One Piece ~ Evolution V2

Forum Role Play
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le concours des casses bras! [ Rika ; Izaya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Niraki Mérgur
Chasseur de primes
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 04/08/2012
Age : 22
Localisation : Là où les primes sont bonne.

Caractéristiques
Riyals:
2600/15000  (2600/15000)
Prime: -
Fruit du Démon: Kinzoku Kinzoku No Mi/ Le fer

MessageSujet: Le concours des casses bras! [ Rika ; Izaya]   Jeu 2 Oct - 6:31


Une invitation avait été envoyée à plusieurs personnes. Ils avaient tous été choisis au hasard parmi de longues listes de noms. Et quand les noms furent tirer, les invitations partirent et dans les journaux apparu le noms de chacun d'eux pour s'assurer qu'ils voient, qu'ils savent. Et qu'ils viennent!
"Le concours de l’île Karaté!
Gagné le droit de nommer chaque dojo! Et bien sur votre nom entrera dans l'histoire!"

Endormie, telle une belle au bois dormant. Niraki avait passée la soiré a écouter une mère raconter une histoire à ses deux enfants. Elle avait pris l'habitude de s'installer sur le toit, juste au dessus de la fenêtre ouverte de la chambre des enfants. Et chaque soir, elle prenait le temps d'aller écouter la dame qui avait bien vite remarquée la présence de la miss qui partait le matin. C'était devenu un rituel pour elles deux. L'une écoutait attentivement, apprenant la magie des histoires pour enfants, comptes de fées qu'elle n'avait jamais eut. Tendit que l'autre se découvrait un troisième enfant, un ange gardien qui veille sur sa maison.

Et bien vite arriva le jour où la mère grimpa sur le toit pour poser un déjeuné près de la belle endormie. Cette dernière fit une grimace avant d'ouvrir les yeux pour se retrouver nez à nez avec la mère. Celle-ci sourit alors que la chasseuse de prime pencha la tête sur le coté en rougissant, gênée d'être prise la main dans le sac. Ce qui rendait la chose dévident.

-Bonjour. Vous aimez les histoires.
-Bon..jour, j'avoue je.. je suis désolée, si je vous ai dérangée.
-Bien sur que non! Je serai même ravie que vous descendiez d'un étage. Mais dites-moi quel est votre nom?
-Je... je m'appelle Niraki Mergur.
-L'une des gagnantes du Concours de l'île Karaté!


La chasseuse de prime pencha la tête, perdue alors la dame lui raconta tout ce qu'elle avait lue dans le journal. Ce qui surpris Niraki qui n'était au courant de rien. Surtout que le dojo en question ouvrait les portes pour loger, nourrir et entraîner les participants trois jours avant le concours, mais pour cela il fallait arrivé avant la date prévue qui était dans deux jours.

Après une longue discutions. La belle décida de prendre le prochain bateau vers l'île voisine, l'endroit en question n'était pas loin. Pour une chance, elle venait d'avoir une bien belle, en moins d'une journée elle arrivera sur les lieux pour découvrir le port de l'île. D'ailleurs, Niraki s'était retrouvée en début d'après midi. Se tenant au milieu du beau port en bois très architecturé pour un simple arrêt à bateau, ça surprenait vraiment la miss qui n'avait pas vue de port si bien travaillé.

Elle se tourna pour voir au loin d'autre bateaux arriver, du monde, surement, mais aucune envie d'attendre, alors elle demanda son chemin à l'un des marchants avec qui elle fit la route. La chasseuse partie à la découverte pour grimper de long et beau escaliers aux marches très longues, elle passa à coté d'un dojo, puis d'un autre avant d'arriver devant un immense. " La dragon rouge" était écrit en or juste au dessus de la porte. Le fameux endroit du concours et surtout, le logement provisoire de la chasseuse de prime.

(c) Alyss (Sakuya) pour Aika Tsukihime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izaya Nakushi
Chef d'unité
Chef d'unité
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 27
Localisation : Dans le coeur de Rika *_*

Caractéristiques
Riyals:
2400/15000  (2400/15000)
Prime: 20.000.000
Fruit du Démon: Migi Migi no mi/ Fruit des droits

MessageSujet: Re: Le concours des casses bras! [ Rika ; Izaya]   Ven 10 Oct - 8:46

La douce saveur d’un bon rhum sur les lèvres, il y avait peu de choses qui arrivaient à égaler un tel plaisir de temps en temps, si ce n’est le rappel de la mission de surveillance que Riku m’avait confié. Un soit disant futur allié devant s’entretenir avec un groupe de mercenaire engagé secrètement par le généralissime pour accomplir sa sale besogne. Je devais espionner leur conversation et récupérer une lettre que notre messager allait se voir confier durant cette rencontre. Je n’appréciais pas particulièrement cette tâche, car les informations que notre cher commandant m’avait confiées étaient quasi inexistantes. J’avais pour seules pistes, une photo du messager et le nom d’un bar dans lequel il devait se trouver. Et voilà qu’au bout de trois longues heures dans ce bar remplis d’ivrognes qui dormaient à même le sol, de loubards s’amusant à des bras de fer qui arrivent à casser des tables sous la pression de leur force, et enfin de naïf qui espéraient gagner quelques berries dans des jeux d’argents. Je me demandais pourquoi est-ce que l’on avait décidé de ce lieu de rendez-vous pour une mission pareille. Mais vu que la question n’allait pas trouver de réponse à cet instant, je recommandai un verre.

Finalement le temps que le serveur aille m’apporte ma boisson alcoolisé, un homme identique à celui de la photo s’assied en face de moi et explique au serveur de mettre ça sur sa note. On ne pouvait pas dire que la photo arrangeait son état. C’était un homme aux longs cheveux noirs qui semblaient assez gras, une barbe de deux jours mal rasé, des vêtements miteux qui sentaient le rat crevé. Je compris assez facilement pourquoi il s’était fait messager. Avec une telle dégaine on ne risquait pas de le prendre au sérieux si l’envie lui prenait de divulguer des informations. Il serait mis aux fers et tabassé pour lui apprendre à sortir des âneries pour grosses que lui. Il me dévisagea également l’air déçu autant que moi.

- On ne m’avait pas dit que j’aurai affaire à un gamin, sérieusement je risque ma peau sur ce coup, j’ai pas besoin d’un ama…

Je ne le laissai pas finir et le chopa par le col de sa veste en lui mettant une dague sous le cou

- Ok mon gars on va reprendre depuis le début. Ta carcasse est entre mes mains comme tu dis, j’ignore encore pourquoi mon supérieur m’a confié une telle mission, mais s’il m’a envoyé c’est qu’il considère que je suis largement à la hauteur, alors tu vas baisser d’un ton et m’expliquer où aura lieu la rencontre. C’est clair ?

Finalement il se ravisa dans sa provocation et observa autour de nous si personne de suspect ne nous surveillait. De toute évidence il avait peur pour sa vie, autant dire que ça devait être assez risqué et donc important. Après avoir pris ses précautions, il m’expliqua qu’il ignorait exactement de quoi il s’agissait mais que des mercenaires enrôlés par la marine, l’avait engagé afin qu’il fasse passer un message à un soldat autour de l’arène dans lequel est censé se dérouler un tournoi. Il devait retrouver ces crapules dans une ruelle au nord de la ville. Il me passa alors une carte qui indiquait l’emplacement ainsi que l’heure exacte du rendez-vous. Je me levai alors de ma chaise sans un mot en le remerciant pour le verre. Puis je me dirigeai vers le lieu de la rencontre en faisant des détours pour éviter toute suspicion ou filature gênante. A cause de cela, il me fallut deux heures pour arriver au bon endroit. Je pénétrai alors dans une maison semblant abandonnée et dont la fenêtre donnait directement sur la ruelle. J’entrouvris celle-ci et patientai caché derrière un mur pour observer la scène avec attention. Finalement je vis trois hommes arrivés en même temps que mon espion.

- N’oublies pas, cette lettre doit arriver impérativement au colonel. Si jamais ça n’est pas le cas on te retrouvera et te laissons imaginer ce qui t’attends.
- Oui, bien sûr, depuis le temps que je fais ce travail personne ne s’en est plaint il me semble.

Les hommes finirent par s’en aller sans que j’ai pu voir leurs visages ni apprendre grand-chose d’autre. J’attendis une trentaine de minutes avant de retrouver l’intermédiaire.

- Donnes moi ça. Disais je gravement, inquiet de lire son contenu
- On ne peut pas l’ouvrir, il y a un sceau dessus. Celui de la marine.
- Ne t’en fais pas pour ça, mon supérieur n’est pas stupide, il y avait songé et m’a donné de quoi le reproduire après l’avoir ouverte.

Je pris la lettre et l’ouvrit avant d’être atterré de ce que je lus.

« Confirmation de la présence de Rika Kayama sur l’île, l’opération de capture aura lieu comme prévu à 17h00. Mes hommes et moi-même vous assisterons comme convenu. »

C’était une catastrophe, j’ignorais que miss écologie était ici, d’un autre coté vu l’enchainement des missions on ne se voyait que rarement. Cependant la marine n’avait pas raté cette information et semblait avoir un coup d’avance sur nous. J’ignorais même si Riku était au courant de la nature de cette lettre et de sa gravité. Je m’imaginais que non, dans le cas contraire il serait venu lui-même. Quoi qu’il en soit je devais sauver ses fesses si on ne voulait pas mettre en péril la stabilité de l’organisation. Je refis le sceau et laissai le messager finir son travail tandis que je devais me renseigner sur où se trouvait cette femme presque insaisissable. Je fouillais la ville à la rechercher d’information mais je n’entendis pas parler d’une femme avec son signalement. Soudain je me rappelais l’arène vers laquelle la lettre devait être remise. Il me semblait impossible de la trouver dans quelque chose comme cela, mais j’avais fouillé partout. Il ne me restait que cet endroit. En arrivant devant l’arène je fouillais la liste des participants sans grande conviction, jusqu’à ce que je vis son nom mélanger à d’autres. Je voulais taper la tête contre les murs à cause de sa bêtise mais je n’avais pas le temps l’heure était trop grave. Je tentais de m’inscrire pour surveiller de l’intérieur, mais je vis alors un écriteau sur lequel était inscrit « sur invitation uniquement ». Je demandai alors à un des hommes faisant la queue de m’accompagner car une jeune femme était en danger dans la ruelle d’en face. Vu sa carrure et son visage pervers je savais qu’il ne serai pas difficile à berner. Il m’accompagna alors  à l’intérieur d’une maison en ruine. Lorsque nous fûmes loin de tout regard je l’enfermais dans une de mes cages pour une durée indéterminée. Je ne pouvais pas me permettre de l’assommer pour qu’il alerte la présence d’un imposteur à son réveil. Je volai son invitation et pris alors sa place dans la file. Participer à un tel évènement ne me plaisait nullement mais l’urgence de la situation m’y obligeait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rika Kayama
Général
Général
avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 24
Localisation : Dans le coeur de son namoureux Izaya :3

Caractéristiques
Riyals:
5890/15000  (5890/15000)
Prime: 80.000.000
Fruit du Démon: Soumoku Soumoku No Mi

MessageSujet: Re: Le concours des casses bras! [ Rika ; Izaya]   Mer 5 Nov - 9:25

Allongée sur un transat en plein milieu du port que comprenait le Q.G de Justice Heart comme si c'était tout à fait sa place, profitant des quelques chaleureux rayons de soleil afin de faire bronzer sa peau d'une blancheur neigeuse. N'ayant pas eu de missions depuis quelques temps, elle s'était décrétait encore une fois en vacance mais à domicile, raison pour laquelle, elle se prélassait comme un pacha devant les départs et les arrivés des bateaux rebelles. Elle était en train de feuilleter le journal du jour, annonçant milles et une catastrophe quand une petite rubrique l'interpella étrangement. Une liste de nom y était inscrite comme étant les personnes participant à un concours sur l'île Karaté, elle s'arrêta au centre de celle-ci surprise par un nom "Rika Kayama", elle avait gagné le droit de jouer à un concours auquel elle n'avait pas elle-même postulée. Méfiante sur ce genre de jeux attrape nigaud, elle lut attentivement la description accompagnant la liste, la récompense du gagnant fut de nommer chaque dojo et d'avoir son nom gravé dans l'histoire. Intéressant mais sans plus, elle n'y connaissait absolument rien en matière de dojo ou en art martial pourtant un stage était proposé aux participants. La générale n'était pas vraiment décidée, la flemme de continuer ses petites vacances en l'absence du commandant était trop rare pour ne pas en profiter. Pourtant, ce serai une occasion d'apprendre autres chose qu'à manier le sabre, un style d'offensif plus exotique.

Les inscriptions devait se faire jusqu'au surlendemain, Rika n'était pas d'humeur à se presser, d'un haussement d'épaule, elle rangea ses affaires dans sa chambre. Son antre empli d'odeur végétales poussant au grès de ses envies et qui était très bien protégé même si des intrus tels que Riku Kaisuki se permettait de faire irruption sans la moindre gène sachant qu'il ne pouvait pas mourir. La demoiselle se prépara d'un pas indécis, s'habillant de manière assez légère quoique sportive, ce ne serait surement pas le club med, toutefois, elle détacha sa longue chevelure océane. S'admirant devant le miroir en chouchoutant l'une des choses qu'elle appréciait chez elle puis à la volée, elle fourra quelques vêtements distraitement dans un petit sac. Avant de prendre la mer, il fallait ses directives à un de ses subordonnés ou à de ses collégues, certes, elle se trouvait être le 1er général de Justice Heart mais elle n'était pas obligée d'être responsable de la sale besogne quand le leader était en vadrouille. Ce dernier point exaspéré la jeune fille, qui détestait le fait que le commandant lâche son poste et lui donne tout entre les mains comme si tout naturellement, elle en était capable. Cela démontré la confiance qu'il avait en sa subordonnée mais elle le voyait plus comme une tâche insurmontable notamment en cas d'attaque, elle n'était pas aussi stratège que celui-ci bien qu'elle sache lancer des ordres avec presque un peu d'abus. Elle n'était pas à l'aise d'avoir autant de vies humaines comptant sur sa rigueur et son esprit de combattante, raison pour laquelle, elle se défilait souvent en passant les rennes à un de son grade;

La journée fut longue particulièrement la traversée dans sa petite barque à ramer encore et toujours vers l'ile Karaté, s'arrêtant sur une île déserte ou se camouflant sous une espèce cape quand elle accostait sur une île habitée dans le but de se reposer quelques heures au calme. Deux jours plus tard, elle s'apprêtait à atteinte l'île tant convoitée où ce grand événement se déroulerait, un peu stressée de savoir qu'elle pouvait rencontrer des marines au cours du concours, ne l'enchantait guère mais cela était le gout de l'aventure. La demoiselle adorait tester la chance qu'elle détenait donc autant voir ce qu'il allait advenir d'elle tout en s'amusant à se discipliner dans une autre manière, peut-être que ce sera de cette manière que le commandant tombera sous son joug un jour. Il est facile de rêver surtout de le dépasser un jour et pourtant, c'était son vœux le plus cher bien qu'elle s'inquiétait souvent pour lui notamment à ses agissements stupides. Négligemment, elle déambula dans les rues éclairée de la petite capitale de l'île, un monde s'y engouffrait sans aucun doute pour observer le concours de loin. Elle dût jouer du coude pour arriver à la fameuse destination, qui lui permettrait d'entrer dans la compétition. La général se perdit parmi la foule écrasante d'où des courants humains entrainaient de pauvres âmes dans la direction contraire de leur chemin, vite impatiente, elle attrapa une jeune femme rondelette et aux pommettes rouges comme des tomates afin de lui siffler d'un air agacé de la conduire à ce fameux dojo. Effrayée par la mine qu'affichait la jeune femme, la dame s'empressa de la guider dans les méandres de la ville jusqu’à arriver au point de rendez-vous, la demoiselle aux cheveux bleus la gratifia d'un grommellement et d'un peu d'argent. Une file d'attente s'étendait presque jusqu'à 500 mètres, prête à exploser de rage par ce joli petit monde, elle s'intégra au groupe, espérant que ce stage en valait la peine.

_________________~
Rika's Theme
Battle Theme

[/spoiler]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niraki Mérgur
Chasseur de primes
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 04/08/2012
Age : 22
Localisation : Là où les primes sont bonne.

Caractéristiques
Riyals:
2600/15000  (2600/15000)
Prime: -
Fruit du Démon: Kinzoku Kinzoku No Mi/ Le fer

MessageSujet: Re: Le concours des casses bras! [ Rika ; Izaya]   Mer 12 Nov - 4:31


Une invitation avait été envoyée à plusieurs personnes. Ils avaient tous été choisis au hasard parmi de longues listes de noms. Et quand les noms furent tirer, les invitations partirent et dans les journaux apparu le noms de chacun d'eux pour s'assurer qu'ils voient, qu'ils savent. Et qu'ils viennent!
"Le concours de l’île Karaté!
Gagné le droit de nommer chaque dojo! Et bien sur votre nom entrera dans l'histoire!"

Niraki marchait d'un pas calme, un petit sac sur l'épaule, elle observait le paysage. L'air était doux, pas aussi chaud que sur certaine île, ni aussi glaciale, juste doux, paisible et accueillant. La saison parfaite pour apprendre un nouvel art du combat. Un jour parfait pour apprendre à connaître et se battre.

Les portes du grand dojo étaient très impressionnantes. Deux dragons se rejoignaient pour former le coeur même, par où les visiter entraient. Plusieurs personnes étaient déjà dans la cours intérieure où des maîtres ou apprentis, allez savoir, entouraient les invités en formant une sorte de clôture. Un homme au crâne rasé accueillit la chasseuse. Elle se tourne vers lui en se présentant avant d'observer un peu plus les lieux. Ce style purement japonais marquaient vraiment bien l'atmosphère de la sévérité et de l'entrainement. Les gros muscles se vantaient devant les uns et les autres, pavanant les formes comme des pans, ils allaient surement être les premiers à se faire battre. Le moine le pensait aussi.

" Mademoiselle. Il y a plusieurs réglés a suivre:
.Nous vous demanderons de ne jamais interrompre l'entrainement des élèves. Vous êtes ici en tant qu’apprenti, mais surtout en tant que concurrent.  
.Les étages supérieures vous sont interdit, pour préservé la vie privé de nos moines et de nos élèves.
.Vous devrez venir manger en même temps que tout le monde. Les heures de repas sont simple. A huit heure précise, midi et six heure.
.Il vous est interdit de vous battre en dehors des temps donnés. Il arrive parfait qu'une mauvaise bagarre éclate, vous serez alors envoyé.
.Je vous déconseille de provoqué un de nos élèves. Ils ont tous beaucoup d'année d'entrainement, vous ne feriez pas le poids.
.Le championnat commencera dans deux semaines. Nous avons aussi changé plusieurs détails mais vous les apprendrez tous après le soupé.


Niraki l'écouta à moitié, elle avait juste compris qu'elle devait être sage, ce qui allait déjà ce compliqué car l'un des hommes la regarda de travers. Elle avait bien horreur d'une chose, qu'on la sous estime, même si elle était petite et assez mince, elle avait plus de force que ce gros lard! S'il cherchait les problèmes il allait en avoir.

La chasseuse regarda les autres concurrent. Il y avait de tout, pirates, malfrats, quelque membre de l'ordre, ça ressemblait plus à un piège qu'un concours de bonne foi. Trois membres de la marine, elle n'en compta pas plus. Il y avait déjà vingt sept personnes, trente moines les gardaient tous à l'oeil. Certain murmuraient entre eux, pariant qui gagneraient et qui partiraient avant le championnat, ça promettait. Le premier jour allait-il être amusant?

Quelque personnes arrivèrent encore, bien vite un grand homme avec des habits de moines apparu devant les portes qui donnaient sur une grande pièce. Les tables se voyaient déjà, tout le monde allaient manger là. L'homme toisa tout le monde, il inspira un grand coup avant de se redresser un peu. Deux autres hommes s'avancèrent, attendez il y en a un qui était pas un homme. C'était une femme ça? Niraki retient un fou rire, elle ne devait pas se faire remarquer!

" Bienvenu! Bienvenu! Mesdames, messieurs. Je serai votre instructeurs pour les prochaines jours a venir. Sachez que vous êtes ici chez vous, vous pouvez manger à votre faim et vous reposer. Vitre grade, votre titre, votre nom, tout cela ne vaut rien ici. Vous êtes élèves comme je le fus avant vous. Chacun qui acceptera de participer devra respecter un certain nombre de règles. Tâchez de ne pas vous créer des ennuis! Mais avant tout, venez partager notre table.

Les trois personnes se mirent sur le coté en faisant signe d'aller s'installer, parfait! Manger était la première bonne nouvelle et celle que préférait Niraki. Elle allait bien en profiter, même si elle était parmi les dernier. Elle en avait rien a faire, il faisait bon et si elle devait manger sur les marches de la coure intérieure, elle le ferait avec plaisir.

La chasseuse marcha d'un pas calme, ils sembleraient qu'il y ait beaucoup de monde, mais pas autant que la liste en comptait. Certain n'aurait pas appris le concours, d'autre aurait pas eu le courage de venir. Si bien qu'une table entière dans le fond, fut libre. La chasseuse alla tranquillement s'asseoir sur l'un des coussins qui servait de siège. Elle regarda le foule en silence, ils étaient bavard. Les marins d'un coté, les pirates de l'autre. Chacun dans son coin, la place seule lui allait bien alors. Elle devait être la seule chasseuse parmi tout ce monde.


Izaya-Rika
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le concours des casses bras! [ Rika ; Izaya]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le concours des casses bras! [ Rika ; Izaya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les gros bras(Sybille et Nathan)
» Armure: le bras
» # Un guitariste sans bras qui joue avec les pieds
» Izaya Kida
» Bousculade à gros bras ! PV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece ~ Evolution V2 :: Zone RPG :: South Blue :: Ile du Karaté-