techniques ancestrales, les bonnes et vieilles armes indémodables. Tous les jours je l’aidais en allant de-ci de-là chercher les métaux ou encore aller au marché pour vendre les armes terminées. Un jour donc, quand j’allais au marché, chargé jusqu’aux dents, de lances et autres babioles dangereuses, je courais à toutes jambes, en retard d’un bon quart d’heure. Les armes étaient plus lourdes qu’à l’habitude, faîtes de plomb et de métal et j’avais difficulté à les transporter, gêné par ma petite taille. En sachant que les armes se vendaient en premier. J’étais affreusement en retard et je courais à ma perte si je revenais devant mon père, les bras toujours aussi lourds d’équipements… A toutes jambes, sans bien regarder où j’allais, par habitude je tournais à gauche. Quand d’un coup, je percute quelque chose. Les cartons dans mes mains, puis d’un coup, ben… Plus de cartons… Je rattrapais vite sur mes genoux tout ce que je pouvais et enfourner le plus vite possible se qui m’avait échappé. La chose que j’avais percutée… Des mains, moites. Dans… Ma poche ? Les cheveux dans les yeux, comme une petite folle je tournais la tête, toisant tout sous mon regard qui avait été susceptible de me voler. Ca n’avait été que très rapide, une petite fraction de seconde. Je reposais les cartons, en me fouillant de toutes parts. J’avais déjà eu affaire à des pirates, et il n’y a pas pire ! Ces bandes de petits clampins qui vous pilent sans retenue… Beurk ! Puis dans le fin fond de ma poche, je retrouve un fruit bizarre. D’instinct, je le re- fourre dans ma poche. J’ai comme l’impression que je ne devrais pas l’avoir et que je ne devrais pas le garder. Mais quelque chose me pousse à le garder. Et c’est ainsi que j’ai continué ma vie.

Les jours se ressemblent et ça fait maintenant dix ans que l’autre et parti. Rien n’a vraiment changé, seulement peut-être que mon père et devenu alcoolique. Il déprime, on a vendu notre commerce. Et c’est en le voyant traîner à longueur de journée, à se bourrer la gueule que j’ai décidé d’acheter la propriété de celui-ci. Rien que pour pouvoir contrôler le nombre de verres qu’il boit…

Les jours au bar sont très dangereux. Il n’y en a pas un où un veut taper sur un autre, sous le coup de l’ivresse. On m’agresse régulièrement, c’est comme ça que j’ai appris à me défendre. Dès qu’un homme s’approche de moi d’une façon suspecte, je le ligote au mat du premier bateau. Je m’entraîne régulièrement pour ne pas tomber sur plus fort que moi mais c’est souvent le cas. J’ai gardais tout de même une paire de saï et un pistolet à aiguille. Ce sont des armes que j’ai confectionné moi-même quand mon père avait encore son armurerie. Je les répare moi-même et je ne supporte pas qu’on y touche. Mais même avec ça, j’ai toujours un problème avec les clients. Et je rajoute donc un petit supplément à côté, pour les rendre inoffensif. Ca les fait planait une petite heure et ils partent plus vite, en payant plus cher.

Je grandis sans faire attention au temps qui passe et désormais au village, les marines se sont installés. Ils ne font que de rester dans leur quartier et ne font rien de spécial. Aussi quel drôle d’idée que de s’installer dans un trou paumé ? Les gens sont bizarres…

Je passe le temps en m’entraînent. Les pirates attaquent de plus en plus fréquemment notre île et je la défends. Je suis même réduit à avoir un petit bateau pour pouvoir les combattre avec plus d’aise… J’ai de plus en plus régulièrement marre de tout et de rien. Je garde le fruit toujours avec moi. Et… Et si je le mangeais ? Il est plus de quatre heures, j’ai faim et puis, qu’est-ce que ça peut bien faire ? Me tuer ? Pourquoi pas… Testons donc.

Des choses bizarres se produisent. Des gens s’endorment à mon approche. Mais j’ai affreusement mal au crâne… Puis quand je passe du temps avec eux. Toujours plus de temps au contact des gens, ils s’endorment tous. Ca m’énerve… On m’ignore… Alors, je les approche tous encore plus. Et je ressens toujours cette douleur dans la tête. Une année passe et je commence à me demander des choses. J’endors beaucoup de monde. Et j’ai bien compris que c’était à cause de mon fruit…

Je suis au bar à quatre heures de l’après-midi. Je ne vois que mon père qui dort sur le comptoir pendant que j’essuie une choppe de mon torchon gris. Je me rapproche de lui, pour le couvrir d’une couverture puis je me sens comme projetée. Je vois une femme rousse, un jeune homme qui ressemble à mon père. NON ! Un bateau qui part au long. C’est ma mère… C’est ma mère ! Les souvenirs refont surface et brûlent l’intérieur de ma chair en dévastant les parois de mon cœur et cognant contre e ma cage thoracique. Je fais une grande croix sur l’image de la femme rousse. Puis je ressens encore une fois la sensation désagréable puis je me réveille de ma transe. Mon front est moites et en sueur et mon pouls à accélérer. Père se réveille. Puis il se lève et marche. Par curiosité je le suis et nous arrivons devant une maison en bois. Elle me dit vaguement quelque chose. Me torturant l’esprit je ne trouve pas mais je crois… Que je l’ai déjà vu dans le vieil album photo familiale. Il s’agissait bien, de la maison de mon père quand il n’avait pas encore rencontré ma mère…

C’est ainsi que j’ai appris à utiliser mon pouvoir. Mais le plus grand problème majeur était que quand j’étais proche des gens, j’avais la fichue attitude de prendre leurs sentiments pour moi et pour dire, m’autodétruire. Peu de temps après mon père à ré-ouvert son armurerie. Mais moi j’ai gardé le bar. Je m’y suis attachée. Et malgré moi, également ma barque…

A l’ombre de mes 16 ans, j’ai décidé de partir de ma petite île. Je voulais de la liberté, un peu d’air. Recommencer un nouveau départ. Loin de tout ça. Dans ma petite île si perdu, j’ai quand même réussi à vivre une histoire. J’aimerais créer désormais la mienne. Celle de Nausicäa et pas seulement Nausicäa la petite fille des marchands d’armes, mais ma propre histoire. C’est ainsi, que j’écris, la première page de mon histoire.


Derrière l'écran


Prénom : Sausisäa/Papa/Grand-mère !
Âge : 13, oui je suis une jeune et une gamine u_u
Fille ou garçon : Lady ~
Comment as-tu découvert le forum ? Je suis là et c'est bien malheureux pour Blood =( .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taiga Kamiya
Officier
Officier
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 09/09/2012
Localisation : Welcome to the Jungle ♪.

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Mera Mera No Mi | Logia Pyrogène.

MessageSujet: Re: Light, poupée étoilée~   Sam 15 Sep - 10:33

    ♦️ Hey, welcome princess ! Very Happy
    I like your avatar ! It is very successful. ^^
    Bonne continuation sur le forum, au plaisir de pouvoir RP ensemble. :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nausicäa

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 15/09/2012
Localisation : Sur la plage pendant la nuit, à contempler les étoiles

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Aucun

MessageSujet: Re: Light, poupée étoilée~   Sam 15 Sep - 23:13

Dès nos validations, je te laisse un RP de côté Smile
Merci du compliment, ça fait toujours plaisir ^-^

J'ajoute également, que j'ai complété ma fiche ☆ ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Sky
Navigateur
Navigateur
avatar

Messages : 148
Date d'inscription : 18/07/2012
Age : 19
Localisation : Dans un bain de sang

Caractéristiques
Riyals:
2915/15000  (2915/15000)
Prime: 40.000.000
Fruit du Démon: Mane Mane No Mi / Fruit du Travesti

MessageSujet: Re: Light, poupée étoilée~   Sam 15 Sep - 23:50

Mais nan mon étoile, j'suis contente que tu sis là =3 Et nice fiche en passant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shigeru Okido

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 01/09/2012
Age : 19

MessageSujet: Re: Light, poupée étoilée~   Lun 17 Sep - 3:24

Oh, dog! L'avatar! Bienvenue à toi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erza Scarlet
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 807
Date d'inscription : 14/01/2012

Caractéristiques
Riyals:
4500/15000  (4500/15000)
Prime: 77.500.000
Fruit du Démon: Aucun ( Ancien fruit : Pika Pika no mi )

MessageSujet: Re: Light, poupée étoilée~   Lun 17 Sep - 4:13

Alors alors , nikel pour ta fiche , plus complet que cela tu meurs je pense '_' Nan mais j'ai rien a dire dessus..à part qu'elle est super Razz
Un petit test rp et je valide :3

Citation :
Recemment employée dans un bar d'une grande ville , tu travaillais tranquillement un matin jusqu'à ce qu'une bataille entre des pirates bourrés éclatent dans le bar.La marine intervint alors pour stopper cette bagarre cela mais n'y parvint pas.Voyant que la baraque qui te permet de gagner ta vie se fait détruire tu décides d'intervenir pour calmer tous ces enragés '_' Tu pourras utiliser tes armes , ton fruit , ou simplement ton physique , tout cela dans un minimum de 30 lignes Smile

Bonne chance Smile

_________________~

Le pouvoir dont j'ai besoin est le pouvoir de protéger mes amis...
...Tant que j'ai ce pouvoir alors c'est tout ce dont j'ai besoin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancaline

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 03/08/2012

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Kumo Kumo no Mi

MessageSujet: Re: Light, poupée étoilée~   Jeu 20 Sep - 1:28

Owiii, 13 ans comme moua *^*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nausicäa

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 15/09/2012
Localisation : Sur la plage pendant la nuit, à contempler les étoiles

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Aucun

MessageSujet: Re: Light, poupée étoilée~   Jeu 20 Sep - 4:41


TEST RP ♥ NAUSICÄA
"Un test sert tout simplement à contrôler les connaissances... Ou bien se venger de ses élèves..."


Une odeur désagréable mêlant la mauvaise haleine et l’alcool planait au dessus du nez de Light. Comme une brume matinale qui divague au dessus des têtes, une sensation très virile était mise en place par les clients. Mais Nausicäa était trop concentrée dans sa découpe d’orange dans la confection d’une vodka tonic parfumé à l’orange tout fraîchement commandé, qu’elle n’y prêtait guère attention. Le nombre de fois où elle avait failli se coupait un doigt pou cause de cette désastreuse manie à trop bien aiguiser son couteau… Elle savait comment éplucher une orange sans perdre la moindre particule de la pulpe précieuse. Elle aurait pu le faire les yeux fermés mais Nausi mettait toujours beaucoup d’importance à l’ouvrage et vivait à fond n’importe quoi, même la découpe d’une orange. Dans sa bulle, insolé des insultes qu’on pouvait percevoir, même doté d’une oreille pas particulièrement percutante, elle faisait quand même attention à se qui se passait à côté d’elle. D’apparence, elle était simplement très concentrée, ce qui est le cas, mais pas par ce qu’on voit. Elle commençait à se faire du souci pour le bar. Qui celui-ci construit dans du bois massif, était pourtant bien fragile. Un sujet où elle avait longuement débattu avec le chef du bar et avec autant d’acharnement qu’au départ, avait perdu la bataille… On entendait très bien, à chaque mouvement que les hommes pouvaient produire dans l’espace d’une seconde, des grincements affreux équivalant aux coincements de craies sur les tableaux sombres des salles de classes. Nausicäa leva les yeux un moment, lorsqu’elle eut fini ce qu’elle faisait. Tout le monde n’était qu’au stade de larve, sur le sol à ramper. Elle ne jugea pas bon d’intervenir quand elle les voyait comme ça, puis se retourna pour attraper la vodka blanche. Sur l’étagère, elle était trop petite pour attrapée la bouteille du dessus et si elle grimpait aux étagères, elle risquait de dévoiler un peu trop son corps, vêtue d’une jupe simple mais plutôt courte… Nausicäa donna un petit coup de coude le plus haut qu’elle pu et tira en dessous du comptoir un filet de pêche étiré. L’étage du haut tomba dedans, et elle prit celle qu’elle désirait en rageant les autres en dessous du bar, à l’abri des regards. Elle remplie le verre puis servie la boisson. Elle claqua le verre contre le comptoir et le contenu partie dans les airs en revenant dans le contenant. Depuis son premier regard, l’aspect du bar avait relativement changé. Le sol s’était fendu, le bois craqué, et les clients se taper sans retenue les uns sur les autres. Dans un bouhaha imposant et impressionnant, la petite voix fluette de Nausicäa fit rapidement consumée par les cris masculins des clients. Un sentiment coléreux bouillonna au fond de la gorge de Light qui commençait à perdre son calme olympien. Elle porta ses jambes sur le comptoir puis passa ses mains contre la table puis passa tout son corps Assise sur le bar, elle sauta au sol, en se retrouvant à genoux, ses cheveux la suivant. Elle s’approcha des tables et des hommes perturbateurs pour les arrêter par la force physique s’il le fallait mais fut projeter avec violence contre une chaise. Nausicäa avait reçu un bon coup de poing dans le ventre, et par son poids plume et sa taille peu encombrante avait littéralement volé. Sa fierté venait de se prendre une gifle cinglante, et elle se poussait de sérieuses questions sur le fait et que si elle prenait sérieusement son entraînement. Elle n’avait même pas eu le temps d’encaisser qu’elle avait bêtement été projetée. Nausi essuya avec rage sa lèvre inférieure qu’elle mordillait nerveusement depuis quelques minutes. Elle se releva vite, en repartant vers l’endroit de la bagarre générale. La porte claqua sans qu’elle n’y fasse attention. Préparant son coup de pied le plus efficace et le plus rapide, un bras l’écarta du champ de danger pour mieux allez à l’encontre. C’était un gilet blanc et bleu avec le sigle de… La Marine… Une demi-dizaine de marines avait traversé la porte de SON bar. Et l’avait écarté. Nausicäa failli une nouvelle fois être projeté avec tout autant de facilité. La colère brûlant les ports de sa peau, elle se jeta sur la table centrale en atterrissant avec élégance. L’intervention de la marine ne servait à rien soit à multiplier le nombre de combattant. Light tâta son arme à feu près de sa cuisse se rappelant qu’elle avait oublié de la recharger ce matin après son entraînement matinal. Le corps à corps serait trop long et elle risquait de se faire hors- la-loi à avoir blessé voir tuer des marines. Elle visualisa toutes les personnes puis ferma les yeux. Elle usa de son fruit sur tous les visages qu’elle venait d’emmagasiné à la seconde précédente dans sa mémoire. Contrairement à sa première expérience de son fruit, elle ne ressentait pas les craintes des personnes et n’eut aucun mal à tous les endormir. Leur nombre impressionnant l’avait fatigué à contrôler et elle créa un cauchemar identique dans l’esprit de tous tels qu’ils voudraient obligatoirement sortir de cet endroit et rentrer chez eux. L’imagination de la jeune fille dit qu’un monstre rodait dans les parages et que même les plus courageux et valeureux, remballeront leurs fiertés afin de fuir le plus rapidement sous leurs couettes. Elle rouvrit les yeux et descendit de sa table afin d’ouvrir la porte. Les bâillements retentirent peu après, et tous, pirates, civils ou marines, se ruèrent vers la sortie. Un jeune homme se fit écraser, par l’empressement des autres fuyards. Light ferma derrière elle la porte à clé et placa la pancarte fermée sur la carte. Les laissa tomber son trousseau chargé dans le fond de sa poche puis jeta un regard sans prétention au garçon. Sur ses petits genoux fatigués par le travail, elle s’assit et se pencha vers l’homme-crèpe au sol. Elle lui tendit la main d’un sourire d’une lumière de clair de lune et l’aida à se relever. Elle posa son bras contre son épaule en support et l’amena aux indications qu’il lui donnait au fur et à mesure. Sous lui, elle étouffait et elle se dépêcha de le ramener. Puis le laissa derrière elle. Ce soir… Elle avait une faim de pancake bien chaud…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie Turner
Chef de Révolution
Chef de Révolution
avatar

Messages : 365
Date d'inscription : 13/01/2012
Age : 22
Localisation : Là où tu n'es pas

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: 50.000.000
Fruit du Démon: Tori Tori No Mi ~ Version Griffon Noir

MessageSujet: Re: Light, poupée étoilée~   Jeu 20 Sep - 5:26

Et ben tout m a l air en ordre ^^
Je ne peux pas te mettre ta couleur mais au moins je peux valider ta fiche o/

FICHE ET TEST VALIDÉS

alors, bienvenue et amuses toi bien sur One Piece Evolution cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Light, poupée étoilée~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Light, poupée étoilée~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Editeur light libre
» j''me suis fait tout p''tit devant une poupée qui disait non
» the light of aerendil
» Sarkozy et la poupée vaudou
» Abbigaelle Thuringwethil. Etrange poupée blonde. [ FINI ! ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece ~ Evolution V2 :: Accueil :: Fiches de Présentation :: Fiches Validées-