One Piece ~ Evolution V2

Forum Role Play
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 L'obscurité est ton alliée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Izaya Nakushi
Chef d'unité
Chef d'unité
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : Dans le coeur de Rika *_*

Caractéristiques
Riyals:
2400/15000  (2400/15000)
Prime: 20.000.000
Fruit du Démon: Migi Migi no mi/ Fruit des droits

MessageSujet: L'obscurité est ton alliée    Dim 15 Sep - 5:41

Après des mois de travaux, de dur labeur et de sueur, les travaux du quartier général de Justice Heart étaient enfin achevés et les choses sérieuses allaient pouvoir commencer. S'habituer à l'île de Phylisia n'allait pas être chose aisée, un lieu plongé en permanence dans l'obscurité n'était pas forcément bonne pour le moral qui n'avait qu'une envie : voir la lumière du soleil, ainsi que sentir sa chaleur. Mais déserter la marine entraîne des concessions extrêmement rudes pour la sécurité de chacun. Depuis notre arrivée, j'avais trouvé une falaise, camouflée par les arbustes où je venais m'asseoir au bord afin de réfléchir sur l'avenir, au point que s'en devint un rituel quotidien. Entendre les vagues se heurter contre les récifs me faisait penser à la relation entre la marine et nous, les grands rochers se mettant sur la route de cette mer déchaînée et si puissante qu'à par eux rien ne semble pouvoir arrêter cette force de la nature. Cette réflexion me faisait penser à Rika, ce qui me faisait esquisser un sourire discret qui disparaissait aussitôt à cause de nos désaccords incessants. L'impatience de mettre en déroute ces traîtres grandissait un peu plus chaque jour, jusqu'à ce que ma patience fût récompensée et que je reçus un ordre de mission, en compagnie du commandant suprême et de plusieurs autres recrues qui s'étaient ralliés à notre cause.

Nous préparâmes nos affaires, après avoir fait un briefing sur la situation. Des vaisseaux de la marine ont été repérés à proximités et nous devions profiter de l'obscurité que nous offrait le climat de Phyrisia pour nous introduire dans les navires afin d'obtenir des informations sur leurs intentions et les raisons de leur présence dans les environs. Nous prîmes chacun une cape encapuchonnée avant de monter sur le bâtiment qui allait nous déposer à portée de l'ennemi. Mais pour être discret nous allions devoir finir le trajet en barque. Alors que nous étions déjà partis, j'allai retrouver Riku dans sa cabine afin de discuter de la mission, s'il avait une idée de la raison de leur présence et connaître sa stratégie pour rester inaperçu une fois à bord. Je comptais aussi en profiter pour m'assurer que dans les personnes qui nous avaient rejoints, il n'y aurait pas une taupe, à la botte de la marine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riku Kaisuki
Commandant Suprême
Commandant Suprême
avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part sur les mers...

Caractéristiques
Riyals:
9625/15000  (9625/15000)
Prime: 200.000.000
Fruit du Démon: Mizu Mizu No Mi

MessageSujet: Re: L'obscurité est ton alliée    Mar 17 Sep - 3:12

Enfin. Enfin les travaux du quartier général étaient achevés. Il leur avait fallu plusieurs mois de dur labeur où tous avaient mis la main à la pâte pour achever cette construction, mais enfin ils étaient parvenus à mettre sur pied ce bâtiment plutôt modeste au vu des ambitions de la petite armée « terroriste » - le gouvernement se plaisait à la définir ainsi – mais il représentait bien cet esprit de camaraderie et de solidarité qui en liait tous les membres. Composé d'un grand hall destiné non seulement aux repas mais aussi aux discours du commandant et aux différents briefings de mission, de chambres individuelles sur pilotis pour chaque soldat, et surtout des bureaux à l'étage du commandant et de ses généraux, la base reposait sur les bords d'un lac au centre même du royaume, au cœur de la jungle qui bordait la capitale. Accessible uniquement par des petits chemins connus des seuls habitants de l'île et des membres de Justice Heart, la bâtisse était parfaitement dissimulée dans l'ombre éternelle du royaume de Phyrisia, ou le royaume de la nuit éternelle. Ce jour-là, Riku était comme souvent réfugié dans son bureau après une éternelle blagounette de sa camarade de toujours Rika. Elle s'était montré particulièrement ingénieuse cette fois et avait posé dans tout le couloir qui reliait la chambre du jeune homme à son bureau des mines graines qui avaient poussé d'un coup à son passage pour libérer diverses plantes carnivores que l'ex-amiral avait du éviter pour ne pas s'attirer les foudres de sa subordonnée, qui détestait que l'on détruise des plantes. Lui n'était pas aussi écologiste, bien qu'il n'appréciait pas non plus que l'on abîme l'environnement, mais il n'hésitait pas à se défendre quel que soit l'ennemi lorsque sa vie était potentiellement mise en danger. Les bras croisés devant une pile interminable de rapports, il prenait tranquillement une petite pause après avoir validé un certain nombre d'entre eux. Quelques heures plus tôt, il était descendu dans le grand hall annoncer les missions à venir des différentes unités, tout en recrutant cinq soldats parmi les meilleurs de son organisation pour mener une petite mission d'infiltration à laquelle il allait prendre part. En effet, depuis plusieurs jours, des bateaux de la marine stationnaient près de la capitale, sans annoncer une quelconque raison à leur présence. Méfiant, le commandant avait pris la décision de s'enquérir lui-même de leurs intentions. Il aurait été surpris que leur QG eut été découvert aussi rapidement, mais il préférait en avoir le cœur net. Aussitôt cela dit, il avait rejoint son bureau et subi la vengeance d'une Rika pas du tout contente de découvrir qu'elle n'avait pas été sélectionnée cette fois-ci pour accompagner son ami qu'elle avait toujours l'habitude de suivre en mission. Le jeune homme s'était justifié en lui expliquant qu'elle devait parfois elle aussi prendre la tête d'unités et ce sans sa présence. Quelques remarques de protestations et un bureau en feu plus tard, il était assis confortablement dans son fauteuil que les habitants de l'île lui avaient gracieusement offert avec bon nombre des éléments de mobilier du quartier général, et scrutait une pile interminable de dossiers sur lequel il se devait de jeter un œil. Tampon, tampon, tampon, tampon. Non sans mal, il arriva au bout de cette tâche rébarbative après plusieurs siestes auto-permises en récompense de cette harassante tâche. Sans qu'il s'en rende compte, le crépuscule était déjà là, et le soleil allait mourir à l'horizon – du moins d'après ce qui lui indiquait sa montre -. Bâillant un coup, il jeta un regard à la pièce qu'il occupait ; assez vaste pour un bureau, elle renfermait de nombreuses armoires en bois travaillé qui débordaient de dossiers triés vaguement. On y trouvait également un canapé qui permettait au jeune homme de s'allonger et de se reposer sans avoir à marcher jusqu'à son lit pendant ses heures interminables de travail, un grand bureau en acajou laqué sur lequel reposait tout le nécessaire pour écrire, ainsi que d'autres piles de dossiers entassés les uns sur les autres sans distinction particulière. Un fauteuil en cuir tanné qui luisait à la lueur mourante du soleil couchant, et une énorme baie vitrée qui donnait sur une terrasse complétaient ce bureau qui ressemblait finalement plus à un lieu de détente qu'à un espace de travail.

Cette pensée fit sourire le jeune homme alors qu'il se leva pour quitter son bureau et rejoindre son unité aux portes du bâtiment. Parmi les cinq personnes qu'il avait choisies, il y avait Izaya. Ce dernier, que Rika avait recommandé à l'ex-amiral, possédait des capacités qui pourraient leur être très utiles en cas d'interrogatoires. Il y avait également un expert en démolition silencieuse, un assassin d'expérience, et deux combattants d'élite habitués aux infiltrations. Le dernier était leur espion attitré, qui avait de bonnes connaissances en matière d'écoute illégale. Lorsque tous furent réunis, Riku fit signes aux gardiens qui ouvrirent les deux énormes battants de bois qui s'écartèrent pour laisser passer les cinq soldats à cheval et leur commandant qui menait les troupes. Connaissant parfaitement les lieux, les ayant exploré bon nombre de fois par le passé, le jeune homme lisait attentivement sa carte à la lueur d'une torche, suivant sans le moindre doute une petite sente à travers l'obscurité des arbres pour rejoindre une petite crique isolée à l'est de l'île. Là, un autre de leur soldat les attendait, ayant préparé deux barques. Le commandant le remercia et lui confia les chevaux alors qu'ils montaient tous dans les petits bateaux, prêts à ramer pour rejoindre leurs cibles. Une fois tout le monde à bord, Il éteignit la torche, et murmura d'une voix la plus basse possible :

« Ecoutez-moi tous. Il y a deux bateaux. Nous allons monter dans l'un d'entre eux, assommer un à un les gardes, et j'insiste sur ce point assommer, et tenter d'interroger l'un d'eux pour savoir où se cache le commandant de leur flotte. C'est lui que nous devrons écouter, ou bien forcer à répondre à nos questions. Je veux la plus grande discrétion, c'est clair ? Et n'oubliez pas de détruire leurs escargophones, il ne faut pas que l'un d'eux donne l'alerte. »

Il avait fait son discours alors que ses hommes ramaient dans la direction qu'il avait indiqué avant d'éteindre la torche, et une bonne heure plus tard, dans un silence de mort où l'on ne pouvait distinguer dans la nuit noire que deux formes et n'entendre que des cris d'animaux en provenance de la jungle, ils atteignaient leurs cibles. Un sourire satisfait sur son visage, le jeune homme enfila sa veste noire de l'organisation qui portaient ses insignes de commandant suprême et l'idéogramme « liberté » dans le dos, et rajusta son sabre à sa ceinture avant de chuchoter alors qu'ils arrivaient au niveau de la coque du premier navire :

« Allons y ! »


_________________~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izaya Nakushi
Chef d'unité
Chef d'unité
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : Dans le coeur de Rika *_*

Caractéristiques
Riyals:
2400/15000  (2400/15000)
Prime: 20.000.000
Fruit du Démon: Migi Migi no mi/ Fruit des droits

MessageSujet: Re: L'obscurité est ton alliée    Mar 17 Sep - 8:59

Le commandant nous avait fait son petit discours à toute l'équipe, en appuyant sur le fait qu'il fallais neutraliser l'ennemi de façon non létale, ce qui ne m'étonnai pas. Notre organisation était encore jeune, nous manquions de force de frappe et nous attirer directement les foudres de la marine était une erreur stratégique. J'acquiesçai alors en entendant ses paroles sages et pris place dans une des barques prévues pour aborder le bâtiment ennemi. Dans cette opération, mon rôle était d'interroger les prisonniers en plus de les assommer le plus discrètement possible. Cependant, neutraliser sans tuer demandais une adresse que j'avais du mal à avoir de façon naturelle, il allait me falloir analyser les mouvements ennemis. Je me plaçai alors ma Loi oculaire sur mes yeux avant de monter à bord. Discrètement je vis un marine faisant sa ronde, il passait à proximité de nous toutes les trente secondes. A partir du troisième passage, alors qu'il venait juste de passer devant nous, je montai sur le bateau et l'attrapa par derrière en lui donnant un coup de crosse sur la tête à l'aide de mon sabre avant de le dissimuler derrière un tas de caisses posé à côté de nous, le laissant hors de vue du reste de l'équipage. Je fis signe aux autres que la voie était libre pour qu'ils me rejoignent. J'expliquai ce que j'avais pu analyser sur le pont.

- Il reste encore cinq marins, deux à tribord qui discutent entre eux, un qui fait sa ronde à la proue, les deux derniers jouent aux dés. Autant dire que ça ne sera pas évident. Je pense que si on veut réussir il faut les avoir en même temps. Mais c'est à vous commandant de décider.

Secrètement je voulais que Riku ne me vois plus comme « le soldat que Rika lui a conseillé » mais comme un élément à part entière qui méritait sa place dans les serviteurs de la véritable justice. C'est pour cela que je prenais les devants dans cette mission au niveau stratégique. Je demandai à l'un des hommes qui nous accompagnait, de monter avec moi sur l'un des mâts du bateau à l'aide des cordes afin que nous nous retrouvions au dessus d'un groupe de deux matelots. La synchronisation devait être parfaite, au risque que l'un d'eux donne l'alerte au navire voisin, ce qui rendrait la tâche bien plus ardue. Mes yeux me permirent de repérer nos alliés, prêts à passer à l'action. Nous n'attendions plus que le signal de Riku, même si à distance j'avais enfermé mes deux cibles dans une prison suffisamment étroite pour qu'ils ne s'échappent pas. Le plan était calculé au détail près et à première vue aucune difficulté apparente n'allait assombrir le tableau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riku Kaisuki
Commandant Suprême
Commandant Suprême
avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part sur les mers...

Caractéristiques
Riyals:
9625/15000  (9625/15000)
Prime: 200.000.000
Fruit du Démon: Mizu Mizu No Mi

MessageSujet: Re: L'obscurité est ton alliée    Jeu 19 Sep - 9:31

Bien. Tous semblaient avoir parfaitement compris les consignes de Riku. Satisfait, le commandant attendit qu'ils soient bien au niveau de la coque du premier navire pour donner l'ordre à leur éclaireur de leur ouvrir la voie. L'assassin fut le premier à s'élancer. Il grimpa lentement jusqu'à un hublot ouvert pour rejoindre la cale. Quelques secondes plus tard, il indiquait que c'était bon de son côté. Izaya, lui, grimpa jusqu'au bastingage pour assommer les premiers gardes sur le pont. Tout comme son homologue, il fit signe à ses camarades que la voie était libre. L'espion rejoignit l'assassin, et Riku et les deux combattants se joignirent à leur éclaireur sur le pont. Une fois tous à bord. Le commandant fit repartir lentement les barques vers la plage où ils avaient embarqué en contrôlant le courant, puis il se redressa en observant ce qu'il y avait autour de lui. Plusieurs torches étaient allumées. On pouvait entendre des conversations murmurées entre les membres d'équipage disséminés ça et là sur le bateau. L'endroit où ils étaient donnaient sur deux escaliers ; l'un montait pour rejoindre le poste de pilotage et les quartiers des supérieurs, l'autre descendait vers la cale. Le commandant indiqua alors aux deux combattants de descendre rejoindre leurs camarades une fois qu'ils auraient éliminé toute résistance sur le pont, tandis que lui et Izaya devrait monter pour voir s'il n'y avait pas un ou deux officiers à interroger dans les parages. Ce dernier demanda cependant à l'un des hommes de l'acompagner pour grimper sur l'un des mâts afin d'éliminer la résistance sur le pont. Le supérieur, un peu surpris par ce zèle ne lui en tint pas rigueur et acquiesça, ordonnant alors :

« Très bien. Izaya, tu t'occupes des hommes sur le pont avec ce soldat. Moi, je fais comme prévu, je visite les pièces des étages supérieurs. Vous deux, vous descendez dans la cale. Il y a peut être des documents ou des provisions que l'on peut récupérer. »

Une fois tout le monde informé de ce qu'il avait à faire, le commandant attendit qu'ils soient tous partis se mettre à leur poste pour s'engager dans les marches à pas de loup, cherchant à atteindre les cabines faiblement éclairées qu'il pouvait voir d'où il était. Un petit couloir permettait de circuler d'une porte à une autre, et en dehors de quelques ronflements, aucun son n'indiquait la présence d'un garde. Mais Riku avait une chance, c'était que Cael, sa seconde personnalité, pouvait voir ce qu'il ne voyait pas. Il pourrait l'avertir si un garde approchait derrière eux. Et il était suffisamment rapide pour prendre de vitesse un soldat de base. Il était bien entraîné pour utiliser son sabre sans tuer son adversaire, il savait agir tel un assassin dans un silence total. En deux ans, il avait eu énormément de temps pour s'améliorer et approfondir son art, que ce soit à l'épée ou au corps à corps. Personne ne pouvait contester son autorité au sein de son organisation. Son intelligence tactique, sa rapidité de décision en situation de crise le plaçaient sans la moindre hésitation parmi les plus grands du monde. Et peu à peu, cette force entraînait vers le haut chaque membre du groupe, qui désiraient s'améliorer encore et encore pour prouver leur talent à leur chef. Le commandant se sentit à cet instant particulièrement fier de ses troupes qui avaient énormément progressé durant ce laps de temps où ils s'étaient cachés des yeux du monde. Justice Heart allait peu à peu se faire connaître et craindre de tous les criminels de ce monde quels qu'ils soient, et bientôt, tous apprendraient à respecter la vraie justice, pure, et dénuée d'intérêts particuliers. Mais pour l'heure, il devait se concentrer sur cette mission. Et passer de cabine en cabine le plus silencieusement possible jusqu'à dénicher des informations utiles. La première cabine était vide. Il avait poussé prudemment le battant de métal, mais en dehors de lits inoccupés, probablement ceux des gardes de ronde, il n'y avait rien d'intéressant. La seconde lui offrit quelques frayeurs lorsqu'au moment où il s'apprêta à pousser la porte, un soldat tira dessus pour sortir en sifflotant, observant dans le vide de la nuit, apparemment pour aller se soulager. Riku ne lui en laissa pas le temps et le gratifia d'un petit coup bien placé derrière la nuque qui lui fit perdre conscience. Le temps de le replacer dans son lit, et il était reparti. Combien de cabines il lui restait encore à fouiller, il l'ignorait. Mais nombre d'entre elles ne lui permirent que d'assommer des soldats déjà endormis. Et il ne trouva rien de bien intéressant, en dehors de chiffons, de boîtes de conserves vide, et de lettres destinées aux familles des soldats qu'il croisait. L'enquête piétinait un peu. Il avait tout de même détruit plusieurs escargophones pour éviter que des gardes donnent l'alerte au second bateau, et s'engagea prudemment dans les marches qui le conduisaient au cabines des officiers. Ce qu'il allait trouver, il l'ignorait, mais il devait rester prudent ; non seulement il était seul, mais en plus, il ignorait totalement la nature des effectifs présents... Tout en espérant que les choses se passaient bien pour ses hommes, il se dissimula prudemment derrière un mur pour s'assurer qu'un garde ne le remarque pas. L'opération ne connaissait aucun accroc pour le moment.


_________________~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izaya Nakushi
Chef d'unité
Chef d'unité
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : Dans le coeur de Rika *_*

Caractéristiques
Riyals:
2400/15000  (2400/15000)
Prime: 20.000.000
Fruit du Démon: Migi Migi no mi/ Fruit des droits

MessageSujet: Re: L'obscurité est ton alliée    Sam 21 Sep - 11:19

San....Ni....Ichi...le destin avait décidé que les deux cibles n'échapperaient pas à cette attaque surprise tandis que dans l'élan j'attaquai les matelots restant sur le pont, détruisant au passage l'escargophone qui était posé sur une table à proximité de l'un d'eux, au bout de quelques bonds et plusieurs coups avec la crosse de mon sabre j'avais réussi à les assommer avec l'aide de mon collègue. Je pus souffler quelques instants avant d'aller interroger nos otages, assez surpris de la réussite de chaque attaque et de la facilité de la prise du pont. Ma veste noir, symbole de Justice Heart, flottait au vent qui soufflait sur mon visage, une fraîcheur qui me faisait penser à l 'avenir qui allait être ouvert à une justice placé sur la base d'égalité et d'objectivité. J'observais dans les ténèbres de la nuit le navire qui se trouvait devant nous, avec dégoût et une envie d'assassiner les dignitaires responsables de ce gâchis qui perdure depuis des années et sans qui j'aurai encore une famille. Mais ce n'était pas nos méthodes et céder nous amènerai à leur niveau, je crachai alors sur bateau qui servait leur parodie de justice. Puis je me retournai, me préparant à demander à mon équipier de commencer à interroger les prisonniers, lorsque je le vis au dessus du sol, attrapé à la gorge par un soldat de taille imposante qui soulevait mon camarade avec une aisance déconcertante. Sans hésiter je courus le secourir tant qu'il en était encore temps, concentrant mon énergie pour poser un sceau assez rapidement. Alors que je levais mon sabre pour attaquer, j'esquivai rapidement le coup de poing que mon adversaire s'apprétait à me donner, grâce à mes yeux. Je tentai de le frapper alors au bras qui tenais le soldat de Justice heart. J'arrivai à planter mon épée le forçant à lacher prise, tout en ordonnant à mon collègue, d'aller chercher le commandant rapidement. Je m'éloignai alors de mon adversaire, lui faisant face, les yeux plein de rage.

- Tu tombes bien mon gros, j'avais envie de me défouler sur un chien de la marine.
- Je te reconnais toi, tu es l'un des ennemis les plus recherchés de la marine, sale traître.

Traître...ce mot me mit dans un état de rage incontrolâble, comment osait il me nommer ainsi alors que ceux qui trompait le monde entier avec leurs belles paroles, vides de sens. J'allais lui faire payer ces paroles. J'avais préparer une stratégie qui allait mettre à terre ce molosse ainsi que ses idées ridicules. Je courus vers lui, me laissant glisser sur le dos au dernier moment afin de tenter de lui trancher les jambes. A ma grande surprise il esquiva le coup en sautant, tombant ainsi dans mon piège. Tandis que je frappais avec ma main droite, ma main gauche, elle plaça un sceau qui allait immobiliser ma cible durant 5 minutes. Il l'activa en retombant au sol lourdement. Il tenta de sortir à plusieurs reprises, en vain.

- Les seuls traitres sont les soldats de la marine, vous obéissez à un tyran qui n'a rien à faire de la justice et qui a une soif de sang le rendant indigne de son poste. Et ceux qui lui obéissent sont soit des moutons, soit des déchets qui empêchent la paix en ce monde. Et pour ceux là, il n'y a qu'une sentence à mes yeux...la mort. Cependant tu as de la chance, je ne serai pas celui qui décidera de ton sort. Peut être que notre leader sera plus clément que moi.

Puis je l'assommai à son tour pour qu'il ne bouge plus lorsque la prison se dissipera. A cet instant je me demandais ce que Rika aurait fait, l'aurait elle laissé en vie ou l'aurait elle tué ? Je ne savais pas pourquoi cette question me venait, mais je pensais souvent à elle ces derniers temps. Et j'avais envie de la revoir pour encore défier son autorité, qui était devenu un jeu entre nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riku Kaisuki
Commandant Suprême
Commandant Suprême
avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part sur les mers...

Caractéristiques
Riyals:
9625/15000  (9625/15000)
Prime: 200.000.000
Fruit du Démon: Mizu Mizu No Mi

MessageSujet: Re: L'obscurité est ton alliée    Ven 27 Sep - 2:20

Bam. Un autre garde qui s'écroulait après que Riku l'ait assommé. Combien en avait-il envoyé faire une sieste forcée ainsi ? Il avait arrêté de compter. Bon sang, les cabines étaient pleines de soldats, ils avaient prévu un véritable régiment pour fouiller l'île ! Il fallait qu'il découvre leurs véritables intentions, s'ils savaient quelque chose à propos du QG. Si c'était le cas, ils ne seraient pas en sécurité longtemps sur cette île, malgré ce que pensait l'ex-amiral. Il avait pourtant minutieusement effacé toute trace de Justice Heart sur les îles où ils s'étaient établis récemment et n'avait jamais laissé filtrer d'information au sujet de leur nouveau lieu de vie. Il doutait que l'un de ses soldats l'aient trahi, il ne restait que les habitants du royaume. Et pourtant... Ils avaient tous l'air d'approuver l'organisation qui les avaient sauvé à plusieurs reprises. Non, décidément, il ne voyait pas qui avait bien pu les dénoncer si les marines savaient pour le QG. Mais Riku effaça rapidement cette pensée alors qu'il poussait la porte de la cabine tout en haut, celle du commandant du navire. Il avala sa salive, se mit sur le côté de la porte, et poussa doucement le loquet pour faire le moins de bruit possible avant de tirer sur le battant de métal pour ouvrir la porte. Un léger grincement, et la cabine du commandant se dévoila aux yeux du commandant. Vide. Où était-il passé ? Il eut un sale pressentiment en voyant cet espace vide, mais il préféra penser que le commandant du navire s'était rendu sur le bateau adjacent pour discuter avec son collègue des ordres à venir. Il en profita tout de même pour fouiller les lieux. A l'intérieur, hormis le bureau, il n'y rien de bien intéressant ; un lit bien plus confortable que ceux des soldats inférieurs, une armoire contenant des uniformes et des vêtements propres, des sabres. Un hublot éclairait faiblement la pièce, mais suffisamment pour que le jeune homme puisse lire les différents dossiers entreposés sur le bureau. Il y vit à plusieurs reprises le mot « fouille massive des blues » apparaître. Alors ils comptaient fouiller toutes les îles les unes après les autres simplement pour mettre la main sur une trentaine d'hommes ? Le rapport évoquait la dangerosité des hommes à capturer, et il y était indiqué également que toute résistance devrait être tuée dans l'oeuf. Ainsi, tout soldat assigné à cette mission aurait le droit d'abattre un civil s'il n'est pas coopératif. Tout était fait pour mettre la main sur les « uniformes noirs », des « terroristes », et des « traîtres ». Riku éclata de rire et serra la poing, embarquant tous les papiers dans sa besace, et sortit de la cabine, prêt à étaler tous les marines sur sa route. Mais ce fut l'un de siens qui vint le trouver, complètement paniqué, lui indiquant qu'ils avaient été attaqués, lui et Izaya, et que ce dernier était peut être en danger contre un adversaire redoutable. S'emparant de tout ce qu'il put, il brisa au passage l'escargophone de la pièce, et descendit en trombe les marches tandis que le soldat allait s'occuper des derniers gardes dans les étages. Izaya faisait partie de ces soldats qui savaient se démarquer et qui possédaient des capacités particulières et étaient en plus fières de les offrir à ceux pour qui ils luttaient. Il était fidèle aux principes de Justice Heart, et déterminé. Mais c'était une raison de plus de ne pas le laisser mourir. En plus, Rika le tuerait s'il ne parvenait pas à sauver ce soldat qu'elle lui avait présenté et recommandé.

Mais il n'eut au final pas besoin d'intervenir ; quand il arriva au niveau du combat, le jeune soldat avait déjà assommé son adversaire. Un homme de bonne taille qui avait l'air bien plus redoutable que ceux qui l'avaient précédé jusqu'ici en tout cas. Riku eut un large sourire, et s'empara de quelques cordages pour neutraliser totalement leur ennemi. Il félicita son collègue pour son acte, et alla ensuite rejoindre avec lui les autres membres de l'unité qui venaient de neutraliser les derniers marines présents sur le bateau. Ils prirent le temps de vérifier toutes les pièces pour s'assurer que rien ne viendrait les attaquer ou donner l'alerte, et l'ex-amiral prit les dossiers qu'il avait trouvé pour leur montrer et leur expliquer que leurs ennemis étaient à la recherche de leur QG, et n'hésiteraient pas à envahir toutes les îles, y compris celles qui étaient restées neutres pour être certains de mettre la main sur les traîtres comme ils se plaisaient à appeler les membres de Justice Heart. Il leur expliqua ensuite le plan qu'il avait eu le temps de mettre en place : puisqu'ils allaient être traqués sur toutes les îles, ils combattraient sur toutes les îles. Par chance, l'organisation avait disposé sur plusieurs îles des Blues des commandos prêts à agir en attendant le gros des troupes et tous dirigés par un officier supérieur entre le commandant de flotte et les généraux. Au final, seule Rika était restée au quartier général, parce que le jeune homme tenait à l'avoir en permanence pas loin de lui. Il savait qu'il pourrait lui confier les rênes si quelque chose devait lui arriver en dépit de son insouciance que dénonçaient d'autres soldats, avant d'approuver son autorité lorsqu'elle se mettait en rogne. Donc cette attaque coordonnée permettrait d'empêcher au gouvernement de déterminer l'emplacement exact de leur quartier général, et s'ils n'envoyait à chaque fois que deux bateaux, alors les repousser deviendrait une véritable partie de plaisir. Il rangea ensuite dans sa besace les dossiers volés, et ordonna à sa troupe de le suivre le plus courbé possible pour éviter d'être repérés par les matelots sur l'autre navire. Les deux embarcations étaient attachés l'un à l'autre, la distance n'était pas trop grande, il pouvait s'élancer. Il prit une grande bouffée d'air, attendit un instant de voir qu'aucun gardien n'était présent dans sa zone d'atterrissage, et il utilisa le déplacement dans l'air grâce à l'humidité ambiante pour se « téléporter » sur le pont du navire qui leur faisait face. Il attendit quelques secondes dans l'obscurité, assomma les deux gardes qui apparurent presque devant lui, les attacha tous les deux et fit signe à ses hommes de foncer. Ils allaient entamer la deuxième phase de l'opération avec peut être un peu plus de difficultés puisque le bateau était plus gros et il y avait bien plus de gardes. Mais s'ils agissaient de manière coordonnée, alors il n'y aurait aucun problème. Riku en était persuadé. Ils devaient trouver un officier supérieur et l'interroger pour savoir quelles îles les marines allaient attaquer pour prévenir leurs camarades... Ils ne les laisseraient pas frapper les premiers.


_________________~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izaya Nakushi
Chef d'unité
Chef d'unité
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : Dans le coeur de Rika *_*

Caractéristiques
Riyals:
2400/15000  (2400/15000)
Prime: 20.000.000
Fruit du Démon: Migi Migi no mi/ Fruit des droits

MessageSujet: Re: L'obscurité est ton alliée    Sam 5 Oct - 2:05

Alors que je finissais de ligoter mon prisonnier fraîchement attrapé, je vis le commandant passer la porte qui menait aux cabines afin de me rejoindre sur le pont en compagnie du soldat que j'avais sauvé de justesse. Après avoir reçu des compliments de Riku pour ma prise, il expliqua qu'il n'avait trouvé aucun officier à bord du bateau et en déduisit que ces derniers avaient dû se réunir sur le navire devant nous qui était bien plus imposant que celui dont nous avions pris le contrôle. Alors que le silence régnait et que le vent se levait face à nous au point que pendant quelques instants il nous fallait plisser les yeux à cause de la bourrasque qui nous fouettait les pupilles, comme si il s'agissait du calme avant la tempête.

Peut être y avait il un autre amiral, d'ailleurs ça ne serait nullement étonnant, s'ils recherchaient un ex amiral alors la logique serait de réagir avec une force de frappe équivalente. Cette possibilité devait sans doute traverser l'esprit de Riku même si il ne laissait rien paraître et alors que je commençai à m'avancer vers lui, en un instant il disparut en réapparaissant sur le navire ennemi en éliminant deux gardes avant de nous indiquer que la voie était libre. Alors que je passais devant, camouflé par la torpeur et l'obscurité que la nuit offrait à celui qui sait en profiter. Glissant avec l'aide de ma ceinture sur une corde qui reliait les deux bateaux, je finis par arriver aux cotés de Riku. Cette fois ci j'allais avec lui à la recherche des officiers tandis que nos acolytes se chargeaient chacun d'une mission que notre supérieur leur avait confié.

Le commandant et moi de notre coté avancions discrètement, assommant un garde quand il passait à coté de nous en prenant soin de le cacher pour ne pas créer une alerte. Nous eûmes enfin une vue dégagé sur le pont, et le moins que l'on puisse dire c'est que les choses allait réellement se gâter, il y avait au moins le double du nombre de soldats qui se trouvait sur notre cible précédente. J'eûs alors une idée, je retourna sur nos pas et pris l'uniforme d'un soldat que l'on avait assomé précédemment, il faisait ma taille donc son uniforme m'allait. Riku ne pouvait passer inaperçu en tant qu'ancien Amiral tout le monde le connaissait, mais moi j'étais un parmi tant d'autres donc il serait plus simple de me mêler à la foule.

- Si vous me permettez commandant, je vais passer le premier, si j'arrive à avoir des informations sans éveiller les soupçons ça nous éviterai des risques inutiles. On est en sous nombre face à une telle force de frappe.

J'attendis son approbation avant de me lancer en mettant une pair de lunettes que j'avais récupéré et dont j'avais enlevé les verres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riku Kaisuki
Commandant Suprême
Commandant Suprême
avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part sur les mers...

Caractéristiques
Riyals:
9625/15000  (9625/15000)
Prime: 200.000.000
Fruit du Démon: Mizu Mizu No Mi

MessageSujet: Re: L'obscurité est ton alliée    Jeu 7 Nov - 5:46

Les autres avaient rapidement rejoint Riku sur le pont du second navire, prêts à le suivre pour la seconde partie de la mission. Pendant qu’ils finissaient de se hisser sur le pont, le commandant faisait le tour des hypothèses qu’il pouvait déjà établir ; tout d’abord, s’ils étaient à sa recherche, il n’était pas impossible qu’ils aient fait venir un amiral, ce qui pourrait représenter un adversaire considérable à vaincre pour des soldats qui n’auraient aucune chance. En réalité, le jeune homme était le seul à pouvoir tenir tête à des officiers supérieurs, Izaya manquant encore d’entraînement pour pouvoir combattre des vices-amiraux. Et il y avait encore autre chose ; et si cette flotte n’était qu’un leurre ? Et si une armada énorme attendait tranquillement dissimulée à quelques encablures que la petite troupe se montre au grand jour ? Une fois l’ensemble des dangers potentiels en tête, l’ex-amiral se mit à songer à un plan pour contrer l’ensemble des hypothèses plus ou moins probables. La première chose à retenir était de pouvoir aménager une porte de sortie en cas de besoin. Il chargea le gros de la troupe d’aller préparer des canots de secours que lui pourrait projeter sur la côte à toute vitesse le moment venu. Izaya et lui iraient infiltrer le bateau et se chargeaient des gardes. Moins ils étaient nombreux, plus ils avaient de chances d’échapper à la vigilance de l’équipage, et cela ne pouvait être que bénéfique au vu des risques qu’ils prenaient en agissant ainsi à découvert non loin de leur quartier général.

Les deux s’élancèrent rapidement dans le couloir qui menait au pont principal. Ils ne rencontrèrent pas une résistance exceptionnelle en dehors de quelques gardiens peu enclins à se battre à cette heure avancée de la nuit et qui furent rapidement envoyés dans les limbes de l’inconscience, jusqu’à ce qu’ils atteignent la partie principale du navire ; il y avait bien là une bonne centaine de soldats stationnés ! C’était pire ce qu’il avait imaginé. Si ses doutes se confirmaient… Alors ils auraient à mener une bataille bien trop éprouvante, y compris pour lui. Riku doutait que l’amiral en chef se déplace de lui-même, mais même un amiral accompagné de ses troupes pourraient fatiguer le commandant et le priver rapidement de ses forces… Il ne fallait pas tenter le diable, et trouver un moyen de passer cette foule immense… Mais d’ailleurs où était Izaya ? L’ex-amiral ne s’en était pas rendu compte sur le coup, mais son jeune subordonné avait disparu. Il revint finalement, entièrement vêtu comme l’un des gardes en poste sur le pont, ce qui fit sursauter le jeune homme sur le coup, qui posa sa lame sur la gorge du déguisé avant de se rendre compte de son identité.

« Bon sang… Tu m’as fait peur ! Enfin, ton idée est plutôt bonne. Dans ce cas, élance toi sur le pont, et éloignes toi de cette passerelle. Je peux voir jusqu’à l’étage au-dessus, alors places toi de sorte à ce que je puisse te voir, et tiens ce récipient rempli d’eau. J’ai besoin d’avoir une source d’humidité repérable facilement pour me déplacer instantanément. »

Laissant son subordonné prendre l’initiative, il se cacha du mieux qu’il put derrière une machine, la capuche de sa veste abaissée sur son visage de sorte à ce qu’il soit le plus invisible possible dans l’ombre, et attendit de longues minutes qu’Izaya soit en place. Heureusement pour lui, il ne tarda pas, et l’ex-amiral put apercevoir le reflet de l’eau à la clarté de la lune ; ni une ni deux, il se concentra sur ce point d’humidité et se sépara en milliers de gouttelettes très fines, et se laissa glisser jusqu’au récipient. L’opération ne prit qu’une seconde, et il n’eut plus qu’à se laisser retomber sur le sol avant de se reformer lentement. Il hocha la tête pour féliciter son subordonné, et s’assura que tout était en place et qu’on ne l’avait pas repéré avant de reprendre la tête de leur petite équipe. Ils devaient à présent passer à l’intérieur du navire, en utilisant les conduits d’aération plutôt que la voie directe. Cela leur ferait un détour, mais ils éviteraient tous les postes de garde à l’entrée du couloir principal. Ayant l’expérience des vaisseaux de guerre de la marine, l’ex-amiral connaissait par cœur les réseaux d’aération et savait exactement quel chemin prendre pour éviter au maximum la garde et arriver au plus vite dans les quartiers du chef d’équipage. Ils devaient faire vite avant que leurs camarades ne soient repérés.


_________________~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izaya Nakushi
Chef d'unité
Chef d'unité
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : Dans le coeur de Rika *_*

Caractéristiques
Riyals:
2400/15000  (2400/15000)
Prime: 20.000.000
Fruit du Démon: Migi Migi no mi/ Fruit des droits

MessageSujet: Re: L'obscurité est ton alliée    Sam 1 Fév - 2:56

Impressionné du moyen de transport pour le moins radical de Riku, je retrouvai vite mes esprits et observa la foule présente sur le pont pour m’assurer qu’aucun d’entre eux n’avait remarqué notre présence. Rapidement je compris que nous n’avions rien laissé paraître ou sinon peut-être était-ce un piège que l’on nous tendait. Il nous fallait rester sur nos gardes. Le commandant me guida dans le système d’aération du navire qu’il avait l’avantage de connaître en tant qu’ancien haut gradé de la marine.

Nous entendîmes à travers les parois étroites les conversations de certains soldats restés dans les cabines, à boire ou à rigoler alors que nous nous déplacions dans un couloir métallique étroit et sombre, de quoi vous rendre claustrophobe et faire de vous un fétichiste des fesses si vous êtes celui qui êtes derrière. Nous progressions lentement mais au bout de plusieurs minutes, nous arrivâmes au carré des officiers. Etrangement la salle était vide, du moins pour le moment, il n’y avait que quelques dossiers qui trainaient. Je pris l’initiative de les lire, lorsque je découvris une information qui allait rendre presque impossible tout accostage de façon incognito pour les membres connus de Justice heart.

Le généralissime avait fait ouvrir la plus grande usine de propagande à Loguetown afin de faire diffuser nos avis de recherches sur chaque île habitée en un temps record. Je montrai le dossier à Riku, lorsque nous entendîmes des bruits de pas se rapprochant. Nous retournâmes dans le conduit juste à temps avant que les officiers n’entrent. Ils semblaient au courant de la déroute du premier navire pour une raison inconnue. A moins que l’un d’entre nous soit un traître. C’était la seule explication plausible puisque nous nous étions assuré qu’aucun ennemi n’ai eu le temps de fuir pour les prévenir. A l’heure actuelle le vaisseau devait être fouillé de fond en comble à notre recherche. Je craignais alors pour la survie de nos compagnons. Je fis part de mes angoisses à Riku le seul en qui je pouvais avoir confiance dans cette opération.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riku Kaisuki
Commandant Suprême
Commandant Suprême
avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part sur les mers...

Caractéristiques
Riyals:
9625/15000  (9625/15000)
Prime: 200.000.000
Fruit du Démon: Mizu Mizu No Mi

MessageSujet: Re: L'obscurité est ton alliée    Mar 13 Mai - 3:11

Pour le moment, l’opération se déroulait sans accrocs. Le peu de résistance que la petite troupe d’éclaireurs avait recontré avait été éliminé sans problèmes. Un silence total régnait dans le navire qu’ils  avaient infiltré, hormis les rumeurs de quelques conversations joyeuses entre camarades soldats que l’on percevait à peine à travers lers parois métalliques du bâtiment . C’en était presque trop calme, plus que suspect… Il y avait un truc, une connerie qui les attendait dans un coin sombre. Des soldats par centaines en embuscade sans qu’ils n’aient pu le voir venir. Riku savait qui était son ennemi, quel stratège de génie il était, aussi il se méfiait de chacune de ses machinations. Il avait très bien pu ordonner à ses flottes de toujours laisser deux bateaux bien visibles pour le cas où des membres de Justice seraient dans les parages et les prendre par surprise alors qu’ils seraient convaincus de l’emporter. L’autre savait pertinemment que Riku  n’hésiterait pas à intervenir si des navires mouillaient non loin de son QG aussi il avait certainement réparti sa flotte ainsi dans tous les Blues. Mais pour le moment, impossible de le vérifier…Et la mission était bien trop importante pour se concentrer sur autre chose. Malgré cela, il resterait sur ses gardes. Il s’y était habitué depuis le temps…

Finalement, le groupe se sépara en trois unités, Izaya allant explorer la cabine principale, deux soldats  de l’autre côté, et Riku qui montait la garde avec un dernier. Le tout devait être le plus rapide possible pour leur permettre de collecter un maximum d’informations sur les emplacements potentiels des flottes à ce moment pour les détruire une à une, les éventuelles exactions à venir de la marine, et des informations secret défense sur certains criminels ou personnalités importante que cherchait à rencontrer ou arrêter le groupe de justiciers noirs. Toute information, tout dossier, tout enregistrement était bon à prendre.  Et d’ailleurs, le groupe de trois ne tarda pas à revenir, plusieurs cartes nautiques en main, tandis que l’un d’eux brandit un coquillage, que le commandant reconnut tout de suite comme un audio-dial. Il avait été envoyé une fois en mission sur une île céleste et avait eu l’occasion de voir plusieurs de ces étranges coquillages, aussi il ne fut pas surpris alors que ses hommes étaient émerveillés devant l’étrange accessoire. Cependant, leur joie fut de courte durée ; au loin , des clapotis répétitifs de rames plongeant dans l’eau. Les rumeurs caractéristiques de murmures. Clairement dans l’esprit du jeune homme, ils n’allaient pas tarder à être assaillis. Ce fut à cet instant qu’Izaya revint de son exploration avec des informations capitales pour la libération des Blues : le gouvernement avait commencé à diffuser des discours et des affiches de propagande partout autour du monde dans l’objectif de mobiliser les foules contre ces terroristes allant à l’encontre de l’équilibre du monde. Bon sang… Ces types étaient complètement fêlés. Il allait falloir détruire leurs installations au plus vite. Mais pour l’heure, l’urgence était de fuir au plus vite pour ne laisser aucune trace de leur passage. Riku fit signe à ses hommes de regagner leur embarcation en contrebas et s’empara d’une planche qu’il reperéra un peu plus loin.


« Je m’occupe de nos invités surprises. Profitez de la diversion pour rejoindre le QG rapidement. »

Il ramena sa capuche et son écharpe contre son visage pour le dissimuler comme il put, puis dégaîna son sabre, projetant la planche au-dessus de l’eau, la portant sur un courant de sa création. Il s’élança ensuite à toute vitesse vers la source du bruit, et découpa en deux la première barque croisée sans crier gare. Les cris retentirent aussitôt, on tentait de prévenir les autres alors que certains marines coulaient déjà, incapa bles de se dépêtrerdans le noir. Cael allait peut être pouvoir s’exprimer un peu…


_________________~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izaya Nakushi
Chef d'unité
Chef d'unité
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : Dans le coeur de Rika *_*

Caractéristiques
Riyals:
2400/15000  (2400/15000)
Prime: 20.000.000
Fruit du Démon: Migi Migi no mi/ Fruit des droits

MessageSujet: Re: L'obscurité est ton alliée    Mar 24 Juin - 10:27

La marine venait de nous prouver par ces documents à quel point elle était pervertie. Prêts à raconter des mensonges sur Justice Heart dans le but de nous faire passer pour des criminels de la pire espèce. Ces horreurs nous montraient tous de même une chose : pour en arriver à de telles extrémités, ce fou de généralissime avait peur de nous ou du moins de notre message. En soi cela pouvait nous mettre en confiance pour l’avenir des opérations mais une mission de la plus haute importance nous empêchait de nous réjouir de ça. Il nous fallait empêcher ces tracts d’apparaître car si la marine réussissait à faire circuler ces torchons, nous aurions du mal à dévoiler la vérité sur eux. Soudain dans mes songes Riku nous indiqua que nous avions de la compagnie et nous dûmes nous apprêter à fuir lorsqu’on entendit des bruits de pas dans le couloir.

Le commandant nous ordonna alors de filer tandis qu’il comptait les retenir. Peu enjoué au départ de ce plan je vis la peur sur le visage des hommes qui nous accompagnait. Certains étaient jeunes et peut être étais ce leur premier combat. Je pris alors sur moi de les ramener aux chaloupes en sécurité. J’étais le plus gradé après Riku donc c’était la tâche qui m’incombais. Je saluai le commandant tout en lui rappelant que s’il mourrait Rika trouverai un moyen de le ramener pour le torturer et le tuer. En le voyant partir j’eût un mauvais pressentiment, cette mission me semblait trop simple. On avait quand même capturer un navire de la marine sans nous faire repérer et avons infiltré un second aisément. Plus le temps passait plus je sentais le piège se refermer. Mais avant tout il fallait que les autres soldats s’échappent.

Nous courûmes vers les navires tandis que nous entendions le fracas des sabres et les hurlements. Cependant nous nous apprêtions à passer par sabords ce qui nous empêcha de voir ce qui se passait sur le pont supérieur. Soudain alors que le dernier allait descendre je lui donnai l’ordre de s’éloigner tandis que j’allais aider le commandant. Sans attendre je courus vers le sommet du bateau, préparant mon sabre pour le combat. Je vis alors le commandant encerclé par une véritable armée.

Il me fallait agir pour le sortir de là, je le savais puissant mais à un moment la supériorité numérique allait l’emporter. Je sortis alors un carnet et commença à noter les symboles qui allait les forcer à s’entretuer. Je devais également réfléchir à comment faire sortir Riku de ce guet-apens avant de lancer l’attaquer. J’eusse l’idée durant ma préparation l’idée de prendre un tonneau rempli d’eau dans les réserves et de l’emmener à côté de l’entrée menant au pont supérieur. Avec mon doigt je dessinai à la surface de l’eau « Commandant utilisez cette eau pour me rejoindre je vais piéger ces soldats » espérant que le message allait passer je me préparai à lancer mon attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riku Kaisuki
Commandant Suprême
Commandant Suprême
avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part sur les mers...

Caractéristiques
Riyals:
9625/15000  (9625/15000)
Prime: 200.000.000
Fruit du Démon: Mizu Mizu No Mi

MessageSujet: Re: L'obscurité est ton alliée    Sam 26 Juil - 12:14


« – Qui que vous soyez, au nom de la marine rendez-vouaaaaaaaargh…

- Ta gueule le bleu. Restes tranquille et laisses-moi faire mon boulot. »

Pauvre soldat de base… Cael avait bien évidemment forcé le passage pour prendre la place de son hôte dans ce combat. Il avait l’occasion d’exploser un maximum de marines à lui tout seul, lui qui n’usait que trop peu de sa lame ces derniers temps y voyait là une véritable chance de rassasier au moins un peu sa soif de sang qui ne cessait de gagner en ampleur jusqu’à un niveau qui en devenait insupportable. Oui, il fallait qu’il tue, qu’il découpe, qu’il envoie par le fond autant de minables que possible ce soir… Et en plus les minables étaient retournés à la base, il allait pouvoir en profiter seul, rien que lui… Le commandant sombre en avait le cœur qui battait la chamade, il vivait pleinement ce moment, il en était « amoureux » ! Il voulait plus, plus toujours plus d’ennemis, et ces abrutis de marines lui donnaient satisfaction en débarquant toujours plus nombreux sur le pont du navire qu’avait choisi le véritable tueur aquatique comme scène pour exprimer son concerto sanglant. Il commença par lever sa lame et l’entourer d’une vague d’eau qu’il fit grandir suffisamment pour en faire pâlir le mât de jalousie avant de l’abattre dans un geste circulaire qui trancha en deux bon nombre de soldats et découpa une partie du pont, projetant une gerbe de liquide carmin partout sur l’épave du bateau de la marine qui se retrouva paré de son plus beau rouge sanguinolent tandis que les corps tombaient dans la mer. Cael, au fin fond de son ataraxie meurtrière poussait des hurlements de joie, éclatait de rire en profitant de ce déchaînement de violence pour lequel il avait tant tanné son hôte. On lui donnait enfin l’occasion après tout ce temps de tuer pleins de gens ! C’était si bon, si agréable à voir ! Evidemment, Rika désapprouverait ce genre de pensée, mais elle n’était pas là. Et Riku avait préféré se terrer dans un coin de son cerveau pour ne pas assister à ce spectacle des plus macabres alors que de plus en plus de soldats débarquaient pour mettre aux arrêts cet inconnu dont personne n’avait discerné le visage dans l’obscurité, il avait caché ses traits avec un foulard et les quelques torches sur le bateau n’aidaient pas les soldats qui tentaient d’en savoir plus. Le fait qu’il utilise l’eau pour attaquer avait dû mettre la puce à l’oreille de certains, mais Cael s’était rapidement chargé de les réduire au silence pour plus de sécurité. Reste qu’il n’avait croisé que de la bleusaille pour le moment, et que tout aussi enjoué par la bataille qu’il était, il y avait bien trop de soldats, et aucun officier à l’horizon… Attendaient-ils qu’il soit épuisé ? Il devait battre en retraite temporairement pour mettre les choses au point. Mais comment avec cette horde ?

Soudain, la solution se matérialisa devant lui sous la forme d’un tonneau qu’un homme poussa un peu en dessous de lui, portant une étrange inscription à la surface… Il avait reconnu à la va-vite Izaya aussi il s’intéressa au message de plus près ; il voulait que Cael utilise cette eau pour temporiser le temps qu’il prépare son piège ? Hmm allez pourquoi pas. La bagarre c’était rigolo, mais fatiguant au bout d’un moment. Cael prit le contrôle de l’eau contenue dans le baril et la concentra pour la reformer comme un mur qu’il projeta de toutes ses forces contre les soldats qui furent repoussés à l’autre bout du pont, laissant au commandant sombre le temps de reculer au niveau de son subordonné. Il laissa sa place à Riku qui prit la parole :

« Bon, je te fais confiance pour la suite. Les officiers ne sont sûrement pas loin, mais il y a trop de soldats pour le moment. »



_________________~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izaya Nakushi
Chef d'unité
Chef d'unité
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : Dans le coeur de Rika *_*

Caractéristiques
Riyals:
2400/15000  (2400/15000)
Prime: 20.000.000
Fruit du Démon: Migi Migi no mi/ Fruit des droits

MessageSujet: Re: L'obscurité est ton alliée    Dim 27 Juil - 1:57

La bataille faisait rage sur le pont, je pouvais apercevoir sur le visage de Riku un sourire qui ne lui ressemblait pas, un sourire de contentement et d'excitation, son regard appuyait cette impression qui me mettait mal à l'aise en cet instant en sa présence. J'avais entendu des rumeurs, des bruits de couloir expliquant qu'à certains moment le commandant changeait du tout au tout. Etait ce l'un de ces moments. Ce phénomène m'intriguait bien qu'au début je n'y croyais pas, mais je désirais désormais en savoir plus une fois cette mission achevée. Mais ce moment était mal choisi, il fallait déjà survivre à ce combat. Voyant l'eau du tonneau filer vers Riku je compris qu'il avait eu mon message pour mon plus grand plaisir. Il était temps que je montre de quoi j'étais capable. Mon incantation était achevée et Riku m'avait rejoinds. Soudain son expression changea pour redevenir celle que je connaissais depuis toujours.

« Bon, je te fais confiance pour la suite. Les officiers ne sont sûrement pas loin, mais il y a trop de soldats pour le moment. »

Ne vous inquiétez pas, j'ai tout prévu. Il me semble que vous n'avez jamais vu de quoi j'étais capable jusqu'à présent. Et bien le moment est venu.

Je sortit d'un coup sec mon sabre de son fourreau et décrivit un signe dans l'air en direction du pont. Soudain une cage apparu autour des soldats, encerclés par mes écrits. Certains se retournèrent pour observer ce qu'il se passait, d'autres essayaient de sortir à tout prix sans y parvenir. J'avança alors vers le pont afin de leur expliquer les règles de mon jeu. Lentement mes pieds passèrent l'un devant l'autre pour me mettre devant les soldats qui me fixèrent, furieux.

- Messieurs, soyez les bienvenus dans mon arène. Les règles sont simples. Pour sortir vous allez devoir vous affronter dans un combat sanglant. Seul le dernier survivant pourra s'échapper de cette cage. Amusez vous bien.

Leurs regards paniqués et terrifiés me fit comprendre qu'ils avaient compris la gravité de la situation. Je retournai alors vers Riku pour voir comment nous allions organisés la suite des évènements. Les officiers allaient sans doute arrivés rapidement et s'il m'avait été facile d'enfermer le menu fretin, avoir un officier supérieur allait être une tout autre histoire, Riku était sans doute épuisé donc on ne pouvait pas s'éterniser. Je commençait déjà à fatiguer à cause de la portée de mon attaque bien plus grande que la normale. La dernière fois qu'une attaque m'avait affaibli de façon critique c'était lors de l'une de mes dernières missions où j'était encore fidèle à la marine. J'étais le seul survivant de mon bataillon. Les pirates m'encerclaient alors que je me cachais pour réfléchir à comment sortir de là. J'avais le souffle court, ayant vaincu une dizaine d'ennemis mais leur supériorité numérique était trop importante. J'avais mis au point une nouvelle technique, mais elle n'était pas encore au point. Je posais ma main sur ma nuque, fermai les yeux pour me concentrer et activer mon attaque. Durant ma préparation j'entendais que l'on jetais quelque chose à la mer, sans doute les cadavres de mes camarades, la vision sanglante que j'avais eu m'avait marqué en ralentissant ma concentration. J'entendais encore les hurlements arrétés net par un sabre qui s'abattait sur leur gorge pour les décapités les laissant tomber dans une mare de sang. Le regard livide et terrifié. J'avais vu cette scène de nombreuses fois aujourd'hui. Il me fallu cinq bonnes minutes pour finaliser mon attaque. Une marque était apparu au centre de ma nuque. Je me levai, mon sabre sortit, sentant une force m'envahir. Comme si j'étais porté par les camarades morts devant moi. Je sortai de la salle où j'était caché et vit un ennemi une trentaine de mètres plus loin. Soudain en un instant je me retrouvais devant lui, le dos tourné alors que sa tête commençait à se décoller de ses épaules pour tomber sur le sol. J'eut besoin de retrouver mon souffle quelques instant, toussant à pleine bronche. Mais il me fallu continuer malgré le fait que mon corps ne suivait pas et que je commençait à voir flou. D'abord un, puis deux, au bout de quelques instants j'avais nettoyé le vaisseau mais j'avais été bien au delà de ce que je pouvais supporter et je finis par m'écrouler de fatigue. Je m'étais réveillé au bout de quelques jours.

Alors que je repensais à ces souvenirs, les soldats avaient lancé les hostilités, c'était une effusion de sange identique à celle de ce jour. Cependant mon allégeance avait nettement changé et j'était sorti de l'illusion de ce monde en proie à une guerre sans queue ni tête. Voir des marines s'entretuer ne me faisait rien, si ce n'est une certaine satisfaction. Envers mon père s'était comme une piètre vengeance par rapport à la chute de ce système. Certains, paniqués se faisaient éliminer assez vite, les larmes coulant sur leur visage et la terreur les paralysant. D'autres étaient attirés par le sang et n'hésitaient pas à éliminer leur camarades un à un jusqu'à être éliminé par un combattant qu'ils n'avaient pas vu. D'autres participaient sans plaisir à ce jeu macabre, les larmes coulants, mais ne les empéchant pas d'ôter la vie à leurs compagnons d'infortune par simple peur de la mort. Cependant la facilité avec laquelle ils arrivaient à tuer leurs camarades me dégoutaient purement et simplement. Ils reflétaient parfaitement la nouvelle politique du généralissime. Pas de pitié, juste un bain de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riku Kaisuki
Commandant Suprême
Commandant Suprême
avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part sur les mers...

Caractéristiques
Riyals:
9625/15000  (9625/15000)
Prime: 200.000.000
Fruit du Démon: Mizu Mizu No Mi

MessageSujet: Re: L'obscurité est ton alliée    Lun 11 Aoû - 4:28

Izaya  paraissait quelque peu troublé en voyant arriver son supérieur ; il avait probablement vu Cael combattre pour la première fois,  alors qu’il avait exprimé toute sa cruauté et son amour du carnage avec de simples marines, ce qui en soi constituait toujours un spectacle  des plus… Perturbants, pour ne pas dire effrayant. Y compris pour les alliés du jeune homme. Au final, la seule à guetter la fin d’une bataille d’un air impassible était Rika. Elle seule pouvait ne pas être troublée par les agissements de Cael et même l’engueuler une fois le massacre terminé pour lui ordonner de rendre sa place à son commandant et ami. Cael ne pouvait s’empêcher d’apprécier malgré tout cette jeune femme qui était la seule à lui tenir tête  sans faire de chichis. Oui, il détestait qu’on lui désobéisse, mais en même temps, on s’ennuyait vite quand tout le monde courbait l’échine sans ciller devant le moindre de ses mots.  Toujours était-il qu’il s’était repris lorsque son supérieur l’avait rejoint pour lui demander son plan, reprenant sa personnalité habituelle : Cael détestait le blabla et les moments où il ne se battait pas. Riku observa avec intérêt les gestes du soldat, dont il ne connaissait jusqu’ici que le nom, n’ayant jamais eu l’occasion de le voir à l’œuvre au combat. Ce dernier dégaina son sabre, et alors que le commandant s’apprêtait à en faire de même, Izaya traça un cercle dans le vide, la pointe de son sabre tournée vers le pont où les soldats de la marine s’affairaient à poursuivre un clone de leur cible. S’il ne se passa rien pendant quelques secondes, l’attente ne fut que de courte durée ;  une énorme cage en fer aux barreaux bien resserrés apparut d’un seul coup, piégeant l’ensemble de leurs ennemis qui ne purent que constater leur sort. Ce fut le moment  qu’ils choisirent pour sortir de l’ombre et faire face à toute cette piétaille qu’ils venaient de mettre en cage. Ils n’étaient pas certains de les avoir capturés, mais il n’y avait pour le moment aucun signe de vie en dehors de ces agités qui paniquaient à l’idée du sort que leur réservaient ces deux individus vêtus de noir, notamment celui dont le sabre laissait encore perler le sang des dizaines de soldats qu’il avait démembré. On ne pouvait distinguer le visage de Riku sous sa capuche, mais un sourire carnassier se dessinait sur son visage ; Cael voyait déjà là un nouveau jeu de massacre. Et alors qu’il réfléchissait au meilleur moyen de tous les tuer – ils n’avaient de toute manière pas d’autre choix que de ne pas laisser de survivants pour ne pas laisser fuiter d’informations – ce fut son subordonné qui prit la parole, invitant leurs captifs à s’entretuer pour que seuls les meilleurs survivent. Amusant. Même s’il comptait bien n’en laisser aucun s’en tirer, il pouvait peut être un peu effacer son ennui par la vue d’un jeu digne des combats de gladiateurs meurtriers qu’on pouvait voir dans certains royaumes perdus.

« Vous avez plutôt intérêt à écouter ce que vous a ordonné mon subordonné mes petits… Je ne suis pas des plus patients, et il pourrait bien me prendre l’envie de tous vous découper… »

A cet instant, toute notion de raison, de bon sens, ou de camaraderie avait disparu dans l’esprit des hommes apeurés à l’approche de la mort, une véritable épée de Damoclès pointée sur leur crâne, entre la peur d’être froidement exécutés comme ceux qui les avaient précédés, ou d’être tués par un ami. Folie, carnage.. Des mots qui sonnaient comme une bien triste mélopée pour Riku, mais qui étaient là les éléments clés d’un concerto sanglant comme ne pouvait que les apprécier Cael, qui en bavait presque d’impatience alors que les premiers cris de douleur résonnaient et que les corps commençaient à tomber les uns après les autres. Tue ! Tue pour survivre ! Tue tes amis en espérant sauver ta propre vie vas y ! Montres comme tu es un lâche !  Et comme c’était beau ! Il y avait du sang, des larmes, souffrance et détresse en même temps dans le cœur d’être livrés à eux-mêmes, condamnés à mort pour avoir fait face à plus forts qu’eux ! Plus, plus, toujours plus de morts allez ! Ooooh c’était insoutenable, il serrait si fort la poignée de son sabre qu’il entendit ses os craqueler doucement… Il fallait qu’il se joigne à ce massacre ! Qu’il soit le roi de ce carnage ! Du sang, du sang, du sang ! Encore du sang de ces démons ! Pour la justice il devait tuer toujours plus…. C’était ça la force de Cael. Quand il fallait se jeter dans la mêlée, il était un berskerker, un guerrier avide de sang et de meurtre sans le moindre sentiment, animé uniquement par ses pulsions assassines. Il représentait l’exact opposé de Riku qui jouait plutôt le rôle d’un gardien, et avait appris à utiliser au mieux ses capacités pour se placer devant un allié et lui éviter tout danger. Il n’hésitait pas à se sacrifier pour les autres, à l’inverse de sa personnalité négative qui utilisait ses alliés pour le couvrir avant qu’il aille massacrer l’ennemi.  Toujours était-il que la tuerie se poursuivait sous le regard des deux fugitifs en cape noire, quand soudain tous les survivants furent abattus. Jetant un coup d’œil dans  la direction des coups de feu, le commandant n’eut que le temps de constater la présence d’un ennemi à l’air bien plus redoutable que ses comparses avant que ce dernier ne se jette sur lui, frappant d’un geste circulaire du bras. Par réflexe, Cael mit son épée en opposition sans réfléchir aux conséquences de cette riposte ; un « cling » retentit. Non, ce n’était pas normal, il aurait dû lui trancher le bras, et au contraire il sentait une résistance, comme s’il avait paré une épée. Il leva les yeux et vit alors clairement le tranchant d’une lame à la place de ce qui aurait dû être l’épiderme de son opposant. Bondissant aussitôt en arrière pour éviter d’être surpris par une seconde attaque, le commandant fit signe à son subordonné de s’éloigner :
« Va voir sur le bateau d’où il est venu si tu trouves des survivants ! Je me charge de notre invité. »

Tous ses membres tremblaient d’excitation… Il allait pouvoir combattre un adversaire bien plus fort ! Posant la main sur la garde de son épée, il lança à l’attention de son adversaire :

« Je te laisse le premier assaut monsieur l’officier. Montres moi ce que tu vaux. »


_________________~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izaya Nakushi
Chef d'unité
Chef d'unité
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : Dans le coeur de Rika *_*

Caractéristiques
Riyals:
2400/15000  (2400/15000)
Prime: 20.000.000
Fruit du Démon: Migi Migi no mi/ Fruit des droits

MessageSujet: Re: L'obscurité est ton alliée    Ven 29 Aoû - 3:36

Le vent nocturne soufflait sur les pauvres victimes de ma cruauté, le massacre n’en finissait pas et du coin de l’œil je voyais un sourire démoniaque se dessiner sur le visage de Riku, une aura sombre émanait de lui, je pouvais le sentir par vagues qui me donnaient la chair de poule. J’ignorai ce qu’il cachait à tous, mais j’étais certain que Rika était au courant vu leur rapport. Pourquoi ne pas en avoir parlé avant ? Peut-être la crainte de perdre la confiance de ses hommes ou une autre raison plus personnelle. Quoi qu’il en soit je comptais en parler à cette teigne de général pour en savoir plus à ce sujet qui m’intriguait et me mettait mal à l’aise lorsque ça se produisait.

Mais mon attention se détourna soudainement lorsque j’entendis des coups de feu, éliminant tous les soldats piégés d’un coup. L’instant d’après un véritable colosse vint frapper Riku avec son bras qui se transforma sous mes yeux en une épée semblant être plus solide que de l’acier. Il était simple de deviner qu’il s’agissait d’un utilisateur de fruit du démon. Il devait mesurer au moins deux mètres cinquante, portant une barbe brune et un regard aussi transperçant que la lame avec laquelle il tentait de frapper commandant. Contrairement aux autres membres de la marine il n’avait pas de veste, mais une cape aux couleurs de la marine. A part cela il était torse nu et portait un pantalon blanc et de grandes bottes. Ses muscles étaient tout de même impressionnants avec des bras aussi épais que ses cuisses. Malgré cela Riku n’avait pas fléchi sous son puissant coup et marquais un sourire d’amusement. Il semblait ravi d’avoir un véritable adversaire. Je me rendais compte à ce moment-là de l’écart de puissance entre nous. Je n’osais pas bouger, oppressé par leur puissance. La situation venait de se compliquer d’un coup à tel point que je ne m’étais pas interrogé d’où provenaient les tirs, qui avaient massacré tant de soldats si rapidement. Il fallut que ce soit mon supérieur, qui me fit sortir de ma torpeur en m’ordonnant de fouiller le reste du bateau pendant qu’il s’occupait du gros tas de muscles.

Retrouvant mes esprits, je dégainai mon sabre et avançai sur le pont, croisant sur mon chemin de nombreux soldats sans véritable intérêt, de simples matelots qui devait tout juste sortir de l’école. Peut-être était-ce pour cette raison que je décidai de les épargner, me contentant de les blesser pour qu’ils ne se déplacent plus. J’ignorais alors si ce choix se laissait guider par orgueil ou bien par compassion sachant qu’ils se berçaient de rêves. Mais j’étais un homme guidé par la raison malgré le massacre que j’avais fomenté. Tué des marines encore innocent de tout crime si ce n’est leur allégeance était futile et contraire à notre définition de la justice. Soudain j’entendis le pas lent et nonchalant de quelqu’un dans mon dos. Je me relevai et me tournais vers l’inconnu qui s’approchait.
Il s’agissait d’un homme très mince contrairement à celui qu’affrontait Riku. Il portait un trican bleu ainsi qu’un masque de carnaval lui cachant les yeux. Ses vêtements étaient très élégants. Il portait une veste aussi bleue que son chapeau, avec des extrémités dorées. Dessous il portait une chemise rentrée dans son pantalon en tissu. En baissant mes yeux pour le regarder je vis un fourreau de sabre accroché à sa ceinture côté gauche, me signifiant qu’il était droitier. Il ne fallait pas beaucoup d’intelligence pour comprendre que si j’avais affronté des débutants jusqu’à présent, ça ne serai pas le cas de cet individu qui dessinai un sourire narquois sur son visage aux traits fins et dont les cheveux blonds dépassaient sur les côtés tellement ils étaient longs.

- Sinoques membres de Justice Heart, songiez-vous sérieusement pouvoir attaquer un vaisseau de notre noble marine sans difficultés ? Votre manque d’intellect me désole et me met en joie à la fois. Notre généralissime sera enchanté d’apprendre votre capture. Dit-il de façon hautaine comme s’il venait de la noblesse.

- Qui êtes-vous ? Demandais-je en restant sur mes gardes.


- Oh quel piètre personne je fais, j’en oublie les bonnes manières. Je suis Hisamichi Konoe, pour votre déplaisir.

- Il est évident à votre façon de parler que vous devez être cultivé Hisamichi. C’est navrant de voir une personne telle que vous être manipulé par la marine. Enfin vous êtes complice des crimes qu’elle commet chaque jour. Alors arrétez d’employer un vocabulaire propres aux gentilshommes quand vous n’êtes qu’un tortionnaire comme votre supérieur. Disais-je de façon aussi hautaine que lui pour le provoquer

- C’est un sale traître qui dit cela ? J’en rigolerai presque si je ne tenais pas les renégats tels que vous en horreur.

Son sourire moqueur avait disparu, pour entrer dans une profonde rage. Il dégaina son sabre, incrusté de pierres. Leur seul vu me mettait mal à l’aise avec un certain vertige. Je compris que ça n’était pas de simples décorations. Ce sabre était fait en partie avec du granit marin, une arme efficace contre les utilisateurs des fruits du démon comme moi. Une faiblesse qui allait rendre ce combat plus rude que je ne le prévoyais et ne le souhaitais. Nous nous observâmes dans le blanc des yeux un moment, mais je fus le premier à lancer mon attaque, sautant dans les airs pour le frapper, prévoyant mon attaque il para avec son sabre qui me donna le vertige, mais reprenant aussitôt mes esprits tant bien que mal je me servis de mes jambes pour le frapper au visage et le projeter sur un empilement de caisse qui s’écroulèrent avec le choc. Le coup était loin d’être optimal, me sentant faible à coté de cette satanée roche. Le combat risquait alors de s’attarder. Cependant j’avais pu analyser la situation brièvement. Possédant un tel sabre il était clairement dépourvu de pouvoir lié au fruit du démon, donc sa seule force résidait dans son sabre. Si je m’en débarrassais je pourrais prendre l’avantage décisif dont j’aurais besoin. Mais c’était plus facile à dire qu’à faire, ne pouvant donner de coup très puissant, il me faudrait jouer de ruse pour l’en éloigner.

Il se releva rapidement, du sang coulant au niveau de sa bouche. Il l’essuya avec sa main et souris, confirmant la faiblesse de mon attaque. Le combat promettait d’être acharné.

[U.C]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izaya Nakushi
Chef d'unité
Chef d'unité
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : Dans le coeur de Rika *_*

Caractéristiques
Riyals:
2400/15000  (2400/15000)
Prime: 20.000.000
Fruit du Démon: Migi Migi no mi/ Fruit des droits

MessageSujet: Re: L'obscurité est ton alliée    Ven 29 Aoû - 4:06

Le vent nocturne soufflait sur les pauvres victimes de ma cruauté, le massacre n’en finissait pas et du coin de l’œil je voyais un sourire démoniaque se dessiner sur le visage de Riku, une aura sombre émanait de lui, je pouvais le sentir par vagues qui me donnaient la chair de poule. J’ignorai ce qu’il cachait à tous, mais j’étais certain que Rika était au courant vu leur rapport. Pourquoi ne pas en avoir parlé avant ? Peut-être la crainte de perdre la confiance de ses hommes ou une autre raison plus personnelle. Quoi qu’il en soit je comptais en parler à cette teigne de général pour en savoir plus à ce sujet qui m’intriguait et me mettait mal à l’aise lorsque ça se produisait.
Mais mon attention se détourna soudainement lorsque j’entendis des coups de feu, éliminant tous les soldats piégés d’un coup. L’instant d’après un véritable colosse vint frapper Riku avec son bras qui se transforma sous mes yeux en une épée semblant être plus solide que de l’acier. Il était simple de deviner qu’il s’agissait d’un utilisateur de fruit du démon. Il devait mesurer au moins deux mètres cinquante, portant une barbe brune et un regard aussi transperçant que la lame avec laquelle il tentait de frapper commandant. Contrairement aux autres membres de la marine il n’avait pas de veste, mais une cape aux couleurs de la marine. A part cela il était torse nu et portait un pantalon blanc et de grandes bottes. Ses muscles étaient tout de même impressionnants avec des bras aussi épais que ses cuisses. Malgré cela Riku n’avait pas fléchi sous son puissant coup et marquais un sourire d’amusement. Il semblait ravi d’avoir un véritable adversaire. Je me rendais compte à ce moment-là de l’écart de puissance entre nous. Je n’osais pas bouger, oppressé par leur puissance. La situation venait de se compliquer d’un coup à tel point que je ne m’étais pas interrogé d’où provenaient les tirs, qui avaient massacré tant de soldats si rapidement. Il fallut que ce soit mon supérieur, qui me fit sortir de ma torpeur en m’ordonnant de fouiller le reste du bateau pendant qu’il s’occupait du gros tas de muscles.

Retrouvant mes esprits, je dégainai mon sabre et avançai sur le pont, croisant sur mon chemin de nombreux soldats sans véritable intérêt, de simples matelots qui devait tout juste sortir de l’école. Peut-être était-ce pour cette raison que j’avais des remords de leur ôter la vie alors qu’ils étaient innocents encore dans ce conflit. Je respectais les ordres, pas de prisonnier mais j’étais un homme guidé par la raison malgré le massacre que j’avais fomenté. Tué des marines encore innocent de tout crime si ce n’est leur allégeance était futile et contraire à notre définition de la justice mais la sécurité de notre groupe était encore plus important. Soudain j’entendis le pas lent et nonchalant de quelqu’un dans mon dos. Je me relevai et me tournais vers l’inconnu qui s’approchait.

Il s’agissait d’un homme très mince contrairement à celui qu’affrontait Riku. Il portait un trican bleu ainsi qu’un masque de carnaval lui cachant les yeux. Ses vêtements étaient très élégants. Il portait une veste aussi bleue que son chapeau, avec des extrémités dorées. Dessous il portait une chemise rentrée dans son pantalon en tissu. En baissant mes yeux pour le regarder je vis un fourreau de sabre accroché à sa ceinture côté gauche, me signifiant qu’il était droitier. Il ne fallait pas beaucoup d’intelligence pour comprendre que si j’avais affronté des débutants jusqu’à présent, ça ne serai pas le cas de cet individu qui dessinai un sourire narquois sur son visage aux traits fins et dont les cheveux blonds dépassaient sur les côtés tellement ils étaient longs.

- Sinoques membres de Justice Heart, songiez-vous sérieusement pouvoir attaquer un vaisseau de notre noble marine sans difficultés ? Votre manque d’intellect me désole et me met en joie à la fois. Notre généralissime sera enchanté d’apprendre votre capture. Dit-il de façon hautaine comme s’il venait de la noblesse.

- Qui êtes-vous ? Demandais-je en restant sur mes gardes.


- Oh quel piètre personne je fais, j’en oublie les bonnes manières. Je suis Hisamichi Konoe, pour votre déplaisir.

- Il est évident à votre façon de parler que vous devez être cultivé Hisamichi. C’est navrant de voir une personne telle que vous être manipulé par la marine. Enfin vous êtes complice des crimes qu’elle commet chaque jour. Alors arrétez d’employer un vocabulaire propres aux gentilshommes quand vous n’êtes qu’un tortionnaire comme votre supérieur. Disais-je de façon aussi hautaine que lui pour le provoquer

- C’est un sale traître qui dit cela ? J’en rigolerai presque si je ne tenais pas les renégats tels que vous en horreur.

Son sourire moqueur avait disparu, pour entrer dans une profonde rage. Il dégaina son sabre, incrusté de pierres. Leur seul vu me mettait mal à l’aise avec un certain vertige. Je compris que ça n’était pas de simples décorations. Ce sabre était fait en partie avec du granit marin, une arme efficace contre les utilisateurs des fruits du démon comme moi. Une faiblesse qui allait rendre ce combat plus rude que je ne le prévoyais et ne le souhaitais. Nous nous observâmes dans le blanc des yeux un moment, mais je fus le premier à lancer mon attaque, sautant dans les airs pour le frapper, prévoyant mon attaque il para avec son sabre qui me donna le vertige, mais reprenant aussitôt mes esprits tant bien que mal je me servis de mes jambes pour le frapper au visage et le projeter sur un empilement de caisse qui s’écroulèrent avec le choc. Le coup était loin d’être optimal, me sentant faible à coté de cette satanée roche. Le combat risquait alors de s’attarder. Cependant j’avais pu analyser la situation brièvement. Possédant un tel sabre il était clairement dépourvu de pouvoir lié au fruit du démon, donc sa seule force résidait dans son sabre. Si je m’en débarrassais je pourrais prendre l’avantage décisif dont j’aurais besoin. Mais c’était plus facile à dire qu’à faire, ne pouvant donner de coup très puissant, il me faudrait jouer de ruse pour l’en éloigner.

Il se releva rapidement, du sang coulant au niveau de sa bouche. Il l’essuya avec sa main et souris, confirmant la faiblesse de mon attaque. Le combat promettait d’être acharné. Il courut soudainement vers moi et me fonça dessus à une vitesse inattendue. J’eus à peine le temps de parer avec mon propre sabre mais la vélocité et la présence de granit marin me fit à mon tour décoller vers l’arrière du vaisseau pour m’écraser lourdement. Je me relevai, en haletant un grand coup pour me remettre de cette attaque. Cependant la distance entre son sabre et moi était assez grande pour me permettre de lancer un sort, mais pas sur lui, ça n’aurait que peu d’effet et mes sorts seraient détruits par son sabre si je tentais de l’enfermer. Je décidai plutôt de prendre un grand risque mais ça pourrait le séparer de son sabre. Etant assez frèle malgré la puissance de son coup mon idée allait sans doute marcher. Je plaçai mon sceau de célérité au niveau de mon cou. Je comptais faire le même coup que lui mais avec plus de vitesse, de plus je serai assez rapide pour ne pas prendre l’effet de son sabre au moment de porter mon attaque. Je fonçai alors sur lui telle un jaguar, faisant voler tout ce qui croisait mon chemin, je le frappais alors de toutes mes forces et l’envoyai bien plus loin qu’il ne l’avait fait avec moi, le coup étant si puissant qu’il fut obligé de lâcher son sabre qui passa par-dessus bord. Hisamichi lui gisait au sol, incapable de bouger.

- Qui…qui es tu ?

- Appelles moi Nakushi Izaya.


- Un jour…Nakushi Izaya…j’aurais ma revanche sur toi sale traitre….

- Ne comptes pas là-dessus, j’ai ordre d’éliminer tout ennemi. Tu ne fais pas exception et j’en suis désolé car tu as été loyal dans ce combat. Un adversaire faisant preuve d’honneur est rare…Adieu Hisamishi Konoe

Mon sabre transpeça le cœur de mon ennemi, afin de lui offrir une mort rapide. Il était certes un criminel aux yeux de Justice heart mais il avait fait preuve de bravoure et se battant loyalement. Jamais je n’oublierai son nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'obscurité est ton alliée    

Revenir en haut Aller en bas
 

L'obscurité est ton alliée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Complet]L'axe et les alliés
» Un ado dans l'obscurité lumineuse de la nuit [libre]
» Des ténèbres à l'obscurité [PV Darth Mandross]
» Obscur le démon de l'obscurité
» Deux loups dissimulés dans l'obscurité. [Abandon]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece ~ Evolution V2 :: Zone RPG :: North Blue :: Royaume de Phyrisa-