One Piece ~ Evolution V2

Forum Role Play
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 La foudre s'abat sur la terre. Genki, pour vous servir !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Genki
Chasseur de primes
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 12/03/2014

Caractéristiques
Riyals:
3740/10000  (3740/10000)
Prime: -
Fruit du Démon: Goro Goro no mi -Logia de la foudre

MessageSujet: La foudre s'abat sur la terre. Genki, pour vous servir !   Mer 12 Mar - 11:30



Genki








Age:  La vingtaine

Date de naissance: Inconnu

Lieu de Naissance:  Mock Town

Origine: Inconnu

Sexe: Masculin

Armes/Fruit du démon :  Goro Goro no Mi

Groupe:  « Chasseur de Primes »

Personnage sur le vava:  Gilgamesh de Fate


Son caractère ...


Pensif. Voilà un mot qui résume assez bien un grand trait de caractère de Genki. C'est quelqu'un qui est capable de rester des heures dans son lit sans ne rien faire, à penser. Et vous savez bien à quel point le temps passe vite quand on a la tête ailleurs. Alors, ne vous étonnez pas si vous n'avez pas de réponse en pleine discussion, surtout si vos paroles ne sont pas importantes. Dans ces moments-là, son regard est absent, cela donne la sensation qu'il est présent physiquement mais, pas mentalement. Mais vous allez me demander à quoi pense t-il ? Un peu à tout ou rien, il peut très bien réfléchir à propos du sens de la vie comme se poser des questions sur ses origines. Chose que l'on peut comprendre quand on sait qu'il ne se rappelle pas de sa vraie famille.

Genki est le genre de mec qui aime les extrêmes, avoir des conflits ne le dérange pas. Tester son niveau contre des autres est assez plaisant, surtout quand on gagne. Comme la plupart des Hommes, il n'aime pas la défaite et peut-être un très mauvais joueur. Si votre tête lui plaît, il se montrera gentil, patient et à l'écoute. Il acceptera même de vous aider si besoin, du moment qu'il y trouve une part d'intérêt. Dans le cas contraire, comment dire, n'essayez pas de lui parler. Il sera froid, distant et s'amusera à vous lancer des phrases pour vous blesser, histoire de se marrer un peu. Mis à part ça, il est quelqu'un d'assez franc, des fois un peu trop d'ailleurs. C'est une caractéristique qui peut plaire, mais aussi quelque chose qui peut très vite lui attirer les foudres de ses camarades ou même de ses ennemis. C'est souvent quelque chose qui ne lui rend pas service, dans les combats par exemple, son côté salaud donnera l'envie aux ennemis de se ruer sur lui en premier. Et c'est d'ailleurs pour cela qu'il terminera KO en premier. Sinon il est calme et assez intelligent, il n'utilise pas son cerveau bêtement et inutilement. Stratège et réfléchi, il n'agit pas sans avoir pesé le pour et le contre. Après, pour ne pas vous le cacher, cela dépend de la situation, il peut parfois être un peu trop long à calculer les options qui s'offrent à lui. Loyal envers ses camarades, il peut cependant se montrer très fourbe quand il le souhaite. On peut dire qu'il cherche sa voie, il hésite à se comporter comme le pire des salauds ou être quelqu'un de cool. Jouer sur deux tableaux et tellement plus marrant... Mais il ne faut pas oublier qu'il reste un homme et que son égo est assez gros. Il va préférer faire les choses lui-même pour être sur d'attirer les honneurs sur lui et seulement lui.

Genki est aussi quelqu'un qui n'aime pas être seul trop longtemps. Il aime bien être entouré des personnes en qui il a pleinement confiance. Il a été habitué à vivre en communauté à cause de l'orphelinat. D'ailleurs, vivre dans un endroit comme celui-ci inculque des règles de base dans la vie. Par exemple, le ménage doit être fait, bon après, il ne va pas se proposer pour le faire. Pour lui, c'est à la femme de le faire. Macho ? Non pas du tout ! Pas lui ! Plus sérieusement, lorsque qu'il vivait encore dans son orphelinat, il était du genre à se toucher la nouille et à regarder les autres bosser à sa place sans la moindre compassion. La plupart du temps, c'était les bonnes femmes qui s'occupaient de nettoyer à sa place quand il était d'humeur à ne rien faire. Voilà pourquoi il pense que les filles ne doivent pas combattre mais, bien appuyer les hommes, même s'il est au courant que des femmes sont sur le front sont capables de le tuer en claquant des doigts. Des femmes qu’il prendra plaisir à draguer, car c’est un séducteur dans l’âme. Il adora taquiner les demoiselles et il adore les femmes qui répondent à ses taquinements

En parlant de ce qu’il n’aime pas, je dois vous avouer qu’il ne supporte pas de recevoir des ordres. Le mieux est de formuler la demande sous forme de conseil, de proposition. Si ce n’est pas expliqué comme ceci, il ignorera l’ordre ou Genki sera contraint de faire le contraire de ce qui est demandé. Les seuls à pouvoir donner des ordres sont ses parents et par chance, il ne se souvient pas d’eux. Oui, c’est une excuse pour ne rien faire. Même Hazuko ne devait pas lui ordonner quelque chose. Même pour un simple service, il ne préfère pas se mouiller. Les provocations ? Non, il n’aime pas les ignorer et préfère les tourner en dérision pour les retourner contre son interlocuteur. Par contre, même s’il reste patient au niveau des critiques, il est préférable de ne pas le charrier trop longtemps. Les premières peuvent être amusantes, mais après un certain temps, il s’énerve, pouvant même provoquer des combats pour des raisons aussi futiles. Par-dessous tout, l’objectif premier de Genki est de détruire le monde dans lequel on vit et surtout détruire les dirigeants. C'est-à-dire la marine. C’est une vengeance personnel et il y arrivera, peu importe les moyens nécessaires. Le deuxième est de devenir populaire, en bien ou en mal, peu importe, du moment qu’il laisse sa trace dans ce monde ou malheureusement les morts sont aussi nombreuses que les naissances. Même s’il est craint pour diverses raisons, il s’en moque, il aura tout de même atteint son but. Il rêve aussi de gagner un grand nombre d'argent et de fonder une famille, chose qu'il n'a pas eu la chance d'avoir, il aimerait vivre aisément et répondre aux besoins de son enfant. Et comme une grande partie des pirates, le poste de Seigneur des Pirates lui fait envie. La thune, les filles et les esclaves. Quoi de mieux…

Dans sa vie, le jeune Genki n’aime pas tous mélanger, la famille, les amis, les amours et le travail. Il est quelqu’un d’assez possessif en général. C'est-à-dire que si son équipage commence à sympathiser avec un autre, il n’hésitera pas une seule seconde à pousser une gueulante et à renvoyer ses hommes du navire et à proposer à ceux-ci d’aller boire un thé avec les autres. Et généralement, il adore se lancer dans une guerre d’équipage juste après. La seule chose qu’il peut accepter dans cette situation est que sa copine discute avec ses camarades, ce n’est pas gênant et cela peut permettre des sorties agréables. Par contre, une fois la fille larguée, elle doit disparaître et ne plus se montrer auprès de lui. Normal après tout. Mais faut-il encore avoir une copine ! Très honnêtement, la main est la meilleure copine d’un pirate ! Oups. Quelque chose de très important dans son caractère, je peux dire qu’il est assez lunatique en général. C'est-à-dire qu’un jour, il peut être sympathique et le lendemain c'est tout le contraire. Il devient infect et ne cherche pas la discussion, mieux, il l’évite et ignore.

Penchons-nous désormais du côté des forces de Genki. Avant tout, il possède une volonté d'acier et plus précisément lors d'un combat. Tant qu'il n'est pas KO ou même mort, il continuera à se relever. Son refus de la défaite et son envie de progresser sont plus grandes que tout. Son intelligence fait aussi partie de ses forces, comme sa ruse. Pendant un affrontement, l'observation est très importante, c'est certainement la phase la plus intéressante. Espionner son adversaire et trouver ses failles, c'est une partie qu'il ne faut absolument pas négliger. Et bien sûr, c'est son cas, il est très observateur, parfois même un peu trop hors combat, il a prit l'habitude de regarder autour de lui. On peut croire qu'il est paranoïaque, mais pas du tout ! Maintenant, il est temps de s'aventurer dans ses faiblesses. Aucune. Non je déconne. Sa personnalité elle-même est une grande faiblesse, il est casse-cou, chiant, il perd très rapidement sa concentration, c'est déjà pas mal. Mais, il reste quelque chose que je n'ai pas mentionné, son côté lâche ! Lors des embrouilles, il n'hésitera pas à se faufiler en douce pour ne pas se prendre de coups. Ou encore, pendant un vrai combat, s'il trouve que son adversaire est trop fort pour lui, il prendra la fuite. Pourquoi risquer sa vie quand on connait le résultat, la vie est précieuse bordel ! Et comme celle-ci est importante, il n'hésitera pas à sacrifier des gens pour avoir la vie sauve. Par exemple, le petit nouveau de son équipage qui ne sert qu'à faire la plante, vous savez, ce petit mec dans son coin qui ne dit rien ! Il n'est pas très important, il n'est pas proche de Genki, ni des autres pirates, alors pourquoi le laisser là, il sera beaucoup mieux dans les cellules de la marine que lui, non ? Pour vous résumer le truc, il est le genre de personne qu'on aimerait bien voir brûler ou mourir dans des circonstances atroces. Il veut avoir de la puissance et n'hésitera pas à se séparer de ses proches pour cela. Par contre, si vous vous démarquez des autres, pas d'inquiétude, il sera gentil avec vous et vous prendra sous son aile, allant même jusqu'à vous défendre. Mais accrochez-vous pour bénéficier d'un tel bonus, car Genki n'est pas du genre à s'attacher rapidement, vous allez ramer avant de parvenir à ce titre de poulain de l'empereur de foudre !



Quand on le voit ...


La première chose que l'on remarque dans le physique de Genki, c'est que c'est un homme. Un pur et dur. Car oui, jusqu'à preuve du contraire, il possède les signes physiques qui le prouvent. Et ceci commence avant tout parce qu'il possède dans son caleçon. L'étrange personnage détient des cheveux blonds, une couleur très commune. Une coupe banale qui peut parfois cacher les yeux du jeune homme quand ses deux ou trois mèches lui retombent devant les yeux. Mais ne vous méprenez pas, il n'aime pas avoir de la longueur sur la tête, alors il les coupera rapidement.  Après, niveau visage, pour être honnête avec vous, il n'est pas moche, il possède des traits plutôt agréables. Ce n'est pas le genre de personne dont on ne veut pas voir dans son entourage. La chose qui choque le plus dans sa figure, ce sont ses yeux. Ils sont d'un rouge clair, adoptant presque la couleur du soleil lorsque celui-ci tape fort. C'est un point de son physique que Genki ne retirerait pour rien au monde. D'ailleurs, on peut voir dans son regard une légère ambition, rappelant à son interlocuteur ou à quiconque qui regarde dans ses yeux qu'il n'est pas ici pour blaguer mais, bien parce qu'il possède un certain objectif à accomplir. De plus, on peut y voir une autre expression, celle de la sournoiserie, la fourberie. On peut très vite comprendre qu'il prépare quelque chose. Ce qui, en combat, aura pour mérite de parfois déstabiliser l'adversaire. Son nez est normal, ni trop gros et ni trop petit. Autre chose importante de son visage, ses lèvres mais, plus particulièrement son sourire. Sourire qui apparaîtra souvent narquois, tout simplement parce qu'il aime se moquer des gens, encore une fois, c'est utile en combat. Mais, ce n'est pas le seul adjectif qui peut le caractériser, il peut très bien adoucir les esprits et passer pour quelqu'un d'innocent, alors que ce n'est souvent pas le cas. Pour résumer, le sourire est une arme...

Arrêtons donc de parler de son visage et passons à son style vestimentaire. Très sincèrement, il est difficile de ne pas le remarquer. Laissant ses tatouages rouges apparaitre à la vue de tous, il est rare que les passants ne s'arrêtent pas pour le regarder. Les pensées de ces personnes sont assez simples à comprendre, soit : « ce mec est bizarre ! » soit : « Woaw, son style est énorme ! ». Doutez-vous bien qu'il préfère la deuxième option. Mais ce n'est pas tout, sur le haut, Genki à opter pour un t-shirt manche longue gris. Au-dessus du haut, il ne met rien, tout simplement parce qu'avec un pull ou une veste, son style serait flingué. Pourquoi ne pas faire profiter les autres de son corps quand il retire son haut. Au niveau des mains, il ne porte rien, ou alors des gants en or faisant partis de son armure. Le gant gauche arrive au niveau du coude, le droit s’arrête au poignet. Au niveau du bas, un pantalon marron, très confortable et assez souple pour lui permettre d'être à l'aise et de pouvoir bouger plus facilement dans une confrontation. Sur les pieds, des bottes utilisant les mêmes couleurs que précédemment. Cependant, il arrive à Genki de changer d'accoutrement, ne mettant qu'un short et un t-shirt ou encore de s'équiper de son armure en or quand il se prépare pour un lourd combat. Ou encore de mettre une toge blanche lorsqu'il fait très chaud. La couleur est or avec des motifs bleus, il ne met pas toute la partie de l’armure, tout simplement car il n’avait pas assez d’argent pour acheter le haut à l’époque. Sinon, il possède des bijoux, un collier en or puis un collier à dents de tigre rouges.

Mais parlons désormais de ce qui se trouve en dessous des vêtements. Le corps. Au niveau des muscles, on ne peut pas dire que Genki soit dégueulasse. Il n'est pas taillé comme un bodybuilder, mais il garde quand même une certaine forme physique. Le jeune homme est assez bien dessiné, des tablettes assez visibles ce qui pourrait en faire rêver plus d'une. Ses biceps sont aussi un bon point pour lui. Les muscles sont assez durs et c'est tout juste ce qu'il faut. Pas la peine d'avoir des gros bras pour impressionner. Pour la taille, c'est un homme d'un mètre et soixante-quatre-vingt centimètres pour 82 kilos. Il a donc un bon rapport taille/poids. Ce corps est un corps qui a été travaillé pendant des années et il ne va pas s'en plaindre surtout quand on voit le résultat. Autre point, Genki est un adulte de 20 ans, mais les gens disent souvent qu'il fait plus jeune. C'est quelque chose de pas très utile mais bon à savoir. Sa voix est une voix d'un homme de son âge, plus dans les graves que dans les aiguës. Et heureusement d'ailleurs, car il perdrait pas mal de crédibilité en cas contraire.




Il était une fois ...


L'histoire de Genki commence un soir de pluie, dans une rue de Mock Town. Cette île est un repère de plusieurs pirates, ayant élu domicile ici pour sa grandeur et son marché. Cette soirée, il était préférable de ne pas traîner dehors, pourtant, une jeune demoiselle avait décidée de faire autrement. Elle sortait de chez elle, une journée après avoir mis au monde un être. Un petit bébé qui était né sans aucun problème. Mais, voilà. Cette femme était très jeune, peut-être la vingtaine. Elle venait d'avoir un gosse qu'elle ne désirait pas, elle était tombée enceinte par erreur. Et avec le temps, c'était le moment parfait pour se débarrasser de lui sans se faire remarquer. Totalement humidifiée à cause de la pluie, ses courbes appétissantes étaient visibles. Elle se dirigeait vers l'orphelinat le plus proche. On peut dire que ce n'était pas forcément une fille très intelligente car, elle le déposait dans cet endroit près de chez elle. Désormais, elle se tenait devant la grande porte métallique, à première vue, l'institution avait une allure de prison, dont les gosses qui y entraient ne pouvaient pas sortir avant la majorité. Cette dame n'avait aucune pointe d'hésitation dans son regard. Elle était décidée à laisser l'enfant ici pour l'unique raison de se concentrer sur sa personne. C'était une mère détestable et immature, mais que voulez-vous, on ne peut pas changer les gens en claquant des doigts. Peut-être qu'elle se rendrait compte de sa terrible erreur des années plus tard, ou peut-être jamais. La demoiselle, inspira un bon coup et déposa avec lenteur le berceau en bois sur le sol. C'était drôle, car elle avait pris le temps de déposer son nourrisson dans un objet chaud avant de l'abandonner. Pourquoi se donner autant de mal ? Bonne question. Elle remarqua l'interphone et y déposa sa main puis elle appuya avant de prendre la fuite et de disparaître dans l'obscurité. Quelques secondes après, un employé de l'établissement pointa le bout de son nez pour embarquer l'enfant et le mettre au chaud. C'était peut-être une routine chez eux, de récupérer les enfants devant la porte.

Nous nous retrouvons désormais plusieurs années plus tard. Deux ans pour être plus précis. Le staff de l'orphelinat avait décidé d'appeler l'enfant Genki, pour la simple et bonne raison qu'il était toujours en forme. Cependant, il manquait quelque chose à celui-ci pour s'épanouir pleinement. Des parents. Certes, il était très bien entouré grâce aux employés, mais ce n'était pas réellement une vie, de voir défiler les adultes chaque jour pour s'occuper d'un petit être. Pour vous dire, il avait beaucoup de mal à parler. Il émettait des sons, un peu comme les autres, mais n'arrivait pas à parler. Il avait un certain retard sur les autres. Attention, il n'était pas retardé, mais prenait son temps pour parler. Évidemment, quelques mois plus tard, il y arriva, mais il y alla à son rythme. Malheureusement, son premier mot n'était pas maman. Il grandissait très vite et se fit rapidement des camarades de son âge. Il allait à l'école, apprenait à compter et à parler correctement, les différents types de langage. Mais le familier allait définitivement être son préféré. Avec le temps, il devenait plus ou moins insupportable, cela dépendait de son humeur. Il adorait faire vivre un enfer aux employés. Malgré tout, son enfance fut assez banale. Il est arrivé jusqu'à l'âge de 11 ans sans encombre. Il avait pris un certain goût à apprendre des choses qu'il ignorait, c'est pourquoi il se rendait souvent dans la bibliothèque de l'institution pour apprendre des choses insolites. Il se renseignait sur les espèces en voie de disparition, sur les mers, sur la mythologie, qu'il adorait lire, il avait aussi appris l'existence des fruits du démon. Mais c'était très rare, il savait qu'il n'allait s'en doute, jamais en voir. Le soir, après ses excursions dans le paradis des livres, il allait se coucher pour passer à un autre jour. Puis, arriva ses 12 ans. C'était une année de sa vie qui allait changer beaucoup de choses pour lui.

En effet, à l'âge de 12 ans, Genki s'est découvert des talents de leader pour diverses raisons. Depuis plusieurs mois, il y avait une ambiance pesante à l'orphelinat. Tout simplement parce que l'institution était devenue une sorte de territoire de gang. Non, pas à cause des pirates, mais des autres enfants qui avaient décidé de faire des petites bandes. Pour résumer, il y avait souvent des petits combats entre les groupes et c'était assez lourd. Même les employés ne savaient comment régler le problème. Ils ne pouvaient qu'intervenir pour empêcher que cela dérape. Cependant, les « guerres » étaient réservés aux adolescents, c'était principalement eux les fautifs. Alors, Genki et ses camarades de 12 ans étaient impuissants. Ils ne pouvaient que subir les sévices des gangs. Mais un jour, en ayant un peu marre de se faire marcher dessus, une voix s'éleva dans les dortoirs en pleine nuit. Celle de notre héros qui avait décidé d'agir une bonne fois pour toute. Son discours était simple, il était peut-être plus petit que les adolescents mais, coriace. Il était temps de faire une rébellion et de montrer que les plus petits pouvaient aussi devenir les patrons. Oui, c'est vrai que dit comme ça, on se croirait dans un film de mafieux version enfant, mais c'était limite le cas. Avec des camarades, il fit son propre gang et avait bien réfléchit à comment contrer les autres. Les gosses de 15 ans avaient plus de force, très bien, mais Genki allait avoir une véritable armée. Il avait rameuté dans sa bande une grande partie des enfants de sa tranche d'âge. Bien évidemment, à cause du jeune âge, certains abandonnèrent l'idée de se battre, mais les plus courageux restaient.

Quelques semaines après, le gang des 12 ans avaient réussi à se faire un petit nom dans l'orphelinat et très généralement les problèmes se réglaient dans la grande cour ou les pensionnaires étaient tous réunis. Rapidement, Genki et ses camarades étaient montés en puissance, faisant fuir la plupart des gosses qui se dressaient contre lui. Mais un beau jour, le petit blond fit la rencontre d'un plus grand, Akiyo, 15 ans. Lui aussi était un chef de gang, mais pas n'importe lequel, celui qui faisait régner la terreur dans l'établissement. Cette rencontre n'était pas réellement très positive. C'était plus un clash entre les deux patrons de l'orphelinat qu'autre chose. À la fin de la discussion, une conclusion s'imposa rapidement. Dans deux jours, le combat allait avoir lieu. Dans la cour, comme d'habitude. Genki et Akiyo étaient prêts à en découdre une bonne fois pour toute pour savoir qui allait être le boss de l'institution. Mais, pour notre héros, c'était de l'amusement. Lui qui à la base souhaitait arrêter les gangs, avait pris goût à se battre. Il aimait diriger des gens et se sentir respecté. Il n'avait qu'une seule envie, devenir le king de l'orphelinat. Cependant, les éducateurs n'étaient pas du même avis. En effet, ils avaient longtemps observés les gosses se faire la guerre, ils intervenaient très souvent pour éviter que les embrouilles deviennent violentes. Mais ils devaient rapidement agir, car sinon l'orphelinat allait être saccagé et par des simples gosses. Le jour J, les deux gangs arrivèrent dans la cour, chacun d'un côté, en se fixant. La scène était digne d'un film de combat. Akiyo et Genki se regardaient dans les yeux d'un air déterminé. Puis les deux lancèrent l'assaut. Les membres des gangs se ruèrent les uns sur les autres. Sauf qu'un sifflet retentit dans la cour. Et les femmes du personnel séparèrent les enfants avant de les renvoyer dans les chambres. Cependant, un tout autre sort était réservé à nos deux gangsters des bacs à sable. Deux éducateurs attrapèrent les oreilles des deux gosses afin de les traîner dans une pièce à l'intérieur de l'orphelinat. Ils furent enfermés dans une même chambre dans le but de se faire des excuses.

Néanmoins, c'était une décision que le personnel allait regretter. Déjà, parce que les deux n'avaient aucune envie de le faire. Et deuxièmement, parce qu'ils étaient trop fiers pour faire le premier pas. Sauf que, au bout d'un certain temps, Genki se mit à parler, pas pour s'excuser, non, mais pour apprendre à connaître le garçon qui allait partager sa chambre pour un bout de temps. Vous connaissez les gosses, ils trouvent toujours un terrain d'entente pour se sortir des situations embarrassantes. En l'occurrence ici, les deux gamins étaient dans la même galère, alors autant se serrer les coudes. Au fur et à mesure du temps, ils ont appris à se connaître, à se faire confiance. Le petit blond avait réussi à cerner le comportement de Akiyo et inversement. Et au lieu de comprendre la leçon et d'arrêter les histoires de gang, ils décidèrent de s'allier. Non, pas une alliance dans le but de ne pas se faire la guerre. Mais dans le sens ou ils allaient devenir associé. Mais à une seule condition, abandonner sa propre bande. Une fois les préparatifs terminés, Genki et Akiyo commencèrent à se faire un nom à deux, par exemple, ils s'amusèrent à voler le peu d'argent des pensionnaires, des objets, les clés de l'orphelinat pour se balader librement et un tas d'autre chose inutile. Les années passèrent une nouvelle fois et Genki était presque à sa majorité. Il avait tissé un lien unique avec son camarade. Ils étaient comme des frères inséparables. Jusqu'à ce qu’Akiyo décide de quitter cette vie. Genki venait d'avoir 17 ans et avait fêté son anniversaire dans la plus grande indifférence. Il l'avait passé dans sa chambre, sans ses amis ou sa famille. Le lendemain même, notre héros en avait ras-le-bol de cette situation. Il n'avait qu'une envie, c'était de quitter cet endroit et de vivre sa vie. En pleine nuit, il utilisa les clés qu'il avait discrètement volés des années en arrière. Le seul réel obstacle était la porte métallique à l'entrée. N'ayant pas trop le choix, il se mit à attendre dehors patiemment que le soleil se lève et que la porte s'ouvre. Sa patience fut récompensée. A la seconde ou  un éducateur pénétra à l'intérieur de l'orphelinat, Genki se mit à courir le plus rapidement possible pour s'échapper. N'ayant pas trop le temps de réagir, l'homme qui venait de voir le pensionnaire s'échapper se précipita à l'intérieur du bâtiment pour avertir ses collègues. Mais c'était déjà trop tard.

Genki ne connaissait presque pas la ville, mais il était suffisamment intelligent pour savoir qu'il ne devait pas rester dans les parages. Courant à toute allure, il se dirigea aléatoirement jusqu'à arriver  vers ce qui semblait ressembler à un port. Une fois sur place, il vit une barque, un peu isolé avec personne à son bord. C'était l'occasion parfaite pour déguerpir. Il monta à bord et prit la mer...

Nous retrouvons notre ami, plusieurs heures après. Il était au milieu de la mer, son ventre gargouillait comme jamais. Il était à bout de force après avoir ramé pendant plusieurs heures. C'est vrai que maintenant, il était à des kilomètres de Mock Town, sauf qu'il était vulnérable et à la limite de faire un malaise. Peut-être que finalement, fuguer était une mauvaise idée. Contre toute attente, une énorme ombre se dessina en dessous de sa barque. Ce qui semblait être un poisson remontait à la surface à grande vitesse. Genki se mit à paniquer, c'était la première fois qu'il voyait quelque chose de cette taille. Il se remua dans tous les sens à l'intérieur de sa barque et cela attira l'attention de l'animal. Comme une véritable fillette, le jeune homme ferma les yeux pour ne rien voir. Et quand il les ouvrit après quelques secondes, il faisait toujours aussi noir. Le premier réflexe de l'adolescent était de se demander s'il était devenu aveugle en trois secondes, mais ce n'était pas très plausible. Il se mit à émir plusieurs hypothèses. Et la plus logique était qu'il se retrouvait actuellement dans le bide du monstre et qu'il allait certainement mourir ici. Par chance, il réussit à trouver un morceau de sa barque à l'intérieur de l'estomac de la bête et à se mettre dessus pour éviter de se noyer. Il n'avait plus qu'à attendre son heure. Genki se demandait pourquoi il n'était pas parti en même temps qu’Akiyo. Celui-ci était parti plusieurs semaines avant lui, en lui disant qu'il allait venir le chercher une fois la majorité atteinte. Il aurait simplement pu partir en même temps, ou encore attendre bien sagement. Mais non, sur un coup de tête, il en avait décidé autrement. Maintenant, il était dans le pétrin. Il laissa ses paupières se fermer et le sommeil l'emporta petit à petit. Je ne saurais vous dire combien d'heure après, mais il se réveilla dans des circonstances assez étranges. Le poisson avait l'air de se débattre dans tous les sens, sans doute pour échapper à un prédateur. Quelques secondes après, la créature s'écrasa sur une surface plate. Et des voix se mirent à  résonner  à l'intérieur de la bête. D'un seul coup, une grosse lame traversa la chair de l'animal et passa à côté de Genki, on peut dire qu'il avait échappé belle. Il se mit à crier et les hommes l'entendirent. Une fois en dehors, le blond se rendit compte qu'il était sur un bateau, mais pas n’importe lequel, celui d'un équipage. Ils étaient tous des pirates à en juger par le drapeau noir avec une tête de mort au milieu.

Par pur politesse, Genki remercia les hommes de l'avoir sauvé. Sauf que voilà, c'était des pirates et pas les plus drôles du monde. Ils se mirent à rire et à se moquer du jeune à la teinte de cheveux blonds. Très rapidement, ils attrapèrent par les bras notre héros et sa route se termina dans la cale. Au final, il n'était pas du tout sauvé. Il sortait tout juste du désespoir pour y replonger. À la seule différence qu'il avait la chance de pouvoir manger un morceau de poisson qui avait été balancé à même le sol par un des hommes. L'adolescent est resté plusieurs jours dans la cale, sans sortir. Les pirates avaient pris le soin de lui mettre des menottes aux pieds et aux mains. Il arrivait souvent qu’un pirate se défoule sur lui. Il était couvert de bleus. De temps en temps, il sortait, pour faire les corvées, laver le sol et faire la vaisselle. Un soir, les pirates finirent par accoster une île où il semblait faire chaud. Très chaud. On y voyait du sable à perte de vue, sans aucune maison. Genki était sorti une énième fois pour faire le ménage, le balai à la main. Sauf que l'équipage était d'une humeur à le faire chier sévèrement. À chaque fois qu'il lavait un endroit, un pirate passait pour balancer de la bouffe sur le sol pour qu'il recommence. Mais, accumulant l'enfermement complété avec le comportement des pirates, le jeune homme s'énerva et mit un coup avec le manche dans la tempe de l'un d'eux. Sur le coup, ne s'y attendant pas, l'homme perdit connaissance. Profitant de la confusion, Genki se mit à courir et sauter du bateau pour retourner sur la terre ferme. Les premiers pas étaient déstabilisants, il avait encore l'impression d'être dans le bateau. Le sable était chaud, brûlant ses pieds automatiquement. Il prit ses jambes à son cou et s'éclipsa tant bien que mal dans le désert. Les pirates étaient plus malins. Ils n'allaient pas le poursuivre, tout simplement parce qu'il n'y avait que du sable sur cette île et que de toute façon il allait mourir de faim avant d’arriver à trouver de l’eau ou une ville.

Mais cela importait peu à Genki, il préférait mourir seul dans le désert que dans une cale de bateau avec des pirates. Une chose est sûre, si le jeune homme aux cheveux blancs survivait, il se vengerait, c'est certain. Le voyage allait être long, le sable était profond et il n'y avait aucun village à l'horizon. Il était difficile de marcher et voilà déjà une heure que Genki se baladait avec l'espoir de trouver un endroit où se mettre à l’ombre. Par chance, au loin commençait à se dessiner une forêt. Son périple continua et il s'enfonça peu à peu dedans. Au bout d'un certain temps, il aperçut une petite maison, presque totalement couverte de sable. Il se précipita vers celle-ci et se mit à creuser à la main pour déblayer l'entrée de façon à ce qu'il puisse rentrer. Une fois fait, il utilisa le restant de sa force pour ouvrir la porte légèrement gelée. À l'intérieur, il fut étonné par la haute température, en regardant autour de lui, il comprit qu'il n'était pas seul. Une cheminée était allumée et juste devant, un vieillard, sur une chaise. Genki s'approcha de celui-ci et déposa sa main sur l'épaule de l'homme. Et à ce moment, ce qu'il voyait, cette maison, cet homme, ils disparurent en un clin d'oeil. Oui, il n'y avait, en réalité personne sur les lieux et encore moins un décor. Vous l'aurez compris, il fait chaud, c'est un désert et qu'est-ce qu'il se passe quand on perd la tête à cause de la chaleur ? Oui, des mirages. Seulement une heure que notre héros marchait et il perdait déjà la tête. Sans parler du fait que le vent commençait à montrer le bout de son nez. Des grains de sable volaient de partout, rendant la portée de la vision instable, 5 mètres maximum. Le vent sur sa peau lui donnait la sensation de revivre. Celui-ci était frais, il refroidissait la température de son corps. Mais ce bonheur n'était que d'un court instant, car même pas 5 minutes après, c'était terminé.

Son périple était long, deux heures lui paraissait en être cinq. Son corps était faible, trop faible pour continuer la route. Genki titubait, voyait flou, tombait par moment sur le sable chaud. Ses pieds étaient rouges, comme s'il avait marché sur de la braise. Au loin, commençait à se dessiner un bâtiment, puis deux. Malheureusement, il était encore difficile de voir à cause du vent qui avait fait voler les particules de sable. C'était terminé, le voyage allait pouvoir toucher à sa fin. Il allait pouvoir mendier de l'eau et... Non. Il venait de s'écrouler sur le sable et il ne bougeait plus, ce n'était pas comme les fois d'avant. Son corps était inerte, il avait perdu connaissance, si près du but. C'est un échec, sa vie allait se terminer ici. Lui qui se disait prêt à mourir tout seul dans le désert plutôt qu'entre les mains des pirates. Mais en réalité, c'était différent. La mort, quelle chose horrible. Ne plus penser, ne plus bouger, ne plus voir, ne plus sentir. Perdre la vie est sûrement la pire chose au monde. Il était enfin libre, il devait vivre, vivre et continuer sa route. Il est né pour réussir, avoir une famille, des amis, de la maille, pas pour finir tout seul dans un désert. Son souffle était faible et rocailleux, comme s'il s'étouffait. C'était logique, il avait la tête dans le sable. Puis, il reprit connaissance grâce à son envie de rester en vie. Par reflex, il se tourna et se positionna sur le dos, pour respirer librement. La gorge sèche, c'était peut-être la pire épreuve de sa vie. Sa main caressa son visage, pour retirer les grains encore accrochés. Ses yeux étaient fermés, soleil dans la face oblige. Il s'assit sur le sol et reprit ses esprits. Le temps avait l'air de s'être écoulé. À vu d'oeil, je dirais une demi-heure. La tempête de sable était totalement dissipée, rendant donc le paysage visible. La ville, il venait enfin de la remarquer. Genki puisa dans ses dernières forces pour se relever et foncer vers celle-ci. Arrivé sur les lieux, il vit un homme de dos, positionné devant une fontaine. Oh, doutez-vous bien que son regard n'a même pas fait l'effort de le calculer. La seule envie de notre héros blond était de plonger dedans. Et c'est exactement ce qu'il fit. Laissant son corps flotter à la surface, les yeux fermés.

Le bonheur était une nouvelle fois de courtes durées. L'homme que Genki n'avait pas calculé quelques secondes auparavant venait de l'empoigner pour le sortir de la fontaine de force. La raison ? Il ne se comportait apparemment pas comme un gentleman. Les gens le regardaient comme s'il était un singe se promenant dans une ville. Sauf qu'il n'en avait strictement rien à faire de sa façon de se comporter, son corps était déshydraté. Notre héros blond se tenta à lancer la discussion, mais sa gorge l'en empêchait. L'homme avait l'air de comprendre ce qu'il se passait, alors il empoigna le blond par le bras et l'emmena vers une destination inconnue. Le mec avait l'air assez balèze, il était massif. C'était difficile de décrire ses vêtements, parce qu'il possédait une sorte de cape verte foncée qui recouvrait une bonne partie de son corps. Après quelques minutes, nos deux protagonistes arrivèrent à un endroit mystique. Cela ressemblait à un QG pour des marins, des pirates plus exactement. Ce n'était pas très bien aménagé et décoré à la rapide. Ils n'allaient sûrement pas rester très longtemps sur place. Après une très brève observation des lieux, Genki remarqua une bouteille d'eau, il manquait plus de la moitié du récipient mais, c'était suffisant pour lui redonner la forme. Sans même demander, il fonça vers celle-ci et l'a bu dans son intégralité en quelques secondes. Ce n'est qu'après cinq minutes qu'il réussit enfin à faire entendre le son de sa voix. Il expliqua la raison de sa venue ainsi que son histoire. Ils avaient l'air plutôt abasourdi d'entendre ce qu'il lui était arrivé. Ils avaient du mal à comprendre qu'un autre humain et en plus un gosse soit traité comme un esclave.

Une fois la présentation de Genki achevé, ce fut au tour du groupe d’expliquer ce qu’ils étaient. Ce sont des révolutionnaires. Ils combattent le gouvernement sans arrêt. D’après eux, ils allaient rester une semaine maximum avant de repartir sur la mer. Ils s’étaient arrêtés sur Alabasta pour se reposer avant de repartir pour un long voyage. Une semaine après, il était temps de dire au revoir. Le leadeur du petit groupe s’appelait Hasuko et c’était lui qui avait offert l’hospitalité à notre personnage. Durant la semaine, Genki avait appris les bases du combat ainsi qu’une grande partie des recoins de la ville. Bien sûr, les révolutionnaires n’allaient pas prendre le jeune blond dans l’équipage, tout simplement parce qu’il n’avait pas le niveau et qu’il n’avait rien à faire aussi jeune avec eux. Les adieux se firent sans pression et dans le plus grand des calmes. Notre protagoniste était d’une nature calme et pas du genre à pleurer sans raison. Et de toute façon, il ne les connaissait pas vraiment. Mais, ce n’est pas pour autant qu’il n’avait tissé aucun lien avec eux. Hasuko et son groupe comptaient revenir dans quelques mois pour l’entraîner de nouveau.

Les mois passèrent et Genki se mit à travailler, pour commencer à gagner de l'argent et ainsi pouvoir se déplacer librement et voyager. Mais, l'argent nécessaire à son voyage ne venait pas assez vite. C'était trop lent, il ne pouvait pas attendre plusieurs années pour bouger. Alors, pour combler ce manque, il se mit à jouer à des jeux, comme le poker. Mais il avait ses méthodes bien à lui pour jouer. Tout d'abord, il venait avec un masque, pour cacher son visage et ne pas se faire reconnaître et bien évidemment, il trichait. Il avait toujours une paire cachée sous son masque dans le but de remporter la partie et le gros lot. Pendant plusieurs semaines, il a réussi à amasser tellement de thune qu'il s'amusait à les dépenser comme bon lui semblait. Son premier caprice était une armure or, acheté sur le marché d'Alabasta. Ce n'est pas tout, il fit aussi l'achat de deux autres colliers, un rouge et un autre en or. Autant vous dire qu'il commençait à ne plus ou savoir ranger les billets. Au fil du temps, il se fit un nom dans le milieu urbain de la ville. Même les plus riches se mettaient à vouloir le défier. Après cela, il se mit à organiser de petits tournois. Mais un beau jour, la plus grosse pointure urbaine de la ville se mit à demander un défi. Genki accepta. Une fois dans la salle, il se rendit compte que ses hommes de main étaient partout dans la salle, à l'affut de son moindre mouvement. Pendant le match, le jeune blond se mit à perdre, à être dans une situation critique. Comme dernier recours, il proposa un all-in. Son plan était en marche, alors que l'autre accepta, il passa la main sur son masque pour le remettre en place et ainsi faire tomber les cartes de son masque. Malheureusement, à la seconde ou il déplaça sa main, l'homme d'en face sorti un couteau et le pointa sur lui. Effrayé, il recula avec sa chaine et se leva pour se mettre sur ses gardes. Mais, il heurta un des hommes de main et il trébucha. Tête la première sur le sol, son cache-visage se brisa sur le coup, dévoilant donc les cartes qu'il y cachait.

Quand il se releva, il attrapa la table et la retourna avant de tenter de s'enfuir. Tentative ratée, deux hommes musclés l'attrapèrent et le balancèrent au sol. Sans vraiment avoir le temps de réaliser qu'il venait de se faire mettre au sol, il se  prit un coup dans le visage, le mettant K.O. Il se réveilla quelques minutes plus tard, au milieu du désert. On ne pouvait plus voir la ville d'ici. Autour de Genki se trouva le gangster et ses hommes. Devant lui, une trappe en bois, sous le sable. L'homme prononça des mots « tu vas voir ce qu'il arrive aux gens qui essayent de me mettre une douille. » La seconde d'après, le blond se retrouva au fond d'un trou, sans lumière. Un objet tomba du haut du trou et cela ressemblait étrangement à une lampe. Pour prendre ses marques, Genki l'alluma, la première chose qu'il vit, c'est un squelette, à quelques mètres de lui. Il poussa un cri et recula immédiatement. Derrière lui, se trouvait exactement la même chose, un autre squelette. Il finit par trouver un mur et il s'y colla, se mettant presque en position foetale, effrayé par la situation. Une journée entière passa et il finit par se dire qu'il devait tenter de faire quelque chose pour sortir. Il prit son courage à deux mains et se redressa. Utilisant une nouvelle fois la lampe, il fit le tour du propriétaire, c'était petit, il avait fait le tour en même pas dix secondes. Il avait distingué trois squelettes différents, mais, encore trop effrayé par l'idée de se confronter à des morts, il préférait les ignorer et ne pas mettre la lumière sur eux. Autre chose, il semblait y avoir des coffres dans la cave, le gangster avait l'air de se servir de l'endroit comme dépôt pour ses affaires et ses fortunes. Et apparemment les éléments qu'il souhaite éliminer. Dans cette cave résidait une odeur de pourrie, de corps en décomposition pour être exact. Il était difficile d'ignorer l'odeur, voir quasi impossible.

Une deuxième journée passa et son ventre semblait ne plus supporter la faim. Il faisait des bruits ignobles à chaque minute. Il avait aussi très soif, son corps commençait à se déshydrater. Quelle sensation horrible... Il était encore dans un sacré pétrin. Faut dire qu'il avait un certain talent pour attirer les problèmes. Se résiliant une nouvelle fois à mourir, il se mit à ouvrir les coffres en espérant trouver quelque chose. Malheureusement, il n'y avait rien. Son seul moyen de trouver de la nourriture était d'utiliser sa lampe afin d'inspecter les cadavres. Il affronta sa peur et se mit à regarder autour de lui. Son attention se porta sur une étrange mallette qu'il découvrit derrière un squelette.En l'ouvrant, stupéfait, le blond ne découvrit que deux fruits, un totalement périmé, certainement immonde et un autre d'une couleur étrange, avec des motifs et une tige arrondie. Qu'est-ce que cela pouvait bien être ? Et surtout, pourquoi est-ce que la mallette contenait des fruits. Ce n'est pas réellement la nourriture à laquelle notre héros s'attendait. Mais, derrière les fruits, se trouvait un petit mot que Genki se mit à lire.

« Si quelqu'un trouve ce message
c'est que je suis déjà mort.
Si c'est le cas,
tu dois manger le fruit
Une surprise t'attends, moi
je suis trop vieux. »

Légèrement hésitant, Genki se saisit du fruit étrange et le fixa. Et si c'était un fameux fruit du démon dont parlaient les livres de la bibliothèque de l'orphelinat ? Il n'en savait pas beaucoup à ce sujet mais d'après la légende la personne s'alimentant d'un tel fruit se verrait attribuer un grand pouvoir. Ravalant sa salive une dernière fois, le jeune homme croqua à pleine dents le fruit avant de prendre une grande bouchée. La première bouchée passait plutôt bien, pas trop de soucis au niveau du goût. Il ne sentait à priori rien dans son corps. La preuve que ce n'est qu'une légende. Par contre, la deuxième morsure lui laissa un goût amer. En l'espace de deux morsures, le fruit était devenu immonde, infect. La décision de Genki fut immédiate... Il avait trop faim, il dévora le fruit malgré le goût immonde. Une fois terminée, il se mit contre un mur et se mit à vomir tout ce qu'il avait avalé. Comme quoi, même dans une situation extrême, quand quelque chose est immangeable, elle le reste. Il passa le reste de la journée à tourner en rond, obligé de supporter l'odeur de la mort et du vomi à la fois. Le lendemain, une fois réveillée, le jeune blond s'empara de la lampe et fixa le plafond histoire de voir s'il avait un moyen de sortir. Mais celui-ci était trop haut, il n'avait pas assez de force dans les jambes pour défoncer la trappe. Alors, il se mit à chercher dans les coffres un objet capable de faire changer les choses. Il ne trouva qu'une vieille lampe en or (comme dans Aladdin). Il se mit à la jeter plusieurs fois contre la trappe, sans effet au début. Puis, il y mit toute sa force dans une ultime tentative. À ce moment-là, il se passa quelque chose d'étrange. La lampe prit une vitesse anormale et un rayon de foudre semblait la suivre. Celui-ci explosa littéralement la trappe laissant une coulée de sables pénétrer dans la cave. Et bien sûr, la lumière du soleil. Il n'était plus habitué et il devait prendre un temps d'adaptation. Après dix minutes, une fois que ses yeux étaient prêts, il observa de plus prêt. Il y avait des débris partout sur le sol, des briques qu'il pouvait sûrement entasser et escalader. Et effectivement, il était possible de sortir comme cela. Une fois sorti, il se posa sur le sol et réfléchit quelques instants. Ce qu'il venait de faire à l'instant, c'était d'envoyer un rayon de foudre ? Avec ses mains ? Le fruit avait-il réellement fait effet ? Après avoir retrouvé la ville, il se cacha dans l'ancienne planque des révolutionnaires et il resta tranquille pendant plusieurs semaines, ne sortant que la nuit pour ne pas se faire voir. Pendant tout ce temps, il avait réussi à s'entraîner en cachette. Il savait désormais qu'il était capable de contrôler la foudre et de se matérialiser en celle-ci lorsqu'il se blessait. Il était totalement intouchable.

Et rien ne pouvait contrer son pouvoir ? Allait-il devenir un surhomme ? Il était encore trop tôt pour le dire, il n'avait encore jamais croisé un homme ayant mangé un fruit du démon. Son entraînement se passa sans embrouille et il fut le temps pour les Révolutionnaires de faire un nouveau voyage sur l'île. Arrivé au port, Genki était présent pour les accueillir, tout de suite, il remarqua qu'il manquait une bonne partie du groupe. Il suffisait de regarder le visage des autres pour comprendre, ils étaient sûrement morts au combat. La première chose que le blond fit, c'est de parler à Hasuko, qui avait l'air d'aller bien malgré de petites blessures. Et il lui expliqua alors la situation. Durant le voyage, ils eurent combattus plusieurs fois la marine. Certains se sont fait arrêter et des autres tués. D'ailleurs, quelque chose marqua l'esprit de notre jeune blond. Il paraissait que le chef de l'équipage voulait arrêter de combattre (Hasuko). C'était compréhensible quand on perdait ses amis, mais, c'était aussi un peu lâche. Mais c'était son choix. Encore une fois, ils restèrent une semaine et repartirent sur la mer, mais, sans Hasuko cette fois-ci.

Hasuko et Genki étaient restés sur l'île. Le jeune homme avait évoqué à son ami qu'il avait obtenu un fruit, celui de la foudre. Au début, son camarade n'en croyait pas un mot, jusqu'à qu'il lui montre ce qu'il pouvait faire. Alors, certes, ce n'était pas fameux, il n'avait pas la puissance de quelqu'un qui possédait son fruit depuis plusieurs années. L'ancien maître d'équipage décida de lui apprendre ce qu'il pouvait lui apprendre. Il entraîna son physique pendant presque un an et il essaya de lui apprendre des techniques. Plus le temps passait, plutôt Genki évoquait l'envie de partir en mer pour tester ses compétences et rejoindre les autres révolutionnaires. Mais ce qu'il ne savait pas, c'est que son souhait allait bientôt être exaucé. Mais, pas de la manière dont il le souhaitait. Un beau jour, alors que notre personnage était parti au bout de la ville pour faire des courses, il apprit par des gens du village que des marines venaient d'arriver sur l'île. Ils avaient l'air de chercher quelqu'un. Alors, il accéléra le pas pour rentrer, pour prévenir Hasuko. Une fois arrivé, ses yeux s'écarquillèrent. Il lâcha ses sacs et regarda la scène, stupéfait de ce qu'il voyait. Devant lui se trouvait des marines portant le corps inerte de son maître. Apparemment, il avait été abattu de plusieurs balles. Mais pourquoi, que c'était-il passé ? Pourquoi avoir tiré lors qu'il était seul contre tous ? Avait-il posé tant de problèmes qu'il méritait une exécution directement ? Ou alors peut-être qu'il s'était passé autre chose... Genki voyait rouge, il n'avait qu'une envie, c'était de foncer et de se battre pour venger son camarade. Mais il n'était pas assez fort. Il devait se trouver dans cet équipage de marine un homme bien plus fort que les autres capable de stopper un rookie comme lui. Il ne devait pas se frotter à eux, pas avant d'avoir trouvé un équipage.

Le lendemain même, Genki se retrouva tout seul dans cette ville, une nouvelle fois.  Il était sur Alabasta depuis plus d’un an et demi. Il était temps de partir d’ici. Il était temps de se venger et de détruire le gouvernement. Puis, il commença son voyage, seul, dans son coin. Après des mois sur la mer, la solitude commençait à lui monter au cerveau. Il se mit à perdre la raison et à attaquer les pirates, les marines, les révolutionnaires et tout ce qu'il trouvait. En réalité, il avait totalement oublié ses objectifs à force de penser à tout et n'importe quand en naviguant sur la mer. Il avait d'ailleurs du mal à se nourrir et à marcher. Aujourd'hui, il s'est fait un petit nom sur les mers, mais, pas dans le bon sens. Il avait une très mauvaise réputation. D'ailleurs, les gens le prenait pour un chasseur de primes alors qu'il n'avait jamais proclamé cela. A l'heure ou je vous parle, il est sur un bateau entrain de chavirer sans but, couché sur le pont de son bateau...


Derrière l'écran 8D

Prénom/Pseudo : Genki

Age: 19 ans

Comment as-tu trouvé le forum? Top site

Et comment le trouves-tu? Pas mal même si il est un peu vide :p

Codes du règlement:

Code créé par Umi sur Epicode.Ne pas retirez.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erza Scarlet
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 807
Date d'inscription : 14/01/2012

Caractéristiques
Riyals:
4500/15000  (4500/15000)
Prime: 77.500.000
Fruit du Démon: Aucun ( Ancien fruit : Pika Pika no mi )

MessageSujet: Re: La foudre s'abat sur la terre. Genki, pour vous servir !   Mer 12 Mar - 12:48

Rien à dire ! Tout est nikel : bien rédigé , intéressant , clair , original , etc.
Les codes sont ok

Pour le test , je laisse libre Smile
Bonne chance et bon courage !

_________________~

Le pouvoir dont j'ai besoin est le pouvoir de protéger mes amis...
...Tant que j'ai ce pouvoir alors c'est tout ce dont j'ai besoin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rika Kayama
Général
Général
avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 24
Localisation : Dans le coeur de son namoureux Izaya :3

Caractéristiques
Riyals:
5890/15000  (5890/15000)
Prime: 80.000.000
Fruit du Démon: Soumoku Soumoku No Mi

MessageSujet: Re: La foudre s'abat sur la terre. Genki, pour vous servir !   Mer 12 Mar - 22:59

Bienvenue parmi nous :')

_________________~
Rika's Theme
Battle Theme

[/spoiler]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genki
Chasseur de primes
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 12/03/2014

Caractéristiques
Riyals:
3740/10000  (3740/10000)
Prime: -
Fruit du Démon: Goro Goro no mi -Logia de la foudre

MessageSujet: Re: La foudre s'abat sur la terre. Genki, pour vous servir !   Jeu 13 Mar - 4:40



TEST RP
feat. Ralf Jones le PNJ


Wow. Ce bateau était d'une beauté incomparable. Il était tranquillement posé au port sans personne à son bord. Celui-ci était doté d'un avant en or avec de petits motifs ainsi qu'un long pique pointant vers la mer. Il y avait des hélices sur le côté, permettant au navire de naviguer plus facilement et sans équipage. Juste à côté des hélices se trouvaient des ailes blanches très fines. A l'intérieur du bateau, une calle, des mats, des voiles et une dizaine de pièce. C'était magnifique et c'était très rare de voir un navire aussi travaillé que celui-ci. Sur le port, à côté de celui-ci se trouvait un jeune homme. Un jeune homme portant le nom de Genki. Il admirait le spectacle qui s'offrait à lui et n'avait qu'une seule envie : s'en emparer. A la base, il prévoyait de quitter l'île d'Alabasta avec une barque, ce qu'il y a de plus basique pour débuter. Mais pourquoi devrait-il se taper une chose aussi ridicule ? Si l'occasion se présentait, il n'allait pas se gêner pour piquer un navire. Sachant qu'en plus c'est sûrement le plus beau bateau de GrandLine ! Bien, pas la peine de faire un plan pour voler le bateau, il avait juste à monter et déguerpir rapidement pour que l'équipage ne le remarque pas. Mais, à la seconde ou son pied se déposa sur le sol de celui-ci, une voix s'éleva derrière lui. Celle-ci avait l'air de l'interpeler. Souriant et confiant, l'Empereur de Foudre se retourna afin d'avoir une idée de celui qui avait l'air de le provoquer. C'était un homme très grand et plutôt musclé. Un bandana sur la tête et une peau assez bronzée. Il avait des vêtements de style militaire et des balles accrochés au niveau de sa ceinture. Au premier regard, on pouvait voir que ce n'était pas un débutant. Il avait dû naviguer sur les mers plutôt longtemps et on dirait bien que le navire lui appartenait. C'était donc compréhensible qu'il essaye de faire comprendre à Genki de ne pas monter. Malheureusement pour lui, notre jeune blond était bien déterminé à le prendre peu importe les obstacles.

«
Désolé mon gros, mais le bateau m’appartient désormais.
»


« Ah ? Tu es sur de toi ? Si tu veux pouvoir naviguer sur bateau, il faut rejoindre mon équipage. Malheureusement, tu n’es pas assez musclé pour rejoindre mon équipage et je n’ai pas envie de te recruter. »


« Parfait, je n’ai pas envie de te rejoindre, je voyage seul. Bien, bonne journée le tas de muscle ! »


Grand sourire sur les lèvres, Genki continua de marcher sur le bateau afin de le visiter et prendre ses repères. L'homme bronzé et musclé, portant le nom de Ralf Jones n'apprécia pas du tout que le voleur se moque de lui de cette manière. Il n'avait pas l'air d'aimer qu'on lui manque de respect et c'est pourtant ce que l'Empereur de Foudre avait pris plaisir à faire. Hors de lui, Rafl pénétra sur le bateau et se mit à courir en direction de Genki à toute vitesse. Le blond avait l'air de croire qu'il était totalement intouchable à cause de son fruit. Malheureusement, il allait vite déchanter. Tout simplement parce que le musclé venait d'attraper une grosse massue en Kairouseki afin de mettre hors d'état de nuire le possesseur de fruit du démon. Pour être honnête avec vous, Jones n'avait strictement aucune idée des aptitudes de son adversaire, il avait juste saisit son arme favorite afin de se jeter tête baissée dans un combat. Ne s'y attendant pas du tout, l'homme allaité aux stéroïdes portant un grand coup et écrasa au sol Genki. Le coup avait été si puissant que notre héros avait l'air dans les vapes. Il était incapable de bouger avec cette massue sur son corps. On pouvait dire qu'il était totalement hors service. Sa puissance venait de disparaitre en un instant. Rafl Jones se mit à rire de bon coeur et attrapa par les vêtements l'Empereur de Foudre avant de le balancer en dehors du bateau, sur le port. Il se permit même de lancer un petit tacle à l'homme qu'il venait d'aplatir :

«  Tu vois, tu n’es pas à la hauteur. Tu devrais arrêter de chercher les ennuis si tu n’es pas capable d’assumer derrière. »


Il marquait un point. Genki avait été un peu trop arrogant et avait totalement oublié qu'il existait des combattants bien armés dans ce monde. Avec son fruit du démon, il se pensait intouchable. Malheureusement, ce n'était pas le cas, on peut remercier la mer d'offrir des armes redoutables contre les Logias. Reprenant peu à peu ses esprits, il vit l'équipage de l'homme qui venait de le battre arriver et monter dans le bateau. Ils étaient tous musclés. C'était un équipage de gros bras. C'était un peu bizarre mais, pourquoi pas. De toute façon, ils allaient tous se retrouver à la mer quand notre Empereur de Foudre sera capable de se relever. Pendant ce temps, le bateau lui, commença à reprendre la mer et se mit à disparaitre peu à peu de sa vue. Il fut très déçu. Il ne pouvait définitivement pas laisser l'homme s'échapper comme ça. Non seulement parce qu'il voulait le navire, mais aussi parce qu'il ne pouvait accepter de s'être fait exploser comme ça. Il est très mauvais perdant et il n'accepte vraiment pas la défaite. Par chance, il y avait beaucoup de nuages. Et c'était exactement ce qu'il lui fallait pour rattraper Jones. En effet, le Goro Goro No Mi donnait à son possesseur de pouvoir se déplacer très rapidement dans les nuages. Et ainsi parcourir des grosses distances en quelques minutes. Bien sûr, encore fallait-il avoir des nuages à proximité pour bouger rapidement. De plus, c'est l'un des seuls fruits considérés comme invincible malgré ses deux points faibles : L'eau et le caoutchouc. Il était donc temps de commencer le voyage. Un énorme éclair s'abattit alors sur lui et quand celui-ci disparu, Genki avait également disparu. Il était désormais à la recherche du bateau en se baladant de nuages en nuages. Après quelques minutes, il aperçut le navire naviguant calmement sur la mer. Une grande partie de l'équipage se trouvait sur le pont. Genki fit tomber un éclair sur le bateau et apparut au milieu de celui-ci, au milieu des hommes musclés.

« Yosh ! La forme les gars ? Je viens prendre votre bateau, ça ne dérange pas au moins ? Cette fois-c i, je vais être moins gentil que la dernière fois. Ni Oku Boruto Raijin ! »


Après avoir prononcé ces mots, Genki se mit à prendre la forme d’un dieu de Foudre très grand afin de battre ses adversaires. Il venait sans doute d’utiliser sa technique ultime, mais il voulait absolument marquer le coup pour que les pirates décident d’abandonner le navire sans se battre. Bingo, les hommes musclés se chièrent dessus et quelques-uns sautèrent dans la mer afin de ne pas avoir à affronter un tel monstre. Genki lui, avait l’air de s’amuser de la situation et écrasa en quelques coups la plupart des musclés restants. Il balançait des gros éclairs de foudre et les écrasait avec ses pieds géants. Bien évidemment, il fit très attention de ne pas abimer le bateau. Puis, Ralf Jones se présenta à lui. Encore armé de sa massue, il se mit en position défensive. L’Empereur de Foudre décida d’arrêter sa technique ultime et se mit en position bras croisé. Grand sourire sur les lèvres, il décida de pousser la provocation un peu plus loin et se mit assis sur le sol. Jones ne comprit pas pourquoi et il se mit à rager comme jamais. Puis, Genki fit signe à son adversaire de regarder vers le ciel. Et d’un seul coup, un énorme éclair s’écrasa sur lui, le mettant hors combat pour de bon. Bien, il n’y avait désormais plus personne capable de se battre mis à part lui. Il attrapa les corps évanouis des hommes et les balança dans la mer afin de se retrouver seul. Son aventure allait pouvoir commencer. Il avait un navire pour lui, un fruit du démon et un objectif bien précis.

Le voyage venait à peine de commencer que notre jeune blond se demandait ce qu’il allait bien pouvoir faire. Il avait pour but d’attaquer la marine et de les détruire, mais il n’avait aucune idée de comment s’y prendre. Il n’avait aucun contact avec des révolutionnaires et il ne savait pas par ou commencer. Plus important encore, il était sur un bateau tout seul, il allait devoir se débrouiller pour le piloter et ainsi faire attention à son voyage. Il avait envie de trouver des gens le plus rapidement possible pour l’aider dans sa quête. Mais il ne pouvait pas recruter n’importe qui. En effet, pas tout le monde souhaite attaquer directement la marine sur le front. Il fallait un plan, une stratégie. Bien évidemment, Genki avait tout le temps d’y penser sur son navire. Dans les mois qui suivirent, l’Empereur de Foudre attaqua chaque navire de la marine qu’il trouvait. Et le pire c’est qu’il était capable de le faire à une distance incroyable grâce à son fruit du démon qui lui procurait des avantages. Et forcément, quand il croisait le bateau de la marine, la plupart du temps il était vide de conscience. Les gens étaient au sol après avoir subi l’attaque de l’Empereur. Seuls les plus forts pouvaient se relever après ça, mais généralement, l’effet de surprise avait raison d’eux. Le jeune homme ne sachant pas piloter un navire naviguait sans but, sans savoir où il allait. Voilà bien plusieurs mois qu’il naviguait sans même avoir trouvé une seule terre. Alors oui, il avait son Mantra, mais même avec cela il ne savait où aller. Au fur et à mesure, la solitude s’installa et il se mit à perdre la tête. Il se mit à attaquer quiconque passait près de son bateau. Pirate, révolutionnaire, marine. Il succombait tous face à sa puissance, les rares survivants parlaient de l’homme qu’ils avaient croisés. Rapidement, Genki se fit un nom et une prime fut mis sur sa tête. Il n’était d’ailleurs, point au courant de cela. Le temps continua de s’écouler et l’Empereur de Foudre avait de totalement se moquer de ses actions. Qu’allait-il devenir ? La suite au prochain épisode… Ou dans l’histoire en fait, non parce qu’à la fin j’explique il devient quoi, genre il perd la tête encore plus et tout. Bref, je m’égare.



(c) Never-Utopia


Voici le test RP, je suis conscient qu'il est pas très fameux. Mais j'avais envie de raconter comment j'ai obtenu un bateau. Raconter un truc que je n'ai pas raconté dans l'histoire du coup. J'ai un peu galéré pour le Test car je savais pas trop quoi dire de plus. A la limite j'aurais pu raconter ce que j'ai fait après avoir obtenu le navire, mais je réserve ça pour un RP. Considérez donc que mon test RP est environ ce que je poste comme RP habituellement. Cela varie avec le sujet !
Le navire : http://uimg2.gpotato.eu/preupload/flyff_fr_f005_20111011451477.jpg
Ralf Jones : http://www.zerochan.net/1684561
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La foudre s'abat sur la terre. Genki, pour vous servir !   

Revenir en haut Aller en bas
 

La foudre s'abat sur la terre. Genki, pour vous servir !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La foudre s'abat sur la terre. Genki, pour vous servir !
» J'ai traversé toute la Terre du Milieu pour vous trouver!
» Une colo sur Terre, ça vous dit? [Mini Event]
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» tremblement de terre haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece ~ Evolution V2 :: Accueil :: Fiches de Présentation :: Fiches Validées-