One Piece ~ Evolution V2

Forum Role Play
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 נαѕση ωινє D'EAST BLUE ..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: נαѕση ωινє D'EAST BLUE ..   Lun 12 Aoû - 1:34




Présentation de Jαѕση ωινє



Age: 21 ans

Date de naissance: 447

Lieu de Naissance: D'EAST BLUE

Origine: Inconnue

Sexe: HOMME

Armes/Fruit du démon :  Pika Pika No Mi / Fruit de la lumière

Groupe:  PIRATE

Personnage sur le vava:  ...

CODE du Réglement [ENTIER]: Validés par Erza


 ↓ ↓ ↓



•• Description Physique ••



•Me décrire ? Pourquoi faire ? Tu veux vraiment que je me décrive alors. Bon alors, je vais résumer et synthétiser. Je n'ai pas que ça à faire moi. En gros, je suis plutôt grand, pour une taille normale. A vue de nez, il parait que j'avoisine les 1 mètre 90. Je suis mince. Même assez mince, pour que mes abdominaux ressortent, sans vraiment être sportif. Par contre, je ne suis pas musclé, mais ce n'est pas pour que ça que je ne fais pas mal... Ça commence à m'amuser cette description de moi. Maintenant ma tenue vestimentaire. Presque toujours, un manteau blanc, avec un col roulé noir. Mais la chemise est ouverte. Je profite de mes abdominaux quand même un peu... Ensuite, un pantalon simple, tout simplement. Mes chaussures n'ont aucune importance pour vous. Tout ça, ce sont mes habits d'habitude, évidemment je change souvent... Je ne porte jamais de chapeau, mes cheveux violet sont trop importants pour moi. Pourquoi les cacher... •Je suis aussi équipé de plusieurs armes. Je suis tout d'abord sabreur. J'ai donc un sabres, plutôt banals, qui m'accompagnent partout. Aucune arme à feu sur moi. Ces futilités à poudre ne sont que pour les mauviettes. Tirer à 20 mètres d'un ennemi, alors qu'un simple coup de sabre à 20 centimètres est beaucoup plus ravageur... Aucune chaîne en fer, coup de poing américain, etc... Il n'y a que les sabres qui me procurent ce sentiment, au moment, où de mal, je Tranche. Quelques fois, je porte quand même du fer, des couteaux même parfois, pour manger, certes, mais aussi pour tuer, une de me choses préférées. Les couteaux sont vraiment parfaits pour ça. Mais par contre, pas de fourchettes... •Mais parlons un peu de mon visage. Mes cheveux sont bleus parfois même bleus foncés. Ils sont parfois en pics, ou parfois tout lisses. Tout ça change en fait en fonction de mon humeur. Mes cheveux sont de cette couleur bleue, car elle signifie la mer, ce lieu qui m'accueille tout les jours de mon existence à bras ouverts. Sinon, mes traits sont plutôt fins. Un visage qui se termine par un menton triangulaire, et qui est tout plat, sans aucune recourbure. Mes sourcils sont également bleus. Pour rester dans l'optique de mes cheveux... Également un nez pointu, et des oreilles très petites, presque inexistantes. Ma bouche est très "calme", sereine, qui ne change presque jamais de position. Mais les éléments les plus importants de mon visage, sont mes yeux, et mon tatouage. •Tout d'abord, mes yeux. D'une couleur noire, presque malfaisante. Et elle l'est. Ces yeux sont sombres, calmes, mais surtout reposants. En les regardant, on peut voir un éclat. Un éclat de tristesse, de force, de noirceur. Mais ce qui est vraiment intéressent, c'est mon tatouages, qui se trouve juste au-dessus, et en-dessous de mon œil droit. Mon tatouage signifie mon ancienne noblesse. Plus jeune, quand toute ma famille et moi vivions en symbiose, nous avions tous ce tatouage. Il représentait notre famille. Une famille de bretteur. Le tatouage, signifiant force, vigueur, et fluidité. •Maintenant, et pour terminer, zoomons sur le reste de mon corps. Plus exactement mes mains, et mes jambes/pieds. Je ne pense pas que mon nombril vous intéresse. Quoique... Bref, tout d'abord mes mains, synonymes de force. Les poignées de mes mains sont solides, et plus que fluides. Elles permettent de faire des mouvements que peu d'hommes peuvent exécuter. Ensuite les doigts sont fins et effilés. Ils sont moins puissants que les poignées, mais leur taille permet de pouvoir encire avoir plus de fluidité dans les mouvements. Elles sont très bien supportées pas les poignets. Ensuite les jambes, je ne sais plus si j'en ai parlé, mais je vous en reparle maintenant... Elles sont robustes, et peuvent supporter vitesse et endurance. Mais par contre, mes pieds sont plutôt... grands. Ils ne peuvent pas vraiment eux être bien silencieux. Mais par conter, Jason a une excellente stabilité au niveau du corps. •Bon, je pense en avoir fini pour mon physique. Je pense qu'on peut de me définir de quelqu'un de presque parfait, avec quelques idéaux... Mais ça, je vous le laisse pour mon mental, que je vais également vous décrire...






•• Description Mental ••



•Ma personnalité. Certains la qualifie de normale, simple, sujette à de simples réflexions. Mais pas du tout. Dans l'esprit de Jason, il y a bien un cerveau. Bien évidemment, son sens de l'intuition est très développé chez lui. Il prendra souvent sa première idée. Sans vraiment réfléchir à une autre. Mais il est très imaginatif quand il a plus de temps. Mais je vais plus vous décrire tout ça en plusieurs parties. Tout d'abord, je vais vous parler de moi en général, puis vous parler de ce que j'aime, ce que je n'aime pas, de mes idéaux, ma devise... etc. Mais je vais vous parler aussi comment je réagis aux étrangers, comme je suis face un ennemi. Tout ça je vais vous le dévoiler. Pourquoi ? Car je vous tuerais après évidemm
ent... •Et oui, pour commencer donc, en général, je suis un pirate gentil-méchant. Plus exactement, je pense que j'ai un bon fond, je ne suis pas là pour vraiment faire du mal, ou faire pleurer les gens. Par contre, si c'est pour les tuer, j'ai déjà plus de plaisir. Car je suis gentil dans le fond donc, mais fondamentalement méchant. Un pirate se doit de l'être. Tuer est donc quelque chose que j'aime particulièrement bien même... Mais revenons au général. En tant que pirate, je suis plutôt normal en fait. Je tue pour être plus connu, et faire de mon prochain capitaine, Seigneur des pirates... Peu original, je m'en doute, mais cet idéal est beaucoup important pour moi. J'ai évidemment un deuxième idéal. Pouvoir un jour, naviguer sur les flots sans se soucier d'être dérangé. Et donc, éliminer la marine. Cette marine qui prétend défendre, mais commet quand même le meurtre d'autres hommes et femmes. Ils ne sont pas la justice, ce n'est pas possible... •Ce qui est sûr, je n'aime pas la marine, le gouvernement, et tout leurs sujets. Ils ne servent qu'à répandre la mort, en voulant l'éviter. Ça se passe souvent comme ça dans l'histoire d'un peuple... Mais ce que j'aime par dessus tout est en fait une personne. L'ancien bretteur Drake Sam, pour son style de combat à trois sabres et pour sa force gargantuesque. Même si mon style de combat est le même que le sien, je garde quand même ma personnalité. Et je veux la garder. Je prends toujours la vie dans le bon sens, je suis comme ça, je préfère sourire devant une défaite, que pleurer. •Par contre, il y a également beaucoup de choses que je n'aime pas. Par exemple, faire une erreur. Même si je "mélange" parfois mes mots quand je parle, j'aime avoir raison dans ce que je dis et fais. Et si je fais une erreur, j'en tirerais les enseignements pour ne pas la refaire. Il existe une exception à cette règle, mon capitaine peut avoir plus raison que moi parfois... Ensuite, je n'aime pas les flemmards. Ceux qui ne font rien, et ne servent à rien. J'aime bien toujours bouger, être en activité. Notre temps est compté, les humains ne sont pas immortels, autant profiter de notre vie à fond... •J'ai une devise. JE l'ai trouvée dans une vieille bibliothèque, un ouvrage sur le début de la vie de Sam. J'ai beaucoup cherché sur lui, pour comprendre son style de combat. Et c'est un peu grâce à cette devise, que je m'améliore chaque jour au sabre. La voici : "La véritable force d'un sabre, c'est de pouvoir protéger ce que celui qui le manie veut protéger et trancher ce qu'il veut trancher.". En gros, l'art du sabreur s'exprime dans ce qu'il veut faire, dans ce qu'il veut exprimer avec son corps. C'est un art émotionnel. •Et enfin, pour terminer, voici comment ça se passe quand je rencontre une nouvelle personne. Tout d'abord, je vais marcher sur mon intuition. Je vais d'abord regarder le physique de la personne, comment elle se tient, le corps exprime des sentiments vous savez... Ensuite, pendant qu'il parlera j'analyserais ce qu'il dira. J'essaierais de poser beaucoup de questions, pour en savoir plus, mais sans rien dire sur moi. Puis, en fonction de ce que je saurais, j'agirais. Un coup de lame castrateur est si vite arrivé... Bon, maintenant, je vais vous raconter ma vie, ou ce que l'on m'a raconté de celle-ci.








•• Histoire ••



Premier Danse : Riche à en perdre la tête.

Le 24 décembre, au soir, un homme naquit. Un homme qui pourrait changer beaucoup de choses. Comme tout humain. Cette nuit, son père, Charlie Sanzashi, riche homme prononça ces mots.

"C'est mon fils ! Mon premier héritier. Tu vas mener la belle vie, tu deviendras marine comme ton père, et tu deviendras célèbre par toutes les mers !" Rien de tout cela ne s'est réalisé en ce moment. Cet homme, c'est moi. Ma mère m'a raconté toute ma vie, avant que je prenne la mer le jour de mes seize ans. Mais commençons par le commencement. Je vais donc vous conter mon histoire. Tout d'abord, je suis né dans les mers bleues. Né sur South Blue, j'étais, et je suis toujours un enfant de riches personnes. Mon père, marin très respecté au sein de a faction, avait un jour tué un pirate dont la prime s'évaluait à plusieurs millions de berrys. Maintenant, ils pouvaient vivre de cet gloire passée. Ma mère, n'a par contre rien fait elle. Elle a juste aimé mon père, et ça a du être réciproque entre eux deux... Mais ça ne m'intéresse pas, ce que je sais, c'est qu'après cette naissance, les sept années qui suivirent, ma vie fut parfaite; j'avais toujours ce que je voulais, tout les jouets, tout les plaisirs d'un enfant insouciant. Mais à sept ans, mon mode de vie changea. Je du commencer à aller aux cours, et devenir un érudit. Je ne devais apprendre qu'à manier le sabre à douze ans. C'était comme ça depuis quatre générations. Cette vie n'était pas si parfaite que l'on pourrait le croire. Evidemment, avoir tout ce dont on n'a besoin est quelque chose de privilégié, mais dans ce genre de famille, le fils est là pour honorer son père, et non pour son propre honneur. Je ne pouvais presque jamais prendre la parole, ni donner mon avis. Et à sept ans, je n'aimais pas déjà obéir aux ordres. Mais j'allais quand même faire ce qu'on me disait, en silence. Je ne m'amusais pas dans ce monde d'adulte. Où tout le monde se saluait, sans sourire.

Cela dura cinq ans. Au bout de ces cinq ans, j'étais une personne qu'on pouvait signifier d'une personne avec un avenir prometteur. Plutôt intelligent, mon maniement du sabre fut mis de côté. J'ai eu droit à plusieurs tests qui me permettraient de voir mes capacités à manier le sabre. Dans la bourgeoisie, il y a de tout... Et j'étais prédestiné au sabre, mais mes parents me cachèrent cette vérité. Je m'en étais douté, j'adorais manier le sabre, et je sentais déjà une fluidité dans mes coups. Je le savais déjà... Mes parents ne me donnèrent pas les résultats exacts, car ils préférèrent que je devienne un érudit, comme ils avaient prévu. Ils pensaient que tout ceci serait meilleur pour moi. Comme beaucoup de parents dans la bourgeoisie. Ce n'est pas l'honneur du fils qui est en jeu, mais celui du père. Mais tout cela ne m'empêchait pas de penser. Et j'utilisais mon cerveau, pour quelques fois trouer le temps de m'entraîner au sabre. Pas vraiment discrètement, mes parents ne s'y opposaient pas, tant que ce n'était pas pendant les heures de cours. Mais la nuit, j'essayais de me calmer, de chercher de la force en moi. De chercher une énergie spirituelle, pour m'aider à devenir plus fort. Après 4 ans encore, j'atteins les 16 ans. J'étais devenu quelqu'un de plus ou moins érudit. Egalement bon dans le maniement du sabre. J'avais une place toute faite dans la marine. Et c'est là-bas que j'allais. J'aurais la même place où mon père se trouvait auparavant. Je devais créer la stratégie et les mouvements des troupes. Même si ce travail était très reposant, il ne me plaisait guère... J'entrais quand même dans la marine, à seize ans. La suite de mon histoire, va commencer avec de la haine. Toute petite au départ, pour un père exemplaire, mais qui pense à son bonheur, et non celui de son fils...



Deuxième Danse : Parcourir la mer.

La marine était plus libre que je ne le pensais. En plusieurs années, j'avais beaucoup appris. Dans la marine, j'eus plus de temps libre pour moi que pendant les années de mon enfance. Mais surtout plus de temps pour apprendre le maniement du sabre. Et sa perfection. Très vite, je fus respecté. Grâce à l'influence que mon père avait créé dans la marine. Je travaillais dans l'ombre, je faisais mon travail silencieusement. Je ne préférais pas trop me faire connaître. N'étant pas sûr de moi. J'avais évidemment peu de remerciements, mais j'avais pleins d'idées dans ma tête. Et une de ces idées germa, explosa même, quand à un moment, mes oreilles entendirent une phrase qui me choqua. "Merci monsieur le fils de ... Comment est-ce déjà ? Charlie ?" Il est vrai que je ressemblais à mon père, mais cette phrase ne me plu guère. Toute une haine que j'avais amassée explosa donc. Je me repliais dans la lecture, et dans le calme. Mais je n'y arrivais pas toujours. Le seul art qui me permettait vraiment de me calmer, était celui du sabre. Plusieurs arbres se souviennent sûrement de cette période de ma vie...

Mais je n'en restai pas là. Comme presque toute haine qui explose, il y a un blessé. Cette fois-ci, ce fut un mort. Pas mon père, même si cette haine lui était destinée. Si je tuais mon père, je serais tout de suite le premier coupable. Mais la vraie raison, était que je ne pouvais pas. Tout simplement, car cet homme n'avait sûrement que voulu mon bonheur. Même s'il a engrangé un peu de malheur aussi... Non, ce n'était pas lui qui rendrait son dernier souffle, pour laisser mon souffle enfin expirer cette haine. Mais c'est un de mes compagnons, un marine. Un marine peu gradé, mais connu pour sa perfection. Il était tout simplement parfait. Beau, fort au combat, intelligent et diplomate. Je n'étais pas spécialement jaloux de lui... mais il devenait trop fort à mou goût. Surtout aux sabres, ma première discipline, celle que j'aime tant, celle qui e fait avancer, mais surtout, celle qui m'a aidé à surmonter nombres d'obstacles, surtout mentaux.Il était reconnu pour cet art, cet homme si parfait. Peut-être bien qu'il l'était. Mais moi, pendant qu'on le regardait manier le sabre, je devais remplir multitudes de PAPIERS INUTILES !... Peut-être... Peut-être étais-je, et suis toujours un peu jaloux.

Quoi qu'il en soit, je le défiais en combat singulier. Ce défi serait un secret entre nous deux. A l'aube d'un matin. Normalement, dans ce genre de duel, personne ne mourait. Mais j'avais déjà de trop fortes idées dans ma tête, pour pouvoir les oublier. Il pensait que nous nous amusions, je pensais à tuer. Pendant le combat, je pris très vite l'avantage. Tout se passa en quelques secondes à peine. Je le tua. Il ne restait plus qu'une tête, à côté d'un corps sans vie. J'étais bien plus fort que lui. Je maîtrisais déjà deux sabres, et lui un. Mais aussi, il ne s'était pas douté de ma puissance. J'étais maintenant dans une impasse. Je sentais un peu de bonheur monter en moi à ce moment même, je m'en rappelle très bien. Ce corps devant moi, prostré, m'avait donné un sentiment de puissance, que j'avais adoré. Je savais aussi que ma vie prendrait maintenant un nouveau tournant. Je ne pouvais pas laisser ce corps là, sans dire que j'étais l'auteur du crime. Je laissa un mot, que seules quelques personnes connaissent. Et je partis pour une nouvelle vie, je ne savais pas encore, où elle me mènerait, mais je m'attendais, et j'étais prêt, à tout.




Interlude : Une idole, un passé, un nouveau style.

Comment se retrouver dans toute cette mer gigantesque ? C'était la question que je me posais en ce moment même, en pleine mer. J'étais partis il y a quelques jours, et j'avais pris assez de provisions pour plusieurs semaines. Mais je n'étais pas bon navigateur. Heureusement, une île s'était profilée à l'horizon. Et tout de suite, je pris les rames, et me déplaça en direction de l'endroit. Une gigantesque tour dépassait du sol. Elle était tellement grande, qu'elle dépassait des nuages. Ayant une carte, je ne savais pas quelle était cette île. Elle n'était pas répertoriée sur ma carte... Quel était cet étrange bâtiment... J'accostais, et je mis mon bateau à l'abri. Il pleuvait toujours. La mer peut vraiment être très agitée les jours de pluie. Je ne savais quoi faire, mais rester dehors sous l'eau, ne m'aurait permis que de mourir de froid. Il fallait que j'entre dans ce grand bâtiment. Par n'importe quel moyen. Mais il y avait un problème. Je fis plusieurs fois le tour du bâtiment, mais aucune entrée n'était visible. Aucune. Pas une porte, ni une seul fenêtre. J'attendais là, sous la pluie. Le destin ne pouvait pas m'avoir amené là, sans qu'il n'y ait de raison. Je savais qu'en attendant, un élément changerait tout.

Un oiseau passa. Il venait de la tour ! Il y avait donc une entrée par le haut. Et les briques semblaient difficiles, mais possibles. J'ai alors commencé l'ascension. Je savais que je n'aurais qu'une chance. Plus je monterais, plus je serais fatigué. Si je lâchais, je tombais. Et ne saurais plus remonter. Je donnas toutes mes forces dans cette ascension. Elle fut très difficile. Mais j'y arrivais. C'était un peu une évidence, car je suis aujourd'hui là pour vous le conter... En arrivant plus haut, juste au-dessus des nuages, je sentis une rembarde. De fenêtre. Quelque chose pour s'agripper plus facilement, pour rentrer. Interstice invisible du sol, mais très présente ici. Je sautais au-dessus de la rembarde, et regarda à l'intérieur. Une salle, remplie de pigeons. Ensuite, une porte. Au moins, je savais que j'étais à l'abri là, et je ne préférais pas penser à la descente... D'abord, je suis resté dans la pigeonnerie. Mais ma soif de découverte m'a poussé vers la porte. Quand je l'ouvris, je ne vis pas l'inscription marquée dessus. "Passe ton chemin, la découverte n'engendre que la perte." Si j'avais su, je ne serais pas comme ça aujourd'hui. Mais peu importe, j'ouvris cette porte, et je découvris un trésor inestimable.

Une gigantesque bibliothèque, remplie sur des centaines d'étages, avec des centaines de milliers de livres ! J'adorais lire. A ce moment, j'avais même pensé vivre là. Les pigeons qui me nourrissent, et la lecture pour compagnie. Je commençais tout de suite ma nouvelle aventure parmi ces pages, ces livres, ces documents rares... Je ne savais pas vraiment où aller. Il y avait tellement de livres... Au centre, se trouvait un énorme livre. Mais aucun chemin n'y menait. La curiosité étant débordante, j'ai sauté. J'avais très mal à la jambe, mais ma soif de savoir mettait la douleur de côté. J'avançais jusqu'au grand livre. Sur sa couverture, il était écrit de anciens langages, que je n'ai pu traduire. J'ouvris le livre. Je ne pensais plus à rien. Le livre était blanc. Je tournais les pages frénétiquement, mais toutes étaient blanches. Quel était donc ce livre ? Dès que je pensa cela, des descriptions de livres apparurent. Je savais quel était ce livre. Si on pensait à quelque chose, le livre nous montrerait quels livres aller chercher pour. Je sentais une présence à ce moment là. J'aurais du me méfier. Mais j'ai plutôt pensé à l'art des sabres, et aux maîtres sabreurs pirates. Pour plus tard, essayer d'apprendre de l'un deux. Le grand livre me montra où était le livre.

Je ne sus pourquoi, mais je courais. La frénésie était en moi. J'étais arrivé devant un étalage juste rempli de ce que je cherchais. Il y avait tellement de livres, que je ne savais pas par lequel commencer. Je pris le premier qui me venait à l'esprit. Un livre relié d'or. Je l'ouvris. La première page avait un titre. Drake SAM, le sabreur à trois sabres. J'avais pensé, parfait ! Mais j'ai vite compris qu'il était déjà mort. C'est là que j'eus une révélation. Tout ces éléments, tout ça, ne pouvait avoir qu'une seule signification. Le destin voulait que je soie un sabreur à trois sabres, reprenant la flemme de l'ancien bretteur SAM. Et ça m'allait très bien, et il y avait tellement de choses sur la vie de cet homme, même toutes ses techniques, ses mémoires, tout... Tout cela ne pouvait être tellement beau. Je le mis dans ma poche, et alla vers la pièce centrale. En remontant, j'avais trouvé un petit escalier. Mais juste avant de le prendre, je sentis quelque chose me frapper dans le dos. Je tomba à terre. Je me suis ensuite relevé, mais de nouveau, une chouette, oui une chouette, me fonçait dessus ! Elle avait la taille d'un homme... Et elle allait très vite, mais surtout, ses griffes faisait un mal de chien ! A ce moment, j'ai couru vers l'endroit d'où j'étais arrivé.

Elle me poursuivait toujours, je n'ai même pas pensé que c'était à cause du livre. Mais j'étais toujours dans ma course, arrivé au pigeonnier je referma la porte, et mis des planches devant. Dans quelques secondes, la chouette ouvrirait la porte. Je venais d'avoir une idée lumineuse à ce moment. Dès que la chouette enfonça la porte une fois de plus, j'ouvris la porte, et emportée dans son élan, je sautai sur la chouette. Je mis mon sabre en-dessous de sa gorge et lui ordonna de m'amener en bas. Elle descendit, et quand elle me posa, je lui tranchai quand même la gorge. D'abord par sûreté, mais aussi parce que je perdais grand nombre de mon humanité. Mais maintenant, j'avais de quoi m'entraîner, et devenir encore meilleur au sabre, il fallait aussi que je trouve un troisième sabre...


Danse Finale : La faim justifie les moyens.

Faisons plus bref. Je vais maintenant vraiment synthétiser. Tout d'abord, j'ai vogué un peu sur la mer, m'entraînant à plusieurs techniques maîtrisées par drake. J'ai trouvé aussi un sabre, plus puissant que les autres, avec une fonction très particulière, permettant d'enflammer le sabre légèrement. On m'appris plus tard, que c'était une lame très rare... Mais peu importe, cette lame, elle faisait partie de mon bras, comme les deux autres. Parce que je combattais bien au style de trois sabres, comme l'ancien et défunt SAM. C'était un style compliqué, mais quand maîtrisé, dévastateur. Je m'entraînais donc presque tout les jours, et pour subvenir à mes besoins, je tuais.

Oui, maintenant, cet acte faisait partie de moi. Pour survivre, je tuais dans l'ombre. J'étais à la recherche de nakamas, avec lequel je pourrais aller enfin sur les mers, sans avoir peur des marées, sans être seul dans ma chaloupe. Et après quelques années, je trouvais des nakamas, mes qui ne me correspondaient pas. Je m'entraînais de plus en plus sur la marine. Je commençais à avoir des idéaux, des convictions. Qu'ils soient bons ou mauvais, peu importe. Maintenant, la seule chose qui comptait à mes yeux, était de devenir un homme. Un homme fort, reconnu pour son style de combat à trois sabres, mais également, par son art de toujours tuer de simples gens, et leur coupant la tête...











•• Test RP ••







Code:
Poursuivant ton chemin dans le but d'atteindre le One Piece , tu te
retrouves a l'île de Senoph , où tu tombes sur un fruit du démon,
enfermé dans un coffre au milieu de nul part.Tu décides de le manger
pour gagner son pouvoir et apprends alors qu'il appartenait ,il y a deux
 ans de cela ,à une autre personne  : Erza Scarlet . Décris ta réaction
et la façon dont ton pouvoir s'est révélé à toi la première fois que tu
as tenter de l'utiliser.Ton personnage devras apprendre à maitriser son
fruit et ses sabres.Pour cela il subira un dur entrainement avant de
reprendre sa route.Décris tes sentiments et la façon dont s'est déroulé
cet entrainement.
Un jour au Royaume de Senoph ... Je marchais loin au large, puis je regardais par tout. Je ne connaissais évidemment. Je venais juste de me retrouver sur cette rive. Plus tard après avoir dépassé le rive, je me retrouvais dans un petit chemin, qui longeait jusqu'à la forêt tropicale. Je marchais tout en me méfiant, car je ne connais pas cet endroit, d'en temps plus qu'ici on m'avais prévenue auparavant, qui s'est passé beaucoup de choses, & puis il ne faut pas oublier que cette île à était choisi, comme elle où il y a plus de chance de tomber sur un fruit du démon, notamment les LOGIA. Donc je poursuivis ainsi mon chemin à travers la forêt tropicale. Un peu plus tard, je trouvais au bout, une forme carré ressemblant à une boite, je me disais tout de suite que c'était de l'or. Donc je marchais plus vite pour voir ce que ce mijotait dedans. Donc ensuite je me retrouvais devant la boîte. Je le fixais avec un regard mystérieux. Toutefois, je me disais qu'il y avait un grand problème car, trouver une boîte dans une forêt tropicale, ça serait un peu con pour quelqu'un l'aurait posé ici. Faut savoir que la boîte n'était pas neuve, elle était très froid, elle était rongée par la rouille. La chose que j'ai pas dit, c'est quel était entre ouverte. & que j'avais l'idée de l'ouvrir. Je ne pouvais pas déterminer ce qu'il se cacher dedans. Mais je voulais absolument le savoir, mais je m'étais dit aussi, que ça pouvait être un piège, ou alors que quelqu'un posa ici, & que si je l'aurais prise ça serait amplement du vole. Mais je n'hésitais plus et je comprenais que si je l'ouvrais & que ce cacha un beau fruit du démon & que ça pouvait changer mon avenir. Peut être notamment devenus plus fort ou autres. Donc peu après, je l'ouvris sans hésitation. Et j'étaie surpris par ma découverte exceptionnelle, je découvrais un fruit du démon, mais pas n'importe laquelle.



« Quelque c'est que ça .. ? »

Et j’aperçus un prénom & un nom.
Et c'était inscrit:  ' Erza Scarlet '. Je vins même pus y croire. Je pensais que je venais juste de manger son FDD. Mais je me suis dit ..

« Ce n'est pas grave,après tout je la connais même pas. »

Plus tard, après ce qui viens de passer, & de ce que j'ai penser. J’eus l'idée d'essayer ce fruit de la lumière. Donc j’essayai sans attendre. Je pointa mon doigt vers une feuille d'un arbre qui m'était droit devant moi. & j’agitai tout à coup ce doigt, & tout à coup une boule de lumière commença à me chauffer le bout de l'ongle & du doigt. Tout à coup, une boule de lumière transperça sans attendre la feuille, que je venais de viser. Ensuite, plus tard dans la journée, je trouva que ça commençais à ce faire tard, puis aussi mon ventre gargouilla. Donc je décida de voir dans les parage, si un vieux ne voulus pas me dépanner. Donc je laisse la boite par terre, & je m'en alla. Plus tard, vers le début de soiré, je trouva une vielle maison, avec de la lumière dans la salle de cuisine. Sa sentais drôlement bon. Aussi, sa me fessait penser des souvenirs d'enfance, quand ma mère me prépara un bon repas avec du bon vraie pas. Donc j’arrivai devant la porte, puis je sonna. Un vieux se ramena, & ouvra la porte, devant mes yeux se trouva un homme fait de muscle. Un corps d’athlète extraordinaire. C'était un LOGIA, les LOGIA sont des fruits du démon particulièrement puissant, quand on c'est l'utilisé. Je les pris, sa sentait la nature encore fraîche, il était même encore humide, ça m'étonnais quand même. Je fessait ma première boucher, puis je sentais une force qui me monta en cerveau, une force qui ne devait pas être là, mais j'ai sus que si je le mangeais, j'allais avoir une force comme ça. Je transpirais comme sous mes aisselles, mes yeux voyaient tout jaune, quand la couleur de la lumière me pénétrais dans les yeux & qu'ensuite m'attaqua. Mais je savais que c'était pas pour me faire du mal, je le sentais, qu'il voulus entré dans moi. Donc plus tard, je me forçais à tout manger même si c'était gavant. Puis ensuite je finissais... Mais je n'avais pas encore finis ma dernière bouché, qu'alors que je regarde la boite, je la tournais dans toutes les sens, car j'étaie curieux. Donc ensuite, j'aperçus un nom qui était inscrit sur une fine couche de rouille, je soufflais d'un coup, pour dégager la poussière qui m'empêcher de lire la fin du nom. Et ensuite je lais ce qui était écrit sur la rouille.

« Qui êtes-vous ? »


« Je suis un homme monsieur, qui à juste faim,& je suis par la même occasion, je suis fatigué de ma route, vous comprenez monsieur, j'ai besoin de repos & vite !»


Le monsieur me sortis une drôle de tête.


« Non monsieur ! Je ne suis pas un foyer, qui me prenez-vous pour me demander ça ? »


J'avoue que demander comme ça, c'était un peu juste... Mais le monsieur ne m'écouta & ferma de suite la porte de sa maison. J'avais conscience qui ne voulait pas de moi dans sa maison.


« Bon bah monsieur, au moins j'aurais essayé pas vrai ! je repars monsieur désoler de vous avoir causé de problème ! »


Je me retournais & reparti déçu car, je venais de savoir que je ne mangeais pas, car aucun animaux ne vit dans cette forêt & que je passerais une nuit de chien, car on m'a dit, avant d’aventurés sur cette île, que toutes les nuits, que sa pleuvait. C'est d'ailleurs comme ça que l'île ces construites, grâce à la pluie. Mais tout à coup j'entendis derrière moi une porte ouvrait doucement, avec l'odeur qui prenait place dans mon odorat.


« Tu peux entrer ! »

J'étais en fin de compte,tout content, car j'allais mangeais & passer une nuit formidable. Donc je passais la porte... Plus tard, quand je me retrouva à table avec l'homme qui mes accueillis gentiment. On se parlais,comment j’étaie venus ici,on fessait notamment connaissance, comment tu t’appelle ? etc ...

Mais il me parla d'une chose, mais une seul chose, une phrase qui m'était incroyable. Il me raconta, qu'il mourra le lendemain. On finassa de mangeais... Ensuite on débarrassa.


« Prend-toi une douche tu pus ! »


« OK ! Désolé j’étaie toute la journée dans la nature.»



La soirée, tout ce passa à merveille, je n'attendit pas pour me coucher dans un lit.Le Soleil se leva, & tapa dans la vitre. La lumière me réveilla, mais toutefois de bonheur. Quand je me rendu dans la cuisine, j'aperçus une lettre avec un sabre. J'ouvrais la lettre...


« Salut JASON ! Comment vas-tu dans ce beau matin ? Je suis partie pour toujours, tu ne me pourra me trouver de tout façon, sa ne sert à rien de me rechercher. Comme tu le vois tu la table de la cuisine, je t'est léguer un sabre. Tu peut apercevoir qu'il est noir avec des vagues jaune sur la droit de la lame. Ne me demande pas pourquoi tu est l'héritier. Je c'est que tu a le FDD PIKA PIKA NO MI. Je les senti. Bref je dois te laisser, Désoler si cet lettre & courte je n'est point le temps de te parler plus dans cet lettre. EN REVOIR ! »


Je me disait que ce vieux savais beaucoup sur moi, & que comment il savais,fin qu'il sentais que j'avais un FDD.
Je ne perdu de temps.Je coura à la forêt tropical & jalla m'entraîner en prenant le sabre. chaque jour je m'entrainer sans relâche, je ne perdue point de temps.Je devenais plus fort chaque jours. Je travailla tout, l'endurance, la rapidité, l'agilité, la force, ect ... Ensuit ele jour t'en attendis,il revenu à l'encienne maison, dont le vieux l'avais accueillis gentiment. Il regarde fixement la maison & lâcha une larme. Et reparti avec pus de regret, comme si sa larme était son regret qui s'échappa.


FIN

 


Dernière édition par Jason Wive le Mar 13 Aoû - 10:52, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: נαѕση ωινє D'EAST BLUE ..   Lun 12 Aoû - 2:53

 TERMINER ..
Revenir en haut Aller en bas
Erza Scarlet
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 807
Date d'inscription : 14/01/2012

Caractéristiques
Riyals:
4500/15000  (4500/15000)
Prime: 77.500.000
Fruit du Démon: Aucun ( Ancien fruit : Pika Pika no mi )

MessageSujet: Re: נαѕση ωινє D'EAST BLUE ..   Mar 13 Aoû - 8:26

Bouh ! J'ai enfin finis de la corriger , et je n'ai pas grand chose à dire en fait.
C'est une très belle fiche , très peu de fautes , quelques unes d'inattention , mais toutes petites ^^
On voit que tu aimes bien employer le mot " érudit " également x)
Voilà ton test :

Citation :
Poursuivant ton chemin dans le but d'atteindre le One Piece , tu te retrouves sur l'île de Séphore, où tu tombes sur un fruit du démon, enfermé dans un coffre au milieu de nulle part.Tu décides de le manger pour gagner son pouvoir et apprends alors qu'il appartenait ,il y a deux ans de cela ,à une autre personne  : Erza Scarlet . Décris ta réaction et la façon dont ton pouvoir s'est révélé à toi la première fois que tu as tenté de l'utiliser.Ton personnage devra apprendre à maitriser son fruit et ses sabres.Pour cela il subira un dur entrainement avant de reprendre sa route.Décris tes sentiments et la façon dont s'est déroulé cet entrainement.
Vila , bonne chance Smile

_________________~

Le pouvoir dont j'ai besoin est le pouvoir de protéger mes amis...
...Tant que j'ai ce pouvoir alors c'est tout ce dont j'ai besoin.



Dernière édition par Erza Scarlet le Mar 13 Aoû - 10:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: נαѕση ωινє D'EAST BLUE ..   Mar 13 Aoû - 10:13

TERMINUS,TOUS LE MONDE DESCENT ..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: נαѕση ωινє D'EAST BLUE ..   

Revenir en haut Aller en bas
 

נαѕση ωινє D'EAST BLUE ..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Manga | Personnages pris
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» [TUTO] Amazones ( et oui ! Vous avez bien lu ! )
» Comparaison des armures blue def/forti/eva
» Columbus Blue Jackets

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece ~ Evolution V2 :: Accueil :: Fiches de Présentation :: Fiches Refusées-