One Piece ~ Evolution V2

Forum Role Play
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Deux guérisseur, une altruiste, un sadique.[PV: Ayame Shûko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jake Storm
Amiral
Amiral
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 22/01/2012
Age : 23

Caractéristiques
Riyals:
8700/15000  (8700/15000)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Imi imi no mi

MessageSujet: Deux guérisseur, une altruiste, un sadique.[PV: Ayame Shûko]   Dim 17 Fév - 22:29



    Ha LogueTown… Que de souvenirs en cette ville d’East Blue. J’y ai toujours fais des rencontres plutôt sympathique et riche en apprentissage et découverte. Du genre, ce Vice-Amiral, Iori, archéologue et possédant le fruit du démon du sable. Cela a été un joli combat qui s’est soldé par un bon avantage pour moi. Il maitrisait bien son pouvoir mais pouvait encore être amélioré. De plus, combattre dans un bar comportant énormément de liquides. Bref, une bonne partie de baffes dans la gueule afin que je recherche

    Je me remémorai rapidement pour le Gouvernement mondiale m’avait renvoyé dans cette ville d’East Blue. Rien de bien folichon finalement, j’étais juste ici pour récupérer de nouveau un maximum d’informations sur les révolutionnaires, dont les dernières nouvelles et recherche du secteur qui s’en occupe, faisait référence une révolutionnaire capable de soigner les blessures grâce à sa faculté. Son fruit du démon quoi. Une personne qui titilla mon attention très fortement. Et c’est à Loguetown qu’ils l’avaient localisé.

    Une fois arrivé sur place, je ne commençai pas immédiatement mes recherches. Je ne savais pas où chercher précisément et perdre mon temps m’emmerdait énormément. Je flânai donc à travers les ruelles, n’ayant pas de destination précise. Je me retrouvai sur la grande place. Je me souvenais très bien de celle-ci, j’étais venu il n’y a pas longtemps mais cette fois-ci, il semblait qu’aujourd’hui soit jour de marché car de nombreuses échoppes se trouvaient au milieu de celle-ci ainsi qu’en bordure. Je déambulai au travers, regardant d’un œil distrait ce qu’elles contenaient. Les soldats de la Marine qui surveillaient et que je croisais, me laissaient passer en me saluant, que je leur rendais d’un signe de tête. Il faut dire que j’étais facilement reconnaissable avec mon manteau de Vice-Amiral et ma gigantesque épée.

    Arrivant au bout de la place, je m’arrêtai à la dernière boutique. Parmi tous les bibelots que je pouvais voir dessus, mon regard fut attiré par un objet emplis de nostalgie. Il s’agissait d’une magnifique pipe en bois, ouvragé, dont le bout était sculpté d’une main experte. Elle n’avait apparemment jamais servi. Je la pris en main et des souvenirs refoulés réussirent à percer mon esprit. Mon père fumait une pipe de ce genre-là. Mes yeux étincelèrent à sa vue et je demandai son prix au marchand. Qu’importe combien il en voudrait, je lui achèterais.

    J’admirais mon acquisition, assis dans un bar tout proche, une table isolé de tous. Il n’y avait pas spécialement de monde mais la dizaine de personnes qui se trouvaient dans le bar ne me donnaient pas envie de me joindre à eux. La seule marque sociale que je fis, ce fut de demander une allumette pour allumer ma pipe. Une fois assis, je tirai doucement dessus et toussa un peu de fumée. Mais je continuai, voulant m’y habituer. Une larme roula doucement sur ma joue mais un sourire éclairait mon visage.

    La taverne finit par se remplir et la chaleur qui commençait à y régner me força à retirer mon manteau et à le poser. Néanmoins, on ne m’importuna que très peu au cours de la soirée, même quand les seules places qui restaient étaient celles autour de ma table. Ce fut dans les heures de pointes qu’elle arriva, celle que je recherchais. Evidemment, ne connaissant pas son physique, je ne pouvais pas savoir que c’était elle. La voyant chercher une place, je la hélai et l’invita à prendre place. Mon manteau n’était pas visible je ne savais pas si elle connaissait mon visage mais je la regardais en souriant, voulant me montrer amical.



_________________~
Perçois-tu toutes ces émotions qui te parcourent continuellement? Je ressens ton âme et ton être Invité, jusqu'au plus profond de toi-même. Regarde moi et apprends à t'écouter.

Jake Storm, un homme en quête de rédemption.

Jake Theme :
Combat Theme :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayame Shûko
Révolutionnaire
Révolutionnaire
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 26/12/2012

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Isha Isha No Mi / Fruit du médecin

MessageSujet: Re: Deux guérisseur, une altruiste, un sadique.[PV: Ayame Shûko]   Lun 18 Fév - 0:50


Deux guérisseur, une altruiste, un sadique.

    Cela faisait plusieurs jours que je me trouvais dans cette merveilleuse ville qui portait le nom de Logue Town. On pouvait encore y sentir cet esprit de liberté, celui de tous ces pirates qui s'apprêtaient à commencer un long périble.

    J'avais à présent réussis à rentrer dans la révolution depuis quelques temps et personne n'était venu m'importuner sur ce sujet pour le moment. J'en étais même à penser que personne ne découvrirait ma véritable identité et me promenais, donc, dans la plus grande tranquilité, dans les rues de la ville, passant près de Marines sans éprouver la moindre crainte.

    En réalité, pour le moment, les personnes qui m'inquiétaient le plus n'était pas les Marines, mais ceux qui me cherchaient pour me faire revenir à ma vie d'antant, c'était certainement ceux-là qui avaient le plus d'informations sur moi et qui avaient le plus de chance de me trouver.

    Néanmoins, à ce jour, je ne m'en préoccupais pas trop, et, comme je n'avais rien de spécial à faire, je profitais de mon argent pour faire des achats dans le marché qui se trouvait sur la place principale de la ville. Je n'avais pas d'idées précises de ce que je voulais prendre. Je me baladais donc au milieu de la foule, jetant des regards à droite et à gauche, m'attardant quelques secondes devant certains petits magasins. Mais après plusieurs heures, je n'avais toujours rien trouvé pour faire mon bonheur et je me décidais à quitter l'endroit. Il me fallut dix bonnes minutes pour me faufiler à travers la foule et trouver enfin la sortie.

    Une fois cela fait, je me décidais à me promener dans la ville en attendant que je trouve quelque chose d'intéressant à faire. Après plusieurs minutes, mon regard s'attarda sur une librairie. Je m'y engouffrais en espérant que celle-ci ferait mon bonheur. Après une heure seulement, j'avais déjà trouvé plusieurs livres et me décidais à les acheter.

    Après cela, je rentrais dans une taverne qui semblait correcte. Celle-ci était bondée à cette heure-ci. Je cherchai une place, et, alors que j'étais sur le point d'abandonner l'idée d'en trouver une, un homme m'appela et me proposa de m'installer près de lui. Il semblait amical, mais, son visage me rappelais quelqu'un, sans savoir vraiment qui. Ses cheveux rouges n'étaient pas là pour me rassurer, mais, ses yeux, eux, avaient quelque chose d'intéressant.

    Je pris place à ses côtés, en me disant qu'il ne devait certainement pas être méchant, bien au contraire, son sourire annonçait plutôt quelqu'un d'amical et de chaleureux. Cependant, la couleur de ses cheveux m'effrayaient, je lui demandai donc, le plus inocemment du monde :

    - Pourquoi vous avez des cheveux rouges ? Vous êtes blessé ?

    Je ne me doutais alors pas encore de la véritable identité de cet étranger qui me paraissait pourtant étrangement familier, du moins, j'étais certaine d'avoir déjà vu son visage quelque part...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Storm
Amiral
Amiral
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 22/01/2012
Age : 23

Caractéristiques
Riyals:
8700/15000  (8700/15000)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Imi imi no mi

MessageSujet: Re: Deux guérisseur, une altruiste, un sadique.[PV: Ayame Shûko]   Mar 19 Fév - 23:41



    Quand son attention fut captée par ma voix, elle sembla me détailler sous toutes mes coutures. Je ne sais pas si elle me reconnaitrait, elle pourrait, vu que je suis Vice-Amiral et je ne le cachais à personne. Nos regards se croisèrent. De beaux yeux-bleus me fixèrent, plutôt claire, contrairement à la couleur un peu plus sombre que je possède. Puis ses yeux montèrent sur mes cheveux et je sentis comme une sorte d’insécurité quand elle les vit. Ha ? J’étais reconnu ? Enfin on verra bien. Je regardai les siens et souris. Ils étaient d’un vert clair, s’apparentant à une pomme. Je frissonnai. Elle me donnait envie de la croquer. Et cela ne s’arrangeait pas avec sa petite taille qui faisait d’elle un très joli brin de femme.

    Souriant toujours, elle vint s’asseoir à mes côtés. Ma large épée se trouvait adossé au mur, derrière moi. Quand à mon manteau, il était en partie visible mais rien ne pouvait déterminer s’il s’agissait d’un simple par-dessus ou celui d’un grade de la Marine. Au moment où elle s’assit, elle regarda de nouveau mes cheveux, de la frayeur se lisant dans son regard. J’allais lui demander d’où cela venait mais c’est avec une voix innocente qu’elle me posait sa question.

    - Pourquoi vous avez des cheveux rouges ? Vous êtes blessé ?

    Je partis sur un rire chaleureux te puissant qui fis retourner le visage de plusieurs usagers dans la taverne. Après une bonne trentaine de secondes, j’essuyai une larme qui perlait au coin de mon œil, avant de prendre une grande inspiration et pour me calmer. Souriant largement, je lui répondis gentiment.

    - Heureusement non, je ne serais surement pas ici avec une telle blessure. C’est leur couleur naturelle et qui viens de ma mère. Léger flottement de tristesse dans la voix, qui disparut rapidement. Je te demanderais bien si tu n’as pas fait pousser les tiens avec de l’engrais, mais je présume que l’histoire de la couleur est similaire à la mienne.

    Sur ces derniers mots, j’appelai le serveur et voulut commander quelque chose à boire. Pour ce soir, ce serait un fond de Bourbon et je laissai la jeune femme prendre ce qu’elle voulait. Il repartit et revint rapidement avec nos commandes. Le fond d’alcool que j’avais dans mon verre ne donnait pas spécialement envie et son goût était abominable mais, bizarrement et je ne sais par quel miracle, je commençais à l’apprécier. J’allais porter mon verre à mes lèvres que je me remémorai quelque chose de primordiale.

    - Je ne me suis même pas présenté, je me nomme Jake Storm et l’épée derrière moi m’appartient. Sans être indiscret, vous habitez sur LogueTown ?

    Et je bus mon verre cul-sec en attendant sa réponse. La chaleur de l’alcool me coula le long de la gorge et le goût de celui-ci me fit frissonner et légèrement grimacer. Au moins, mes réactions vis-à-vis de cet alcool s’étaient améliorées. Je me mis à fixer longuement la jeune femme en face de moi. Je me demandais si elle allait me répondre. Du coin de l’œil, j’aperçus des éclats métalliques dans la salle. Des pistolets, des sabres, des poignards. Cela me confirma ce que je pensais en rentrant dans l’établissement, que cette soirée avait de forte chance de se terminer en une baston générale : moi contre les trois-quarts de pirates et de brigands qui composaient les personnes présentes dans la pièce.



_________________~
Perçois-tu toutes ces émotions qui te parcourent continuellement? Je ressens ton âme et ton être Invité, jusqu'au plus profond de toi-même. Regarde moi et apprends à t'écouter.

Jake Storm, un homme en quête de rédemption.

Jake Theme :
Combat Theme :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayame Shûko
Révolutionnaire
Révolutionnaire
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 26/12/2012

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Isha Isha No Mi / Fruit du médecin

MessageSujet: Re: Deux guérisseur, une altruiste, un sadique.[PV: Ayame Shûko]   Mer 20 Fév - 1:40


Deux guérisseur, une altruiste, un sadique.

    Ma question causa un fou rire d'au moins trente secondes à l'inconnu en face de moi. Ce rire fit tourner la tête de plusieurs personnes présentes dans la taverne, je me demandais bien à quoi pouvez penser ces gens. À en juger par son rire, j'en arrivais à la conclusion que la couleur de ses cheveux n'étaient pas causé par une blessure, à moins que celle-ci l'ai rendu fou. Après avoir repris son calme, il me répondit :

    - Heureusement non, je ne serais surement pas ici avec une telle blessure. C’est leur couleur naturelle et qui viens de ma mère. Je te demanderais bien si tu n’as pas fait pousser les tiens avec de l’engrais, mais je présume que l’histoire de la couleur est similaire à la mienne.

    Ces mots réussirent à m'arracher un petit sourire. Même si j'aurais préféré que ces cheveux aient poussé avec de l'engrais, je les avais hérité de ma mère, la couleur n'était pas pour me déplaire, seule son origine me déplaisait. Après cela, l'étranger appela un serveur et commanda un verre d'alcool, quant à moi, je me contentais de prendre un verre de soda. Le serveur ne tarda pas à rapporter les commandes et je commençais à siroter tranquillement mon verre, me sentant en sécurité dans la taverne. Je n'arrivais toujours pas à mettre un nom sur l'inconnu et cela m'intriguait beaucoup.

    Ce dernier me devança dans mon interrogation et y répondit sans que je n'ai eu à poser la question :

    - Je ne me suis même pas présenté, je me nomme Jake Storm et l’épée derrière moi m’appartient. Sans être indiscret, vous habitez sur LogueTown ?

    Immédiatement, je jetai un coup d'oeil sur ladite épée. Elle était énorme et n'inspirait pas vraiment la confiance, encore un élément effrayant. De plus, le nom de Jake Storm me rappelais étrangement quelque chose que j'avais lu sur les vice-amiraux. Si cet homme faisait parti de la Marine, je ne devrais à priori pas lui faire confiance, après tout nous étions dans deux camps ennemis, néanmoins, son air amical me convainc qu'il ne pouvait pas me vouloir du mal. Du moins, il m'en ferait pas tant qu'il ne savait pas que j'étais son ennemi, je n'avais pas non plus l'intention de l'attaquer, et, de toute façon, je pensais ne pas faire le poid face à lui. Après quelques secondes de réflexion, je lui répondis donc :

    - Je ne suis que de passage ici. Je m'appelle Ayame, heureuse de faire ta connaissance.

    Je lui adressais un large sourire. Soudainement, deux voix fusèrent de l'assemblée réunis dans la taverne. Je me retournais pour voir d'où venaient les voix. J'aperçus alors deux hommes en état d'ivresse en pleine dispute. À en juger par leurs paroles, l'un semblait assurer qu'il était un lapin, tandis que l'autre lui disait qu'il ressemblait plutôt à une vache. L'acool n'était certainement pas la seule coupable de cet état. Rapidement, celui qui pensait être un lapin fut mis au tapis et les voix se turent. Je ne me sentais soudainement plus très en sécurité au milieu de ce genre de personnes.

    Après ce leger incident, je reportais mon intention sur Jake et lui demandai :

    - Vous ne seriez pas un vice-amiral ? En tout cas, vous me rappelez quelqu'un. En plus, avec ce genre d'arme, vous n'êtes certainement pas quelqu'un de normal.


    Tout en disant cela, je saisis mon verre, puis me mis à boire. Je vidais celui-ci en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Je ne me sentais à présent plus trop en sécurité dans la taverne et je posai une main sur la garde de mon katana posé sur mes genoux, prête à riposter en cas d'attaque. En jetant des coups d'oeil à droite et à gauche, je remarquais assez rapidement que la plupart des personnes présentes avaient une arme en leur possession, je m'en voulais de ne pas avoir vu ça plus tôt, mais je tentais de garder mon calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Storm
Amiral
Amiral
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 22/01/2012
Age : 23

Caractéristiques
Riyals:
8700/15000  (8700/15000)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Imi imi no mi

MessageSujet: Re: Deux guérisseur, une altruiste, un sadique.[PV: Ayame Shûko]   Dim 24 Fév - 21:49



    Sa réponse prit un peu de temps à arriver, elle semblait réfléchir si oui ou non elle allait divulguer des informations sur sa personne. En même temps, elle pouvait n’être que méfiante, j’étais un inconnu pour elle et je pouvais me montrer menaçant, malgré mon air de confiance et mon sourire chaleureux. J’essayais de ne pas effrayer les personnes que j’approchais mais il est vrai que mon arme et mon grade ne m’aidaient pas vraiment dans cette tâche que je m’impose à chaque fois. Néanmoins, elle me répondit honnêtement, à ce que je pus lire sur son visage.

    – Je ne suis que de passage ici. Je m’appelle Ayame, heureuse de faire ta connaissance.

    Son prénom fit briller une lueur d’intérêt dans mon regard. J’espérais qu’elle ne l’avait pas vu, et même si c’était le cas, il y avait peu de chance pour qu’elle arrive à déterminer là où elle pouvait bien provenir. Les renseignements ne m’avaient communiqués qu’une initiale au sujet de son prénom. C’était un A. Cela pouvait bien être elle mais aussi une autre personne, voir même un homme. Quoiqu’il en soit, c’était la première bonne nouvelle du jour.

    Je fus tiré de mes pensées par un haussement de voix un peu plus loin dans la salle. Deux hommes semblaient se prendre pour des animaux et se querellaient avec l’autre sur le fait qu’ils ressemblaient à autres choses que ce qu’ils disaient paraitre. Bref, ils avaient beaucoup trop abusé de l’alcool pour pouvoir dériver sur de tels propos. La petite bagarre qui s’ensuivit fut courte et l’un des deux fut mis à terre avant que je ne décide d’intervenir. Les deux hommes furent virés à grands coups de pieds dans le train. Je pus reporté mon attention sur la jeune femme et m’aperçut qu’elle avait fait de même.


    - Vous ne seriez pas un vice-amiral ? En tout cas, vous me rappelez quelqu’un. En plus avec ce genre d’arme, vous n’êtes certainement pas quelqu’un de normal.

    Je tiltai d’abord sur le fait qu’elle s’était remis à me vouvoyer. Elle mettait de la distance entre en nous de nouveau, comme si elle cherchait à se dissocier de moi. Elle ne voulait pas que je le sois. Je la vis ce tendre, de la frayeur perçant son regard, et sa main se poser sur quelque chose sous la table, je supposais qu’il s’agissait d’une quelconque. Je mis alors à sourire doucement et émit même un rire léger. J’allais faire mon entrée comme il se devait dans cette foutue taverne. Je pris une voix grave et la haussa pour que tous dans l’établissement puisse m’entendre.

    - Effectivement, je suis Jake Storm dit le Berserk, Vice-Amiral dans la Marine.

    Ce surnom, je l’avais entendu récemment et faisait référence au fait que je ne craignais pas la douleur que pouvais m’infliger mes adversaires. La réaction fut immédiate. Les quelques rares civils présents et ne prirent même pas la peine de payer avant de s’enfuir. Toutes les autres personnes présentes dégainèrent sabre, pistolet, fusil et autres armes dont un bâton et une masse. Tous avaient renversés leur table en se levant et étaient tournés vers moi, une lueur sanglante dans leur regard. Ils étaient rares que des pirates s’allient mais contre la Marine, il est totalement normal de pouvoir observer ce phénomène. Mais je n’en avais rien à faire, mon sourire s’était fait carnassier et c’était la réaction d’Ayame que j’attendais.



_________________~
Perçois-tu toutes ces émotions qui te parcourent continuellement? Je ressens ton âme et ton être Invité, jusqu'au plus profond de toi-même. Regarde moi et apprends à t'écouter.

Jake Storm, un homme en quête de rédemption.

Jake Theme :
Combat Theme :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayame Shûko
Révolutionnaire
Révolutionnaire
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 26/12/2012

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Isha Isha No Mi / Fruit du médecin

MessageSujet: Re: Deux guérisseur, une altruiste, un sadique.[PV: Ayame Shûko]   Dim 24 Fév - 23:12


Deux guérisseur, une altruiste, un sadique.

    En voyant le sourire s'afficher sur le visage de Jake, je commençais par me demander ce qui causait celui-ci. En réalité, il projetait de faire quelque chose d'absolument fou. Il prit une voix forte et grave pour me répondre, de façon à ce que toutes les personnes présentes dans la taverne puisse l'entendre :

    - Effectivement, je suis Jake Storm dit le Berserk, Vice-Amiral dans la Marine.

    L'atmosphère de l'endroit changea du tout au tout. Quelques personnes fuirent le lieu sans même prendre la peine de payer l'addition. Les personnes restantantes s'étaient toute levées, leurs armes sorties et leurs yeux rivés sur le Vice-Amiral. On pouvait clairement apercevoir une envie de meurtre dans leurs regards. Malgré son air amical, ce Jake avait l'air crains par bon nombre de personnes. Néanmoins, je ne pouvais pas me ranger de son côté dans le cas présent. Il restait mon ennemi et je risquais trop gros.

    Tous ces pirates qui l'entouraient ne tarderait probablement pas à l'attaquer et, si il me prenait pour son allié, je serais aussi prise pour cible. Je ne supportais pas cette ambiance et je n'avais qu'une envie, c'était de partir de cet endroit. Après tout, si il était un haut-gradé de la Marine, il pourrait probablement se débrouiller seul contre tous ces ennemis. Je pesais une dernière fois le pour et le contre avant de prendre une décision. Je dis alors à Jake :

    - En tout cas, vous n'avez pas l'air très apprécié ici. Je suis désolé, mais je ne peux pas vous aider.

    Sur ces mots, je me levais et déposais quelques berrys sur le table pour payer ma boisson, même si ceux-ci risquaient de se perdre pendant le combat qui allait venir, je n'utilisais pas cette raison pour éviter d'avoir à payer. Je jetais un dernier coup d'oeil au Vice-Amiral avant de me diriger vers la sortie. Tous les bandits me regardaient et je savais qu'au moindre geste suspect, ils n'hésiteraient pas à m'attaquer. L'un deux pointa son sabre sous ma gorge, effleurant celle-ci au passage. Sans plus attendre, je sortais de la taverne, fermant la porte derrière moi en soupirant de soulagement. Il ne fallut pas plus de quelques secondes pour que l'estafilade laissée par le pirate disparaisse.

    Je me sentais coupable d'abandonner le Marine à son sort, mais je n'avais jamais été très courageuse et je ne voyais aucune raison qui pourrait me pousser à l'aider, mis à part sa gentillesse apparente qui pouvait très bien être fausse. Je m'installais sur un banc en face de la taverne et prit un livre pour essayer de m'occuper l'esprit et de me changer les pensées. Je pris le premier bouquin que je trouvais dans le sachet et l'ouvrit sans même prendre la peine de lire le titre. Je parcourais les lignes, mais mes pensées étaient autre part et après quelques minutes, je me rendais compte que je n'avais rien retenu de ce que je venais de lire.

    Je fermai alors le livre et le rangeai dans le sachet. Je me dirigeai alors vers la taverne, culpabilisant d'avoir laisser Jake seul. Quitte à ne pas pouvoir l'aider, je voulais au moins m'assurer qu'il était encore vivant. Je poussais la porte de la taverne avant d'y entrer avec méfiance. Je ne fis que quelques pas dans celle-ci puis jetais des coups d'oeil autour de moi, à la recherche du Vice-Amiral et en me demandant ce qui s'était passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Storm
Amiral
Amiral
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 22/01/2012
Age : 23

Caractéristiques
Riyals:
8700/15000  (8700/15000)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Imi imi no mi

MessageSujet: Re: Deux guérisseur, une altruiste, un sadique.[PV: Ayame Shûko]   Mar 26 Fév - 4:54



    Elle semblait prise à ses pensées. Mais elles s’arrêtèrent rapidement pour revenir à la réalité et c’est à ce moment-là qu’elle prononça à mon intention :

    - En tout cas, vous n’avez pas l’air très apprécié par ici. Je suis désolé mais je ne peux pas vous aider.

    M’aider ? Je n’ai jamais demandé de son aide, je peux très bien m’en sortir tout seul. Pas indemne, certes mais je m’en sortirais seul quand même. Je ne parlai pas, la regardant juste se lever et poser des berrys sur la table. Geste purement symbolique, le patron ne pourra pas les récupérer après ce qui allait se passer. Tous les pirates la regardèrent. Ayame était très tendu, cela se sentait, il y avait même de la frayeur dans sa retraite. Elle ne voulait pas se retrouver au milieu de la baston. Si elle avait été la révolutionnaire que je cherchais, elle se serait alliée aux autres. Mais là, elle préférait fuir.

    Arrivé juste devant la sortie, un des pirates présent lui barra la route en lui mettant un sabre sous la gorge. Il l’a lui effleura. La jeune femme s’esquiva et put sortir de la taverne. Soupirant, je me décidai à passer à l’action, pendant le temps où ils regarderaient encore la jeune femme. J’attrapai mon épée d’une main leste et, d’un Soru, alla écraser le visage du pirate, qui l’avait menacé, avec la main, contre le mur le plus proche. Le relâchant, il s’écroula, la face complètement ensanglantée. Me dressant de toute ma stature, je posa ma lame sur l’épaule.


    - L’ennemi, c’est moi, pas elle.

    Ma voix glaciale en fit reculer quelques-uns mais aucun ne pris la fuite. Apparemment, le suicide et avoir du cran va de pair aujourd’hui. Je comptai rapidement. Ils étaient une vingtaine, un peu moins, 18 précisément, si l’on ne comptait pas celui qui était déjà à terre. Un téméraire se jeta droit sur moi et je ne le regardai même pas au moment je balançai un Shigan dans son estomac. Lui aussi tomba à terre. 17. Plus prudent, le reste m’encercla complètement. Tous me dévisageaient et je leur rendais chacun de leurs regards. Un sourire carnassier apparut sur mon visage. Allé, venez !

    Ce sont ceux derrière moi qui engagèrent le combat. Et c’est ce que j’attendais. J’entendis leur pas bien avant qu’ils ne se mettent à courir dans ma direction. D’un Soru, je me retrouvai au-dessus d’un premier et le trancha de haut bas, le contenu se répandant sur le sol et éclaboussant ceux se trouvant à portée. 16. Du sang gicla sur ma joue, rendant mon sourire un peu plus glauque encore. Je devais filtrer ceux qui n’étaient pas digne d’intérêt de m’affronter. Je fis tournoyer ma lame au-dessus de ma tête et une aura bleuté la parcourut. Je taillai l’air de droite à gauche et une Vague à Lame horizontale partit dans leur direction.

    Sur les 17 qui regardèrent l’attaquent avec de grands yeux ronds et globuleux, seuls 5 survécurent. Trois s’étaient jetés à terre et avait glissé pour l’esquiver, les deux autres l’avaient parés avec suffisamment de force pour ne pas se faire projeter en arrière. Ceux-là, ils étaient plus coriaces et plus intelligents que la moyenne des pirates que j’avais tués jusque-là. Plantant mon épée dans le plancher, je croisa les bras et m’adressa à eux.


    - Je vous laisse deux possibilités les gars. La première, est de décamper sur le champ sans qu’une personne ici présente ne vous juge sur votre acte. Je vous propose cela car je trouve vraiment dommage que vous gâchiez votre potentiel à une veine cause. La deuxième proposition est de rester et de m’affronter à la loyal, en un contre un. Je vous laisse deux minutes pour vous décider.

    Au bout de dix secondes, un premier détala à toute jambe, en passant par la porte de derrière, abandonnant même son arme sur place. Une trentaine de secondes s’écoula de nouveau, et l’un des pirates, armés d’une double hache, arme rare et puissante, s’inclina légèrement et suivit le même chemin que celui précédemment, mais plus calmement. Pendant le reste du temps, j’allai me désaltérer afin d’anticiper pour les combats à venir. Au moment où le temps fatidique allait arriver, un des trois derniers ragea, cracha au sol, me fit un magnifique doigt d’honneur et ramassa son paquetage avant de sortir à son tour. Souriant, je roulai doucement des épaules.

    - Que le premier qui veut m’affronter s’avance.

    Le premier avait à peu près mais possédait dix bon centimètres de plus que moi. Il était armé de deux sabres, chacun pris dans une main. Souriant, je l’invitai à venir porter le premier coup. C’est d’un pas décidé qu’il arriva devant moi. Il devait connaitre ma faculté car il porta directement une rapide attaque à ma nuque. Je bloquai rapidement avec Sureiya no chiheisen, pour ne pas me retrouver décapité. Je voulus tester la force de l’homme en poussant progressivement sur mon épée. Je vis apparaître de plus en plus rapidement des veines sur ses bras et son visage. Ce dernier devint complètement rouge et il finit par lâcher prise.

    M’approchant de lui pour l’achever, une chose bizarre se produisit. L’homme grossit légèrement, ses yeux virèrent au rouge et ses mains prirent une teinte sanglante. Il se releva avec une rapidité sans pareil et le balança une baffe d’une puissance monumental, m’envoyant valser à l’autre de la pièce. Un peu groggy, j’eus grande peine à parer l’énorme puissance des coups qu’il me porta. Je me dégageai d’un Soru et alla à l’autre bout de la pièce pour me mettre. En sécurité, je l’observai de loin. Si je portais le surnom de Berserk, lui, en avais réellement les pouvoirs.

    La fureur qui avait pris le pirate ne provenait que d’un fruit du démon. Alors s’il avait utilisé sa faculté, je ferais de même. Je résorbai les quelques coupures qu’il m’avait infligé, ainsi que la douleur dans mes membres. Je pouvais de nouveau me mouvoir normalement. Finit de jouer. Quand il me fonça dessus, je me ramassai sur moi-même et le traversa d’un Soru, le tranchant rapidement et le plus de fois possible, déclenchant l’une de mes techniques préférés, l’Assaut dimensionnel. Cette technique, en plus d’infliger de gros dégâts, m’en retournait une petite partie. Je la convertie immédiatement en aura rougeoyante, me soignant donc et me retourna. On aurait dit que mon attaque ne lui avait rien fait, cela ne l’avais pas arrêté mais de larges entailles étaient nettement visibles sur son corps.


    - Mange toi ça, fis-je en faisant tournoyer ma lame, avant de l’abattre violement sur le sol !

    Cette version amélioré de la Vague à Lame était la Lame du Chaos et dégageait une puissance bien plus grande que ça prédatrice. De plus, elle avait une magnifique couleur rouge. Ce que j’avais prévu alors se produisit. En tout bon Berserk, mon adversaire voulut encaisser l’attaque. Mais celle-ci se composait de deux temps. Au moment où elle touche, la cible subit les dégâts de la Vague à Lame, l’entaillant sérieusement. Dans un deuxième temps, la douleur pouvait s’insinuer et aller frapper directement dans le cerveau pour la douleur. Quand tout cela se passa et que mon ennemi s’effondra, je soufflai et tituba légèrement. J’avais dû perdre pas mal d’énergie lors de cette attaque.

    Cherchant le dernier pirate du regard, je compris que celui-ci avait détalé avant la fin de mon combat. Soupirant, j’avisai mon manteau au fond de la pièce. J’allai le récupérer et le remit sur mes épaules, posant mon épée et m’assit derrière la table. Fermant les yeux, j’entendis quelqu’un rentrer dans le bar. Je ne pouvais me permettre de laisser un civil voir cela sans une justification. Je me relevai donc et m’arma, allant à l’encontre de… Ayame, qui était revenu. Croisant son regard, je fis une légère une moue tout en haussant les épaules.


    - Si c’est pour m’aider que tu reviens, c’est un peu tard.



_________________~
Perçois-tu toutes ces émotions qui te parcourent continuellement? Je ressens ton âme et ton être Invité, jusqu'au plus profond de toi-même. Regarde moi et apprends à t'écouter.

Jake Storm, un homme en quête de rédemption.

Jake Theme :
Combat Theme :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayame Shûko
Révolutionnaire
Révolutionnaire
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 26/12/2012

Caractéristiques
Riyals:
10/10  (10/10)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Isha Isha No Mi / Fruit du médecin

MessageSujet: Re: Deux guérisseur, une altruiste, un sadique.[PV: Ayame Shûko]   Mar 26 Fév - 22:06


Deux guérisseur, une altruiste, un sadique.

    Ce qui se dressait devant moi, un mot suffisait à le décrire, un massacre. Ni plus, ni moins. La seule personne encore debout et qui avait l'air plutôt détendu était Jake. Le voir sur pied me rassura étrangement durant une poignée de seconde. Il m'adressa un regard et en haussant les épaules me dit :

    - Si c’est pour m’aider que tu reviens, c’est un peu tard.

    Je n'avais aucun mal à le constater de moi-même. Si c'était ça le niveau d'un Vice-Amiral, je ne me sentais même pas la force d'affronter une personne ayant un grade une centaine de fois moins élevé. J'espérais simplement que ce Marine ne découvrirait pas ma véritable identité, sinon, je pouvais dire adieu à ma pauvre petite vie. Pire encore, il pourrait très bien me capturer et me torturer. En l'espace de quelques secondes, j'étais passé du moment où je me sentais rassuré de le voir et celui où je le craignais plutôt. La seconde impression était celle qui s'imposait le plus. J'avais du mal à croire qu'une personne qui parassait pourtant si amicale avait pu faire un tel carnage.

    Néanmoins, je ne pouvais nier les faits. Sans plus me préoccuper du Vice-Amiral, je me dirigeais vers le milieu de la taverne pour constater moi-même les dégâts. Il y avait environ une quinzaine de personnes qui gisaient par terre, certains ne ressemblaient vraiment plus à rien et je ne pouvais pas vraiment déterminer si il s'agissait d'une ou de deux personnes, ou simplement si il s'agissait d'une personne. Mais, j'en arrivais à la conclusion qu'une quizaine de personnes venaient de mourir. Je ne m'en voulais plus d'avoir laissé le Marine seul, mais d'avoir laissé ces pirates seuls. Il n'était certainement pas les personnes les plus douces et gentils du monde, l'un d'entre eux m'avait d'ailleurs menacé. Je considérais tout de même que le massacre qu'avait réalisé le Vice-Amiral n'était pas mieux.

    J'avais de plus en plus chaud à la vue de tout ce sang et de tous ces morts et ne pouvais pas supporter une seconde de plus cette vue. Et en détournant le regard, je pris la direction de la sortie de la taverne d'un pas tranquille, malgré mon envie pressante de déguerpir au plus vite. J'ouvrais la porte dans le but de prendre l'air, et, après quelques secondes, je refermais et me plaçai en face de Jake. Je ne savais ni comment régir, ni quoi dire. J'étais partagée entre la première impression que m'avait donné le Vice-Amiral qui était positive et la seconde, bien plus négative. Cependant, je devais penser à mon statut, cet homme était mon ennemi et je ne pouvais pas lui lancer des fleurs après une telle tuerie, mais l'attaquer reviendrait certainement à subir le même sort que ces pirates.

    Je me rendis alors compte que cela faisait plusieurs secondes que je ne bougeais plus, postée devant le Marine. Au final, je me décidai à agir et sans crier gare j'envoyais ma main à son visage et le frappait. Il pouvait interpréter cela comme une déclaration de guerre, mais je le voyais simplement comme une punition pour avoir fait un carnage. Je lui dis alors :

    - Pour qui vous prenez-vous ? Vous pensez pouvoir tuer les gens comme ça, sous prétexte que vous êtes Vice-Amiral ? Je n'aurais peut-être pas dû partir, non pas pour vous aider, mais pour aider ces...

    Je sentis soudainement une boule me monter à la gorge, m'empêchant de dire encore une chose supplémentaire. En me rendant compte que je venais de m'attaquer directement au Vice-Amiral, je me sentis soudainement très mal. Je n'avais plus qu'à espérer qu'il ne soit pas trop rancunier. Je sentais mon coeur qui battait la chamade, j'avais peur. Peur de ce qui pouvait arriver à présent. J'utilisais donc un dernier souffle pour dire :

    - Euh... Je suis désolée.

    Sans attendre une seconde de plus, je prenais la direction de la sortie, je ne voulais pas rester plus longtemps en présence de Jake, je ne voulais pas prendre le risque de finir comme ces pirates. Je n'étais pas courageuse, ou plutôt, j'étais lâche. Je tenais trop à ma vie pour faire quoi que ce soit de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Storm
Amiral
Amiral
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 22/01/2012
Age : 23

Caractéristiques
Riyals:
8700/15000  (8700/15000)
Prime: Aucune
Fruit du Démon: Imi imi no mi

MessageSujet: Re: Deux guérisseur, une altruiste, un sadique.[PV: Ayame Shûko]   Dim 3 Mar - 21:28



    Une remise en question…


    Elle ne répondit rien, resta bouché bée un long. Je pus y lire divers émotions sur son visage. Au début, elle devait vraiment revenir pour m’aider, semblant avoir eu un problème de conscience. Mais là, cela avait changé. Je veux dire, ce qu’elle pensait de moi venait radicalement de virer de bord. Je le voyais dans son regard. La frayeur avait peu à peu pris la place sur ce qu’elle pensait de moi. Je devais le prévoir. Qui, à part la Marine peut-être, pourrait tolérer un tel massacre ? Peu de monde et je le savais.

    Elle se mit à m’ignorer et marcha dans la taverne pour estimer les dégâts. Moi-même, je lançai un regard circulaire dans toute la pièce. En y regardant de plus près, je m’aperçus que j’étais allé trop loin cette fois-ci. Ou alors, je venais de me rendre compte tout le temps. Je suis un Marine, pas un meurtrier. Cette caractéristique, je devais l’allouer au pirate et je n’étais pas comme eux. Je ne me souviens plus comment je suis arrivé à une telle décadence de ma part. Mes épaules s’affaissèrent et je perdis toute motivation de recherche ou même de poursuivre dans ma voie marinière.

    Ayame vint se poster devant moi. Je sentais la colère bouillir en elle et je la comprenais parfaitement. Je n’en tenu néanmoins pas compte. Mes pensées revinrent sur ce que je venais de faire. Je ressemblais de plus en plus aux pirates qui avaient massacré ma famille et, cela, je ne pouvais pas le tolérer. Je fus abruptement tiré de ma remise en question par un gros choc. Ma tête dévia sur la gauche et ma joue sembla se mettre à cuire. Regardant Ayame, je vis qu’elle venait de m’administrer une gifle monumentale. Instinctivement, ma faculté effaça la douleur et une volute rougeâtre partis de ma joue.


    - Pour qui vous prenez-vous ? Vous pensez pouvoir tuer les gens comme ça, sous prétexte que vous êtes Vice-Amiral ? Je n’aurais peut-être pas dû partir, non pas pour vous aider, mais pour aider, ces…

    Je ne l’écoutais plus. Elle avait parfaitement raison. Ses mots allèrent me toucher directement dans mon âme. Ce que je devenais… Je ne comprenais pas comment j’avais pu en arriver à ce stade. Baissant la tête, des larmes perlèrent aux coins de mes yeux. J’étais devenu ce que j’haïssais le plus au monde. Et je ne pouvais pas me le permettre. La jeune femme qui me faisait face ne semblait pas prête à attendre que je réagisse. Elle souffla un simple Euh… Je suis désolée. avant de détaler au dehors.

    Il aurait mieux valu que je reste là, à méditer sur ce que j’étais, ce que je faisais et où j’allais. Mais je ne pouvais pas laisser Ayame sur de telles pensées. Elle avait semblé fragile et douce et je venais de souiller son âme pour un bon moment. Je sortis et tenta de voir où elle était partis une faible pluie commençait à tomber mais je ne tenus pas compte. Quand je repérai la personne que je cherchais, je la rattrapai d’un Soru et lui coupa la route en me plaçant devant elle. J’avais baissé la tête, de sorte qu’elle ne pouvait pas voir que mon visage ruisselait d’un torrent de larmes chaudes. Je m’élançai sur elle et avant qu’elle n’ait pu faire le moindre mouvement, je la pris dans mes bras et la serra contre moi avec force et chaleur.

    - Merci à toi… Et c’est à moi de m’excuser, tu n’aurais pas dû assister à cela. Je voudrais effacer les craintes qui parcourent ton cœur et te rendre le sourire que tu avais en rentrant dans cet taverne, avant ce mauvais évènement…

    Tout en disant cela, je posai ma main sur son torse. Je sentais battre son cœur et pendant une légère seconde, je pu lire la terreur qui traversait ses membres. Je ne sais pas comme je fis cela. Au moment où je me concentrais dessus, elle avait disparu. Retirant ma main, je vis qu’une aura rose sortait du corps de la jeune femme. Je ne savais pas que je pouvais faire cela. Quand je l’absorbai, je ressentis toute la frayeur, la crainte, la tristesse, la déception qu’elle avait eu envers moi. Je venais de lui retirer ses sentiments de son corps grâce à ma faculté, ce que je pensais impossible. Je ne voulus pas rester à ses côtés, de peur qu’elle ne veuille de nouveau me fuir et m’inclina très bas, posant presque un genou à terre. Il fallait que je m’isole, que je réfléchisse sur ma condition. D’un Soru, je m’envolai dans la noirceur du ciel, disparaissant ainsi de sa vue.



Spoiler:
 

_________________~
Perçois-tu toutes ces émotions qui te parcourent continuellement? Je ressens ton âme et ton être Invité, jusqu'au plus profond de toi-même. Regarde moi et apprends à t'écouter.

Jake Storm, un homme en quête de rédemption.

Jake Theme :
Combat Theme :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux guérisseur, une altruiste, un sadique.[PV: Ayame Shûko]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Deux guérisseur, une altruiste, un sadique.[PV: Ayame Shûko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deux guérisseur, une altruiste, un sadique.[PV: Ayame Shûko]
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Deux humoristes virés du poste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece ~ Evolution V2 :: Zone RPG :: East Blue :: Loguetown-