One Piece ~ Evolution V2

Forum Role Play
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 One between the millions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Suzume J. Pearl
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 12/01/2013
Age : 26
Localisation : Quelque part entre le chaos et le néant

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Le Fruit Du Chanceux

MessageSujet: One between the millions   Mer 16 Jan - 9:20

Suzume J. Pearl

Information Général :

Surnom : Jack, Jack Pearl
Date de Naissance : 28 septembre
Âge : 24 ans
Fonction : Pirate
Rang : Capitaine
Arme(s) : Un simple cimeterre ainsi que deux revolvers, parce que mine de rien ça rend classe.
Fruit du démon :
Un Un no mie – Le fruit du chanceux
Le Un Un no mie est surement le fruit du démon le plus déplacé de l'univers. Les dieux anciens l'ont crée dans le but de voir si les humains pourraient résister à la corruption, dans le cas ou ils seraient voués à une vie heureuse, sans soucis. Ce fruit offrait à son possesseur la chose la plus convoitée au monde, la fortune. Hélas, ce fut un échec. Le porteur a complétement disjoncté et des mesures ont du être prises. Plusieurs dieux ont risqué leur vies ce jour la et depuis ont tranché sur le fait que l'idée de donner l'infaillibilité à un humain, est absurde. Depuis, ils ont installé l'univers qu'on connait aujourd'hui et n'y prêtent plus attention préférant passer leur temps à regarder Family Guy sur la Fox. Tous les exemplaires du fruit ont été détruits, effacé de l’existence... Tous, sauf un. Celui-ci est parvenu dans les mains de ce cher Jack d'une façon des plus schématiques et improbables. Comme on dit, "rien est impossible – seulement peu probable".
Le fruit ne donne aucune capacité spéciale, aucun pouvoir surnaturel qu'on peut utiliser à sa guise. Il s'avère juste que celui qui l'a gobé, ce retrouve poursuivi par une chance surnaturelle. Une chance qui peut agir à très grande échelle, comme à des échelles très petites. Bref, il n'y a strictement rien de technique la dedans, si une personne a de la chance - l'autre n'en aura pas. Cette simple raison fait de Jack, un cataclysme ambulant, c'est en quelque sortes un porte malheur. Cela dit tout a des limites et il s'avère que le moindre contact avec l'eau de mer, ou le Kairouseki, inverse totalement les effets du fruit. Donc je vous laisse imaginer la situation chaotique que ça peut entrainer.
Petit aparté, Le fruit va créer des occasions favorables, des opportunités, des éléments dans l'environnement, le déroulement du temps et l'enchainement des faits. Il faut par conséquent savoir qu'il faut se donner l’effort de saisir la chance et parfois même de savoir la tourner à son avantage, l'audace est une qualité à avoir mes amis.

Une fresque


Le visuel de ce spécimen d'homme contemporain, est un mélange parfaitement dosé entre la nonchalance féline, la délicatesse d'un pianiste et surtout les yeux d'une personne avec un léger décalage mental. Très surprenant les premières fois, vraiment tape à l’œil, Jack est le genre de personnes qui se remarquent de loin. La posture est très décontractée, très souple, donnant presque l'impression d'être en train de jouer avec la préssion du vent. Le carrure, complétant presque cette façon de se tenir est assez fine, dotant les mouvements du pirate d'une légère subtilité. Les muscles sont évidement bien courbés et dessinés - c'est la moindre des choses qu'on peut attendre en retour d'une vie des moins "mouvementées". Quelques cicatrices par-ci, d'autres par-la. Les vestiges des années passées sur la mer, les trophées de victoires arrachées avec difficulté. Bref, c'est que du pur et dur, Jack est un concentré de testostérone dans un verre de whisky. (Tout en exagérant bien sur)
Comme vous avez pu le constater Jack Pearl possède une allure très gracieuse, le faisant quasiment passer pour une personne issue d'un milieu noble. Mais cet air donné, presque cliché, se fait démanteler par le visage de cette personne si ... innocente de loin... Et oui, attention vous venez de croiser le regard qui vous a sondé en moins de 2,42 s et sait à présent quel genre de personne vous êtes. Vous le voyez aussi, vous voyez qu'il n'est pas du tout intimidé par votre présence. Il n'as pas non plus l'air intimidé par le fait que ça fait déjà plus de quinze secondes que vous le fixez. Il pourrait presque être violent dans son regard, mais non il est juste très extravagant. Ses yeux gris attirent l'attention, vous vous croyez presque forcés de voir ce qu'il y a de caché derrière. Mais vous y voyez qu'un leprechaun vous faisant un doigt d'honneur, parce que cette tête, ces cheveux blonds, ce foulard rouge et puis ce léger sourire histoire de dire "Et bein alors?", vous stupéfie.
Vous vous demandez qui il est, et soudainement "JACK" vous tape dans les yeux. Les manches de son vieux carrick étant remontés, un tatouage simple le long de l'avant bras de l'homme est visible. Des lettres bien distinctes, avec une police assez barbare. Ce look, ces bottes, ce cimeterre accroché à la taille et cet imprégnation de la mer. C'est forcement un pirate, c'est maintenant pour vous une évidence. Mais soudain vous revenez au monde réel et vous apercevez que Jack a disparu de votre champ de vision. Votre poche est visiblement plus légère, la sacoche d'or qui s'y trouvait n'y est plus et vous voila en train d'accuser ce cher Pearl. Vous l'accusez de vol, alors que vous vous souvenez même plus de son visage. Seuls les cheveux blonds, le foulard et le sourire provoquant vous reviennent fréquemment, comme un smiley chiant. Vous venez de croiser Jack.

Un artiste du risque


Vous remarquez maintenant que Jack s'est inscrit dans votre cerveau sous la catégorie de, "Connard numéro un", et il n'est plus dans le coin. Cet homme est sans aucun doute la pire création des dieux, il est doté d'un point de vue extrêmement égocentrique et déteste tout ce qui est stable. A son avis, la vie est un ensemble d’événements qui vont faire en sorte que, des actions se produisent entrainant eux même les choses à un nouvel événement (Vous suivez?) D'ici il en a déduit encore très jeune que "Vit bien celui qui y va.". Suite à ça est apparu ce caractère opportuniste, cette tendance à ne pas laisser la chance lui échapper. Vous voyez, ne pas avoir peur du risque est une qualité que certains n'ont pas, Jack l'a en version 2.0. Ce qui en fait quelqu'un de non cadrable, peu importe votre statut. En quelques sortes c'est juste un manque de respect par rapport au fait que vous ne possédez pas les valeurs, que Jack considère comme étant respectables. Essayez de lui prouver le contraire, mais il vaut mieux se tirer une balle, que de tenter de lui faire comprendre qu'il a tort. Faut se rendre à l'évidence, ce gars n'as tout simplement pas d'honneur, ni de scrupule, et ces traits de caractère font de lui quelqu'un de très instable, non-constant.
Ce n'est pas vraiment quelqu'un de mauvais, bien que l'habitude de se servir de ses camarades à des fins personnelles, laisse paraitre un caractère très machiavélique. Et il est vrai que Jack est un gros profiteur, peut-être même le plus grand que la mer ait accueilli. Il va forcément essayer de vous utiliser d'une manière ou d'une autre, afin d'arriver à un but précis. Peut-être même que vous n'y verrez que du feu, pensant que c'est vous qui avez le contrôle, mais au final tout va vous guider à rendre service à cet homme au foulard rouge. Son amour pour la manipulation lui vient de l'habitude de côtoyer des femmes. Il aime beaucoup les femmes, la femme est l'une des récompenses de celui qui part à l'aventure et donc par conséquent il faut savoir apprécier sa compagnie, apprécier le contact et tout ce qui en suit, sans bien évidemment oublier le tact pour l'attirer. Et bien dites vous que quand Jack vous a eu, il vous a tendrement fait l'amour. Et il fait ça tellement bien que vous ne pouvez pas l'oublier. C'est assez bizarre comme comparaison, mais passons.
Je vous laisse supposer que commander est le passe temps favori de Jack. D'autant plus il est persuadé d'être le meilleur leader qu'il peut exister. Bien qu'en réalité c'est un capitaine pire qu’exigeant, réclamant une dévotion totale ainsi qu'une perfection au niveau de l'accomplissement des taches confiées. Même si en général il ne fait rien d'autre que d'engueuler ses troupes avec l'expression d'un désespoir profond. Il a été capitaine deux fois dans sa vie et possède une certaine expérience de ce qu'est un vrai équipage. Cela dit, étant tout de même un peu timbré, ses ordres vont parfois aller au delà des capacités de ses équipiers, mais vous allez réussir, parce que Jack croit en vous. Il est persuadé que vous pouvez le faire, parce que vous êtes "son" équipage et que "son" équipage déboite. Je précise tout de même, que les précédents équipages ont péri à cause de ça.
Jack est donc quelqu'un qui se montre très condescendant lors d'une discussion, a moins qu'il ait une raison pour ne pas l'être. Vous voyez, c'est quelqu'un qui était persuadé qu'il est infaillible et et qui par la suite l'est devenu. Par conséquent il possède le ego démesuré par excellence. Inutile de préciser qu'il accepte le destin qu'on lui a attribué comme un du. Pour abréger on peux rajouter que c'est une personne très tactique et créatrice. Il possède un côté ingénieux et improvise souvent tout ce qu'il fait. C'est d'ailleurs bien pour ça qu'en général la situation dérape souvent. Jack adore fumer, vu que le cancer est une question de probabilité il n'en a rien a craindre (:-D) adore l'art du combat à l'épée, n'aime pas trop tuer sans raison forte, va tout faire pour se faire connaitre et déteste tout ce qui bouge pas. Alors soyez prêts à suivre la cadence.

Une existence comme une autre


Les chances pour qu'une personne donnée puisse exister sont proche de l'infini, donc en quelque sorte votre existence, ainsi que la mienne "un peu plus" (:-D) est très occasionnelle. C'est donc comme ça que je veux introduire la naissance d'un homme dénommé Jack. Une personne discutablement ordinaire, avec des points de vue assez schématiques qu'il aime laisser partir en vrille. Son père était ingénieur, sa mère musicienne. Peut-être que c'est l'union de ce genre de personnes qui lui a donné ce caractère très spécial, divergeant, divaguant, mais calibré. Les parents voulurent appeler ce nouveau né d'un prénom éclatant, comme cette flamme qu'on pouvait distinguer au fond de ses yeux. -"Toi, tu seras Jack!"- décida sa mère sans hésitations. Dans ces moments là le père n'as qu'une option – la fermer. Donc il est clair que personne ait fait d'objections par rapport à la décision spontanée de sa maman. C'était donc le début d'une existence plutôt improbable pour ce cher Jack. D'autant plus que son lieu d'apparition était Marijoa, une ville avec une ambiance plutôt spéciale.

Quand vous êtes encore petits vous pigez rien au monde qui vous entoure, et vous vous faites des idées très rapidement suivant votre séjour sur sa surface. Chaque enfant le fait à sa façon et cette façon de comprendre le monde va forger son caractère primaire. Le caractère primaire de Jack a été fortement influencé par la musique de sa mère, c'était des airs de violon changeant d'humeur chaque jour. S'associant fortement avec le temps, par exemple quand il faisait froid elle jouait un air réchauffant alors que par temps ensoleillé c'était une musique plus que rafraichissante et énergisante. La plus part du temps sa musique était inspirante, très forte en impressions. Un parc d’attractions pour un enfant. Et donc Jack a grandi avec un fond musical plutôt correct. Il a commencé a parler assez rapidement, ce que les médecins disaient normal de la part d'un enfant qui avait l'air d'être pressé de venir au monde. Les années s'écoulaient l'une après l'autre, le temps passait vite. Jack grandissait, sans aucun souci réel. Des son jeune age il se montrait intelligent et doué. Son père a préféré le faire étudier avec un professeur particulier, peu réputé. A vrai dire la seule raison pour la quelle il l'a engagé, étant le prix auquel celui la proposait ses services. C'était un homme âgé, aux airs d'un philosophe avec une façon de penser bien distincte. C'était quelqu'un qui entrevoyait l’existence comme quelque chose de très mathématique. Quelqu'un qui avait des idées un peu trop complexes pour la plus part des gens. Ce côté s'est progréssivement déteint sur la personnalité de Jack, le faisant devenir un jeune homme aux regards assez distincts. Le vieux l'aimait bien, il trouvait que le garçon avait des capacités surprenantes et surtout un caractère à retourner le monde. Les années passées auprès de lui furent des années très enrichissantes pour le jeune Pearl. Et voila que Jack est un maintenant un jeune homme. Très talentueux, il donne parfois des p'tits spectacles en pleine rue ou en plein centre commercial. Les gens aimaient. Les spectacles étaient vivants, ils avaient ce petit déclic qui faisait en sorte que vous aviez envie de regarder. Et puis bien sur, le côté beau garçon attirait beaucoup de jolies filles. Bref, ce genre de vie plaisait beaucoup à Jack, il était connu sans vraiment avoir un foule de photographes derrière le dos, les culottes des groupies s'entassaient les unes sur les autres les cœurs des femmes qui le côtoyaient se brisaient un par un, et personne ne venait bousculer son petit monde. La vie était belle.
Hélas, il n'y a pas d'histoire sans éléments perturbateurs. Dans la notre ce séra le déclin de Jack. Voyez vous, il est arrivé à un age de 20 ans, et a commencé à trouver que ça vie était vide de réel mouvement. C'était une vie paisible, pénarde, presque parfaite. Sauf que, elle était totalement dénué d'action. L'action, le risque... Pour satisfaire cette soif de péripéties, Jack est rentré dans le monde de la mafia. Comment à t-il fait? Un peu de mise en scène, une entrée qui déboite et bien sur beaucoup de tact. Bref, il a très vite su gagner la confiance et le respect de la famille dont il faisait partie. La délinquance en mode "Grand" avait commencé. C'était un an et demi d'une vrai vie de gangster : arnaques, fusillades, drogues... Tout ça faisait partie de son quotidien et bien évidemment, comme dans toutes les histoires de mafieux il existe un certain moment, à partir du quel les ennuis vont commencer. Chez Jack ça c'est passé très vite. L'histoire d'un soir, les forces de l'ordre qui débarquent en pleine célébration. Ouvrent le feu, tuent autant de monde qu'ils peuvent en avoir et arrêtent les survivants. Jack a eu la chance de survivre alors qu'il était là, ou presque. Allongé sur le sol, dans le tas de cadavres, complétement défoncé, alcoolisé, bref un homme brave. Prêtant à peine attention aux sifflements des balles qui passent au dessus, très peu inquiet pour sa peau et encore moins pour celle des autres. Une fois l'intervention finie, Jack fut arrêté et jugé pour arnaques, meurtres, vente de substances illégales et destruction des biens de l'état. Il fut donc exilé de Marijoa à vie, et condamné à passer un long moment dans une prison de North Blue. Jack n'avait pas l'air si désolé que ça, d'ailleurs il c'est même pris trois ans de plus suite à une insulte lancée au juge. En revanche la réaction des parents était très divergente. Le père était bien sur en colère après son fils, alors que la mère n'avait pas l'air si surprise que ça. Étonnamment elle a juste soupiré en voyant le comportement de son fils, surement une façon de dire "Mais quel abruti" sans être très violente. Bref voila, il n'y a pas eu de séparation dramatique, le tout c'est fait d'une façon très calme. Jack et les autres condamnés se sont fait embarquer sur un navire destination North Blue, et voici qu'un nouveau chapitre de cette histoire s'ouvre.

Le trajet s'annonçait très long, la bouffe était affreuse et les compagnons de Jack empestaient comme un troupeau de porcs. L'ambiance était très apathique, certains prisonniers racontaient des histoires horribles sur l'endroit ou on les emmenait, tandis que d'autres tentaient de s'enfuir par la nage. Les gardes s'en foutaient un peu, car de toutes façons aucun d'entre eux n'avait la moindre chance de survivre, soit les fugitifs mourraient de froid, soit de fatigue, soit les bêtes s'en servaient comme casse croute. Des longues journées de travail sur le bateau, sous les cris des vigiles. Parfois un petit coup de fouet, et si quelqu'un tente de se révolter - c'est un tir de révolver. Il n'y avait point d’espoir dans ce brouillard épais, mais qui pouvait savoir, que la salvation viendrait du désespoir même?.. "Le désespoir" était la bateau des pirates de la fortune, très imaginatif et effrayant comme nom. D'ailleurs le look était assez terrifiant. Bref, c'était un équipage connu à cette époque comme étant le plus déjanté et par conséquent le plus dangereux. Ils étaient aussi très fidèles à la définition primaire du mot pirate, mais passons. Cette bande de dégénérés complétement saoule a donc décidé d'attaquer le navire sur le quel se trouvait Jack. Très peu d'action finalement, les passagers se sont facilement rendus. Au final les pirates ont décidé de garder le bateau et donc par conséquent, il fallait faire quelque chose de tout ce peuple. C'est là que le capitaine à commencé à passer en regardant le visage et les yeux de chacun des présents, puis de donner une sorte d'ordre -"Saute"- disait il en incitant les gens à se plonger dans la mer du Nord. Et le voila regardant les yeux de Jack, tout petit par rapport à cette vieille masse de chair. Le regard droit, sur, clair et provocateur, signalant d'office qu'il n'est pas impressionné. C'était très scénique comme situation, il y a eu une sorte de blanc. Les pirates chuchotaient quelque chose entre eux, certains avaient l'air d'avoir fait leur adieux à ce petit blond très audacieux. Après cette petite pose le vieux éclata de rire à en verser quelques larmes, puis soudainement décrocha une droite très brutale. Et ce fut un K.O momentané. On passera la suite, parce que Jack était dans le coma pendant plus de trois jours... Son réveil fut marqué par l'odeur de pieds de l'un des pirates qui lavait ses bottes pour la première fois depuis trois ans. -"La folle se réveille enfin?"- Quelques instants après le pirate était bien sur l’otage de Jack, du au fait que les coéquipiers de celui-ci ont tout simplement oublié de ligoter le petit blondinet. Jack avait air pourtant sérieux, prêt à appuyer sur la gâchette, mais aucun des membres de l’équipage n'as réagi. Quelques rires par-ci, quelques rires par-la, des répliques du genre -"Tue le, il pue des pieds!!!"- Bref, Jack à du abandonner ce plan et se faire à l'idée qu'il a été choisi parmi les autres, pour rejoindre l'équipage. C'était donc une aventure assez frustrante, du moins pour les débuts, qui commençait pour "le p'tit blondinet". Accomplissant d’abord des tâches ménagères, puis progréssivement gagnant de plus en plus de respect, se faisant connaitre au sein de cette bande, ou famille d’alcooliques. Au fur et à mesure cette vie était presque devenu agréable. L'odeur pure de la mer, la brise caressant la peau, le rhum remonté au cerveau... Un subtil assortiment de sensations dans un bol de liberté... La vie d'un pirate, c'est ça... Très vite Jack a pu se joindre aux abordages de bateaux, dés lors devenant un membre confirmé de l'équipage, devenant un vrai pirate. Comme vous le savez, les pirates ont cette coutume de célébrer chaque pillage réussi, et donc une fête s'imposait. C'était la grande nuit. Tout le monde était sous l'emprise de l'alcool, on entendait des cris de joie pour le "dépucelement" du "p'tit blondinet". L'ambiance était si joviale que Jack a même décidé de se faire appeler par un nouveau surnom. Quelque chose de simple, quelque chose de précis et de brut. Dans cet élan d'inspiration il a crié -"Jack!! C'est comme ça que vous allez m’appeler à partir de ce moment là!"- tout en posant brusquement son bras droit sur un tonneau de vin vide, serrant un bout de bois entre les dents et faisant signe au tatoueur de l'équipage de s'approcher (Oui, ils en avaient un). C'est à partir de ce moment là que Jack a son prénom, ou plutôt son surnom de tatoué sur l'avant bras. Voila que la soirée est finie, tout le monde ou presque est en train de dormir ou bien de faire un coma éthylique. Certains vomissent sur le côté et Jack a la magnifique idée d'aller uriner sur la bordure du navire. Étant très saoul il perd son équilibre et "plouf", le voila maintenant dans l'eau de mer en train de se débattre, pigeant à moitié ce qu'il se passe, emmené lentement par le courant vers on ne sait ou, perdant peu à peu la conscience. Il essaye de pousser un cri, mais l'eau se faufile dans sa bouche et étouffe le bruit, et étant trop fatigué pour lutter, il s'endort encore une fois...

La vitesse de l'enchainement des facteurs est propre à chacun d'entre nous et même à chaque chose qui existe. Le plus fascinant reste le fait que plusieurs facteurs peuvent s'interposer. Dans ces moments là l’évènement qui en résulte devient encore plus occasionnel et intéressant. On se trouve donc dans ce genre de situation, sur la plage d'une île non répertorie sur les cartes. Les cris des mouettes et le gout du sable dans bouche réveillent progréssivement notre naufragé. Le forçant à ouvrir les yeux après s'être habitué à la lumière agressive émise par le soleil. Le décor correspond très bien au lieu. Des palmiers, de la végétation en abondance et quelques totems de temps en temps, signe du fait que l'île est habitée. A ce moment précis, Jack n'as strictement aucune idée de comment il a atterrit ici, ses souvenirs sont très flous et la seule chose dont il se souvient vraiment c'est qu'il c'est fait tatouer. La gueule de bois n'arrange pas les choses et donc Jack décide de chercher les habitants de cet endroit. Au final c'est eux qui l'ont trouvé, encore une fois dans les vapes après avoir mâche des feuilles d'une plante toxique, dans l’espoir de soulager sa soif. Son prochain réveil c'est fait dans des circonstances plus chaleureuses. Il était dans un lit très rustique, dans une sorte de cabane dont la fenêtre était entrouverte, laissant les rayons de soleil se faufiler à l’intérieur. Sur le côté de son lit se trouvait un bol d'eau et Jack se précipita de le vider, buvant de grandes gorgées. Après s'être rhabillé (Parce que oui, mine de rien les aborigènes l'ont dénudé) il sortit fièrement de cette mini cabane et découvrit un village. Des hommes et femmes, presque nus, des enfant jouant avec des pierres. Chacun était occupé à faire quelque chose, personne ne glandait, c'était le tableau d'une cohésion totale. Jack attira bien sur tous les regards en un instant et le village c'est immobilisé pendant quelques secondes. Jusqu'à ce que l'un des vieux ne vienne lui parler. Il parlait dans une langue incompréhensible pour le pirate et la communication a du se faire grâce à un langage de signes maladroit. Jack a quand même réussi à se faire organiser une petite excursion, histoire de visiter les lieux. C'était un endroit paisible, la plus part des habitants semblaient ignorer l'existence du monde en dehors des limites de leur petite île. Ils avaient cependant quelques bateaux qu'ils utilisaient pour un petit commerce d'alcool local. Les bateaux se perdaient derrière l'horizon puis revenaient quelques temps après. Bref, Jack n'avait pas l'intention de s'attarder très longtemps ici, mais il se devait de partager une gourde de cette boisson avec le doyen. Une gourde, ou deux... Ou trois... Une fois qu'on picole on perd facilement la notion de quantité... Il faisait nuit. Lui et son compagnon de bouteille se remettaient de la mine qu'ils venaient de se prendre. Jack se sentait plutôt bien, tandis que son ami avait souvent besoin de s'émanciper dans un coin histoire de... Vous comprenez... Au final ils arrivèrent devant une sorte de temple, et le doyen très heureux de cette occasion, invita Jack à entrer. Il faisait froid dedans. Sur les murs on pouvait distinguer des fresques et des inscriptions faites avec une police incompréhensible. Au centre de cette vaste pièce, se trouvait un autel, avec un fruit étrange délicatement posé sur un pied approprié. Le vieux lui fit signe de s'approcher. Jack n'as pas tout compris à ce que le vieillard tentait de lui expliquer, mais vu les circonstances ça devait être une sorte de relique. Un dieu, qu'ils idolâtraient. Pour confirmer cela, le compagnon de Jack se lança dans une prière ardente, pendant que Jack s'occupait à étudier visuellement le fruit. Vous savez, des fois les gens font des actions non réfléchies, sans ce soucier de ce qui peut en résulter. Des actions visant surement à amuser la galerie. Alors étant bourré, Jack, dans un élan de joie et de gaieté, attrapa le dieu de ces bon gens et croqua dedans. Le gout était assez étrange, voir dégueulasse, mais ne faisant pas attention à cela Jack avala sa bouchée et reposa le fruit sur l'autel sous les yeux choqués du doyen. Il comprit assez tardivement que c'était une grosse erreur de sa part et que pour le bien être de sa vie il devait fuir, fuir avant que ces gros gardes ne lui mettent la main dessus. Une panique éclata dans le village, sans comprendre pourquoi certains brulaient leur maisons et se tapaient dessus, surement à cause de l'hystérie générale. Jack pendant ce temps essayait de trouver un moyen sur d'atteindre le bateau accosté sur la plage. C'était assez tendu, les aborigènes n'étaient pas aussi cons qu'ils le paraissaient, et donc ont encerclé le bateau de tel sorte que personne ne puisse y accéder. Fallait agir vite, avant que ces gars n'aient la bonne idée de mettre feu au navire, ou bien de le faire partir. Une seule option se présentait – foncer droit dans le tas en improvisant. Étonnamment, Jack s'en est sorti plus que bien, la finesse de ses mouvements ainsi que qu'une étrange tendance à ne pas tenir sur les pieds de ses ennemis, lui ont permis d'atteindre son but plus que facilement. Quelques instants plus tard le voila sur le bateau, en train de remonter l'ancre d'une façon assez frénétique tout en empêchant les courageux de monter sur le bord. Bref, mission accomplie, Jack commence à s'éloigner progréssivement de la plage, on entend les cris d'insultes des aborigènes enragés... Le vent soufflait dans la bonne direction et le temps ne semblait pas vouloir s'acharner contre le pirate. Par pur hasard il réussit à trouver "le Désespoir" au milieu de cette mer et après avoir rejoint ses coéquipiers s'informa du fait qu'ils ont été victimes d'une violente tempête, qui les a fait parvenir à cet endroit précis. -"Le capitaine y est resté.."- remarqua l'un de pirates. -"Il en faut un nouveau, le vice-capitaine!"- répliqua son voisin, -"Il est mort lui aussi abruti!"- rajouta un autre membre. Très vite une dispute éclata, entre ceux qui voulaient prendre le pouvoir et ceux qui n'acceptaient pas les candidats. C'est alors que Jack s'interposa héroïquement en tirant une balle en air. L'effet fut immédiat, tout le monde la fermait. Profitant de ce silence pour monter sur son tonneau dédié, il entama son discours...
-"Écoutez moi bande de dégénérés!!! Je suis dans ce milieu depuis moins de temps que la plupart d'entre vous, mais j'ai su m'adapter et apprendre à vivre en tant que celui qui chasse la fortune, en tant que Pirate! Et je sais aussi, que..."- un cri disant -"Ta gueule!"- coupa Jack dans son élan pour un bref instant, mais celui-ci ne s'est pas démonté et a continué son discours -"Et je sais aussi qu'aucun d'entre vous ne pourra prendre la place du vieux! C'était un homme brave, prêt à risquer sa vie pour son équipage... Pense tu vraiment assumer ça Johnny? Pense tu être capable à mettre ta vie en jeu? Et toi Seth, pense tu pouvoir donner des ordres aussi précis et pertinents que les siens? Non... C'est bien ce qu'il me semblait... Alors voila ce que je vous propose mes amis! Voici mon revolver. J'ai tiré une balle tout à l'heure, il en reste cinq. Oserez vous tenter la fortune comme le faisait notre capitaine?! Dites moi, êtes vous à ce point la fiers d'être les Chevaucheurs de la Fortune?!"- Mettant un terme à ce discours du moins inspirant, Jack posa son arme sur le tonneau et sonda chaque pirate présent sur le bateau. Aucun d'entre eux n'avait l'air partant, certains montraient de l'hésitation, mais au final personne c'est décidé. Un sourire moqueur se dessina sur le visage du blondinet, il prit le flingue dans sa main droite et le colla délicatement contre sa tempe droite. Il donnait sa vie aux mains de la fortune en quelque sortes, bien qu'il était persuadé du fait qu'il allait survivre. Il a toujours survécu, il a toujours eu de la chance et il a toujours été timbré alors après avoir pris une bonne bouffée d'air, enfilé son sourire extravagant et sortis un truc du genre -"Bande de merdeux..."- Il appuya sur la gâchette...
Deux années sont passées depuis ce tournant imprévu. Jack s'est bien évidemment approprié le titre de capitaine et a pris connaissance de son pouvoir bien plus tard, après plusieurs mois d’expérimentations et surtout une tentative de baignade ratée. Le premier équipage a perdu la vie, il y en a eu un second qui a connu le même sort. Au final, il a quand même réussit à entamer son trajet vers la gloire, Jack venait de mettre le pied sur Grand Line. Il était alcoolisé, pas frais et assez blasé d'avoir perdu son tout nouveau équipage, mais ces petits détails ne pouvaient tout simplement pas effacer le sourire de son visage. Le sourire de l'homme qui a la fortune à ses pieds comme un animal de compagnie, ce sourire qui va surement vous faire péter plus d'un plomb, le sourire de Jack, Jack Pearl...


Derrière l'écran


Prénom : Ilias, attention à la nuance, c'est pas Ilies mais Ilias
Âge : 20 ans, et oui je commence à me faire vieux =,=
Fille ou garçon : Homme
Comment as-tu découvert le forum ? Question de hasard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Sky
Navigateur
Navigateur
avatar

Messages : 148
Date d'inscription : 18/07/2012
Age : 19
Localisation : Dans un bain de sang

Caractéristiques
Riyals:
2915/15000  (2915/15000)
Prime: 40.000.000
Fruit du Démon: Mane Mane No Mi / Fruit du Travesti

MessageSujet: Re: One between the millions   Mer 16 Jan - 10:33

Alors, re-bienvenu et cool ta fiche, j'aime ton perso xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erza Scarlet
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 807
Date d'inscription : 14/01/2012

Caractéristiques
Riyals:
4500/15000  (4500/15000)
Prime: 77.500.000
Fruit du Démon: Aucun ( Ancien fruit : Pika Pika no mi )

MessageSujet: Re: One between the millions   Mer 16 Jan - 11:33

Qu'est ce que je pourrais redire là dessus... hum voyons je trouve rien '-' ( oh si j'ai repéré une répétition wouhouuuuuuu o/ " et et " ...aha fière de moi ! )
Bon c'est parfait , mais comme je veux voir le fonctionnement de ton fruit , je regarderais ça dans le test '_'

Citation :
Un jour tu t'infiltres dans un bâtiment de la Marine dans le but de voler des documents secrets pour les revendre sur le marché noir.Mission qui parait facile pour toi comme la chance te souris continuellement.Celle-ci ayant prévu ton arrivée , elle réalisa un couloir piégé dans lequel toutes sortes de guets-apens ont été mis en place en plus d'avoir placé à son extrémité un garde du niveau d'un colonel possédant un fruit du démon de ton choix.Ton but est de récupérer les documents en passant par ce couloir et en battant l'homme.Un minimum de 50 lignes te sont demandées.

Bonne chance Razz ( et merci pour l'idée Rolling Eyes )

_________________~

Le pouvoir dont j'ai besoin est le pouvoir de protéger mes amis...
...Tant que j'ai ce pouvoir alors c'est tout ce dont j'ai besoin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzume J. Pearl
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 12/01/2013
Age : 26
Localisation : Quelque part entre le chaos et le néant

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Le Fruit Du Chanceux

MessageSujet: Re: One between the millions   Ven 18 Jan - 15:15

La nuit venait tout juste d'entamer son règne éphémère et les voiles de lumière argentée émanant de la lune se posaient délicatement sur le décor. Ça donnait un air plutôt imposant au bâtiment de la marine, bien que ce n'était pas assez impressionnant pour faire en sorte que Jack renonce à sa mission improvisée. Il se souvenait brièvement de cette partie de poker à la quelle il avait participé. Une table peu ordinaire avec des têtes recherchées dans toute la mer du Nord. Des criminels dangereux pour la plus part, tandis que d'autres sont juste des petits péteux voulant se faire un nom en imitant les grands. Certains ont tué un tas de personnes, des femmes et même des enfants, tandis que d'autres n'ont pas eu cette clémence et dieu sait quelles tortures ont enduré leur victimes. Bref, Jack aimait le poker, non seulement parce que c'est un jeu basé sur la chance, mais aussi à cause de son amour pour la manipulation et le mensonge. Faut savoir qu'il fréquentait cet endroit depuis au moins un an, et qu'aucun des autres joueurs n'as jamais eu de doutes à propos de sa chance surnaturelle. De temps à autres une petite bagarre de rien du tout éclatait, se finissant aussi rapidement qu'elle avait commencé après quelques vers d'alcool. C'est pendant une partie autour de cette fameuse table que Jack a eu vent de cette information. Comme quoi des documents confidentiels étaient arrivés au QG de la Marine et qu’apparemment ils seraient d'une valeur capitale aux yeux de certains loups de mer. Un moyen sur de se faire de l'argent. C'était risqué, mais Jack se devait de les dérober. Voyez vous c'est une question d'honneur quand on est dans le métier depuis un bon bout de temps. C'est donc là que Jack à dévoilé sa main de deux As, séché son verre de whisky d'un coup sec et quitté cette partie de loosers avec un air de supériorité confirmée. La sécurité était très relâchée, et les quelques gardes présents pour veiller sur l'entrée principale étaient si saouls qu'ils ne prêtaient aucune attention à la tâche qui leur était confiée. L'un d'eux faisait de grands gestes, voulant surement dire que quelque chose était aussi grand que ça, tandis que l'autre tournait sa tête dans une réponse négative et semblait contredire son ami. Soudainement un bruit de piafs attira leur attention, créant la diversion parfaite pour Jack et celui-ci se précipita de la saisir, s'infiltrant discrètement dans les locaux de la marine.

Il faisait sombre, on pouvait à peine apercevoir le bout de ces couloirs interminables et Jack avançait d'un pas silencieux tout en réfléchissant au fait que -"Les architectes ont vraiment un manque de gout..."-. La sécurité à l'intérieur du bâtiment était quasi inexistante mis à part quelques femmes de ménage qui finissaient leur travail. C'était presque à se demander si la marine voulait réellement protéger ses documents. Était-ce un piège? Peut-être, on ne pouvait pas en être sur, mais ce genre de détails inquiétait pas vraiment notre pirate. La seule chose pour la quelle il pouvait s’inquiéter était le fait que son équipage se bourre peut-être la gueule en son absence et ne puisse pas partir au bon moment comme c'était prévu. Puis, y avait aussi le fait que Jack n'ait plus de picole à sa portée après son retour, -"Si ses enfoirés touchent à ma réserve de Rhum... Je vais les dessaouler à ma façon."- se disait il en imaginant toutes sortes de moyens rapides et efficaces de leur passer l'envie de boire ne serait-ce qu'une seule goutte d'alcool de leur vie. Dans une autre vie il aurait pu fonder un centre de désintoxication... Mais bon, lui il était pirate. Un pirate qui avait une mission actuellement, une mission qui arrivait à la dernière ligne droite et devinez quoi? C'était encore un couloir. Jack commençait à en avoir sérieusement marre de ce manque d'action. Il s'attendait à quelque chose de mieux, quelque chose ou il pourrait mettre ses talents en action. Je sais pas moi, peut être qu'un char blindé au fond de ce couloir aurait pu satisfaire sa soif de péripéties. Hélas, il n'y en avait pas, mais au moins on pouvait apercevoir le bout de ce périple et Jack s'empressa d'avance et c'est alors que le vrai spectacle pu commencer. Dès qu'il fit ses premiers pas dans ce dernier couloir, des pièges ont commencé à s'actionner, générant chez lui ce petit sourire de satisfaction. Des tirs de fusils retentissaient de part et d'autre de sa tête, des tirs avec un léger retardement, surement une mal-fonction de la part des mécanismes. Les balles l'effleuraient à peine, leurs sifflements le faisaient presque vibrer, transformant son sourire en quelque chose de plus sadique. Encore quelques pas et c'est des flèches qui partent en direction de Pearl, la plus part se cassent avant au moment d'être tirées, d'autres sont déviés de leur trajectoire prévue. Jack écoute chaque bruit avec un grand intérêt, c'est comme une sorte d'orchestre pour lui. Un orchestre dont lui est le seul chef. Et c'est dans cet élan d'inspiration qu'il parcourt encore quelques mettre et trébuche, évitant de justesse des lames destinées à lui couper la tête. Un peu plus loin des lances flammes se mettent en action, crachant des flammes affamées de matière, cherchant à décimer tout ce qui entre en contact avec elles, mais se courbant d'une telle façon que Jack en sort intact. -"Il fait un peu chaud ici quand même'- ce dit il alors qu'un pilier qui devait l’écraser se bloque à quelques centimètres de sa tête. N'y prêtant pas plus d'attention que ça Jack continue d'avancer, ratant involontairement la moitié des pièges ainsi qu'en évitant l'autre moitié. Des boulets de canons esquivées de justesse, des lames qui s’entremêlent et se cassent et même une bombe à retardement au bout du couloir. Une bombe qui surgit du sol et fixe Jack, tentant de lui faire peur. Mais celui-ci ne se dégonfle pas et reste la à fixer le timer. 5...4...3...2....... Le décompte s’arrête et Jack soupire en entrant dans la salle principale -"Franchement, ces gars... Une bombe à retardement... Leur créativité me dépasse..."-.

En pénétrant dans la salle, Jack a tout de suite senti une présence ou plutôt un parfum sucré émanant du fond de la pièce. Une silhouette à peine visible s'y trouvait. Celle-ci sortit progréssivement de l'ombre, se transformant en un corps femme. Une femme très belle du visage, ainsi que bien formée du corps. Les ornements figurants sur ses épaulières indiquaient son grade, elle était colonel. Il y avait aussi cette expression sur le visage, cette expression qu'ont tous les représentants de la marine une fois que leur carrière arrive à un point dont ils sont fiers, cette expression de supériorité. Jack n'aimait pas trop la voir sur quelqu'un d'autre que lui. L'échange de regards a duré pendant plusieurs secondes. Personne n'avait l'air de vouloir interrompre le silence, préférant en profiter pour étudier l'adversaire. Après cette petite pose pendant laquelle Jack à eu le temps de se dire -"Quelle gâchis pour une poitrine si sublime d'être dans la marine..."-, la femme tenta d'entrouvrir sa bouche pour ouvrir la discussion, mais fut immédiatement arrêté par deux tirs de revolver dans les genoux.
-"Excuse moi, je t'ai interrompu?"- retentit la voix de Jack d'un ton plutôt sadique. La femme quand à elle n'as même pas mimé de douleur. Elle est restée figée comme si ne rien était, tandis que ses blessures se refermaient dans un agglutinement d'une substance rose. Jack trouva ça assez dégoutant, mais d'un autre côté passionnant vu que c'était la première fois qu'il rencontrait quelqu'un avec une capacité de ce genre.
-"Logia?"-
-"Logia du chewing-gum"-

-"Je suis tout simplement fasciné par la médiocrité de certains fruits du démon, c'est comme ce gars qui avait le fruit de l’ornithorynque..."-
-"William Lawson, c'était mon amis... Et tu l'as tué."-
-"Aille... Une histoire d'amour? Pour te rassurer je peux t'affirmer que j'avais pas l'intention de le tuer. Disons que c'est un coup qu'est parti trop vite... Vraiment trop vite..."- Abrégea Jack en prenant un air nostalgique baissant doucement de ton, puis reprenant en y remettant un peu d’énergie
-"Je suppose donc que je n'ai aucune chance de pouvoir partir avec ces documents sans engendrer un combat? Si tu préfères y a une chambre de libre sur le bateau, on pourrait s'y isoler et parler de la vie en général..."-
-"Cesse tes bavardages Jack Pearl. Je suis ici pour protéger quelque chose et arrêter n'importe qui tentant de les dérober."-
-"Au pire, j'ai vu une photocopieuse en mont..."-
Une salve de gomme à mâcher frôla la tête de Jack. Celle-la il l'aurait prise en pleine tête s'il n'aurait pas su esquiver au bon moment. Il continua, lançant un regard presque déçu, la situation crée ne l'arrangeait pas.
-"Okay.. J'ai compris. Je vais devoir être la personne qui va te donner la fessée"-

C'est sur ces belles paroles que le vrai combat commença. Jack ne savait pas trop comment il allait s'y prendre pour battre un utilisateur de Logia, mais il restait confiant comme d'habitude. Il commença par vider les bobines de ses révolvers dans le corps de cette femme, visant principalement les yeux, cherchant à l'aveugler pour quelques instants. Hélas cette tactique n'était pas approprié car la frénésie de son ennemi augmentait la vitesse de sa régénération. Elle continua avec ses salves massives, Jack les évitait avec des mouvements assez excentriques. La femme semblait tendue, elle ratait ses tirs à cause d'une raison indéfinissable. Sa vision se brouillait de temps en temps, une poussière venant lui taper dans l’œil ou bien elle trébuchait sur un espace totalement lisse. Cette situation stressante la fit dégainer son sabre, suite à quoi elle fonça sur Jack en poussant un cri de guerrier. A ce moment très précis, Jack exécuta une petite feinte en se décalant légèrement sur le côté et mettant un croche pattes discret à cette amazone en folie. Ne pouvant pas garder son équilibre et de plus emportée par sa vitesse elle s'envola dans le fameux couloir amortissant sa chute avec sa poitrine. Jack, tout en admirant cette réception se mit à applaudir sournoisement tout en rajoutant une petite phrase vénéneuse.
-"Quelle maitrise... Je dois avouer que je suis impressionné par l'efficacité de la marine..."-
-"Maudit sois tu Jack Pearl!"- s'exclama le colonel en faisant quelques pas en avant. Les pièges ont commencé à s'actionner un par un. Des tirs de fusils, des boulets de canon, des flèches et des flammes réduisaient la femme chewing-gum en morceaux, mais elle continuait à avancer, lentement. Le sang lui était monté à la tête, à cet instant précis elle voulait arracher la mâchoire de Jack pour faire en sorte qu'il ne puisse plus jamais sourire. Elle s'en était presque sortis et c'est alors qu'arrivé devant la fameuse bombe dont le compteur venait tout juste de... 2...1...0 elle souleva légèrement son regard pour voir l'expression de satisfaction profonde que Jack éprouvait. Il était en train de sourire comme toujours, en montrant volontairement son tatouage tout en lançant se petit regard, histoire de dire -"Et bin alors?"-
La bombe explosa dans une détonation qui déchira le couloir et une partie de la salle, évitant de justesse l'endroit ou se trouvait Jack. Son adversaire était coincé dans les décombres et la mission touchait presque à sa fin. Ouvrir le coffre était un jeu d'enfant et Jack récupéra les documents sans même y jeter un coup d’œil – il n'en avait rien à faire. En sortant par la fenêtre il croisa tout de même les deux gardes saouls de l'entrée, tous les deux pétrifiées par sa présence. Aucun d'eux n'as tenté d’arrêter le pirate et donc Jack en profita pour mimer la taille de poitrine du colonel avec les mains, générant un petit sourire chez l'un des deux. C'est donc après cette petite pause humoristique, que Jack s'empressa de quitter cet endroit avant que le reste de la cavalerie arrive. -"J'aurais mieux fait de voler la photocopieuse..."- se disait il en remontant sur son bateau, il allait maintenant pouvoir négocier le prix de sa petite trouvaille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syu Anri
Navigateur
Navigateur
avatar

Messages : 532
Date d'inscription : 09/11/2011

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Kilo Kilo no Mi

MessageSujet: Re: One between the millions   Ven 18 Jan - 22:33

Très bon test RP (malgré quelques fautes d'orthographe) j'aime beaucoup le personnage et ta façon d'écrire ^^ Tu as respecté toutes les conditions, tu es donc validé ! Bienvenue sur One Piece Evolution et bon RP parmi nous !

_________________~

« Respice post te, hominem te esse memento. »
« Regarde autour de toi et souviens-toi que tu n'es qu'un homme. »

Merci à Stein pour l'avatar et la signa ! :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: One between the millions   

Revenir en haut Aller en bas
 

One between the millions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Investissements entre 10 et 25 millions dans le textile
» Dix millions de personnes paient l’irresponsabilité de ceux qui gouvernent en Ha
» HUIT MILLIONS DE REPUBLIQUE D'HAITI
» 510 millions de dollars pour reconstruire Carrefour-Feuilles
» Une milliardaire lègue 12 millions de dollars à son... chien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece ~ Evolution V2 :: Accueil :: Fiches de Présentation :: Fiches Validées-